AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attente dans le froid [Jai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Attente dans le froid [Jai]   Dim 13 Nov 2016 - 12:07


Je glissais mes mains dans les poches de mon manteau tout en pestant contre l’air frais de février, quelle idée de venir ici à une heure pareil pour faire je ne sais quoi. A vrai dire je ne pensais pas rester aussi longtemps à l’extérieur, mais Jai ne semblait pas décider à sortir de sa fichu salle d’entraînement. Je poussais un soupire et fixais l’écran de mon téléphone en me demandant si je n’allais pas partir, après tout c’était complètement idiot de s’entêter à rester là, rien n’allait changer après tout et j’étais persuadée qu’il m’enverrait bouler. Je fixais les alentours du regard avant de pester de nouveau, sincèrement c’était complètement débile, j’aurais pu lui envoyer un message plutôt que de débarquer à l’improviste pour lui je ne sais pas quoi. Qu’est-ce que je pensais après tout ? Ce n’était pas venir ici qui allait arranger les choses ou je ne sais pas quoi.

Après tout j’avais toujours prévu de partir d’ici la fin du mois, j’allais aller de nouveau à New-York et lui il allait rester ici, alors je ne voyais pas ce qui allait changer. Mais le fait est qu’il me manquait incroyablement, je n’avais pas pensé que son absence serait aussi écrasante pour moi, mais les faits étaient là. Je me sentais seule, mais ça n’avait rien à voir avec ce que j’avais pu vivre depuis la mort d’Aaron, je me sentais seule parce que Jai n’était plus là, c’était lui qui me manquait. Je passais nerveusement ma main sur mon visage en me demandant ce que j’étais censée faire, je ne voulais pas qu’il s’en aille, je ne voulais pas le perdre et pourtant j’avais la sensation que notre histoire ne pourrait pas avancer. Mais peut-être que faire ce premier pas lui conviendrait, et peut-être qu’en en discutant tous les deux nous trouverions une solution.

Mais Jai avait raison, je ne pouvais pas vivre en pensant sens cesse à Aaron, il était mort et il fallait que j’aille de l’avant. Par pour moi, mais pour toutes ces personnes que je faisais souffrir parce que j’étais incapable de me remettre sur pied. Il y avait Phoebe, Maman, Papa, Noah qui avait été incroyable avec moi et qui méritait sincèrement que je rentre en pleine forme pour le féliciter s’il gagnait ou pour le consoler si ça n’était pas le cas. Et puis il y avait Mae qui méritait une maman au top qui pourrait le rendre heureux, je ne doutais pas du fait qu’il ressente ma tristesse, je voulais aussi qu’il puise profiter de sa famille, et rester planquer ici à pleurer la mort d’Aaron ne l’aiderait pas, en fin de compte ça n’aiderait personne.

J’aperçus alors Jai qui poussait nonchalamment la porte battante, mon coeur eut un sursaut et je me contentais de le fixer en ressentant brusquement l’envie de me blottir contre lui. Il me manquait tellement, sa présence, son sourire et son étreinte rassurante. Il posa son regard sur moi et je me sentis aussitôt tétanisée, heureusement il ne m’ignora pas et s’approcha doucement de moi sans pour autant avoir l’air heureux de me voir, je comprenais après tout.

J-je voulais te parler… Enfin… oui, j’espère que je ne te dérange pas murmurais-je en tentant de prendre un ton assuré.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   Dim 13 Nov 2016 - 22:11


« Frappe le sac, ne le pousse pas Jai ! ». Je me tournais brièvement vers mon entraîneur qui ne cessait plus de répéter cette même phrase et serrais nerveusement la mâchoire tout en pensant que je n’avais pas besoin qu’il m’apprenne à taper. Je m’entrainais sur des sacs de frappe depuis que j’avais huit ans alors franchement il ne m’aidait pas du tout en clamant que ma manière de procéder n’était pas correcte. D’accord peut-être que j’acceptais aussi difficilement la critique mais il n’empêche que pour le coup j’étais plutôt à l’aise avec ma manière de tabasser ce pauvre sac. Quoiqu’il en soit, je commençais à être lassé par cette séance d’entraînement, j’étais ici depuis des heures et j’avais envie de rentrer chez moi. Je m’empressais donc d’en informer mon coach et me dirigeais vers lui afin de boire une goutte d’eau. Ce dernier en profita pour me rappeler que cogner le plus fort possible ce foutu sac me donnait certes un air cool mais que nous ne recherchions pas ce genre de chose en compétition, « laisse tomber ta soif de puissance ».

Je ne pu m’empêcher de lever les yeux aux ciels et souhaitais malgré tout une bonne soirée à mon entraîneur sans me donner la peine de lui répondre. Je tâchais ensuite de me couvrir correctement avant de sortir de la salle et m’empressais de quitter l’endroit en songeant au bon plat chaud que j’allais me cuisiner pour le dîner. Enfin ce fut sans compter sur la présence de Shae qui me fixait de ses grands yeux, merde… J’eus soudainement l’appétit coupé et me demandais ce qu’elle faisait ici à une telle heure. Enfin je n’allais pas tarder à le savoir puisque la blondinette m’informa qu’elle devait me parler. Je retins un léger soupire tout en pensant que tout ça n’annonçait rien de bon, notre dernière discussion remontait à plus de deux semaines et après avoir claqué la porte de son appartement je ne pensais plus jamais devoir lui faire face.

Je t’écoute. Lâchais-je un peu plus froidement que je ne l’aurais voulu.

Il fallait aussi reconnaître que j’étais toujours remonté contre elle, j’avais été très déçu par notre dernière conversation et j’avais aussi fini par comprendre que je n’avais pas de place dans sa vie ce qui ne me réjouissait pas beaucoup étant donné que j'appréciais beaucoup Shae. Pourtant elle se tenait bien là ce soir et sauf pour m’annoncer quelque chose de grave me concernant je ne comprenais pas trop quelle raison aurait pu la pousser à faire le déplacement sauf si… Mon cœur eut alors un raté et je plongeais mon regard dans le sien avant de compter intérieurement les jours qui s’étaient écoulés depuis notre dernier rapport.  

Dans les films quand une nana se pointe à l’improviste au boulot d’un mec c’est pour lui annoncer qu’elle est enceinte… Rassure-moi ce n’est pas le cas, hein ? Lui demandais-je un peu paniqué.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   Dim 13 Nov 2016 - 23:19


Je restais quelque peu interloquée quand Jai me demande si je n’étais pas enceinte et si ce n’était pas la raison pour laquelle je me pointais à son boulot. Je me retins de lui lancer un regard noir tout en songeant que ça faisait plus d’une heure que je l’attendais dans le froid, j’étais complètement gelée et j’allais sûrement m’en sortir avec un sacré rhume, alors il aurait pu être plus délicat. Et puis si j’avais vraiment été enceinte c’est comme ça qu’il m’aurait accueillie ? Franchement je ne me voyais pas pourquoi je m’étais donnée tout ce mal si c’était pour qu’il montre autant de compensation quant à la possibilité que je porte son bébé dans mon ventre. Je pris sur moi pour ne pas sortir de mes gonds en hurlant dans tous les sens qu’il était un imbécile machiste et essayais de me rappeler pourquoi j’étais venue ici, il était trop facile de me lancer dans une dispute pour me défiler de nouveau.

Non, mais je suis heureuse de voir que tu aurais été très délicat si ça avait été le cas marmonnais-je avant de glisser mes mains dans mes poches de peur qu’elles ne tombent tellement j’avais froid.

Comment est-ce que j’étais censée lui dire ? Qu’est-ce que j’allais lui dire d’ailleurs ? Je n’avais pensé à rien avant de venir, enfin si j’avais beaucoup pensé ces derniers jours mais j’avais été incapable de me décider, un coup c’était oui, un coup c’était non et finalement maintenant je me retrouvais devant lui. Pour la première fois depuis que je l’avais rencontré je réalisais à quel point il pouvait être intimidant, ses deux yeux me fixaient d’un air impassible et son visage n’exprimait rien de sympathique, il me surplombait de toute sa colère et moi j’étais comme une idiote sur le point de me mettre complètement à nue. Enfin j’imaginais que c’est ce qu’il fallait faire, quand je me disputais avec Aaron c’était la seule chose qui le calmait et j’imaginais que c’était ce que Jai attendait de moi, mais il fallait que j’arrête de penser à Aaron alors que je lui faisais face, j’allais encore me dégonfler sinon.

Je voulais m’excuser, pour tout. J-je ne voulais pas que tu te sentes utilisé ou quoique ce soit, j’ai fait l’idiote et j’ai été égoïste parce que j’avais besoin de quelqu’un pour me reconstruire, tu as été formidable et j’ai été complètement nulle affirmais-je. J-je comprendrais que tu ne veuilles pas, mais si… enfin on pourrait peut-être se donner une chance ? Murmurais-je maladroitement. Enfin si tu vois une solution par rapport au fait que je sois à New-York, enfin, non je veux pas que tu penses… Je m’arrêtais brusquement de parler et fermais mes yeux un instant avant de le rouvrir et d’essayer de maintenir son regard. Je tiens vraiment à toi Jai et tu me manques ajoutais-je réellement gênée.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   Dim 13 Nov 2016 - 23:58

Je demeurais imperturbable quand Shae m’annonça qu’elle n’attendait pas de bébé, elle regrettait néanmoins ma réaction si mes craintes s’étaient avérées. Pour le coup je ne comprenais pas trop sa remarque, si elle avait vraiment été enceinte je n’aurais pas tellement eu envie de me réjouir ou quoique ce soit étant donné la nature de notre relation. Si je devais un jour avoir un môme l’idéal serait d’avoir une relation sérieuse avec quelqu’un, de vivre avec ce quelqu’un et pouvoir envisager le futur avec la personne. Je n’avais pas trop envie de devenir père dans l’état actuel des choses, surtout si Shae devait être la mère de mon marmot. Comment élever un gamin avec une nana qui ne faisait que penser à mon ancien mari décédé ? Certes j’étais un peu dur avec elle mais je ne digérais pas très bien la fois où elle m’avait gentiment envoyé boulé en me faisant comprendre qu’elle ne souhaitait rien partager de plus qu’un lit avec moi. C’était la première fois que je me faisais jeter aussi brusquement et aussi la première fois que j’étais autant attaché à une fille alors je gardais une certaine rancœur dans le fond de la gorge.

Enfin c’était toujours ce que je pensais de notre dernière entrevue jusqu’à ce que Shae ne m’informe qu’elle était venue pour s’excuser. Elle n’avait pas voulu que je me sente « utilisé » et s’était comportée comme une égoïste. En tout cas elle me confirma que je lui avais été bien utile pour qu’elle parvienne à se reconstruire mais reconnu néanmoins qu’elle n’avait pas assuré avec moi de son côté. La suite de ses paroles me laissa un peu perplexe lorsqu’elle me proposa sur un ton hésitant de nous donner une chance. Elle voulait visiblement que l’on remette ça de manière plus concrète mais avait néanmoins toujours l’intention de rentrer à New-York. La jolie blondinette termina malgré tout par m’assurer que je comptais pour elle et que je lui manquais.

Je notais aussitôt son malaise et fus quelque peu amusé par son attitude, j’avais l’impression de faire face à une gamine de quinze ans qui avouait ses sentiments à un garçon pour la toute première fois. Enfin je souriais mais je ne me moquais pas d’elle pour autant, j’étais conscient que se confier à moi de la sorte ne devait pas être quelque chose d’évident pour elle. C’est pourquoi après quelques secondes de réflexion je passais ma main dans son dos pour l’entraîner dans la salle de sport où nous serions plus tranquilles et surtout plus au chaud pour discuter. Bon pour l’instant je cherchais surtout mes mots, je ne savais pas trop quoi lui répondre. J’étais infiniment heureux de l’avoir entendue m’avouer toutes ces choses mais d’un autre côté j’étais moi aussi un peu chamboulé par ces révélations.

J-je ne m’attendais pas à ça… Enfin je suis heureux de te voir, j’avoue que j’ai un peu pesté contre toi après notre dernière conversation et je n’avais plus trop envie de te voir de nouveau mais maintenant que tu es là et que tu m’as avoué toutes ces choses c’est différent et puis tu me manquais beaucoup aussi. Soufflais-je difficilement. Je suis prêt à essayer, je n’attendais que ça… Murmurais-je en glissant ma main contre sa joue.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   Lun 14 Nov 2016 - 0:29

Je laissais Jai me pousser jusqu’à l’intérieur du gymnase sans trop comprendre ce qu’il voulait faire, je ne voulais pas aller à l’intérieur je voulais qu’il me dise ce qu’il en était maintenant. J’étais complètement paniquée par sa possible réponse, alors je m’en fichais d’être ici, pourquoi est-ce qu’il ne me disait rien ? Je m’apprêtais à lui faire la remarque avant qu’il ne se tourne vers moi avec un tout autre regard, il avoua qu’il n’avait pas pensé que je viendrai lui dire ces choses et que même s’il m’en avait voulu après notre dernière discussion il était heureux de me voir ici ce soir. J’hochais doucement la tête et sentis une larme glisser le long de mon visage tandis qu’il continuait en affirmant que je lui avais manqué moi aussi, mon coeur se souleva aussitôt, un poids énorme venait de me quitter. Merde ça faisait tellement longtemps qu’on ne m’avait pas regardé de la sorte, tellement de temps que je ne m’étais pas sentie aimé, et il était là à présent.

Il glissa sa main sur ma joue et mon coeur s’emballa de nouveau tandis que je posais mon regard sur le sien. Je ne savais pas trop où nous pouvions aller avec cette histoire, je n’étais pas persuadée de pouvoir plus lui donner, mais je voulais essayer, parce que j’en avais besoin et parce que je le voulais. Si je n’arrivais pas à m’ouvrir à Jai je ne vois pour qui j’y parviendrai et en fin de compte je ne voulais pas passer le restant de mes jours à pleurer Aaron. Nous avions vécus une très jolie histoire, il aurait toujours sa place dans mon coeur et je l’aimerai toujours, mais il fallait que j’arrive à me tourner vers l’avenir. Je ne sais pas si c’est ce qu’il aurait voulu, mais il n’était plus là aujourd’hui et si ça pouvait me permettre de vivre ma vie comme je le voulais, je tenais à essayer.

C’est vrai ? J’avais tellement peur de venir ici, j’ai envoyé un message à ton frère pour savoir si tu y étais, mais j’ai manqué de repartir plusieurs fois, mais j’ai repensé à tout ce que tu m’avais dit l’autre fois et tu as raison. Je ne veux pas passer mon temps à m’apitoyer sur mon sort, j’ai été assez égoïste ces derniers temps, et je pense sincèrement que je peux être heureuse avec toi assurais-je sans le quitter du regard. Enfin il faut quand même que je rentre à New-York, mais tu pourrais venir me voir de temps en temps quand tu viendrais voir ton frère et puis… Avec ton boulot tu seras assez libre de ce côté, non ? L’interrogeais-je précipitamment. De toute façon les relations à longue distance c’est mon domaine assurais-je en rigolant légèrement.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   Lun 14 Nov 2016 - 22:36

Je hochais simplement la tête avant d’esquisser un sourire quand Shae me demanda si j’étais sincère. Elle m’informa qu’elle s’était renseignée auprès de mon frère afin de savoir si je m’entrainais ce soir et elle avait terminé par se pointer. Ma jolie blondinette m’avoua néanmoins qu’elle avait longuement hésité avant de réaliser que j’avais eu raison dès le départ par rapport à toutes les paroles que je lui avais dites lors de notre dernière entrevue. En réalité moi aussi j’avais longuement réfléchi à propos de cette fameuse conversation et j’étais conscient d’avoir été un peu dur mais il fallait bien que Shae comprenne qu’Aaron appartenait maintenant au passé et que je pouvais être son futur, du moins je pouvais toujours essayer. En tout cas elle était d’accord pour reconnaître qu’il n’était plus question de s’apitoyer son sort, elle était enfin prête à avancer et j’étais heureux de l’entendre admettre que je pouvais contribuer à son bonheur. J’étais convaincu que nous pourrions vivre quelque chose de sérieux tous les deux, c’était la première fois que je me sentais aussi proche d’une fille et avec qui je m’entendais si bien alors je voulais vraiment faire en sorte que les choses fonctionnent.

Nos projets ne seraient néanmoins pas forcément évidents à réaliser étant donné que Shae avait quand même l’intention de rentrer chez elle malgré notre relation. Elle m’assura cependant que je pourrais toujours venir lui rendre visite « de temps en temps » et décréta que je pourrais toujours trouver des moments pour me rapprocher d’elle étant donné que je n’avais pas un boulot très contraignant. Je fis légèrement la moue, pas vraiment enchanté à l’idée de la perdre mais préférais ne pas insister pour autant. J’avais bien compris que retourner à New-York était important pour Shae et je ne serais pas certainement pas celui qui se mettrait en travers de son chemin en l’empêchant d’aller retrouver les membres de sa famille. Dans tous les cas la chirurgienne termina par m’assurer sur un ton amusé qu’elle était plutôt à l’aise avec les relations à longue distance.

J’ai vraiment une tête à dire n’importe quoi ? Bien sûr que c’est vrai. Je suis content que tu sois prête à avancer et d’autant plus si tu me laisses être auprès de toi. Tu as bien fait de rester, ça valait le coup. Soufflais-je en souriant. Quand est-ce que tu repars ? J’essayerais de venir le plus régulièrement possible, promis. Ajoutais-je un peu penaud malgré tout. C’est nul que tu vives aussi loin, j’aimais bien t’avoir dans les parages. Conclus-je en essuyant la larme qui avait coulé le long de sa joue d’un geste du pouce.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   Mar 15 Nov 2016 - 22:12

Je fus soulagée d’entendre Jai m’assurer que je lui avais réellement manqué et qu’il était prêt à commencer quelque chose entre nous. A vrai dire je m’en avais tellement voulu de lui avoir fait du mal de la sorte, j’avais du mal à croire que j’ai pu être à ce point égoïste en ignorant les sentiments qu’il pouvait ressentir, je m’étais convaincue qu’il n’y avait rien entre nous, alors que ça faisait déjà bien longtemps que j’appréciais Jai pour autre chose que le sexe. Je m’empressais alors de l’embrasser en cédant à mes envies, j’en avais marre de toujours réfléchir à tout ce que je devais faire ou ne pouvais pas faire, je voulais de nouveau vivre comme la Shae d’avant qui n’en n’avait rien à faire de ce qu’on pouvait bien penser d’elle. C’était trop difficile de vivre constamment avec des doutes et des angoisses, avant je n’avais pas toutes ces choses à porter sur mes épaules et je ne m’en portais que mieux.

Jai me demanda alors quand est-ce que je repartais, je l’informais que j’allais mettre les voiles à la fin du mois le temps de regrouper mes affaires et de rendre l’appartement. Je ne voulais pas partir sur un coup de tête comme je l’avais fait au départ, cette fois-ci je voulais faire les choses correctement pour pouvoir repartir sur le bon pied. J’esquissais un sourire quand Jai affirma qu’il était embêté d’apprendre que j’allais être si loin alors qu’il s’était habitué à ma présence dans les parages. Oui ça n’allait pas être facile de s’habituer à un nouveau rythme de vie, mais j’étais pour ma part soulagée que l’on n’ait pas à vivre ensemble comme un couple aussi rapidement, je voulais que l’on prenne notre temps et cette distance nous permettrait de trouver nos marques.

Et puis j’en eus assez d’attendre, je m’empressais de saisir la main de Jai en lui affirmant que je voulais rentrer chez lui tout de suite pour rattraper ces deux longues semaines. Heureusement Jai fut du même avis et nous nous empressâmes de quitter les lieux pour rejoindre son appartement. Il ne nous fallut pas beaucoup de temps pour nous retrouver de la manière donc nous nous étions rencontrés et j’avais du mal à croire que j’étais prête à vivre quelque chose avec ce balourd des urgences. Mais je commençais à croire que je rencontrais toujours les personnes qui étaient le plus importantes pour moi dans les endroits les plus inattendus.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attente dans le froid [Jai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attente dans le froid [Jai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» [Châteaunoir][RP Flash Back] Le feu de la forge dans le froid de l'hiver (Jon Snow)
» Dans le froid et l'obscurité
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron
» Perdus dans le Froid ~ ❄

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: