AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confession dans le canapé [Shae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Confession dans le canapé [Shae]   Dim 6 Nov 2016 - 23:06


Le boucan provenant de la télévision me poussa à ouvrir les yeux brusquement, je fixais l’écran quelques secondes avant de me souvenir du film que nous avions téléchargé afin de nous occuper durant la soirée. Au final je serais incapable de raconter l’histoire à qui que ce soit étant donné que je m’étais endormi comme une masse et il en était de même pour Shae, cette dernière avait la tête appuyée contre mon épaule et semblait bien partie pour sa nuit. J’esquissais un léger sourire en la contemplant et ne pu m’empêcher de songer aux réflexions de mon frère. Ce dernier aurait jubilé en nous voyant dans cette position, il était persuadé que la blondinette m’appréciait vraiment et ne comprenait pas pourquoi je n’étais pas plus entreprenant avec elle. J’avais de ce fait été contraint de lui expliquer que les choses n’étaient pas aussi simples que ça, en effet Shae se remettait à peine de la mort de son mari. J’avais la sensation qu’elle n’était absolument pas prête à remettre ça. J’avais énormément de respect pour elle et je ne voulais pas la perdre, pour l’instant j’étais bien comme ça et je ne souhaitais pas bousculer notre relation ou risquer de tout gâcher.

Cependant je me posais quand bien même beaucoup de questions au sujet de son défunt mari depuis que mon frère m’avait interrogé au sujet de sa mort. En réalité je n’étais au courant de rien à ce sujet, je comprenais que Shae n’ait pas souhaité m’en parler mais je me demandais néanmoins dans quelles circonstances il avait pu trouver la mort. Etait-il malade ? Aurait-il été victime d’un accident de la route ? Se serait-il suicidé ? La dernière supposition me laissait un peu perplexe, ce mec aurait été bien idiot de s’être volontairement tué en ayant une femme et un gosse aussi agréables que les siens alors je doutais franchement qu’il ait pu mettre fin à ses jours aussi brutalement. Cela dit beaucoup de gens faisaient cette erreur alors je n’écartais pas complètement cette possibilité.

Le plus confortable aurait été d’interroger directement Shae mais je n’étais pas certain de sa réaction. Certes nous étions aujourd’hui plus proches et plus intimes, nous ne passions plus notre temps à s’envoyer en l’air mais j’étais bien conscient qu’aborder un sujet aussi sensible que celui de son mari était un pari risqué à mon niveau. Je n’eus cependant pas le loisir de me poser davantage de questions puisque mon amie se mit à bouger doucement au même moment, je tournais légèrement le visage vers elle avant d’esquisser un sourire devant son air tout endormi.

Bien dormi la belle au bois dormant ? Tu as loupé un super film. Affirmais-je sur un ton sérieux.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.


Dernière édition par Jai Myers le Lun 7 Nov 2016 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   Lun 7 Nov 2016 - 0:12


J’ouvris péniblement les yeux et fixais les alentours sans trop comprendre ce qui se passait, une chanson dramatique résonnait dans la pièce tandis que le générique de fin du film se diffusait tranquillement à l’écran. Merde je n’avais pas suivi une seule seconde ce satané film, j’avais dû m’endormir au début de celui-ci et à présent j’étais complètement amorphe et le cerveau dans les choux. A vrai dire j’avais passé une semaine très fatigante et j’étais dans les vapes depuis le début de la soirée tellement j’étais fatiguée, j’avais au moins pu faire une petite sieste, songeais-je. Au même moment la voix de Jai retentit dans les airs tandis qu’il affirmait que je n’avais rien vu du film qui était pourtant très sympa, je lui lançais un regard oblique avant de m’installer plus confortablement contre lui et de fermer mes yeux comme si de rien n’était.

Qu’est-ce que t’en sais ? Je me suis réveillée pendant une demie seconde et tu ronflais comme un cochon affirmais-je en esquissant un léger sourire.

Contre toute attente j’étais heureuse que Jai soit venu passer la soirée ici, enfin depuis peu ça arrivait assez souvent qu’on se retrouve pour faire autre chose que coucher ensemble. Mon ami m’amusait beaucoup et je trouvais sa présence très reposante, ça me changeait aussi des discussions de dessins animés que j’avais avec Mae. Ce dernier appréciait beaucoup Jai, ce qui en soi était un plus, j’étais heureuse de le voir prendre du temps avec lui et surtout de le savoir si heureux quand je l’informais que Jai venait à la maison ou que nous le retrouvions en ville. J’essayais de penser un minimum à ce que je pouvais ressentir, j’avais bien conscience que je commençais à m’attacher réellement à Jai, mais je me disais que d’ici peu il allait falloir que je rentre à New-York alors tout ça serait derrière moi.

Je me sentais mieux. Vraiment. J’arrivais à passer plusieurs heures sans avoir à penser à Aaron et j’arrivais même à formuler son prénom dans ma tête. Et quand je pensais à lui je pouvais en sourire, je pensais à des fous rires que nous avions partagé et un sentiment de douceur m’englobait, sa pensée n’était plus automatiquement associée à de la tristesse. Mais avec tout ça j’avais peur d’en venir à l’oublier, visiblement le temps pouvait être efficace pour penser mes blessures, je craignais qu’un jour je ne me souvienne même plus de son visage. Il était déjà difficile de me rappeler du son de sa voix et de certains de nos souvenirs, et je regrettais d’être partie sans rien prendre qui lui appartenait. Il y avait bien ce sweat que j’avais emporté, mais maintenant il n’avait plus son odeur et cette constatation m’avait brisé le coeur ; il allait vraiment disparaître.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   Mar 8 Nov 2016 - 0:00

Je baissais le regard vers Shae tandis que celle-ci s’installait plus confortablement contre mon torse. Je réprimais aussitôt un sourire idiot qui aurait juste suffit à me donner un air complètement niais et profitais plutôt de la situation pour glisser mon bras autour du corps de mon amie. Je n’avais jamais vraiment l’occasion d’être aussi proche d’elle en dehors de nos parties de jambes en l’air alors quand l’occasion se présentait, je saisissais bêtement ma chance. Je ne savais pas trop ce que je cherchais en m’attachant à la chirurgienne, d’un côté j’étais conscient qu’elle était du genre plutôt inaccessible mais je ne perdais jamais espoir, je prenais tout ça comme un défi et peut-être qu’un jour Shae déciderait de m’offrir autre chose qu’une simple étreinte sur le bord d’un canapé. Je prenais sans doute mes rêves pour la réalité, elle était encore si affectée par la mort de son mari que j’étais convaincu de ne rien représenter à ses yeux tant il comptait encore pour elle alors je me contentais d’être là pour lui apporter une foutue présence « réconfortante » et à vrai dire je me doutais que c’était ce qu’elle attendait de moi, même si elle ne le pensait pas ouvertement.

Sa voix me tira d’ailleurs de mes réflexions, en effet, la jolie blondinette me provoquait légèrement en notant que je n’avais moi-même pas regardé le film puisque je dormais à point fermé au moment où elle avait vérifié. Je ne pu m’empêcher de rire et hochais mollement la tête en guise de capitulation, j’étais grillé. Bon il fallait aussi noter que le fameux film n’était pas forcément palpitant, nous avions voulu voir un bon film d’action et à la place nous nous étions retrouvés avec un navet à dormir debout, c’est d’ailleurs ce que Shae et moi s’étions appliqués à faire seulement quelques minutes après le début de la diffusion. J’avais aussi eu l’occasion de réfléchir avant de tomber définitivement dans les bras de Morphée et je trouvais le moment adéquat pour poser toutes mes questions personnelles à Shae.

Tu vas peut-être trouver ça déplacé mais j’ai une question assez personnelle à te poser… Soufflais-je doucement. Comment est-ce qu’il est mort ? Ajoutais-je sur le même ton en priant pour qu’aborder cette conversation ne la fasse pas disjoncter.

J’étais conscient que cette situation n’était pas facile pour Mae et pour elle mais je voulais qu’elle aille mieux et qu’elle avance, peut-être que parler de son ancien mari lui permettrait de tourner plus facilement la page pour se concentrer sur l’avenir… Je l’espérais du moins parce que j’avais vraiment hâte de rencontrer la vraie Shae, celle qui n’était pas rongée par le chagrin et j’étais persuadé que j’allais adorer passer du temps avec elle, autant qu’avec jolie chirurgienne au regard triste.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   Mar 8 Nov 2016 - 21:49

J’ouvris doucement les yeux quand Jai me demanda comment Aaron était mort, en réalité il ne prononça pas son nom, mais je savais très bien qui se cachait derrière ce « il ». Je restais un instant silencieuse à me demander pourquoi il avait besoin de savoir ça et en quoi ça le regardait, mais en fin de compte c’était peut être normal qu’il se pose ce genre de questions étant donné que je ne lui avais jamais rien dit à ce sujet et qu’Aaron avait toujours été un sujet tabou entre nous deux. Il savait pourtant qu’il était mort, qu’il était le père de Mae et mon mari, mais à part ça il n’avait aucune autre information. J’avais peut-être pensé préserver Aaron pour moi si je n’en parlais pas, comme si il faisait partie de ma personne et l’évoquer reviendrait à le laisser s’échapper. Mais à présent les choses étaient différentes, j’avais avancé et son souvenir n’était plus aussi douloureux et je savais que parler ou non de lui ne le ferait pas revenir.

Ça faisait presque un an et demi qu’il avait disparu et j’avais enfin la sensation que mon coeur s’allégeait de cette douleur assourdissante. Elle était présente, il me manquait toujours énormément, mais c’était différent. Le temps y était pour beaucoup, mais aussi l’éloignement que j’avais pris avec le quotidien que nous partagions, je me demandais ce qu’il en serait quand je rentrerai à la maison, en réalité je n’étais pas certaine de réussir à mettre les pieds dans la maison que nous avions achetée. J’aurais tellement voulu pouvoir lui parler une dernière fois, je ne me souvenais même plus de notre dernière vraie conversation, il y avait ces quelques fois où nous nous étions eus au téléphone avant sa disparition, mais la dernière fois où nous avions parlés sans que ce soit au sujet de son départ m’échappait complètement. J’aurais voulu lui demander ce qu’il attendait de moi, ce que j’étais censée faire de ma vie maintenant et s’il pensait qu’un jour ou l’autre nous aurions l’occasion de nous revoir.

Mon coeur se serra brusquement à cette pensée et je décidais aussitôt d’arrêter de réfléchir, je me concentrais de nouveau sur Jai et sur la question qu’il m’avait posé. Je ne savais pas trop comment tout lui expliquer, comment poser des mots sur ce qui était arrivé alors que je n’avais jamais réussi à l’exprimer à voix haute. J’allais sortir de mon mutisme et c’était de nouveau faire un pas pour m’éloigner de ce que j’avais vécu ces derniers mois.

Un accident d’hélicoptère. Il était en mission, ils se sont retrouvés en zone ennemie et ils ont attaqué l’hélicoptère où il était murmurais-je d’une voix sans émotion. Et puis ils sont venus quelques jours plus tard toquer à ma porte pour me présenter leur condoléance, j’ai récupéré ses affaires et ils sont partis. Je n'ai même pas pu voir son corps ajoutais-je le regard perdu dans le vide. Trois jours plus tard son enterrement a eut lieu, ils ont tiré un coup de fusil et ils m’ont donné un joli drapeau pour me rappeler qu’il est mort pour nos couleurs, ils envoient ton mari à l’abattoir puis ils te filent un morceau de tissu remarquais-je en ressentant la colère qui m’avait envahie durant son enterrement.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   Mer 9 Nov 2016 - 0:06

Shae m’annonça que son mari avait eu un accident d’hélicoptère, une histoire de territoire ennemi et d’attentat contre l’engin dans lequel l’homme était monté. Je fus alors partagé entre plusieurs émotions, d’abord la peine parce que cet homme avait perdu la vie dans des conditions effroyable et personne ne méritait de mourir dans des conditions aussi atroces.
J’étais également cependant également plutôt soulagé par le fait que la chirurgienne accepte enfin de se confier à moi. Jusqu’ici mentionner son défunt mari était risqué et déconseillé mais les choses semblaient rentrer dans l’ordre au fil du temps. Le ton de Shae était certes toujours froid et monotone lorsqu’elle parlait de son ancienne vie mais au moins elle le faisait et j’étais persuadé que c’était une bonne thérapie ainsi qu’une marque de confiance à mon égard. En revanche j’étais encore plus intrigué l’histoire de son ancien compagnon : qui étaient les individus ayant abattu l’hélicoptère ? Qu’entendait-elle lorsqu’elle mentionnait une zone hostile ?

Heureusement la jolie blondinette ne me laissa pas dans le suspens bien longtemps, elle me raconta que l’annonce du décès de son mari avait été très expéditive et incroyablement mal organisée. Elle regrettait visiblement la manière dont les choses s’étaient déroulées, elle avait juste eu la chance de pouvoir récupérer quelques affaires à lui mais même son corps lui était resté caché. Je compris alors aussitôt que le père de Mae exerçait certainement un métier touchant de près ou de loin à l’univers militaire. Pour être franc je comprenais l’amertume de mon amie, elle n’avait même pas pu réaliser concrètement que son mari avait été tué puisque le corps de ce dernier lui était resté inaccessible. Comment parvenir à faire son deuil quand la seule chose à laquelle vous deviez songer était l’espoir ? L’espoir qu’il pourrait revenir, que sa mort n’était pas réelle et qu’ils avaient confondu le cadavre. Au final Shae semblait très énervée contre le système des militaires. Les funérailles s’était déroulée de manière rapide, un coup de fusil avait été tiré pour marquer l’occasion et un malheureux drapeau américain lui avait été remis.

Ah parce que lui aussi était dans l’armée… Devinais-je à voix haute. Je suis désolé, c’est vraiment tragique. Je n’imaginais pas que les circonstances étaient aussi dramatiques, certes un décès reste toujours une épreuve mais dans cette affaire les assaillants de ton mari s’en sortent un peu trop bien. Marmonnais-je en songeant aux saloperies ayant abattu l’hélicoptère. Je veux bien te croire quand tu sous-entends que les cérémonies militaires manquent un peu de sensibilité et sont un peu trop expéditives mais au moins tu n’as pas le temps de te morfondre. Je déteste les enterrements traditionnels, celui de ma mère avait littéralement déprimé mon petit frère. Soufflais-je alors que les souvenirs remontaient doucement à la surface. Qu’est-ce que tu as fait après les funérailles ? Finis-je par l’interroger de nouveau.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   Jeu 10 Nov 2016 - 12:11

Jai fut un peu étonné d’apprendre qu’Aaron travaillait lui aussi à l’armée, c’est vrai que je ne lui avais rien dit à ce sujet et je me demandais comment il avait imaginer sa mort. La plupart des personnes qui savaient que Mae n’avait pas de papa pensait qu’il avait souffert d’une maladie ou d’un accident de voiture comment on pouvait souvent voir. Alors je comprenais qu’il soit étonné sur ce sujet, à côté de ce qu’on pouvait s’imaginer de manière usuelle il y avait quelque chose de beaucoup plus dramatique dans sa mort. Finalement je m’y étais fait, pour moi c’était une morte comme une autre et je n’étais pas certaine qu’une mort plus « banale » aurait changé grand chose à la situation. J’aurais juste peut-être eut l’occasion de voir son corps, et c’était l’image de son corps si abîmé qui me terrorisait. Si Jai s’attardait sur la question de le justice notamment pour ces types qui avaient abattus l’hélicoptère, à vrai dire je n’y pensais pas plus que ça, ils avaient sûrement eux aussi perdus leur vie depuis ce jour.

La suite de ses paroles me brusqua, il affirma que si les enterrements militaires pouvaient être figés et dans l’expédition ce n’était pas plus mal que ça en fin de compte étant donné qu’on avait pas le temps de se « morfondre ». Je fronçais les sourcils et restais un instant silencieuse tout en sentant que ce qu’il disait n’était pas adapté, du moins pas à ce que je ressentais. Comment pouvait-il dire qu’une situation aussi dramatique et qui m’avait beaucoup faire souffrir n’était pas « plus mal ». Enfin les choses prirent un peu sens quand il me parle du propre enterrement de sa mère, je ne fus pas si étonnée que sa mère soit morte, il en parlait tellement peu et le fait qu’il s’occupe de son petit frère de manière permanente montrait bien quelque chose.

Oui c’est grâce à lui que je me suis retrouvée dans ce milieu moi aussi affirmais-je simplement. Ils me l’ont pris, ils l’ont mis dans une boîte et ils l’ont gardé sur leur base murmurais-je en sentant les larmes me venir aux yeux. Pour ça je crois que j’aurais préféré un enterrement normal, c’est eux qui ont tout fait, j’étais juste spectatrice marmonnais-je. Quand est-ce qu’elle est morte ? L’interrogeais-je simplement.

Et puis il me demanda ce que j’avais fait après sa mort. Pas grand chose, j’avais passé deux mois dans un état secondaire, je restais allongée dans mon lit ou assise sur le canapé à attendre que le temps passe. Maman s’occupait beaucoup de Mae pour moi et elle venait souvent à la maison, trop souvent peut-être et c’est ce qui m’avait donné cette sensation de tournis. Au bout de deux mois je n’avais pas avancé d’un pouce, alors partir avait été la seule solution que j’avais pu envisager.

Rien, j’ai passé deux mois à faire du sur place puis on m’a proposé ce job ici alors je suis partie de chez moi assurais-je simplement.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   Sam 12 Nov 2016 - 1:11

Je ne fus pas étonné d’apprendre que le mari de Shae était responsable de son engagement dans l’armée. Je me souvenais parfaitement de la fois où elle m’avait raconté pour sa cicatrice lors de l’une de ses missions alors le rapprochement n’avait pas été compliqué à faire maintenant que je savais pour son soldat d’ex-époux. Je ne savais pas trop quoi en penser pour être honnête, enfin que deux personnes partageant le même quotidien rejoignent tous les deux l’armée me paraissait vraiment risqué mais ça avait été leur vie après tout, leur décision. Le père de son fils l’avait d’ailleurs payé de sa vie, c’est pourquoi j’étais égoïstement soulagé que Shae ne soit pas retournée servir notre pays dans ce genre de pays après la naissance de Mae. Depuis qu’elle m’avait expliqué comment son mari avait trouvé la mort je ne cessais plus de me dire qu’elle aurait pu se retrouver dans une situation aussi chaotique et l’idée m’insupportait vraiment même si je me trouvais complètement ridicule d’avoir de telles pensées.

La jolie blondinette me tira de mes réflexions quand elle pesta contre les protocoles de l’armée, elle leur reprochait d’avoir négligemment installé le défunt dans un boîte qu’ils auraient conservé dans leur régiment. Je fis légèrement la moue en attendant sa voix trembloter nerveusement et regrettais soudainement de lui avoir posé ce genre de question, j’étais idiot, bien sûr que mentionner son mari avait été une très mauvaise idée de ma part. En tout cas elle m’affirma qu’elle aurait plutôt préféré avoir l’occasion de lui préparer des funérailles traditionnelles afin de ne pas être qu’une vulgaire « spectatrice ». Je hochais légèrement la tête avant qu’elle ne m’interroge subitement au sujet de ma mère.

Je m’en doutais un peu. Tout ça avant de découvrir que tu étais enceinte. Me souvins-je en recollant petit à petit les pièces du puzzle. Longue vie aux strictes protocoles de l’armée… Ironisais-je. Il ne pense pas beaucoup aux familles là-dedans. Ajoutais-je simplement. Euh… neuf ans maintenant, j’avais dix-huit ans. L’informais-je en haussant les épaules simplement.

Shae me raconta ensuite qu’elle était restée chez elle durant deux mois, deux mois où elle avait eu la sensation de ne pas avancer. Heureusement elle s’était ensuite vue proposer un poste à San Francisco, d’où son déménagement. Je ne pu m’empêcher d’esquisser aussitôt un sourire face à cette « révélation ». En effet, je me doutais depuis le départ que mon amie n’était pas originaire de Californie. Elle était trop pâlotte pour ça et puis elle avait un accent qui me parlait moyennement, enfin j’imaginais qu’elle venait d’un État plus lointain alors c’était plutôt naturel que je ne sache pas le reconnaître, toujours est-il qu’elle avait fait la route jusqu’ici.

J’en étais sûr ! Tu n’es pas San-Franciscaine, ton accent t’a trahie dès le début et puis tu manques cruellement de mélanine pour être une vraie californienne. La taquinais-je. D’où est-ce que tu viens ? Enchaînais-je sur un ton interrogateur.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession dans le canapé [Shae]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession dans le canapé [Shae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» These songs of freedom ►► 22/03/12 à 22.13
» Confession sur canapé [PV]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: