AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La main dans le sac [Ollie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: La main dans le sac [Ollie]   Lun 1 Fév 2016 - 3:01


Je consultais la liste des voisins de mon client et poussais un soupire tout en pensant une fois de plus que je rêvais d'être contactée pour une affaire plus sérieuse qu'un vulgaire tapage nocturne. D'accord les accusés convoqués au tribunal de police avaient également besoin d'être représentés mais pour être franche je ne prenais vraiment pas de plaisir à défendre ce genre de cas. Bien sûr j'étais débutante dans le métier alors commencer de cette manière était plutôt naturel pour une jeune avocate comme moi mais je devais malgré tout reconnaître que parfois bosser dans le même cabinet que ma mère me portait également préjudice dans la mesure où les clients préféraient largement réclamer son aide et son savoir-faire à elle plutôt que de se tourner vers sa novice de fille et c'était justifié je ne pouvais pas prétendre le contraire. J'étais de toute manière bien consciente que j'allais devoir me faire moi-même une place et ma propre renommée sans dépendre de celle de ma génitrice puisque si je m’obstinais à exercer dans son ombre, je ne cesserais jamais de traiter des affaires moindres comme celles que j'avais actuellement à traiter. Mon objectif était de faire oublier au gens que j'étais l'enfant d'Ollie James, je voulais par la suite que l'on me voit comme étant Phoebe, une personne à part entière capable d'assurer en totale autonomie la défense de ses clients.

Enfin pour l'heure, tout ça ne relevait encore que de la fiction et j'avais encore trop besoin de l'aide de ma mère pour décider de m'émanciper professionnellement parlant. Grâce à l'intéressée j'étais sûre de ne jamais faire d'erreurs étant donné qu'elle me conseillait dès qu'elle le pouvait et m'orientait lorsque je devais faire face à des cas de figure plus compliqués. C'est pourquoi j'essayais de ne pas trop me plaindre quant au fait de l'avoir auprès de moi, et ça ne risquait sans doute pas d'arriver tant que je débutais dans le métier. Je ne savais pas du tout comment je m'en serais sortie sans soutien pour être franche, j'ignorais même comment les autres jeunes diplômés se débrouillaient mais moi j'avais la chance d'avoir une mère et un grand-père dans le métier si bien que savoir chacun d'eux plus ou moins derrière moi me permettait d'affronter mes journées avec sérénité.

C'est donc sur ces dernières pensées que je décidais de refermer mes dossiers en cours le temps du déjeuner et rangeais soigneusement ceux-ci à leurs places avant de récupérer mes affaires pour finalement traverser le couloir qui me séparait du bureau de ma mère. Cependant je constatais une fois devant sa porte qu'elle n'était pas seule, en effet je reconnus la voix de mon grand-père et pu constater à leurs intonations qu'ils semblaient préoccupés par je ne sais quoi. J'hésitais un instant avant de pousser la porte légèrement entrebâillée de la pièce et décidais finalement de me faire discrète lorsque j'entendis mon grand-père prétendre que cette affaire lui rappelait celle de « Julian ». Il demanda même à ma mère si elle saurait garder la tête froide afin que les souvenirs de ces années là ne reviennent pas la « hanter ». De mon côté je ne pouvais m'empêcher de me demander s'ils venaient d'insinuer que mon père avait déjà eu des problèmes avec la justice et surtout si ceux-ci semblaient graves au point que ma mère se sente obligée de contacter son paternel à la rescousse pour que celui-ci puisse la conseiller devant l'une des affaires qu'elle avait accepté de prendre en charge et qui s'avérait être similaire à celle de papa...

Je décidais alors qu'il ne valait mieux pas les interrompre et préférais plutôt retourner dans mon propre bureau pour me placer derrière l'ordinateur avec une intention toute particulière. J'hésiter quelques instants devant le clavier et fixais l'écran quelques secondes tout en pensant que jamais je ne me serais imaginée en train de faire des recherches sur le passé de mon père et surtout pas sur internet. Je poussais un soupire et me lançais malgré tout là-dedans, peut-être que je me trompais sur toute la ligne et qu'il n'était pas du tout question de problèmes quelconques ou alors ça n'était pas grave du tout... En tout cas je voulais en avoir le cœur net et surtout pouvoir être rassurée parce que j'avais sincèrement peur de ce que j'étais susceptible de pouvoir découvrir à l'heure qu'il était. Quoiqu'il en soit, taper « Julian James » sur Google ne m'amena à rien, j'avais surtout droit à de nombreux articles sur ses surprenantes prestations en tant que pilote de F1 mais rien concernant d'éventuels déboires avec la justice. Il fallut donc que j'affine mes recherches en intégrant le mot « justice » dans mes mots-clé, je parcourus plusieurs pages de résultats plus idiots les uns que les autres avant de tomber sur un article beaucoup plus intéressant concernant l'assassinat d'un baron de la drogue plusieurs années plus tôt. Je cliquais aussitôt sur l'article qui me proposa une photo de mon paternel beaucoup plus jeune et fringué comme un criminel.

Je fronçais les sourcils avant d'être surprise par ma mère qui venait de débarquer subitement pour me proposer d'aller déjeuner. Je m'empressais de fermer toutes mes pages internet et fixais aussitôt après mon grand-père qui me salua comme si de rien était lorsqu'il passa devant mon bureau. Il se dirigea vers la sortie du cabinet et je me contentais de reporter mon attention vers ma mère qui ne se doutait absolument de rien et attendait patiemment ma réponse. Cependant j'avais maintenant moi aussi besoin d'avoir des réponses et je n'étais pas prête à attendre plus longtemps avant d'en obtenir, je ne voulais pas non plus m'informer à tort en tombant sur des articles erronés concernant papa surtout qu'internet n'était pas forcément fiable. Après tout sa notoriété avait beaucoup fait parler de lui et je me doutais qu'il avait aussi dû faire face à de nombreux détracteurs. Je pouvais très bien me faire des idées et me tromper complètement mais cette conversation qu'elle venait d'avoir à ce sujet avait suffit pour attiser ma curiosité.

Je vous ai entendus papy et toi. Vous parliez de papa, non ? Enfin de son affaire et de celle que tu traites aujourd'hui plutôt ou tout du moins... L'affaire dont tu dois t'occuper qui ressemble beaucoup à celle de papa soi-disant, de quoi est-ce qu'il est question ? L'interrogeais-je sur un ton que je voulu assuré, le tout en me redressant de mon siège pour lui faire face.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Ollie James
Dark dove ☆
avatar

Messages : 635
Loisirs : S'envoyer en l'air avec les jumeaux James
Age : 51
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: La main dans le sac [Ollie]   Mar 2 Fév 2016 - 0:24


Je saluais mon père et lui fis la bise avant de l’accompagner jusqu’au hall des bureaux où je travaillais, je m’arrêtais à la porte de Phoebe et passais ma tête dans l’entrebâillement de celle-ci pour lui demander si elle voulait que nous allions déjeuner toutes les deux. A vrai dire j’avais très envie d’aller manger chinois depuis hier soir mais à la maison Julian et Noah avaient préférés manger une pizza pour le dîner et j’étais donc restée avec mes envies de nourriture chinoise toute la soirée pendant que mes deux hommes se goinfraient de pizza avec joie en parlant de F1 pour mon plus grand désarroi. Finalement le quasi départ de mes deux filles ne me réjouissait vraiment pas, en plus je devais supporter les commentaires sportifs de mon mari et de mon fils et j’étais en minorité, mais je n’étais pas pour autant prête à ce que Noah prenne le voiles en direction des compétitions de F1 même si après ça je pourrai de nouveau exercer mes pouvoirs sur Julian. Je poussais un soupire intérieure en songeant à tout ça, mais bon si Phoebe acceptait de manger chinois avec moi ma tristesse serait moins grande malgré tout.

Cependant la réponse de ma fille ne fut pas celle que j’attendais et elle m’informa qu’elle avait entendu ma discussion avec son grand-père au sujet du jugement de Julian, je me braquais aussitôt tandis que Phoebe me demandait en quoi l’affaire de son père pouvait être similaire à celle que je traitais en ce moment. Je gardais mon visage impassible tout en songeant que j’aurais dû être plus prudente, Julian et moi avions tout fait pour que nos enfants n’apprennent jamais rien des circonstances de notre rencontre et que cette période en particulier reste floue à leurs yeux. Je ne voulais pas qu’ils sachent que leur père avait un jour tué quelqu’un et surtout une personne qui me voulait particulièrement du mal, cette histoire s’entremêlait aussi à ma relation avec Jeffrey et je n’étais pas prête à discuter, ils voyaient Jeffrey comme leur oncle et non pas comme l’ex de leur mère.

Forcément Julian n’était pas là en ce moment, il était tranquillement en train de bricoler dans son garage comme il le faisait si bien et c’était moi qui devait assurer tout ça. Il s’en tirait toujours en restant dans sa grotte de la sorte, et puis c’était certain que ce n’était pas Noah qui allait le questionner à ce sujet. Je poussais un soupire et fermais la porte du bureau avant de fixer de nouveau Phoebe.

Ton père a eu des soucis avec la justice à un moment donné dans sa vie, il baignait dans un milieu pas très net beaucoup de choses arrivent avec ce genre de fréquentations, qu’on le veuille ou pas ça fini par nous tomber dessus. C’est ce qui lui est arrivé assurais-je de mon ton usuel. A l’époque c’est ton grand-père qui l’a défendu devant la cour et mon client aussi baigne dans un milieu qui l’a poussé à commettre des choses difficiles à defender du point de vue de la Loi, alors je voulais que ton grand-père me donne des conseils sur la manière de m’y prendre ajoutais-je simplement en priant pour que la conversation s’arrête là. C'est bon ? On va manger ? Chinois ça te va ? Ajoutais-je.

__________________

«How far would I travel Just to be where you are ? How far is the journey From here to a star ? And if I ever lost you How much would I cry ?»
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: La main dans le sac [Ollie]   Jeu 4 Fév 2016 - 1:11

Je m'appuyais contre mon bureau pendant que maman s'occupait de fermer la porte, je ne pu alors pas m'empêcher de penser qu'il s'était bien passé quelque chose plusieurs années auparavant et à vrai dire je l'avais tout de suite deviné rien qu'en analysant les expressions qui avaient traversées le visage de ma mère. Néanmoins elle se chargea quand bien même de me raconter les faits en m'informant de manière plutôt laconique que papa avait effectivement dû répondre de ses actes devant la justice, ma mère accusé principalement les mauvaises fréquentations que mon père avait pu avoir à l'époque. Elle enchaîna ensuite en m'informant que c'était mon grand-père qui s'était chargé de l'affaire, d'où sa présence aujourd'hui pour discuter de son client aux déboires similaires. Elle s'empressa ensuite de me demander si ses explications me suffisaient afin que nous puissions aller déjeuner. Je fronçais les sourcils suite à sa proposition et secouer aussitôt la tête, à vrai dire non ça ne me suffisait pas du tout ! Qu'est-ce que mon père avait bien pu faire lorsqu'il était jeune qui puisse mettre maman autant mal à l'aise ?

Après tout elle avait mentionné des actes difficiles qui n'étaient pas aisés à défendre une fois au tribunal, bien sûr il était question de son client mais puisque cette affaire et celle de papa étaient si similaires que ça je ne pouvais pas m'empêcher de penser au fait que mon père avait peut-être pu également commettre ce genre de « choses difficiles ». Et puis maintenant j'avais l'article concernant ce fameux baron de la drogue en tête et celui-ci ne cessait plus de s'afficher dans mon esprit, j'aurais voulu pouvoir prendre le temps de le lire histoire d'avoir tout le loisir d'interroger ma mère à ce sujet mais tant que je n'étais sûre de rien il était absolument hors de question que je lance des accusations contre mon paternel. Je me pinçais alors doucement les lèvres et détournais le regard quelques secondes tout en me demandant ce que j'étais censée répondre à ma mère. J'avais bien compris qu'elle n'était pas forcément heureuse d'avoir une telle discussion avec moi et je ne voulais pas la gêner davantage avec mes questions.

C'était quel genre de milieu ? Enfin celui dans lequel papa baignait je veux dire. Personne n'en parle jamais vraiment et je me doute que ça ne t'enchante pas d'en discuter avec moi mais maintenant je me pose plusieurs questions. Me défendis-je un peu penaude.

Je n'imaginais même pas ce que papa avait bien pu faire, rien ne me venait. Je ne savais pas si c'était parce que mon esprit refusait d'y songer ou simplement parce que je n'en avais vraiment aucune idée... D'accord mon père n'avait pas non plus l’allure d'un enfant de cœur et ses nombreux tatouages plus bizarres les uns que les autres intrigués autant qu'ils fascinaient mais ça ne signifiait pas non plus qu'il était un espèce de criminel ou je ne sais quoi. Je n'imaginais même pas ma mère lui rendre visite dans une prison ou quoique ce soit, c'est pourquoi je n'avais vraiment aucune explication à fournir. Visiblement je ne me faisais pas d'idée et mon père avait bien été mêlé à quelque chose sauf que ma mère demeurait évasive sur le sujet et préféré me distraire avec la nourriture.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Ollie James
Dark dove ☆
avatar

Messages : 635
Loisirs : S'envoyer en l'air avec les jumeaux James
Age : 51
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: La main dans le sac [Ollie]   Jeu 4 Fév 2016 - 22:34

Je retins un soupire quand Phoebe me demanda dans quel genre de milieu son père avait pu évoluer durant ces années, je n’en revenais pas d’avoir un jour à parler de ce genre de choses avec elle, d’autant plus que ça ne la regardait pas et que j’étais incapable de savoir comment réagir face à cette situation. Phoebe voulait en savoir plus parce que personne n’en parlait jamais à la maison, oui et c’était plutôt évident étant donné que nous parlions des fréquentations douteuses de son père et du meurtre qu’il avait commis. Tout ça était lié à mon passé peut-être moins sulfureux que le sien mais je ne tenais pas non plus à en parler, bien que le temps soit passé je gardais un très mauvais souvenir de cette période de ma vie. Les violences que j’avais subies avaient longtemps hanté mon esprit et j’avais réellement pensé que tout ça était véritablement derrière moi, mais il semblait que cette histoire me rattrapait toujours.

Je comprenais cependant que Phoebe tenait à parler, c’était quelque chose d’étonnant et qu’elle ne saisissait pas, la curiosité la poussait à vouloir en savoir plus à ce sujet. Cependant il n’y avait rien de glorieux à en tirer, ni pour moi, ni pour Julian. J’avais couché avec un connard à la tête d’un trafic de drogue que j’avais trompé avec son meilleur ami, frère jumeau de mon ex, et finalement après avoir été réellement violenté Julian avait décidé de le tuer. Non il était certain que tout ça était loin de l’image que Julian et moi avions en tant que parent, ça faisait partie de notre vie intime, malheureusement quelques recherches sur internet lui permettraient d’en savoir plus et je ne pouvais rien faire contre ça.

Ecoute Phoebe je ne tiens pas à en parler avec toi, et encore moins ici assurais-je d’un ton implacable. Ce sont des histoires qui concernent uniquement ton père et moi et je n’ai pas envie de ressasser toutes ces choses avec ma fille et je pense que tu peux le comprendre ajoutais-je sur le même ton. Ca concerne ma vie privée, comme je respecte la tienne je voudrais que tu respectes la mienne et que tu évites de farfouiller dans notre passé, si nous n’avons jamais abordé toutes ces choses c’est qu’il y a une raison et j’aimerais que tu acceptes notre choix terminais-je d’une voix posée mais ferme.

Je me doutais bien que cette histoire ne s’arrêterait pas là, mais si j’avais au moins le temps d’en parler à Julian les choses seraient plus faciles à gérer pour moi, pour nous. Je savais que mon mari ne tenait absolument pas à ce que nos enfants apprennent pour son acte malheureux et malheureusement nous allions devoir envisager de tout leur raconter.

__________________

«How far would I travel Just to be where you are ? How far is the journey From here to a star ? And if I ever lost you How much would I cry ?»
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: La main dans le sac [Ollie]   Dim 7 Fév 2016 - 21:42

Je me retins de pousser un soupire quand maman me conseilla de ne pas insister à propos du passé de mon père, elle m'assura en effet que toutes ces histoires ne regardaient qu'eux. Elle ne tenait pas non plus à s'épancher là-dessus avec l'un de ses enfants et me poussa plus ou moins à faire l'impasse là-dessus. Quoi ? Mais comment voulait-elle que je réussisse à me retirer tout ça de la tête maintenant ? Après tout c'était elle qui avait trouvé judicieux d'en discuter au travail tout en sachant pertinemment que je me trouvais dans le bureau d'à côté, j'aurais pu débarquer à n'importe quel instant. Bien sûr je n'aurais pas dû écouter aux portes mais en sachant qu'il était question de papa et d'une affaire importante je n'avais pas pu m'empêcher de vouloir en savoir plus. Alors j'étais maintenant censée rester avec un mystère sur les bras ? Et puis me connaissant j'allais passer mon temps à créer des histoires invraisemblables, je ne cesserais jamais de me poser des questions en croisant mon père si bien que tout ce que je désirais là tout de suite, c'était courir chez ma sœur pour lui raconter. Cependant d'un autre côté maman semblait si contrariée à l'idée que l'un de nous puisse découvrir leur secret que je me sentais coupable rien qu'en envisageant de fouiller dans le passé.

Je me contentais donc pour l'instant de ruminer silencieusement et l'écoutais me prévenir avec ses intonations de maman déterminée que j'allais devoir respecter sa vie privée et ce comme elle en ce qui concernait la mienne. Une fois encore je dû prendre sur moi pour éviter de faire les gros yeux, maman savait absolument tout de mon existence. Je ne savais rien lui cacher et quand bien même ce serait le cas elle était capable de lire en moi comme dans un livre ouvert, il en était de même avec Shae et Noah d'ailleurs. Nous n'avions aucuns secrets pour elle mais en tout cas eux avaient certaines choses à nous cacher c'était une certitude. Ma mère me demanda néanmoins très explicitement de ne pas entamer de recherches approfondies sur tout ça parce que papa et elle s'étaient bien gardés de nous raconter cette partie de leur vie pour « certaines raisons ». Et là je compris aussitôt que j'allais me sentir très coupable si je décidais d'aller à l'encontre de ses exigences pour creuser dans leur passé.

Mais c'est toi qui a décidé d'en parler ici la première... Me défendis-je. Enfin peu importe, d'accord je me tiendrais tranquille. Même si je ne vais pas arrêter de me monter la tête en permanence, que je ne vais plus savoir comment regarder papa et que cette histoire va m'intriguer pour le restant de mes jours. Remarquais-je l'air de rien. Quoiqu'il en soit tu as raison, je n'aurais pas dû insister. Finis-je par m'excuser.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Ollie James
Dark dove ☆
avatar

Messages : 635
Loisirs : S'envoyer en l'air avec les jumeaux James
Age : 51
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: La main dans le sac [Ollie]   Lun 8 Fév 2016 - 23:16

Je lançais un regard désespéré à Phoebe quand celle-ci me fit remarquer que j’étais celle qui avait parlé en premier de l’affaire de Julian au travail, bien évidemment mais elle n’était pas censée l’entendre et je crois que mes collègues en avaient que faire de toutes ces histoires. Je fus cependant soulagée quand elle me promit de se tenir tranquille, je n’étais néanmoins pas certaine de ne jamais réentendre parler de cette histoire, il allait falloir que j’en discute sérieusement avec Julian pour que nous nous mettions d’accord sur une manière de réagir une fois que le sujet serait abordé de nouveau. Je savais que tout ça ne ferait absolument pas plaisir à mon mari, ce n’était pas quelque chose dont il était particulièrement fière et je le comprenais tout à fait. Malheureusement le passé nous rattrapait toujours, surtout quand on touchait à cette histoire, je n’avais jamais pu vraiment mettre Blake derrière moi, il m’arrivait d’y penser de temps en temps et même si je ne craignais pas son souvenir autant qu’autre fois je préférais éviter d’y penser.

Comme pour confirmer mes craintes Phoebe fit remarquer qu’elle ne pourrait jamais regarder son père de la même manière et qu’elle allait finir par s’imaginer toutes sortes d’histoires, je poussais un soupire, il allait falloir que je me résigne à raconter la vérité à mes enfants, mais le peu de temps que je gagnais me permettrait d’aborder la chose de manière plus sereine tout en diluant les choses. Je n’allais pas leur dire de but en blanc que leur père avait assassiné un homme, ex dealeur pour qui il travaillait avec qui je sortais à l’époque, non il en était hors de question. Il était d’ailleurs plutôt étonnant que nous n’ayons jamais eu à en parler avant aujourd’hui, avec des amis comme Tim et Mike il était fort probable que cette histoire soit connue de mes enfants beaucoup plus tôt. Enfin étant donné qu’ils avaient eux-mêmes baignés dans ce milieu ils préféraient peut-être se tenir discret sur le sujet par rapport à leurs propres enfants.

J’acceptais les excuses de Phoebe avec plaisir tout en me demandant combien de temps elle allait pouvoir tenir sans partir farfouiller partout sur internet, heureusement Cristina débarqua dans le bureau pour nous proposer d’aller tester un nouveau chinois qui venait d’ouvrir quelques rues plus loin, je m’exclamais aussitôt de joie et lui affirmais que nous étions de la partie sans vraiment consulter l’avis de ma fille. Je m’empressais donc de rejoindre mon bureau pour récupérer mes affaires et retrouvais ma collègue et Phoebe pour ce petit repas chinois tant désiré, malheureusement je n’étais pas certaine de pouvoir en profiter sereinement étant donné la discussion que j’avais eu avec Phoebe.

__________________

«How far would I travel Just to be where you are ? How far is the journey From here to a star ? And if I ever lost you How much would I cry ?»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La main dans le sac [Ollie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La main dans le sac [Ollie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Se promène par la main (pv Gael)
» CANICHES d'élevage Tous âges URGENT à placer - VAR
» [terminé] « Il faut que tous braves menteurs soient gens de bonne mémoire, pour se garder de méprendre » Etienne Pasquier [Ewen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: