AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dilemme [Phoebe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Dilemme [Phoebe]   Lun 20 Fév 2017 - 23:14

Je déposais un baiser sur la joue de ma soeur tandis qu’elle m’ordonnait d’arrêter de tirer la tronche constamment, je lui lançais un regard agacé, récupérais mon téléphone et la saluais une dernière fois avant de mettre les voiles. Ma soeur avait vraiment le chic pour me mettre dans de sales positions pour ensuite me reprocher de toujours être de mauvaise humeur, mais je ne voyais pas trop comment prendre le fait qu’elle voulait que je m’envole avec elle à l’autre bout du globe pour près de trois mois. Je ne savais pas trop ce que j’étais censé faire maintenant, ma soeur avait vraiment besoin de moi, mais je venais à peine de rentrer de mon week-end avec les mecs, je n’avais même pas eu le temps de rentrer chez moi pour retrouver ma fille et ma femme. Alors j’estimais avoir le droit de tirer la tronche sans compter que j’étais en période assez critique dans ma relation avec ma femme.

J’étais partie de manière assez précipitée avec les gars pour ce fameux week-end, j’avais simplement envoyé à message à Phoebe pour l’informer que nous étions bien arrivés et nos messages s’étaient arrêtés là. En vérité j’étais toujours contrarié par rapport à ce qui s’était passé avant mon départ, je redoutais mon retour à la maison de peur que les histoires reprennent de plus bel et surtout que Phoebe désire en parler. Je voulais tout simplement faire comme si de rien n’était et attendre que tout ça passe, mais c’était sans compter sur ma soeur qui venait de m’implorer de partir avec elle.

Je poussais un soupire et sortis de la voiture pour rejoindre l’ascenseur qui menait à notre étage, je glissais la clef dans la porte d’entrée et fus aussitôt accueilli par les petits cris enthousiastes de ma fille. J’esquissais aussitôt un grand sourire et me baissais pour la récupérer et la serrer contre en moi en déposant plein de baisers sur ses joues. Rose m’avait vraiment manqué ces derniers jours et même si ce n’était que quarante-huit heures de séparation j’avais l’impression que ça faisait des semaines que je n’avais pu serrer ma fille contre moi.

Je la questionnais sur son petit week-end avec sa mère et ma fille semblait tout aussi heureux que moi de nos retrouvailles. J’avançais jusqu’au salon tout en écoutant son petit baragouinage et saluais Phoebe d’un ton neutre quand je l’aperçus dans la pièce.

Tout c’est bien passé ? L’interrogeais-je simplement.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Lun 20 Fév 2017 - 23:58


Je secouais pour la énième fois la tête lorsque Rose me demanda si c’était « papa » que nous entendions dans le couloir. Ma fille guettait le moindre bruit d’ascenseur ou éclats de voix venant de l’extérieur de l’appartement, elle était très impatiente de retrouver son père et la séparation commençait à lui peser. Nath était seulement absent depuis deux malheureux jours mais c’était déjà beaucoup pour notre fille qui aimait énormément passer du temps avec à son père. Ils étaient très proches tous les deux alors elle n’avait certainement pas dû comprendre pourquoi son papa avait quitté l’appartement sans elle aussi longtemps. Parfois je me demandais pourquoi je ne faisais pas toujours l’affaire en l’absence de Nate. Je savais que Rose était autant attachée à moi qu’à son père mais notre relation était néanmoins complètement différente. J’étais rarement la première personne qu’elle réclamait lorsque quelque chose n’allait pas comme elle le désirait, je n’en souffrais pas particulièrement mais j’étais assez curieuse de savoir pourquoi.

Après quelques minutes supplémentaires où Rose avait fini par se remettre à tuer le temps en attendant son paternel, un bruissement de clés fini par résonner dans l’entrée. Il n’en fallu pas plus à ma fille pour qu’elle devienne toute folle et se dépêche de rejoindre le couloir pour retrouver son père. J’écoutais d’une oreille attentive leurs retrouvailles et esquissais un léger sourire en entendant Rose s’exclamer dans tous les sens. Nath termina par se pointer dans le salon avec notre bébé dans les bras et me salua le plus simplement du monde avant de me demander si tout s’était bien passé. Merde, alors c’était ça notre vie maintenant ? Parce que je n’étais pas sûre d’être capable de supporter cette atmosphère plus longtemps.

Visiblement Nate et moi étions toujours en froid depuis notre petite altercation au sujet de son passé. À la suite de cet « évènement », nous ne nous étions quasiment plus adressé la parole et puis il avait fini par partir en weekend avec ses amis. Au fond je ne savais pas trop ce que j’avais espéré pour son retour mais j’aurais préféré que les choses s’arrangent une fois qu’il serait rentré sauf qu’il n’en était rien parce que mon mari était un homme trop fier pour faire le premier pas et c’était également mon cas. Je me contentais alors de hausser les épaules en guise de réponse tout en pensant que j’aurais préféré qu’il vienne m’embrasser plutôt que de me saluer comme si j’étais sa voisine de palier.

Oui, ça va. Rose tu as dit à papa ce qu’on s’est préparé au dîner hier soir ? Interrogeais-je ma fille avant que les yeux de cette dernière ne s’illuminent et qu’elle ne s’exclame «  des hot-dog » en levant les bras au ciel comme si c’était le meilleur repas du monde, le tout sous nos regards amusés. Et toi, ça a été ? Finis-je par le questionner à mon tour.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Jeu 23 Fév 2017 - 0:52

Je me mis à rire joyeusement quand Rose s’énerva soudainement en m’informant qu’hier soir elle avait mangé des hot-dogs avec sa mère. Visiblement ce petit repas lui convenait tout à fait et faisait d’elle une petite fille très heureuse. J’étais plutôt satisfait de voir que tout c’était bien passé à la maison pendant ma petite absence, je n’aimais pas partir comme ça et les laisser toutes les deux. Cependant j’avais passé un bon week-end et ça m’avait également permis de me ressourcer quelque peu pour pouvoir affronter le retour à la maison. Après tout j’imaginais que Phoebe allait vouloir parler de tout ça et moi je n’y tenais pas du tout, j’avais envie de m’endormir et de me réveiller une fois que toute cette affaire serait derrière nous et que nous aurions repris notre quotidien.

Je retins un soupire et déposais un baiser sur la joue de Rose qui s’empressa de se glisser plus étroitement dans mes bras pour poser son visage dans mon cou. Je restais pensif quelques instants quand Phoebe vint me demander comment c’était passé mon week-end, je lui lançais un regard et haussais les épaules tout en songeant qu’il n’y avait rien de nouveau sous le soleil. Todd n’avait fait que des conneries, il avait faire fuir tous les poissons du lac avec son rire tonitruant, Noah avait passé pas mal de temps avec Aaron visiblement très heureux de le revoir, et Aaron lui et bien je ne savais pas trop. J’avais la sensation de me tenir face à un pâle copie de lui-même, mais j’imaginais que c’était normal et qu’avec le temps les choses iraient mieux.

J’espère que tu as gardé des hot-dogs pour papa affirmais-je joyeusement tandis que Rose affirmait qu’elle avait tout mangé mais que si je voulais nous pouvions aller en acheter pour le diner. Le week-end prochain, papa a mangé trop de chips pour le reste de la semaine, retour au régime assurais-je tandis qu’elle faisait la moue. C’était bien, toujours pareil avec ton frère et Todd l’informais-je simplement. Apparement ton frère prévoit d’emménager avec Lily de ce que j’ai compris ajoutais-je sur le même ton.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Dim 26 Fév 2017 - 3:15

Rose fut forcée d’annoncer à son père qu’elle avait mangé tous les hot-dogs et qu’il n’en restait plus pour lui, elle ajouta néanmoins sur un ton très enjoué que nous pouvions en refaire pour le repas de ce soir. Heureusement Nath s’empressa de retirer cette idée de la tête de notre fille en l’informant que « papa » reprenait son régime parce qu’il avait avalé trop de cochonneries durant son weekend. Pour être honnête j’étais heureuse que mon mari prenne cette décision parce qu’au moins il allait pouvoir recommencer à nous préparer de bons petits plats équilibrés comme il en avait l’habitude. Mes deux jours en compagnie de Rose avaient été riches en calories et je préférais éviter que notre bébé s’empâte à force de manger n’importe quoi. Contrairement à Nath j’étais loin d’être une bonne cuisinière, je préparais des recettes très faciles à réaliser tandis que le père de ma fille se donnait un peu plus de mal derrière les fourneaux et à vrai dire c’était un véritable atout pour le maintien de notre équilibre alimentaire.

Je fermais ensuite cette parenthèse « diététique » quand Nate m’annonça que son weekend s’était également bien passé malgré les agitations de mon frère et Todd. J’esquissais un petit sourire en les imaginant se chamailler toutes les deux minutes avant de me ré-intéresser à mon mari lorsqu’il m’informa que Noah envisageait de s’installer avec sa petite-amie. À vrai dire j’étais déjà au courant de ce changement à venir, ma mère m’en avait d’ores et déjà parlé la dernière fois que j’étais allée lui rendre visite. Elle était un peu inquiète à l’idée de voir s’envoler son dernier enfant et même si je ne pouvais pas encore comprendre ce qu’elle ressentait, j’étais consciente qu’assister au départ de la maison de l’une de ses progénitures l’attristait à chaque fois.

Oh oui je sais. Ma mère m’en a parlé l’autre jour, j’ai oublié de te le dire. Ils ont trouvé quelque chose ? Lui demandais-je simplement.  Et Aaron avec Mae, c’était comment ? J’ai cru comprendre que Shae avait eu un peu de mal à laisser partir son fils et je crois même qu’elle aurait préféré ne pas l’envoyer s’il avait dû être seul avec son père. Songeais-je à voix haute.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Lun 27 Fév 2017 - 21:09

Visiblement Phoebe était déjà au courant que son frère cherchait une maison pour emménager avec sa copine, j’hochais doucement la tête tout en songeant que la vie semblait bien plus facile pour le fils James. Il n’avait pas vingt cinq ans qu’il était déjà millionnaire, célèbre dans le monde entier et prêt à emménager avec sa copine dans une baraque luxueuse à New-York. Moi je peinais à payer un appartement dans un quartier plutôt sympa qui proposait une chambre pour ma gamine. Je poussais un soupire tout en songeant qu’il n’était pas arrivé là par un claquement de doigt, certes il avait été aidé par ses parents et surtout la renommé de son père, mais il avait beaucoup travaillé et avait sacrifié pas mal de choses pendant deux ans pour arriver au niveau qu’il avait maintenant. Il avait pris des risques et accepté de ne pas poursuivre ses études pour s’essayer à la F1 tout en sachant très bien que tout le monde l’attendait au tournant.

Il fallait peut être que moi aussi j’envisage de prendre des risques, après tout je me contentais de ma zone de confort depuis bien longtemps. Je n’avais pas une vie très palpitante et je n’avais jamais voulu en avoir une, tout ce que je voulais c’était subvenir aux besoins de ma famille et pouvoir être heureux avec eux. Mais j’avais toujours jalousé l’argent que pouvait posséder les James et cette facilité qu’ils avaient toujours d’arriver à leur fin. Monsieur James était un pilote accompli, Madame James commençait sa vie en politique après une carrière remarquable comme avocate, Phoebe bossait dans les renseignements à un poste très prisé, Shae était chirurgienne et bien évidemment Noah avait sa carrière incroyable.

J’étais quelque peu jaloux de toutes ces possibilités qu’ils avaient, de tout ce qu’ils avaient pu accomplir alors que j’étais plus vieux que la moitié d’eux et que je n’en n’avais pas fait le quart. Alors si ma soeur me proposait ce poste je me disais que ça pourrait être un bon moyen de gagner pas mal d’argent pour payer un meilleur endroit où vivre à Rose, avec peut être un jardin où elle pourrait jouer tranquillement à l’écart de nos rues bruyantes.

Apparemment ton frère chercher une baraque dans le résidence de tes parents, ils ne devraient pas tarder à trouver un truc constatais-je simplement. Ça c’est plutôt bien passé, Mae avait l’air d’être content avec Aaron, même si lui a l’air sacrément dépassé par la situation ajoutais-je en retirant ma veste sans lâcher Rose. Todd s’occupe de lui comme si c’était son copain remarquais-je en me demandant ce qu’il en était de Shae dans cette affaire.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Mar 28 Fév 2017 - 21:25

Mon cœur se serra quelque peu lorsque Nate m’informa que Noah et Lily cherchaient activement une maison dans la résidence de mes parents. En effet, j’étais un peu jalouse de mon frère dans la mesure où il avait parfaitement les moyens de se payer une baraque à quelques mètres seulement de celle de nos parents. Pour être franche, mon rêve avait toujours été de retourner vivre dans cette fameuse résidence sauf que j’avais bien vite été rattrapée par la réalité dans la mesure où les habitations s’avéraient être trop onéreuses pour Nath et moi. J’aurais peut-être pu utiliser le compte bancaire que mes parents m’avaient donné là ma majorité et ainsi financer une partie de notre jolie maison mais mon mari ne l’aurait jamais accepté : il voulait depuis le départ que nous soyons plus ou moins égaux dans nos dépenses du quotidien alors je devais me contenter de notre petit appartement de Brooklyn en attendant que l’on est économisé suffisamment d’argent pour déménager ailleurs. En attendant j’avais décidé de verser une bonne partie de mon compte en banque sur celui de Rose, je voulais lui assurer un avenir confortable et avec la somme pour l’instant réunie, j’estimais qu’elle devrait pouvoir s’en sortir correctement lors de ses débuts dans la vie active.

Quoiqu’il en soit, le père de ma fille termina par s’intéresser au cas d’Aaron et Mae. Il m’assura que le courant était bien passé entre eux malgré le fait qu’Aaron paraissait bien souvent désarmé par la situation. Je hochais distraitement la tête tout en pensant qu’il faisait sûrement de son mieux, je n’osais pas imaginer la situation indélicate dans laquelle il se trouvait. Je me demandais vraiment comment je me serais comportée à sa place, je n’aurais sûrement pas su adopter de manière adéquate pour m’adresser à mon propre enfant. Dans le cas d’Aaron, son fils devait reconstruire de nouveaux souvenirs avec son gamin qui n’avait absolument plus aucune attache vis-à-vis de son passé. L’enfant ne devait même pas comprendre le « nouveau » rôle d’Aaron dans sa vie. Dans tous les cas, Aaron avait de la chance d’avoir Todd dans sa vie et Nath ne manqua pas de le remarquer même si à ses yeux les deux hommes avaient plutôt l’air d’un petit couple qu’autre chose.

Je me doutais un peu qu’il ne quitterait pas la résidence. Soufflais-je simplement. Moi aussi j’aurais dû devenir une pilote James. Râlais-je. C’est normal, imagine que tu doives partir et que ta fille ne te reconnaisse plus à ton retour. Le pauvre doit absolument tout reconstruire avec son petit. Notais-je en faisant la moue. Au fond c’est une bonne chose qu’il puisse compter sur Todd, couple ou pas il lui permet de garder la tête hors de l’eau et à mon avis Shae donne ses directives à Todd crois-moi. Conclus-je en me moquant gentiment.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Mer 1 Mar 2017 - 18:38



Je jetais un regard discret à Phoebe quand elle remarqua avec presque de la jalousie dans la voix qu’elle se doutait bien que son frère ne quitterait jamais leur résidence d’enfance. Si les James étaient tous très talentueux et plein aux as ils avaient un sacré souci à coupé le cordon familial, c’était remarquable à quel point ils étaient proches les uns des autres, mais à certains moment ça devenait grave. Ils vivaient comme un clan, les uns sur les autres, à être voisins, parrains des enfants des uns et des autres, ami avec les copains de l’autre, ça en donnait quelque peu le tournis quand on y réfléchissait vraiment. Je trouvais ça bizarre ce besoin de toujours être si proche de ses parents et de sa fratrie, pour ma part je vivais très bien loin des miens sans qu’il y ait d’animosité entre nous. J’aimais beaucoup mes parents et ma soeur également, mais je ne ressentais pas le besoin de les voir ou de leur parler quasi tous les jours, je vivais très bien par moi-même.

Enfin Shae avait été la seule a vraiment coupé les ponts pendant une période et ça avait été le drame du siècle, même si j’avouais que son départ avait été inquiétant Phoebe l’avait vécu comme une vraie trahison. Noah quant à lui était absent quasi toute l’année, mais la preuve était qu’il se cherchait une maison toute proche de celle de ses parents et l’ancienne baraque de sa soeur. Je fus coupé de mes pensées quand Phoebe remarqua qu’elle comprenait tout à fait ce qu’avait pu vivre Aaron ce week-end, j’étais d’accord, ce n’était certainement pas facile à vivre et il se débrouillait plutôt bien pour le moment.

On va rebaptiser la résidence à votre nom si ça continue remarquais-je simplement en imaginant les réunions de comité de voisinage avec une assemblée de James. Je sais bien, mais je voulais dire ça au-delà de son rôle de père, il est complètement paumé affirmais-je. Oui je me doute connaissant ta soeur constatais-je finalement.

Je me demandais ce qu’il en était par rapport à Jai, j’étais curieux de savoir comment les choses allaient se goupiller entre eux maintenant qu’Aaron était de retour. J’imaginais que nous allions avoir de nouveau le droit à quelques repas tendus et des grandes discussions chez les James. Au moins on ne s'ennuyait jamais.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Jeu 2 Mar 2017 - 15:18

Je levais les yeux au ciel quand Nath m’assura que la résidence de mes parents allait finir par porter notre nom à force de voir chacun des membres de notre famille y résider. Je savais que mon mari était toujours un peu perplexe vis-à-vis de cette « proximité » entre chacun des membres de ma famille. Il ne le comprenait pas forcément dans la mesure où les choses n’étaient pas du tout pareilles au sein de son propre entourage. Dans un premier temps, ses parents habitaient à une bonne centaine de kilomètres de New-York, ce qui ne lui permettait pas de les voir aussi régulièrement que les miens. Ensuite, il était assez proche de sa sœur mais pas autant que moi avec ma propre fratrie alors il ne comprenait pas cette manie de devoir chaque jour ou presque échanger avec les membres de ma famille. Ceci dit, je ne m’en inquiétais pas vraiment dans la mesure où toutes les personnes que j’avais pu fréquenter avaient toujours trouver nos relations étranges. L’essentiel était que nous nous épanouissions comme ça après tout, nous fonctionnions de cette manière et tout se déroulait toujours parfaitement.

Pour ce qui était d’Aaron, Nate insista sur le fait qu’il l’avait vraiment trouvé perdu. Pas uniquement dans sa relation avec Mae, c’était un constat général. Je me pinçais légèrement les lèvres tout en supposant une fois de plus que son attitude était légitime. Néanmoins j’espérais qu’il saurait s’en remettre rapidement, il n’était pas tout seul dans cette affaire et il savait très bien qu’il pouvait compter sur nous pour l’épauler. Les choses étaient certes compliquées entre Shae et lui mais je n’avais pas envie de le laisser tomber pour autant, il restait le père de mon filleul et le mari de ma sœur. Nous avions vécu des tas de choses ensembles, nous étions même partis en vacances à plusieurs reprises alors je n’avais pas l’intention de l’abandonner.

J’aimerais bien, surtout si ça leur permettait de nous dégoter une petite maison dans la même résidence. Notais-je presque sérieuse. Je veux bien te croire… J’espère qu’il sait qu’on est tous là pour lui, on ne va pas le laisser tomber. Assurais-je ensuite en posant mon regard sur Rose dont les yeux commençaient à devenir lourds. Elle a passé son après-midi à écouter les sons derrière la porte d’entrée, espérant à chaque nouveau bruit que ce serait toi. La pauvre doit être exténuée. Soufflais-je ensuite.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Jeu 2 Mar 2017 - 20:11

Phoebe revint à la charge en affirmant qu’elle aimerait bien que le fait que la résidence porte son nom de famille lui permette à elle d’obtenir une maison dans le coin, je me retins de lever les yeux au ciel en songeant que j’avais très bien compris qu’elle avait envie d’aller vivre avec sa famille. Une fois de plus c’est moi qui l’empêchait de vivre ce qu’elle voulait, décidément je devais être un sacré poids pour elle, songeais-je agacé. Je n’avais cependant aucune envie de vivre dans une maison dont je ne pourrai payer que le quart, bien évidemment Phoebe avait l’argent nécessaire pour acheter une jolie maison à côté de celle de ses parents, mais moi je voulais vivre dans une maison que j’avais pu payer. C’était tant mieux si Lily et Aaron arrivaient à vivre dans cette situation, moi je ne pouvais pas, et ça m’agaçait que Phoebe ne lâche pas l’affaire. Je me contentais de serrer la mâchoire tout en songeant que je ne voulais pas de nouveau lever la voix, mais je n’en pensais pas moins.

Heureusement le sujet dévia sur autre chose mais toujours sur la famille très compliquée des James, ainsi Phoebe espérait que son beau-frère était au courant que nous étions là pour lui et que nous n’allions pas le laisser tomber. Je n’étais pas certain que c’est ce qui l’interrogeait le plus en ce moment, mais oui j’imaginais qu’il était au courant de tout ça. Après tout Noah était venu pour lui de l’autre bout du monde, et Todd avait préparé tout un petit week-end rien que pour lui tenir compagnie et lui changer les idées. Moi tout ce que j’espérais c’est que les choses iraient mieux rapidement, c’était assez difficile de constater à quel point il pouvait être différent du souvenir que j’avais de lui.

Par la suite ma femme poursuivit en remarquant que Rose n’avait pas arrêté de surveiller les bruits dans le couloir toute l’après-midi. J’esquissais un léger sourire en observant ma fille et en constatant à quel point je pouvais être heureux de l’avoir dans ma vie. Je n’imaginais que trop difficile ce que pouvait vivre Aaron, je ne supporterai pas de devoir la laisser aussi longtemps, pourtant la proposition de ma soeur trainait à l’arrière de mon esprit et je me demandais sincèrement quoi faire.

Je retins un soupire et attrapais ma fille pour aller la déposer dans sa chambre, je l’allongeais dans son lit pour qu’elle puisse faire une petite sieste et m’installais à ses côtés quelques instants. A vrai dire je voulais vraiment pouvoir lui offrir un meilleur environnement de vie, je n’avais pas envie qu’elle me reproche un jour de ne pas avoir fait le nécessaire et de l’avoir privé d’une maison dans la résidence James par pur orgueil. Il y avait des jolies maisons beaucoup moins couteuses dans dans le coin que je pourrais financer plus largement avec le salaire de ce foutu voyage.

Ma soeur m’a proposé de partir avec elle au Congo pour son association lâchais-je une fois revenu dans le salon. Ils ont besoin d’un secouriste en plus sinon ils ne pourront pas partir ajoutais-je simplement.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Jeu 2 Mar 2017 - 23:02

J’envoyais plusieurs baisers avec ma main à Rose quand son père décida de l’emmener au lit avant de reporter mon attention sur la télévision. Enfin je tentais de me concentrer sur le programme idiot que je regardais avant le retour de Nate mais j’avais néanmoins beaucoup de mal à suivre. Mon esprit était complétement ailleurs, j’étais surtout inquiète à propos de ma relation avec mon mari. Jamais nous ne nous étions montrés si froids l’un envers l’autre, je n’avais même pas eu droit à un sourire sauf lorsque j’avais mentionné notre fille. Évidemment elle était toujours la seule à pouvoir lui rendre le sourire lorsqu’il affichait une petite mine mais cette affaire durait depuis trop longtemps maintenant et l’atmosphère qui régnait dans l’appartement quand Nath était présent me pesait réellement. Ses câlins et ses caresses me manquaient énormément, je me sentais complètement vide depuis qu’il avait instauré cette stupide distance entre nous. J’avais un peu peur qu’il ne m’aime plus autant qu’avant, je le sentais s’éloigner et je détestais ça.

Je n’eus heureusement pas le loisir de m’inquiéter davantage puisque l’intéressé réapparut dans la pièce après de longues minutes. Ce dernier m’annonça que sa sœur lui avait suggéré de l’accompagner durant son voyage humanitaire en Afrique. Il ajouta qu’elle avait besoin d’un secouriste supplémentaire pour que le voyage ne soit pas annulé. Je hochais alors vivement la tête, soudainement très emballée à l’idée de partir et baissais le son de la télévision afin que nous soyons plus tranquilles pour en discuter. Je n’avais jamais visité cette partie du globe, j’avais une image très stéréotypée de ce continent alors me rendre là-bas aux côtés de ma famille serait sûrement une expérience très enrichissante. J’étais même prête à donner un coup de main dans l’association de sa sœur s’il le fallait, j’avais entendu qu’ils prévoyaient de rénover quelques habitations. Bien évidemment la sœur de Nate partait pour plusieurs mois, nous n’allions malheureusement pas pouvoir s’attarder aussi longtemps mais je me disais que c’était déjà une bonne chose.

Oh c’est super ! Quand ? Il faudrait que je vois si je peux prendre quelques jours de congés, Rose va adorer voir l’Afrique. M’enjouais-je. Tu es sûr qu’elle n’est pas trop petite pour aller au Congo d’ailleurs ? Je sais qu’il faut faire beaucoup de vaccins et que certains ne sont préconisés qu’à partir d’un certain âge… Songeais-je ensuite en posant mon regard sur celui de mon mari.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Lun 6 Mar 2017 - 0:09

Je fronçais les sourcils quand Phoebe s’enthousiasma brusquement de ce possible départ au Congo, j’avais pourtant pensé qu’elle serait dans l’incompréhension et questionnerait sans relâche quant à ce voyage. Mais je compris bien rapidement qu’elle n’avait pas saisi toute l’affaire et qu’elle s’imaginait pouvoir partir avec moi et emmener Rose dans son sac. Je restais quelque peu décontenancé devant son enthousiasme tout en me demandant ce qu’elle s’imaginait pouvoir vivre là-bas et surtout avec une enfant de l’âge de notre fille. Certes ce n’était pas le pays le plus dangereux d’Afrique, loin de là, mais le gouvernement n’était pas forcément très stable et il y avait malgré tout plusieurs groupes armés qui faisaient leur loi, sans compter sur les conditions sanitaires. C’était bien pour ça que ma soeur participait à cette expédition.

Phoebe s’interrogea à ce sujet et je me sentis plutôt mal de devoir lui briser tous ses rêves au sujet de ce voyage en Afrique. Pour ma part je n’étais pas très enthousiaste de perdre mon confort pour aller vivre quelques mois dans ce pays, mais l’argent était ma seule motivation ainsi que le fait de rendre service à ma soeur. Pour tout le reste j’aurais préféré pouvoir rester tranquillement chez moi et passer du temps avec ma famille. Même si les chose n’étaient pas très claires entre Phoebe et moi en ce moment je n’appréciais pas trop de devoir la laisser s’occuper toute seule de notre fille pendant que j’allais me promener à l’autre bout du globe.

Non Phoebe je suis le seul à être convié, il n’y a qu’une place pour un secouriste dans leur équipe, ce n’est pas un voyage personnel affirmais-je sans trop savoir comment lui dire les choses. C’est un voyage de minimum quatre mois, et oui je ne pense pas que ce soit un endroit très sûr pour Rose ajoutais-je mal à l'aise de devoir la rappeler à la réalité de la sorte.

J’appréciais son enthousiasme au sujet de ce voyage, mais il était clair qu’elle se berçait d’illusions quant à la vie que l’on menait dans ce genre d’expéditions, pour le peu que m’en avait dit ma soeur ça n’avait rien d’un voyage que l’on effectuait le coeur léger et surtout avec un enfant de pas même trois ans. Nous n’allions pas dans les beaux quartiers et je n’étais même pas sûr d’être prêt à voir ce qu’il se passait d’en ce genre d’endroits.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Mar 7 Mar 2017 - 0:04

Toute trace d’engouement déserta mon visage à l’instant où Nath m’annonça que Rose et moi n’étions pas invitées à l’accompagner au Congo. Il m’assura qu’une seule place était disponible et qu’elle était réservée à un secouriste. Je gardais alors le silence durant quelques secondes tout en me demandant s’il était vraiment sérieux ou s’il était juste en train de me faire une blague de mauvais goût parce que pour être tout à fait franche je ne trouvais pas ça drôle du tout. Il savait parfaitement que notre fille savait difficilement vivre sans lui alors pourquoi déciderait-il d’accompagner sa sœur dans les tréfonds de l’Afrique pour je ne sais quelle raison ? Après tout le mal qu’il s’était donné pour fonder une famille, j’avais franchement de très gros doute vis-à-vis de l’authenticité de ses paroles, jamais il n’accepterait de s’en aller sans nous. Je tâchais du moins de m’en convaincre dans la mesure où devoir affronter une toute autre réalité risquait de me briser le cœur.

La suite de ses paroles me laissa cependant d’autant plus pantoise, en effet mon mari m’annonça qu’il envisageait de partir quatre mois. Je secouais alors vivement la tête tandis qu’il continuait de m’affirmer que le Congo n’était vraiment pas un pays sûr, surtout pas pour une enfant de l’âge du nôtre. Trop d’informations se mélangeaient alors dans mon esprit : d’abord l’annonce plutôt inattendue de ce « voyage », ensuite sa localisation qui ne présageait vraisemblablement rien de bon et pour finir apprendre sa durée venait de m’achever totalement. Comment espérait-il que je m’en sorte sans lui ? Je n’étais pas faite pour être une maman célibataire, surtout que je passais la plupart de mon temps à travailler… Comment voulait-il que je parvienne à m’occuper de Rose sans qu’elle ne finisse par se sentir délaissée ? Et puis au-delà de ces quelques « détails », j’avais aussi besoin de lui dans mon quotidien, j’avais besoin de mon mari dans ma vie et pas à des milliers de kilomètres de moi.

J’espère que tu plaisantes ? C’est si terrible que ça entre nous pour que tu prévois de nous abandonner pendant quatre mois ? Lui demandais-je en plantant mon regard dans le sien. Dans quel but est-ce que tu pars ? J’espère au moins que c’est pour une cause qui en vaut vraiment la peine parce que tu vas laisser une petite fille très malheureuse derrière toi, quatre mois c’est long. Lâchais-je froidement.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Mer 8 Mar 2017 - 22:34

Je levais les yeux au ciel à l’instant où Phoebe me demanda si les chose étaient si terribles entre nous pour que je décide de mettre les voiles pendant quatre mois. Bizarrement son petit ton doux et ses jolis sourires avaient disparus maintenant que les choses n’allaient plus dans son sens, comme d’habitude. De toute façon c’était de sa faute si nous en étions là, si elle s’était mêlée de ses affaires et n’était pas venue fouiller dans mon passé pour venir me claquer les choses au visage ça ne se serait sûrement pas passé de la sorte. Je n’étais pas plus heureux qu’elle à l’idée d’envisager ce voyage, moi aussi j’aurais voulu pouvoir vivre correctement de ma passion ou bien pouvoir me reposer sur l’argent de mes parents, mais ce n’était pas le cas pour tout le monde.

Phoebe s’empressa alors de me demander pour qu’elles raisons je partais et si celles-ci étaient suffisamment justes pour que je laisse notre fille de coté pendant quatre mois. Je lui lançais un regard noir tout en songeant que c’était carrément déplacé de se part de venir balancer Rose sur le tapis comme si je n’en n’avais rien à faire de notre fille et que je partais de gaité de coeur. Je voulais juste pouvoir offrir à ma fille un meilleur endroit où vivre et je voulais rendre ce service à ma soeur qui bossait depuis des mois sur ce projet et qui avait été là pendant des moments très difficiles pour moi. Bien évidemment que si j’avais eu le choix je serais resté auprès de ma famille, la question ne se posait même pas et elle le savait très bien, ce qui m’énervait d’autant plus.

Disons que tu ne rends pas les choses plus faciles que ça en ce moment lâchais-je sur le même ton sans la quitter du regard. C’est une mission humanitaire que ma soeur prépare depuis des mois et si elle ne trouve pas de secouriste d’ici la fin de la semaine son projet tombe à l’eau. Alors oui j’imagine que vacciner des gamins contre l’hépatite c’est une bonne raison de vous « abandonner » ajoutais-je énervé. Et puis c’est plutôt bien payé, comme ça quand je reviendrai on pourra s’acheter quelque chose de mieux, malheureusement pas à côté de chez tes parents, je m’excuse de te priver de ça, mais Rose aura le droit à un bout de jardin où s’amuser terminais-je.

J’en avais plus qu’assez qu’elle me renvoie sans cesse cette image de gros balourd fauché et drogué, je faisais de mon mieux avec les moyens du bord, elle ne pouvait pas se plaindre de ne pas avoir une maison près de celle de ses parents et ensuite me reprocher de vouloir gagner un peu plus de fric. Je n’avais aucun diplôme, le seul moyen de gagner  beaucoup d’argent que j’avais jamais trouvé était de vendre de la drogue et on savait très bien où ça m’avait mené.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Sam 11 Mar 2017 - 1:43

Je fus contrainte de me faire violence pour ne pas rire jaune quand Nathanaël m’accusa de tout compliqué entre nous. Parce que c’était officiellement moi la fautive ? Je savais parfaitement ce qu’il insinuait : il m’en voulait toujours pour avoir fait remonter à la surface des bribes de son passé. Ce qu’il ne désirait cependant pas comprendre c’était que je n’en étais pas pour grand-chose dans cette histoire. Mes supérieurs s’étaient arrangés pour me mettre face au fait accompli, il a ensuite été évident pour moi de poursuivre les recherches plutôt que de continuer à passer pour une idiote devant certains de mes collègues. Au fond je me disais que Nate ne me faisait pas totalement confiance parce qu’autrement il se serait confié à moi spontanément concernant son interpellation et ses activités illégales. Jamais je ne me serais permise de le juger dans la mesure où mon père et mes oncles s’étaient adonnés au même genre de pratique en étant plus jeune. Tout ce que je reprochais à mon mari c’est de me l’avoir caché, j’étais déçue d’avoir été mise au courant dans de telles circonstances.

Il fut ensuite nécessaire que je prenne de nouveau sur moi quand Nath me balança sur un ton agacé qu’il s’apprêtait à s’envoler au Congo pour faire de l’humanitaire avec sa sœur. Il voulait être aux côtés de cette dernière pour pouvoir aider les enfants à lutter contre certaines maladies encore trop présentes dans certains pays Africains. Une fois encore il comprenait tout de travers, je ne lui reprochais pas de s’en aller. En revanche c’était la durée de ce voyage qui me déplaisait. Je n’étais pas certaine qu’il aurait accepté aussi facilement que je décide de me tirer pendant quatre mois pour aller sauver des Congolais avec ma sœur pendant qu’il gérerait seul notre gamine de deux ans. Avec tous les choses qui étaient arrivées à Aaron ces dernières années, je m’étais dit que Nate et moi pourrions profiter nos moments mais apparemment ce n’était pas son cas : il était une fois de plus prêt à risquer sa vie pour aller soigner des gens en terrain hostile.

Mon mari enchaîna en m’informant qu’il était aussi motivé par l’argent, de façon à ce que nous puissions investir dans une baraque à son retour. Mon sang ne fit alors qu’un tour, du fric j’en avais assez pour nous acheter cette foutue maison, je n’avais pas besoin qu’il déserte pendant quatre mois pour en ramener plus ! Ce dont Rose et moi avions besoin c’était d’un père et d’un mari présent. Ma fille avait déjà eu du mal à accepter le départ de son paternel tandis que celui-ci ne l’avait laissée que deux malheureux jours alors je me demandais bien comment elle allait pouvoir supporter qu’il la quitte pendant des semaines et des semaines. Je ne savais même pas comment j’allais moi-même pouvoir gérer une enfant toute seule, je me sentais plus forte lorsque Nate était dans les parages mais il était bien plus compliqué d’assurer les tâches quotidiennes sans un minimum de soutien.

De l’argent j’en ai ! Si tu étais un peu moins fier tu accepterais de le partager et on aurait cette maison depuis longtemps, tu n’aurais pas besoin de partir aussi loin et aussi longtemps pour en ramener plus. Je te rappelle qu’on est mariés : ce qui est à moi est aussi à toi. Ta sœur aurait bien fini par trouver quelqu’un pour ce voyage, pourquoi faudrait-il que ce soit toi qui doive quitter ta famille ? L’interrogeais-je dépassée. Je ne sais pas m’occuper de Rose quand tu n’es pas là. Ce weekend a été vraiment éprouvant : autant pour elle que pour moi dans la mesure où je ne savais plus comment l’occuper pour qu’elle arrête de te réclamer toutes les dix minutes. Comment veux-tu que je gère ça correctement pendant quatre mois ? Et si jamais tu ne revenais pas, hein ? Tu l’as dit toi-même, c’est un pays risqué et après ce qui est arrivé à Aaron on ne devrait pas prendre ces séjours en Afrique à la légère. Assurais-je un peu perdue.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Dim 12 Mar 2017 - 21:12

Visiblement Phoebe ne voulait pas comprendre que cette histoire d’argent qu’elle possédait et pas moi était un souci majeur à mes yeux, elle mettait tout ça sur le dos de ma fierté, mais je n’avais pas envie de faire des concessions là-dessus. Quand bien même elle réussirait à me convaincre d’acheter une maison je ne me sentirai jamais à l’aise à l’intérieur, ça ne serait jamais ma maison, mais la sienne. De plus je n’avais pas très envie d’aller vivre dans la résidence de ses parents, les ambiances bobo chics ne me plaisaient pas du tout et je n’avais pas non plus envie de vivre avec toute la famille James comme voisins. Je me contentais donc de l’écouter d’une oreille tout en songeant que quoique je dise elle ne serait jamais d’accord avec mon départ, sauf qu’il n’était pas trop question qu’elle me donne son autorisation pour partir.

Bien évidemment ça me déchirait le coeur de laisser Rose tout en sachant à quel point elle pouvait avoir du mal à ne pas me voir pendant un moment. Mais ça lui ferait aussi du bien de comprendre que nous n’étions pas à ses petits besoins et de prendre un petit peu de distance. J’aurais préféré rester avec elle, mais je voulais qu’à terme elle sache vivre par elle-même et sans dépendre des autres. La famille James était beaucoup trop collée à mon goût et c’était bien pour ça qu’ils ne supportaient pas le fait que l’un d’eux prenne son envol, sauf que ça faisait partie des choses de la vie et plus tôt Rose le saurait mieux ce serait pour elle.

Elle n’a trouvé personne avant de venir me le demander la rectifiais-je. Ce n’est pas mon argent, ni le tien, c’est celui de tes parents. Et je ne veux pas d’une baraque dans cette résidence, je veux une baraque qui me plaît où je me sens chez moi et que je peux payer avec mon propre fric, c’est trop compliqué à comprendre pour toi ? Lâchais-je hors de moi. On a le temps de trouver une nounou, de s’arranger avec ta soeur, tes parents pour t’alléger et Rose s’habituera comme le fond tout plein d’enfants qui ont des parents qui doivent voyager pour leur boulot assurais-je. Et bien si ça arrive tu n’auras plus à te traîner dans les pieds ton foutu mari ex camé qui t’empêche de bosser et d’avoir la baraque de tes rêves près de ta famille terminais-je en attrapant mon sac de voyage pour aller le vider dans la chambre.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Dim 12 Mar 2017 - 23:28

Je passais mes mains sur mon visage dans un geste désespéré quand Nathanaël m’informa qu’il était la seule personne à être disponible pour s’envoler au Congo et mener à bien cette mission humanitaire. Je ne pu m’empêcher de penser que c’était un peu normal au fond : quel individu censé accepterait de tout laisser tomber pendant quatre mois pour aller vivre dans un pays en guerre, mis-à-part mon mari évidemment. Je ne le comprenais vraiment plus depuis quelques temps, jamais il n’aurait envisagé ce genre de voyage à l’étranger quelques années plus tôt. À l’époque la seule chose qui importait vraiment à ses yeux était de fonder une famille mais maintenant que son rêve était devenu réalité c’était comme s’il avait décidé de se fixer de nouveaux buts dans la vie et je ne savais pas si déserter la maison pour courir après les petits Congolais avec des vaccins faisait partie de ses nouveaux projets.

Nate souhaita ensuite remettre les choses au clair à propos de l’argent que je possédais et dont il ne voulait pas entendre parler. Il souligna donc bien le fait que ce fric n’était pas le sien et ajouta qu’il n’était pas vraiment à moi non plus dans la mesure où mes parents me l’avaient donné. Je le fixais complètement incrédule tout en pensant que je n’avais pas volé tout cet argent, mes parents avaient juste veillé à ce que ma sœur, mon frère et moi ayons un solide compte en banque pour débuter dans la vie active. C’était exactement ce que je faisais pour Rose, à mes yeux l’argent que je versais sur son compte en banque était le sien et jamais je n’oserais lui reprocher de l’utiliser ou de vouloir le faire. J’étais profondément blessée par toutes les remarques de Nath mais au fond sa façon de penser ne me surprenait pas plus que ça. Je savais qu’il avait toujours été un peu jaloux de la fortune de ma famille, cependant je n’imaginais pas devoir subir à ce point.

En ce qui concernait le fait de risquer sa vie au Congo, mon mari estima qu’au moins s’il se faisait tuer là-bas je ne serais plus encombrée par sa présence qui vraisemblablement m’empêchait de travailler et d’avoir la maison que je désirais. Il ne cilla même pas après m’avoir balancé ces énièmes horreurs et récupéra son sac avant de fuir une nouvelle fois dans notre chambre. Une fois de plus les larmes me montèrent aux yeux, il était odieux avec moi. Je passais mon temps à essayer de lui faire comprendre que je l’aimais et que je n’avais pas envie de le voir s’en aller mais il ne me rendait aucun de ces preuves d’amour. Il préférait m’accabler de reproches et me balancer des atrocités à la tronche, comme si ce qu’il me disait ne m’atteignait pas et pourtant il savait pertinemment comme je pouvais être sensible vis-à-vis de toutes ces choses. Cette fois je n’avais néanmoins pas l’intention de me laisser marcher dessus, j’en avais assez qu’il m’humilie et me traite d’idiote.

Tu te rends compte de ce que tu viens de dire ? Tu crois vraiment que je mérite que tu me balances toutes ces horreurs à la figure ? Lui demandais-je incrédule après l’avoir rejoint. Je suis fatiguée par toutes nos conversations qui ne mènent jamais à rien. Tout ce que je veux c’est qu’on soit heureux, je me fiche d’où on habitera, de mon boulot ou de la couleur du t-shirt que tu vas porter demain ! L’essentiel c’est qu’on puisse s’épanouir et en ce moment ce n’est pas le cas parce qu’on passe notre temps à se hurler dessus. D’ailleurs je ne crois pas que ton départ au Congo nous rendra plus heureux parce que c’est un pays dangereux et que ton voyage n’a rien d’une visite de courtoisie. Est-ce que j’ai le droit de m’inquiéter pour toi ou là encore tu vas me reprocher d’être stupide et de ne jamais rien comprendre ? L’interrogeais-je de nouveau.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
Fireman ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Lun 13 Mar 2017 - 23:04

Je me retins de rire quand Phoebe déboula à son tour dans la chambre pour remarquer qu’elle n’avait pas mérité que je lui dise des choses de la sorte, pourtant toutes ses petites piques que je devais me bouffer à longueur de journée sans rien dire je le méritais peut être ? Je n’étais pas quelqu’un d’exigeant, je pouvais comprendre que les choses étaient difficiles pour elle et j’estimais avoir déjà été assez patient. Phoebe était vraiment difficile à suivre, elle demandait beaucoup d’attention et il fallait beaucoup de patiente pour ne pas prendre la mouche dès qu’elle se montait la tête pour un rien. Mais cette fois-ci j’estimais qu’elle avait dépassé les bornes, en plus d’être aller fouiner dans mon passé, de m’en avoir tenu rigueur et de m’avoir considéré comme si j’étais un foutu toxico elle se permettait de jouer la malheureuse. Sauf que cette fois je n’avais pas la patience de passer outre ses remarques.

J’en avais plus qu’assez qu’elle me ramène toujours dans la gueule qu’elle n’avait pas sa maison près de chez ses parents. Elle faisait son petit caprice parce qu’elle n’avait pas ce qu’elle voulait et je devais me contenter de me taire, mais maintenant que je lui disais ce que je pensais de tout ça elle retournait l’histoire contre moi tout en affirmant que j’étais celui qui la considérait mal. En résumé elle voulait qu’on soit heureux, mais pour ça je devais me contenter de fermer ma gueule et de prendre ses petits reproches dissimulés sans rien dire.

Fais ce que tu veux lâchais-je sans me donner la peine de la regarder.

Je n’avais même pas envie de lui dire tout ce que je pensais et relever toutes les choses incorrectes qu’elle avait pu dire. Je savais très bien qu’elle resterait campée sur ses positions et que la seule chose qu’elle voulait c’était que nous soyons heureux, mais nous n’étions pas dans un film à l’eau de rose et la vie n’était pas si simple que ça. Ce n’était pas que je parte ou que je ne parte pas qu’il allait nous rendre heureux, c’était plus compliqué et tant qu’elle ne voudrait pas l’entendre je ne pourrais rien y faire. Et j’imaginais que lui dire ce que je pensais réellement ne ferait que l’agacer davantage, car de mon côté j’étais persuadé que s’éloigner l’un de l’autre nous ferait le plus grand bien.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   Mar 14 Mar 2017 - 22:56

Je demeurais complètement muette quand Nate me conseilla de faire « ce que je voulais ». Son ton était si désinvolte qu’il donnait l’impression de s’en foutre royalement de ce que j’avais beau lui raconter. Au final j’en vains à me demander ce que nous faisions encore ensembles et combien de temps cette mascarade allait encore durer. Je savais que je pensais de cette manière sous le coup de l’énervement mais ce genre de conversation à sens unique me rendait malade et suffisait à me faire douter. Pas à propos de mes propres sentiments, j’étais consciente d’être toujours très éprise de mon mari mais de son côté j’avais la désagréable impression que la flamme s’éteignait peu à peu et j’avais beau tenté de défendre ma cause, tout me semblait inutile en ce qui le concernait. J’avais également parfaitement remarqué qu’il n’avait pas envie de faire d’efforts, alors quoi ? Nous étions censés continuer dans cette direction et passer le restant de nos jours à nous engueuler ?

Je ne voulais pas de cette vie là, je n’avais pas signé l’acte de mariage pour vivre de cette manière. Pour être franche je n’imaginais pas qu’une vie en tant que couple marié serait aussi terrible. Au final je me disais que nous nous en sortions mieux lorsque nous nous contentions d’habiter tranquillement ensembles. En tant que « femme de », j’avais toujours la sensation de devoir rendre des comptes à la terre entière et je me sentais infiniment maladroite dans notre union. J’imaginais bien que j’avais mes parts de tort dans toute cette affaire mais Nath aussi et j’étais persuadée qu’il refuserait de se rendre à l’évidence à ce propos. Il me prenait pour responsable de tout ce qui nous arrivait, il m’en voulait toujours atrocement pour avoir découvert les zones d’ombres de son passé et j’avais beau lui répéter que je n’avais pas eu le choix, rien n’y faisait.  

Parfait. Je vais chez Shae alors et bon voyage si on ne se reparle pas d’ici ton départ. Lui lançais-je amère en quittant la chambre à toute vitesse.

Je récupérais mon sac à main avant de quitter l’appartement rapidement. Je ne savais même pas si j’avais réellement envie d’aller chez ma sœur, elle aussi avait ses problèmes en ce moment et je n’avais vraiment pas envie de l’embêter avec les miens. Tout ce que je voulais c’était être seule un petit moment afin de faire le point sur toutes les choses qui traversaient mon esprit à ce moment précis. Je ne voulais pas rester chez moi une minute de plus, surtout pas pour subir la mauvaise humeur de Nathanaël et toutes les ondes négatives qu’il dégageait. J’avais besoin de faire une petite pause. Après tout, il n’avait qu’à s’envoler en Afrique : avec un peu de chance il rencontrerait peut-être une jolie congolaise beaucoup moins prise de tête que moi.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dilemme [Phoebe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dilemme [Phoebe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Linoa Phoebe So ► Kristin Kreuk
» Ellie A. Hastings ► phoebe tonkin
» (F/LIBRE) PHOEBE TONKIN
» M. D. Charlie Kovalevski - Feat Phoebe Tonkin
» A-D CHARLIE KOVALEVSKI ► phoebe tonkin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: