AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The comeback [Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: The comeback [Aaron]   Sam 7 Jan 2017 - 17:21


J’attrapais le téléphone et répondis machinalement en grognant contre ces abrutis qui n’arrêtaient pas de me téléphoner depuis tout à l’heure. Je ne savais pas ce qu’ils avaient mais j’étais en train de tenter de recoudre l’un des pulls de Mae et j’avais autre chose à faire que répondre à mon téléphone à six heures du soir. Cependant le téléphone n’arrêtait pas de sonner, et il semblait que les démarcheurs ne s’arrêtaient jamais. J’avais donc bien la ferme intention de leur rabattre le claquer une bonne fois pour toute, mais ce fut un ton très officiel qui s’éleva du combiné. « Lieutenant James-Hudson », je fronçais aussitôt les sourcils en songeant que ça faisait très longtemps que je n’avais pas été appelée de la sorte. Je restais silencieuse tandis que le type poursuivit en affirmant que le soldat James-Hudson venait d’être retrouvé sur le terrain et déposer à l’aéroport. Je fronçais les sourcils et me concentrais sur ses paroles, tout en songeant à une mauvaise blague. Cependant le type affirma que je devais venir et que le colonel serait là sur place pour tout m’expliquer.

Je raccrochais le coeur battant sans réellement comprendre ce qui se passait, j’évitais d’y penser et attrapais mes affaires pour me diriger vers ma voiture. La route fut rapide et je m’empêchais de penser tout du long, j’avais sûrement mal compris, ils voulaient que je vienne récupérer des affaires qu’ils avaient retrouvé dans son baraquement, ou signer de nouveaux papiers. Oui c’était sûrement ça, j’avais signé tellement de formulaires après sa mort que je ne serais pas étonnée qu’ils me donnent un nouveau protocole tordu propre à l’armée.

Je garais ma voiture sur le parking et me présentais à la première hôtesse de l’air que je croisais, celle-ci me demanda de la suivre et je me retrouvais face à deux officiers de l’armée, et derrière eux se tenait le colonel. Qu’est-ce que le colonel faisait ici ? Ils avaient besoin de lui pour signer des papiers ? Je le fixais avec incompréhension et ne me donnais même pas la peine de le saluer tellement j’étais perdue, mais ça ne le dérangea pas et il me bombarda de tout un tas de paroles en m’escortant jusqu’à une petite salle.

« Nous avons retrouvés le soldat James-Hudson dans un baraquement ennemi, nous n’avons pas pu vous informer directement avant de pouvoir effectuer des tests quant à ses aptitudes physiques et psychiques. Il semblerait néanmoins que tout soit en ordre, il a demandé à ce que nous vous appelions, bien évidemment il ne faut pas trop le brusquer pour le moment et nous parlerons de toutes les modalités de confidentialité qui découlent de son retour » assurait-il en gardant une main pesante sur mon épaule.

Je fronçais les sourcils et m’apprêtais à lui répondre que je ne comprenais rien à cette affaire quand mon regard se posa sur Aaron. Je restais complètement figée et ne le quittais pas du regard en me demandant à quoi est-ce que ça rimait. J’étais en train d’avoir des foutus hallucinations ? C’était le stress ? Je sentis tout mon corps se mettre à trembler tandis que les larmes emplissaient mes yeux. Merde. J’étais incapable de bouger, tout mon corps était tétanisé et mon esprit restait figé sur l’image d’Aaron qui se tenait devant moi, à quelques malheureux pas.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 2:45


Personne ne confond la douleur et la souffrance dans le discours spontané, mais presque tout le monde les confond dans le discours réfléchi ou plus exactement les inverse. En ce qui me concernait, j’avais pu bénéficier du temps nécessaire pour cogiter sur le sujet et j’avais terminé par en conclure que les coups que je recevais régulièrement étaient douloureux. La réelle souffrance avait été d’être séparé de ma famille pendant si longtemps. Malgré ma liberté retrouvée je n’étais pas encore capable d’oublier la pièce humide et nauséabonde où j’avais vécu pendant des années entières, au final j’avais fini par me faire à cette odeur désagréable. J’avais même su m’adapter plus ou moins à la vie dans ce trou misérable. Certains jours la survie était plus facile que d’autres mais finalement le plus compliqué était de redevenir libre, je me sentais terriblement seul et paradoxalement j’étais plus entouré que jamais. J’avais perdu la notion du temps, j’étais incapable de me situer même si les soldats à mes côtés tentaient de me stimuler comme ils le pouvaient, leurs efforts étaient vains. J’avais bien tenté de tracer des bâtons comme les prisonniers pour éviter de perdre mes repères mais j’avais terminé par m’égarer dans mes calculs. En réalité deviner le jour et la nuit n’était pas une mince affaire lorsque l’on passait la plupart de son temps enfermé dans une cave sombre.

Je secouais alors la tête pour tenter de m’enlever ces images de la tête, seulement cet exercice était encore difficile. Tous mes souvenirs étaient bien trop frais et j’avais l’impression que ces sauvages pouvaient toujours débarquer d’un instant à l’autre pour m’enlever une nouvelle fois et recommencer à me séquestrer comme ils savaient si bien le faire. J’avais l’impression de ne plus être moi-même. Parfois, du fin fond de ma petite pièce, je me félicitais d’avoir suffisamment de mental pour être capable de leur résister mais aujourd’hui, entouré de personnes influentes et braves, je me sentais faible. Je voyais bien leurs regards remplis de pitié, ils me prenaient pour un pauvre type et ils avaient peut-être raison parce que je n’avais plus rien de l’homme que j’avais pu être. C’était comme si l’ancien Aaron avait terminé par crever dans cette prison moisie et au final je réalisais que je n’étais peut-être pas si fort que je l’imaginais lorsque je n’étais encore qu’un otage, c’était même tout le contraire. Dans le « vrai monde », ma détermination ne valait plus rien, j’étais juste un homme perdu et terriblement seul.

Le Colonel me tira de mes pensées lorsqu’il m’annonça que ma femme était arrivée à l’aéroport et qu’il préférait l’accueillir d’abord avant de la faire venir jusqu’ici. Je le fixais un peu perplexe avant de hocher automatiquement la tête, puis je me tournais de nouveau vers l’un des soldats qui m’accompagnait pour lui demander l’année actuelle. J’étais conscient d’être très focalisé sur la date depuis ma libération mais à chaque fois je demeurais très perturbé en réalisant que trois années s’étaient écoulées depuis le début de ma séquestration. Trois ans… Comment Shae allait-elle réagir après toutes ces années ? Je n’osais pas songer à sa nouvelle vie sans moi, j’avais peur de la retrouver. J’avais peur d’être confronté à Mae, peur de ne pas le reconnaître et pourtant je ne vivais que pour eux depuis toutes ces années. Je m’étais battu pour survivre afin d’être prêt à pouvoir les retrouver si ce jour devait arriver et maintenant que les choses s’accéléraient j’étais juste tétanisé. Mon état ne s’arrangea d’ailleurs pas lorsque la porte de la salle de réunion s’ouvrit sur Shae.

Je la fixais dans le blanc des yeux sans être capable de réagir correctement, je n’arrivais simplement pas à croire ce que je voyais. Pour moi tout ça n’était qu’une mascarade, le fruit de mon imagination. Peut-être que j’étais une nouvelle fois sujet à un malaise causé par la déshydratation ou par de nouveaux coups reçus et lorsque je me réveillerais je serais de retour dans ma cellule, ma vie serait la même que d’habitude. Pourtant ce rêve paraissait tellement réel, j’avais envie d’en profiter mais qu’est-ce que j’étais censé lui dire ? Comment étais-je censé lui dire bonjour ou même lui expliquer mon absence ? Je savais comment les choses se passaient dans cette situation, mes supérieurs avaient simplement dû prétendre que j’étais mort. Ma disparation avait dû causé tellement de souffrance dans mon entourage. Je me laissais alors tomber lourdement sur une chaise à proximité et enfoncer ma tête entres mes mains pour finalement me laisser aller au chagrin, je n’arrivais pas à gérer toutes les émotions qui m’envahissaient… J’avais envie de la toucher et pourtant elle me paraissait complètement inaccessible.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 3:09

Il s’effondra complètement. Ses jambes tremblèrent nerveusement avant qu’il ne s’écroule sur une vulgaire chaise en plastique. Mon coeur eu un sursaut et je réalisais dans une certaine nuance tout ce qu’il avait pu vivre ces dernières années. J’eus la nausée à la simple imagination de toutes ces choses, j’avais tellement rêvé que ce jour puisse arriver, qu’il ne me revienne, mais à quel prix ? Je serrais la mâchoire et m’approchais doucement de lui pour m’agenouiller face à lui, je levais ma main et l’approchais de lui et hésitais un instant. J’avais la sensation d’approcher une bête blessée, comme si je craignais qu’il ne me morde ou bien qu’il me repousse d’un geste brusque, mais je voulais juste être là pour lui. Je posais doucement ma main sur son bras et sentis aussitôt tout mon corps s’électrifier de ce contact. Je l’avais enfin retrouvé, il était là, et je n’avais plus de doute quant à la réalité de ce que je vivais, je le sentais au plus profond de moi. Cette petite partie de moi qui s’était éteinte le jour de sa mort venait de vibrer doucement, elle s’allumait délicatement et éclairait peu à peu ce qui s’était brisé.

Trois ans qu’il avait quitté ma vie. Et les deux premières années avaient été horribles. J’avais souffert à un point que je n’aurais jamais imaginé. J’avais été en colère contre lui, pour m’avoir laissé ici toute seule, j’en avais voulu à la Terre entière pour m’avoir retiré l’homme de ma vie. Puis je m’étais sentie vidée, un vide incroyable qui m’avait endormie pendant des mois entiers, je n’avais plus vécu, j’étais devenue un simple robot. Et maintenant les choses étaient un mélange, une nuance grisonnante du pire et du meilleur que j’avais pu vivre ces dernières années.

J-je… Murmurais-je maladroitement. On m’a dit que tu étais mort lâchais-je le coeur battant et les larmes sur les joues. On t’a enterré, j’étais tellement en colère si tu savais ajoutais-je en tentant de contrôler les tremblements de ma voix. Si j’avais su… Je suis désolée, j’aurais voulu croire davantage en toi, je suis désolée de t’avoir abandonné là-bas murmurais-je. Il n’y a pas un jour où je n’ai pas pensé à toi, tu m’as tellement manqué chuchotais-je en n’arrivant plus à garder un timbre de voix plus élevé.

Je ne savais pas quoi lui dire, j’avais tellement de chose à lui avouer, à lui apprendre, mais j’avais peur de le brusquer. Son état m’angoissait terriblement, je voulais pouvoir le voir, au moins un sourire pour me rassurer. J’étais incertaine et terrorisée, je n’arrivais pas encore à me sentir heureuse de ces retrouvailles, c’était trop soudain, et son état trop inquiétant pour que je me réjouisse de le voir ici.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 15:13

Je relevais doucement la tête lorsque Shae déposa sa main sur mon bras. Pour la première fois depuis ces quelques années de captivité, j’avais droit à un geste délicat. Ce contact ne signifiait peut-être pas grand-chose pour la plupart des gens mais en ce qui me concernait, c’était la plus belle chose qui m’arrivait depuis trois ans. Je savais que Shae ne me voulait pas de mal, j’étais conscient qu’elle était là pour moi et sa présence m’apaisait réellement. Tous nos souvenirs ensembles me revinrent alors immédiatement en mémoire, je n’avais rien oublié mais j’avais terminé par faire l’impasse sur quelques détails. Je me souvenais un peu mieux des circonstances de notre rencontre, de notre mariage, de la manière dont elle m’avait appris pour l’achat de notre maison et aussi de la naissance de notre fils… J’imaginais que j’aurais sûrement besoin de revoir quelques photos mais j’étais convaincu que les choses allaient revenir dans l’ordre, que mon esprit parviendrait à être de nouveau en adéquation avec la réalité, j’allais me battre pour ça et pour être honnête j’avais envie que ce soit également le cas pour ma vie en règle générale. Je ne voulais pas rester prisonnier de cette mauvaise expérience, j’avais besoin de sortir de ma cellule pour de bon.

La voix de Shae me tira de mes réflexions tandis que celle-ci m’informa qu’elle pensait que j’étais mort depuis tout ce temps, c’était du moins ce que l’armée avait voulu lui faire croire. Je sentis des larmes remplir mes yeux quand elle m’annonça que j’avais eu droit à un enterrement. Elle termina par s’excuser pour n’avoir pas suffisamment cru en moi et pour m’avoir laissé tomber sur le territoire des rebelles. Elle termina par m’assurer qu’elle avait pensé à moi tous les jours et que je lui avais manqué. Je glissais alors spontanément mes mains sur ses joues pour l’admirer, elle était tellement belle… Je tentais de me ré-imprégner de chaque détail de son joli visage, de la couleur exacte de ses yeux, de la texture de ses lèvres.

Tu aurais cessé de vivre pendant toutes ces années si tu avais su que j’étais toujours en vie quelque part et tu ne te serais jamais résolue à cesser de me chercher, ce n’est pas non plus la vie que j’aurais voulu que tu mènes. Soufflais-je la voix chevrotante. Arrête d’être désolée, ce n’est pas de ta faute. Tu ne voulais pas que je reparte, c’est toi qui avait raison. Murmurais-je tandis que ma culpabilité remontait en flèche.  Toi aussi tu m’as manqué, c’est grâce à toi si je suis toujours en vie. Je n’ai jamais cessé de penser au jour où je vous retrouverais. L’informais-je avant de déposer doucement mon front contre le sien. Pardonne-moi Shae. Conclus-je en sentant une larme rouler le long de ma joue.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 19:26

Je posais mes yeux sur ceux d’Aaron et ressenti tout ce que nous avions pu vivre depuis notre rencontre. J’avais toujours aimé son regard, mais aujourd’hui plus que jamais je me plaisais à me perdre dans le bleu de ses yeux. Il m’informa alors que si je n’avais pas cru à sa mort j’aurais passé tout mon temps à le chercher à droite à gauche, et ce n’est pas ce qu’il aurait voulu que je vive. Cependant j’avais bien cessé de vivre durant ces premiers années sans lui, j’avais tellement souffert et je me détestais de ne pas avoir pu deviner qu’il était encore en vie, j’avais passé tout ce temps à m’apitoyer sur mon sort alors qu’il n’était je ne sais où. Mon coeur se serra nerveusement quand il m’avoua regretté de ne pas m’avoir écouté à l’époque et d’être parti en mission malgré mes réticences.

Il s’excusa à son tour, et je m’empressais de secouer la tête à la négative et de fermer doucement mes yeux quand il déposa son front contre le mien. Aaron avoua que je lui avais manqué aussi et que c’était l’idée de nous retrouver qui lui avait permis de tenir durant tout ce temps. J’hochais doucement la tête tout en songeant à Mae, il allait être tellement heureux de retrouver son père, depuis que nous en avions parlé avec mon père il n’arrêtait pas de me poser des questions à ce sujet, et je savais que ça le questionnait beaucoup. Certes les choses allaient être difficiles à lui expliquer mais j’étais persuadée qu’il saurait montré tout son amour à son père.

J’entraperçus une larme couler sur la joue d’Aaron et mon coeur se serra de nouveau, je déposais un baiser sur sa joue et serrais mes bras autour de sa nuque et de son bras pour le tenir contre moi. Je glissais mon visage dans son cou et respirais sa douce odeur. Celle qui m’avait tellement manquée et qui m’avait brisée le coeur le jour où elle avait quitté le peu d’affaires que j’avais gardées de lui. Je le gardais contre moi et espérais aspirer toute sa douleur, je voulais l’aider et je voulais chasser ses démons. Je voulais qu’il me revienne comme il m’avait quitté.

Chut, arrête, il n’y a rien à te pardonner murmurais-je. Mae va être tellement heureux si tu savais ajoutais-je en sentant mes yeux se remplir de larmes à nouveau. Heureusement que je l’avais avec moi tout ce temps, il est incroyable, il a tes yeux et toute ta douceur. C’est un petit garçon incroyable murmurais-je en m’éloignant doucement pour le fixer à nouveau.

J’essuyais mes propres larmes d’un revers de main et esquissais un sourire gêné avant de passer mes doigts sur sa joue pour chasser cette larme. J’avais hâte de le revoir à la maison, avec Mae, que toute ma famille puisse le retrouver. Il nous avait tous manqué, je ne savais pas comment présenter les choses aux autres, mais j’étais trop heureuse pour le moment pour y réfléchir. J’avais aussi conscience que nous allions devoir en discuter tous les deux, ce retour allait sûrement être brutal pour lui, mais être entouré des personnes qui l’aimaient et qu’il aimait ne pouvait être que bénéfique pour lui.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 20:07

Shae déposa ses lèvres sur ma joue dans un geste très tendre et infiniment agréable, je savourais alors ce contact et la laissais se rapprocher encore un peu plus de moi. J’en profitais pour resserrer notre étreinte à mon tour, comme si j’avais peur de la perdre de nouveau et que la proximité actuelle de nos deux corps pouvait empêcher qu’un tel cauchemar ne recommence. Je voulais conserver cette position, ne jamais plus jamais être éloigné d’elle parce qu’il n’y avait que comme ça que je me sentais réellement bien. En l’espace de seulement quelques minutes, elle venait de m’offrir toute la douceur et tout l’amour dont j’avais manqué pendant ces trois années. J’avais enfin la sensation de respirer de nouveau et que j’étais prêt à redécouvrir le monde extérieur. Tant que Shae restait auprès de moi, je me sentais capable de tout affronter, c’était elle qui me donnait la force nécessaire pour avancer depuis toujours et aujourd’hui j’en étais d’autant plus convaincu.  

Elle me demanda alors de ne pas m’excuser et pourtant je me sentais terriblement coupable pour l’avoir laissée tomber autant de temps. Je n’osais pas imaginer ce qu’elle avait dû endurer à l’annonce de ma « mort ». J’eus alors une pensée pour mes parents et plus particulièrement pour ma mère, une telle nouvelle avait également dû la dévaster. J’avais pris la mauvaise décision en décidant de repartir en mission et mes choix avaient fini par causer le chagrin de beaucoup trop de personnes. Je me pinçais légèrement les lèvres avant que Shae n’attire mon attention pour m’assurer que Mae allait être ravi de me retrouver. Vraiment ? Se souvenait-il seulement de moi ? Il était tellement petit lorsque j’étais parti… Sa maman m’informa néanmoins qu’elle se réjouissait d’avoir eu notre fils à ses côtés pendant mon absence, elle le trouvait incroyable et estimait qu’il avait hérité de mes yeux et de ma « douceur ». J’esquissais alors un léger sourire en tentant de me le représenter, Mae était déjà un petit garçon extraordinaire à l’époque, j’avais vraiment hâte de le retrouver.

Tu crois vraiment qu’il sera heureux de me voir ? Il ne doit même plus se souvenir de moi… Soufflais-je doucement. J’ai hâte de le revoir, tu as une photo de lui ? L’interrogeais-je avant de relever le regard dans sa direction.

Je notais alors que Shae était en train de sécher ses larmes, elle s’empressa ensuite d’effacer la mienne tandis que je lui souriais une nouvelle fois face à son geste. Je ne pouvais m’empêcher de me demander quelle était l’étape suivant à présent que j’avais retrouvé ma femme, j’étais conscient que toute mon escorte de l’armée allait maintenant me lâcher et je me sentais d’autant plus perdu. J’allais devoir retrouver ma place dans ce monde et me réadapté à une civilisation dont je ne connaissais plus grand-chose. J’étais curieux de connaître les changements s’étant opérer dans mon entourage, en ville et partout ailleurs durant mon absence. J’avais envie de tout connaître et de tout redécouvrir le plus vite possible, je n’avais pas l’intention de rester ce type égaré trop longtemps.

Raconte-moi ce qui s’est passé pendant ces trois ans ? Est-ce que mes parents vont bien ? La questionnais-je en la tirant légèrement afin qu’elle puisse s’asseoir sur moi.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 20:30

Aaron semblait douter du fait que Mae allait être heureux de le voir. J’hochais précipitamment la tête tout en songeant à toutes ces photos que j’avais montré à Mae, il me questionnait beaucoup au sujet de son papa, ce qu’il aimait manger, ce qu’il aimait faire, j’avais même accroché une petite photo de lui bébé dans les bras d’Aaron après qu’il se soit longuement attardé dessus. Ces questions turlupinaient beaucoup Mae depuis qu’il était venu à remarquer qu’il n’avait personne qu’il appelait « papa » autour de lui, toutes ces choses l’intriguaient beaucoup et je comprenais pourquoi. Alors peut-être qu’il allait être un peu intimidé de le voir pour de vrai, et il allait sûrement avoir du mal à s’y faire, mais j’étais persuadée qu’il serait infiniment heureux et qu’il allait adorer passer du temps avec son papa. Aaron me demanda alors si j’avais une photo, j’hochais précipitamment la tête est sortie mon téléphone de la poche de mon sweat, je l’allumais rapidement et lui montrais la première photo que je trouvais.

Bien sûr, il me pose toujours des questions à propos de toi, tu lui as beaucoup manqué aussi assurais-je en me sentant de nouveau toute faible. Il est partie pour la semaine avec Hayley rejoindre Noah à Toronto, comme il était en vacances je me suis dit que ça lui ferait voir un peu le pays et s’éloigner de moi. Sa maîtresse dit qu’il est un peu trop possessif, et je pense que c’est parce qu’on est toujours collés tous les deux, il a l’air de s’amuser en tout cas. Mais dès que j’irai le récupérer je lui expliquerai tout ça et bien évidemment tu pourras le voir affirmais-je doucement.

Je me laissais tirer par Aaron pour m’asseoir sur lui et passais mon bras autour de ses épaules en réalisant à peine tout ce qui se passait. Je préférais ne pas trop y réfléchir, j’avais peur de pleurer à nouveau et surtout d’avoir le vertige. Tout ce que je voulais pour le moment c’était profiter d’Aaron et le sécurisé dans ce nouveau monde, je voulais qu’il se sente en sécurité. Il me demanda alors ce qui c’était passé ces trois dernières années et si ses parents allaient bien, j’esquissais un léger sourire et hochais doucement la tête pour le rassurer.

Beaucoup de choses… Noah est champion du monde de F1 maintenant affirmais-je doucement mais avec le sourire aux lèvres. Tu ne veux pas qu’on rentre ? Je te raconterai tout ça tranquillement proposais-je. Est-ce que tu as faim ? Tu veux que je te cuisine quelque chose ou qu’on achète quelque chose de particulier ? L’interrogeais-je en réfléchissant à ce qu’il y avait dans le frigo.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 22:17

Les révélations de Shae me réchauffèrent le cœur, j’étais vraiment ému d’apprendre que mon fils s’était intéressé à moi et que j’avais même fini par lui manquer. J’imaginais que grandir sans son papa ne devait pas être quelque chose d’évident pour un enfant et pourtant c’était ce que je lui avais infligé, je m’en voulais terriblement pour avoir laissé Shae gérer ça toute seule. Cette dernière en profita d’ailleurs pour m’informer que Mae était actuellement en voyage avec Hayley, ils s’étaient envolés tous les deux pour Toronto afin de rejoindre Noah. Je me retrouvais de nouveau complètement paumé face à toutes ces informations, j’avais la sensation que leurs vies étaient à des années lumières de la mienne, que nous n’avions plus rien en commun. J’en vains même à me demander comment Shae et Hayley étaient parvenues à se réconcilier et à redevenir suffisamment proches au point que la mère de mon fils accepte de le lui confier durant les vacances. Quoiqu’il en soit la jolie blonde estimait que cet éloignement serait bénéfique pour Mae étant donné qu’il aurait l’occasion de visiter un peu de pays et de s’éloigner un peu de sa maman. Je hochais alors la tête d’un air entendu même si je n’arrivais pas tout à fait à imaginer la relation de Shae et de Mae pour l’heure, tout était encore complètement flou dans ma tête.

Oh... Je ne pensais pas, j’imaginais qu’il grandirait simplement sans vraiment se soucier de son papa. Soufflais-je pensivement en admirant la photo de mon fils, il était si beau… Avec Hayley ? M’étonnais-je ensuite. Vous êtes très proches lui et toi ? M’intéressais-je ensuite.

Je fus rassuré d’apprendre que mes parents se portaient bien, je n’aurais jamais su me pardonner s’ils leur étaient arrivé malheur. Dans tous les cas Shae me confirma que j’avais loupé beaucoup de chose, comme le sacre de Noah en tant que champion du monde. J’esquissais alors un sourire tout en pensant qu’il était finalement parvenu à atteindre son but ultime, je n’avais jamais douté de lui et j’étais très heureux d’apprendre ce genre de chose le concernant. Avant de poursuivre, Shae me suggéra de rentrer afin que nous puissions discuter plus tranquillement. Mon ventre se mit d’ailleurs aussitôt à gronder lorsqu’elle mentionna la nourriture, je mourrais d’envie de pouvoir re-goûter à tous les plats que j’aimais… J’avais envie de manger tellement de choses en cet instant précis.

J’étais sûr qu’il y parviendrait, il a ça dans le sang. J’aurais voulu être là, il devait être incroyablement heureux. Réalisais-je. D’accord, tu as raison. Soufflais-je avant qu’elle ne se redresse et que je ne l’imite tout en fixant avec inquiétude la porte qui nous séparait encore du monde extérieur. J’ai très envie de manger quelque chose qui vient d’un fastfood, c’est peut-être stupide de vouloir manger un hamburger pour mon retour mais j’en rêve depuis longtemps. On pourrait juste s’arrêter en chemin et le manger à la maison ? L’interrogeais-je en lançant toujours quelques regards angoissés vers la fameuse porte.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 8 Jan 2017 - 23:27

Aaron semblait quelque peu étonné que Mae se soit questionné à son sujet, pour moi c’était tout à fait normal qu’un petit garçon se demande où était son papa en grandissant. Surtout que Mae était un fin observateur, il avait le chic pour poser des questions assez gênantes quand ça lui venait et avait une manière de penser bien à lui. Aaron butta ensuite sur le fait que Mae soit parti avec Hayley, j’esquissais un léger sourire et hochais doucement la tête tout en songeant que ça allait encore être toute une histoire à lui expliquer. Il me demanda ensuite si Mae et moi étions proches, je restais silencieuse un instant pour tenter de réfléchir à la question et surtout une manière de lui expliquer la chose sans le brusquer. Je me voyais mal lui dire que j’étais effectivement très proche de Mae parce que nous nous étions retrouvés tous les deux et que pendant longtemps il avait été ma seule raison de garder la tête hors de l’eau. Je ne voulais pas lui donner de quoi se culpabiliser davantage qu’il ne devait déjà le faire.

C’est un petit garçon très attentionné et très observateur affirmais-je simplement en souriant légèrement. Oui, je pense… Enfin, oui. On a été que tous les deux pendant un petit bout de temps, et puis j’ai un peu tendance à trop le couver, je crois que je suis pire que ma mère avec Noah assurais-je en fronçant les sourcils.

Par la suite Aaron affirma qu’il était persuadé que Noah deviendrait champion du monde, j’hochais la tête tout en songeant que ça avait été un grand tournant dans notre vie à chacun. Aaron m’avoua alors qu’il aimerait manger un hambuguer, j’esquissais aussitôt un grand sourire et hochais la tête en songeant que c’était une très bonne idée. Je me redressais et fixais le colonel qui était toujours un petit peu plus loin et nous lançait des regards à la dérobé. Je m’avançais vers lui et m’empressais de l’informer qu’il était hors de question que je signe quoique ce soit aujourd’hui et que je reviendrai vers eux quand je jugerai qu’il était nécessaire. Pour le moment je voulais juste rentrer avec Aaron et ne pas penser à tout ça, l’affront ne lui plu pas, mais il ne dit rien et nous laissa partir.

Je me tournais vers Aaron et ouvris doucement la porte. Je remarquais bien rapidement son regard inquiet face à toutes ces personnes qui influaient autour de nous, je passais ma main sur son bras pour le guider à travers la foule et veillais sur lui du coin de l’oeil. Une fois dans le parking je l’invitais à s’asseoir et me mis derrière le volant avant de mettre les voiles en direction du fast-food proche de l’appartement. Je réalisais alors qu’Aaron avait parlé de la « maison », j’écarquillais rapidement les yeux en songeant que je ne pouvais pas l’emmener là-bas. Enfin techniquement si, mais je n’y vivais plus depuis sa disparition.

D’ailleurs on n’habite plus dans notre maison soufflais-je maladroitement en arrêtant la voiture dans la file qui menait au drive. J-je n’arrivais pas à y rester, j’ai emménagé dans un appartement avec Hayley. Elle s’est fait larguer par Ben et du coup elle cherchait un endroit où vivre mais elle ne voulait pas vivre toute seule donc j’en ai profité. Mais c’est un endroit très sympa, on a chacun une chambre, Mae à la deuxième plus grande, et j’ai même réussi à faire d’Hayley une colocataire sympathique assurais-je doucement. Mais la maison est toujours à nous, j’y suis passée la dernière fois, je crois que ma mère y envoie régulièrement une troupe y faire le ménage marmonnais-je.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Lun 9 Jan 2017 - 0:13

Un sourire se dessina de nouveau sur mes lèvres lorsque Shae m’annonça que notre fils était un enfant très attentionné et observateur. J’étais vraiment heureux d’entendre toutes ces qualités concernant mon petit garçon, j’avais l’impression que ces informations me le rendaient un peu moins inaccessible. J’avais hâte de partager des choses avec lui, de pouvoir retrouver mon rôle de papa et d’avoir une place dans sa vie. Je savais que les choses ne seraient pas évidentes et que du temps serait nécessaire pour que chacun de nous parvienne à se réadapter mais j’étais bien déterminé à faire en sorte que notre vie redevienne peu à peu comme avant, j’organisais tout ça dans ma tête depuis un bon moment maintenant et il était grand temps que je puisse me mettre au travail. Ma famille était ce que j’avais de plus précieux au monde ; Je ne cessais pas de le répéter mais si j’étais encore en vie aujourd’hui c’était bel et bien grâce à eux et j’espérais sincèrement qu’ils sauraient me rendre une place dans leur quotidien parce que je n’osais pas imaginer mon existence s’ils décidaient de me repousser.

Shae supposait effectivement qu’elle et Mae étaient plutôt proches. Elle constata que le fait de n’avoir été que tous les deux pendant quelques temps expliquait très certainement cette relation qu’ils entretenaient, elle estimait également le protéger un peu trop, sûrement davantage que madame James avec Noah lorsqu’il était enfant. Je hochais donc la tête tout en réfléchissant brièvement à ce que cette relation pouvait bien donner mais pour l’instant je n’avais pas encore assez d’éléments pour parvenir à me recréer concrètement la relation de ma femme et de mon fils mais je ne désespérais pas quant au fait que je pourrais certainement les voir à l’œuvre bien assez tôt. Pour l’heure il était juste question de quitter cet endroit, Shae fut donc contrainte de s’entretenir quelques minutes avec mes supérieurs avant de m’annoncer que nous étions libres. Nous nous rapprochâmes donc de cette fameuse porte qui jusqu’ici avait servi à me protéger du monde extérieur et j’eus à peine le temps de prendre une inspiration que je me retrouvais embarquer dans le tumulte de l’aéroport.

Heureusement nous finîmes par atteindre le parking où l’air était beaucoup plus respirable. Je montais dans la voiture de Shae et me laissais transporter jusqu’au fastfood. En chemin je ne perdis pas une seule miette du spectacle auquel j’avais droit, j’avais oublié à quel point New-York pouvait être une ville renversante. Je me sentais comme un enfant qui se retrouvait émerveillé par n’importe quoi mais j’avais oublié énormément de détails durant ma captivité et maintenant je devais presque tout réapprendre, à commencer par l’architecture de ma ville d’adoption. Cependant je n’eus pas le loisir de continuer plus longtemps ma petite visite guidée improvisée puisque Shae m’annonça rapidement qu’elle ne vivait plus dans notre maison. Je tournais aussitôt le visage dans sa direction tandis qu’elle m’informait que vivre là-bas était trop difficile pour elle alors elle s’était installée avec Hayley dans un appartement. Je tâchais de m’imprégner de chaque information avant qu’elle ne me rassure sur le fait que la maison nous appartenait toujours, du moins elle n’était pas laissée à l’abandon.

Je comprends… Alors tu vis avec Hayley maintenant, je n’aurais jamais pu le deviner. Assurais-je un peu troublé. Est-ce que… j’ai toujours mes affaires dans la maison ? Finis-je par l’interroger après avoir donné nos commandes à la vendeuse du drive.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Lun 9 Jan 2017 - 23:58

J’effectuais le paiement avec ma carte bleue puis avançait de nouveau la voiture pour récupérer notre commande, je me tortillais pour déposer les sacs sur les sièges arrière tandis qu’Aaron s’étonnait de me voir vivre avec Hayley à présent. Il me demanda ensuite si ses affaires étaient toujours à la maison, je m’asseyais correctement sur mon siège et le fixais un instant avant d’hocher la tête. J’avais été incapable de jeter quoique ce soit et c’était bien pour ça que je n’avais pu retourner vivre dans cette maison. Ses affaires étaient omniprésentes dans chacune des pièces où nous avions vécus et je me refusais à les jeter, sauf que je n’aurais jamais réussi à vivre avec.  

Oui c’est un peu étonnant c’est vrai, mais étrangement on s’entend plutôt bien quand il est question de vivre toutes les deux. Et puis elle est souvent absente malgré tout, elle passe pas mal de temps dehors, elle traîne à droite à gauche donc en fin de compte je suis assez souvent seule avec Mae affirmais-je en redémarrant la voiture. C’est vrai qu’elle m’aide aussi avec Mae, quand je ne peux pas aller le chercher elle s’en occupe, elle a ses bons côtés malgré tout ajoutais-je en esquissant un sourire amusé.  Oui bien sûr, je n’ai touché à rien, il y a tout comme avant. Enfin sauf un de tes sweats que j’avais pris avec moi remarquais-je en traversant Manhattan.

Notre appartement était proche du centre ville, et bien rapidement je me retrouvais à garer la voiture dans notre parking. Je sortis de la voiture et récupérais notre dîner à l’arrière avant de m’élancer en direction de l’intérieur du bâtiment en surveillant Aaron du coin de l’oeil. J’étais incapable de savoir ce que je ressentais vraiment pour le moment, tout ça avait été tellement abrupte que j’avais la sensation de ne pas avoir pu ressentir correctement les choses. Il était revenu comme un éclair, tout comme son départ était survenu. Mais il était là maintenant, pour de vrai et je tentais désespérément de faire des liens entre ce que j’avais pu vivre toutes ces années et son retour.

Une fois devant la porte de l’appartement je l’ouvris adroitement et refermais la porte derrière lui une fois qu’il eut pénétré à son tour. Je m’empressais d’aller déposer les sacs de nourriture sur la table du salon et revins vers lui pour lui montrer où il pouvait laisser ses quelques affaires.

C’est une photo qu’on a pris au mariage de Phoebe remarquais-je en lui désignant la photo que nous avions accrochée au mur. Ma soeur, Noah, mes parents, Nath, Hayley, Todd et moi étions en train de faire les idiots face à l’objectif.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mar 10 Jan 2017 - 22:48

Shae fut forcée de reconnaître que sa colocation avec Hayley devait effectivement paraître un peu surprenante pour les personnes ayant connaissance de leur passé commun, cependant la jolie blonde était finalement assez satisfaite de cette organisation. Pour appuyer ses paroles, elle m’expliqua que sa cousine était plus souvent absente que le contraire, c’est pourquoi elles n’avaient pas si souvent que ça l’occasion de se croiser. Elles trouvaient de ce fait toutes les deux leur compte et se plaisaient à s’entraider et notamment Hayley qui s’occupait relativement souvent de Mae d’après ce que je comprenais. Je hochais alors la tête tout en pensant que j’étais vraiment soulagé d’entendre que sa famille était toujours prête à lui donner un coup de main, je n’avais malheureusement pas pu assumer mon boulot pendant quelques temps mais je priais pour que l’entourage de Shae ait fait le nécessaire après ma disparition. Je me sentais déjà très coupable pour avoir abandonné ma famille pendant toutes ces années alors je ne pourrais sans doute jamais me pardonner si je devais apprendre que ma femme avait dû être contrainte de se débrouiller seule.

Je tentais néanmoins d’éloigner ces pensées de mon esprit tandis que Shae m’affirma que tout était resté tel quel dans notre maison. Elle ajouta que le seul changement se trouvait dans ma penderie où je risquais de ne plus retrouver l’un de mes sweats étant donné qu’elle en avait conservé un auprès d’elle. Je lui lançais un regard curieux tout en me demandant pourquoi elle s’était embêtée avec l’un de mes vêtements. Dans tous les cas j’avais vraiment envie de revoir ma maison, toutes mes affaires étaient là-bas et mes repères également. Au-delà de ça, j’appréhendais quelque peu la découverte de ce nouvel appartement où Shae avait été contrainte de refaire sa vie pendant que j’étais considéré comme « mort » mais il n’empêche que je me demandais maintenant comme les choses allaient se dérouler. Des tas de questions se bousculaient dans mon esprit et je n’avais que très peu de réponses, je n’osais même pas interroger Shae directement. Il faut dire que je ne savais pas vraiment comment lui demander si nous étions encore légalement mariés, si j’étais censé dormir dans le canapé ou même si elle préférait que je rentre chez nous.

Je retins un soupire et serrais la hanse de mon sac tandis que Shae enfonçait la clé dans la serrure. Nous pénétrâmes dans l’appartement et je m’occupais d’observer rapidement les lieux avant de m’exécuter quand la mère de mon fils m’indiqua où j’étais censé déposer mes malheureuses babioles. Elle attira ensuite mon attention en m’annonçant que la photo accrochée sur son mur avait été prise lors du mariage de Phoebe. Je fronçais légèrement les sourcils en apprenant que sa sœur avait fini par se marier malgré ses réticences et fut soulagé en remarquant que l’heureux élu était bel et bien Nath. Je pris le temps de bien observer chacun d’eux et m’arrêtais quelques secondes supplémentaires sur Todd, lui non plus n’avait pas beaucoup changé… Jamais je n’aurais pu imaginer que ces gens me manqueraient autant, j’avais hâte de pouvoir les retrouver eux aussi, ils faisaient également partie de ma famille.

Oh ! Son mariage avec Nath en plus, elle n’a pas pu lui résister jusqu’au bout. Constatais-je en souriant doucement. C’est une belle photo en tout cas… Todd a l’air très épanoui là-dessus, comment il va ? M’intéressais-je en m’attardant sur le visage de mon ami.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mar 10 Jan 2017 - 23:49

J’esquissais un léger sourire quand Aaron remarqua que ma soeur avait finalement accepté de se marier avec Nath. En effet ma soeur avait été plutôt réceptive à la demande en mariage du pompier, j’avais été plutôt étonnée par cet élément et puis en fin de compte je m’étais dit que c’était normal. Phoebe était complètement folle de son mari depuis qu’elle l’avait rencontré, et le plus étonnant dans tout ça était qu’elle avait accepté d’avoir un enfant de lui, je me rappelais encore de toutes ses disputes qu’elle avait pu avoir avec Morgan à l’époque où ils étaient ensembles. De mon côté Aaron avait toujours été une évidence pour moi, j’avais eu quelques réticences à lui faire un enfant et à me marier, mais en fin de compte j’avais toujours été très heureuse de tout ça et je l’avais fait pour lui. Quand il était parti tout avait été si difficile, j’avais perdu une partie de moi et il avait été tellement important dans ma vie que j’avais été incapable de remonter la pente avant un long moment.

Je retins un soupire et posais de nouveau mon regard sur la photo, j’étais souriante sur celle-ci, mais je me rappelais à quel point cette journée avait été éprouvante pour moi. Assister au mariage de Phoebe et à tout cet amour, ces promesses que j’avais pu tenir moi aussi et la question de la mort m’avait profondément touchés. J’avais eu du mal à tenir le coup toute la journée, heureusement les choses s’étaient bien terminées, même si j’étais heureuse pour ma soeur je restais quelque peu jalouse de tout ce qu’elle pouvait vivre. La voir si épanouie dans sa petite vie parfaite alors que moi je me bataillais dans tous les sens dans une vie qui n’en n’avait plus trop.

Je retournais mon attention vers Aaron tandis qu’il me demandait des nouvelles de Todd, je me mis à sourire de nouveau en songeant à quel point notre ami serait heureux de le revoir. Il avait lui aussi beaucoup souffert de la disparition d’Aaron et je me rappelais encore d’à quel point il avait pu être dévasté le jour de l’enterrement. Le fait que je sois partie ne l’avait pas aidé et j’en avais conscience, mais comme toute ma famille il ne m’en n’avait pas tenu rigueur et je les remerciais tous pour ça.

Elle est dingue de lui, fallait bien se douter qu’elle sauterait le pas, surtout après lui avoir fait un enfant, c’était le plus étonnant constatais-je simplement. Il va bien, il n’a pas du tout changer et il passe toujours sa vie de la même manière. Il va être très heureux de te revoir aussi, il boude un peu depuis que Noah est reparti en compétition remarquais-je en l’invitant à me suivre dans le salon où je l’invitais à s’asseoir à table et lui tendis le sac de nourriture en m’asseyant face à lui.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mer 11 Jan 2017 - 0:28

Je hochais la tête en accord avec Shae lorsqu’elle nota que sa sœur avait toujours été très éprise de Nath et qu’au final ce mariage n’était pas aussi surprenant que ça, pas plus que la venue de leur enfant qui, pour le coup, relevait un peu plus du miracle étant donné l’avis de Phoebe sur le sujet. J’en profitais pour tenter de me remémorer le visage de la petite fille mais j’imaginais que même si je parvenais à mettre un visage sur son prénom, Rose ne devait plus du tout ressembler au souvenir que j’avais d’elle. J’en vains alors à songer de nouveau à Mae, grâce à la photo de Shae, j’avais pu constater que lui aussi avait beaucoup grandit et sa bouille s’était également modifiée. Je regrettais énormément de ne pas avoir pu le voir changer durant toutes ces années, j’avais la sensation d’avoir manqué énormément de choses. J’aurais également beaucoup aimé participer au mariage de Nath et Phoebe mais une fois de plus je n’en avais pas eu l’occasion, à la place j’avais été forcé de croupir dans une cave moisie pendant près de trois ans. Je voulais vraiment éviter de songer à ces années de galère mais chacune de mes pensées me ramenaient systématiquement dans mon horrible cauchemar. Je savais que tout était normal, je venais d’en sortir et parvenir à faire réellement l’impasse prendrait du temps mais j’en avais d’ores et déjà assez de ressasser.

J’appris ensuite que Todd se portait plutôt bien malgré le fait qu’il restait déçu du départ de Noah, ce dernier s’était de nouveau envolé à la conquête du monde. Je notais alors dans un coin de ma tête qu’il fallait absolument que je regarde le sacre de Noah sur internet et également quelques-unes de ses victoires. C’était encore une chose que j’avais loupée mais j’avais bien l’intention de rattraper mon retard à ce propos, c’était d’ailleurs certainement la chose la plus facile que j’aurais à faire. Le plus compliqué restait à venir entre mes retrouvailles avec Mae, avec le restant de ma famille et avec mes parents. J’étais également conscient que Shae et moi allions devoir discuter plus sérieusement mais pour l’instant je n’étais pas prêt à le faire, j’avais envie de savourer le moment et de profiter pleinement de notre premier repas dans un premier temps.

Moi aussi j’ai hâte de le revoir, je suis pressé de tous les revoir... Il n’a toujours personne dans sa vie ? Et Noah ? L’interrogeais-je de nouveau en la suivant vers son salon où je m’installais après avoir réceptionné nos menus. Nous départageâmes nos repas respectifs et je commençais à croquer un morceau de mon hamburger tout en réalisant que c’était la meilleure chose que je mangeais en l’espace de trois ans. Les hamburgers n’ont pas changé en tout cas, je rêve de ce genre de nourriture depuis trop longtemps. Soufflais-je. Et toi ? Raconte-moi un peu ton quotidien, ce que je dois savoir, ce qui a changé... J'ai tellement de questions. Murmurais-je en fixant un point derrière son épaule.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mer 11 Jan 2017 - 23:23

Aaron me demanda rapidement si Todd et Noah avaient quelqu’un dans leur vie, je lui lançais un regard curieux en me demandant pourquoi il tenait à le savoir. Dans tous les cas il était certain que Todd n’avait toujours pas trouvé chaussure à son pied et en fin de compte je n’étais pas très persuadée qu’il désirait réellement se poser un jour ou l’autre. Il se comportait vraiment comme un enfant, et même si c’est ce que j’appréciais chez lui, au sein d’une relation ça ne serait pas facile à vivre tous les jours. Pour Noah les choses allaient plutôt bien, il filait le parfait amour avec Lily depuis un an maintenant et ils semblaient plutôt heureux tous les deux. La découverte de son non-célibat avait brisé les coeurs de beaucoup de jeunes filles et on en avait parlé pendant des jours entiers dans les journaux people, mais les choses s’étaient quelque peu tassées entre temps.

Non toujours pas, je ne crois pas trop qu’il cherche quelqu’un ceci dit, il préfère passer son temps avec Noah, Ben et Hayley plutôt que de se poser assurais-je simplement. Et Noah sort avec Lily depuis un an maintenant ajoutais-je sur le même ton.

J’esquissais un sourire amusé quand Aaron remarqua que les hamburgers n’avaient pas changés, j’étais heureuse de le voir se détendre quelque peu. J’imaginais qu’à peine à quel point ça pouvait être difficile de revenir à la réalité après toutes ces années, alors le voir parler avec calme me plaisait énormément. Puis sans trop que je m’y attende Aaron me questionna sur ma vie personnelle, il voulait savoir ce qui avait changé dans mon quotidien depuis son départ. Jai me revint à l’esprit comme une claque, je réalisais alors que je l’avais complètement occulté de mes pensées depuis que j’avais reçu ce fameux coup de fil. Pourtant il était toujours là, à l’autre bout du pays certes, mais il existait toujours dans ma vie. Qu’est-ce que j’étais censée faire ? Comment est-ce que j’allais pouvoir lui annoncer qu’Aaron était de retour d’entre les morts ?

Je travaille toujours à l’hôpital, de ce côté là pas grand chose à changer murmurais-je simplement en fixant mon sandwich. Et je… Je vois quelqu’un depuis un peu plus d’un an maintenant soufflais-je mal à l’aise sans oser croiser son regard.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Jeu 12 Jan 2017 - 18:36

Je ne fus pas tellement étonné d’apprendre que Noah et Lily avaient décidé de se mettre en couple, ces deux-là se tournaient autour depuis certain moment et même avant ma disparition je m’interrogeais déjà sur la nature de leur relation. Aujourd’hui ils avaient franchi le pas et j’étais sincèrement heureux pour le frère de Shae qui méritait vraiment les bonnes choses qui lui arrivaient. Je fus néanmoins soulagé d’apprendre que rien n’avait changé du côté de Todd, ce dernier me facilitait inconsciemment la tâche. Mon ami ne semblait toujours pas décidé à vouloir fréquenter quelqu’un et était plutôt dans l’optique des sorties entre potes, exactement comme trois ans plus tôt. Concernant Ben, j’avais appris un peu plus tôt qu’Hayley et lui ne se fréquentaient plus et je me demandais bien pourquoi étant donné qu’ils sortaient ensembles déjà bien avant mon absence. C’était encore un changement auquel j’allais devoir m’adapter afin d’éviter les gaffes en compagnie des intéressés.

Si Todd est heureux comme ça c’est l’essentiel, il n’a jamais été trop adepte des relations amoureuses. Affirmais-je pensivement. En tout cas je suis content pour ton frère, j’ai l’impression qu’il a le vent en poupe en ce moment et c’est vraiment cool pour lui. Notais-je ensuite.

Shae m’informa également qu’elle exerçait toujours à l’hôpital et qu’elle… fréquentait un autre homme. Je demeurais stoïque quelques secondes et reposais spontanément mon hamburger dans sa boîte en réalisant que je n’avais plus du tout faim maintenant. Le pire dans cette affaire était qu’elle n’avait absolument pas l’air de plaisanter. Cependant étais-je vraiment en position de protester alors qu’elle me pensait encore mort et enterré le matin même ? Je me doutais que les choses avaient dû être compliquées pour elle après ma disparition et que refaire sa vie avait certainement dû l’aider à avancer mais je n’étais pas serein pour autant, j’étais blessé parce qu’elle était parvenue à me remplacer et à rencontrer d’autres types. J’avais été absent trop longtemps, ces terroristes m’avaient tout enlevé : ma famille, mes amis et ma crédibilité. J’avais la sensation que le sol se dérobait sous mes pieds à nouveau tant ma vie était sens dessus dessous.

J-Je… Bafouillais-je nerveusement. Tu es heureuse avec lui ? Parvins-je à l’interroger le cœur serré.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Jeu 12 Jan 2017 - 22:30

J’hochais doucement la tête quand Aaron remarqua que l’essentiel était que Todd soit heureux, après tout j’avais bien la sensation que c’était le cas. Il menait son petit chemin sans trop se poser des questions et je n’allais sûrement pas lui faire de remarques à ce sujet, Todd était sûrement la personne la plus attachante que je n’avais jamais rencontrée. Je le trouvais incroyablement bienveillant envers les autres et sa présence était un vrai plaisir, il n’avait jamais rien de négatif à dire à propos de qui que ce soit. Alors j’étais heureuse de l’avoir comme ami et qu’il soit satisfait de sa vie de la manière dont il la vivait me convenait. Par la suite Aaron s’enthousiasma pour mon frère, oui en effet tout réussissait plutôt bien à Noah et je crois qu’il n’avait jamais vraiment eu de période de vide. A croire qu’être aussi insouciants que mon frère et Todd permettait d’être heureux sur le long terme, en fin de compte j’aurais peut-être préférée être comme eux.

En effet les choses étaient toujours beaucoup plus compliquées pour moi et le fait de devoir annoncer à mon mari qui était mort il y a encore trois heures de ça que j’avais réussi à la remplacer me donnait le tournis. Je ne savais pas comment je pouvais lui expliquer ce qui c’était passé entre Jai et moi, je ne voulais pas lui dire que j’avais été tellement dévastée par sa mort que j’avais mis les voiles à San Francisco pendant près de deux ans pour ne plus à avoir à penser à tout ça. Que j’y avais vécu comme un fantôme durant plusieurs mois avant de rencontrer Jai. Et Jai était tout un autre monde, il n’avait rien à voir avec Aaron, je ne savais pas non plus ce que j’allais dire à Jai à ce stade. Alors quand il me demanda si j’étais heureuse je restais tétanisée et gardais le regard baissé sur le bois de la table pour ne pas croiser son regard.

J-je crois oui murmurais-je du bout des lèvres. C’est quelqu’un de très gentil et il… Il m’a beaucoup aidé ajoutais-je. Ce n’est pas ce que je voulais, je n’ai pas cessé de t’aimer durant toutes ces années, je pensais à toi chaque jour et j’ai rêvé que ce jour arrive murmurais-je en relevant le regard vers lui. Je suis désolée Aaron, je ne pensais vraiment pas à trouver quelqu’un d’autre… C’est arrivé ajoutais-je sans trop savoir quoi lui dire de plus.

Ça serait lui mentir que dire que Jai ne représentait rien pour moi, ce n’était pas le cas et je l’aimais. Mais Aaron était là et techniquement il était toujours mon mari, je ne savais plus quoi faire. Toutes ces histoires reprenaient, tout redevenait trop compliqué pour moi et je n’étais pas certaine de réussir à tout endosser une fois de plus. Je n’avais plus la force de mener tous les combats, j’étais fatiguée et je voulais tout simplement mener mon chemin sans avoir à me battre à chaque coin de rue. Cependant les choses n’étaient pas aussi simples, je m’efforçais de garder la face devant Aaron parce que je ne voulais pas l’inquiéter davantage surtout le jour même de son retour, mais j’étais complètement tétanisée de l’intérieur.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Jeu 12 Jan 2017 - 23:48

Je hochais doucement la tête quand Shae me souffla qu’elle était effectivement heureuse aux côtés de cet autre homme. Qu’est-ce que j’étais censé lui répondre ? Que j’étais ravi de l’apprendre ? Bien sûr que je me réjouissais de son bonheur mais je n’arrivais pas à m’enjouer à propos de son couple, je n’avais pas envie que les choses se passent de cette manière. Il était évident que mon amour pour elle n’avait pas changé malgré ces trois années de séparation et puis nous étions encore mariés. J’avais encore tellement besoin d’elle, c’était la mère de mon fils, la seule femme avec qui j’avais envie de vivre et pourtant je voyais toutes les portes se ferme devant moi sans que je puisse réagir. Pourtant je n’avais jamais demandé à ce que mes soldats explosent dans un attentat au beau milieu d’une mission ou même que l’on me retienne en otage, ni que ma femme se retrouve un bonhomme avec qui partager sa vie. Je n’étais responsable de rien dans cette affaire, j’étais juste une victime et témoin de l’effondrement de ma propre vie. Celle-ci n’avait déjà plus beaucoup de sens avant mon retour mais elle en avait encore moins maintenant que Shae menait une toute nouvelle existence qui ne m’incluait pas forcément.

Shae enfonça davantage le couteau dans la plaie en m’annonçant que son nouveau copain était un mec gentil, ce dernier lui avait apporté un certain soutien durant mon absence et même si elle ne désirait pas se reconstruire avec quelqu’un d’autre et bien la réalité avait pris une toute autre tournure. J’entendais bien qu’elle avait continué de m’aimer et qu’un éventuel retour de ma part la faisait rêver depuis le départ mais tout ça n’avait plus vraiment d’intérêt maintenant. Elle termina alors par s’excuser, elle me demandait pardon pour avoir osé être heureuse durant ma captivité. De toute manière elle n’aurait jamais pu deviner que j’étais toujours vivant, je n’avais pas le droit de lui faire de remarque ou de lui reprocher d’avoir retrouvé quelqu’un. Au fond je préférais savoir qu’elle ne s’était pas morfondue pendant ces trois ans et j’aurais dû m’attendre à ce genre de revirement de situation.

Désolée pour quoi ? Je ne vais pas te reprocher d’avoir voulu refaire ta vie alors que tu pensais que j’étais mort. Je préfère savoir que tu es parvenue à retrouver un équilibre après ma disparition plutôt que d’apprendre que tu t’es morfondue pendant tout ce temps. Soufflais-je sur un ton neutre. Je n’ai pas envie d’interférer dans ta nouvelle vie, tout ce que je veux c’est retrouver Mae et que tu sois heureuse. De toute manière je ne trainerais pas ici, on a toujours la maison dans laquelle je peux très bien vivre ça ne sert à rien que je reste planquer dans ton appartement. Ajoutais-je en tâchant d’éviter les tremblements dans ma voix.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Dim 15 Jan 2017 - 18:10

Cette conversation me semblait complètement invraisemblable. Je n’aurais jamais cru devoir un jour expliquer à Aaron que je fréquentais un autre homme, pour moi il avait toujours été le bon, le seul qui m’intéressait et qui valait le coup de se marier et d’avoir un enfant avec. Cependant il était « mort », je m’étais retrouvée toute seule et j’avais rencontré Jai. Ça n’avait pas été une évidence comme ça avait pu l’être pour Aaron, mais je l’aimais à présent et je ne voulais pas le jeter comme une vulgaire chaussette parce que mon mari était revenu des morts. Je n’étais même pas certaine de vouloir le quitter, ou de quitter Aaron, ou je ne sais quoi, c’était bien trop compliqué à gérer tout ça.

Aaron de demanda alors pourquoi je m’excusais, selon lui je n’avais pas à me morfondre étant donné qu’il préférait que j’ai réussi à me remettre d’aplomb plutôt que d’avoir passé mon temps à pleurer sa disparition. J’hochais doucement la tête en me disant qu’il avait raison après tout, Jai m’avait permis de maintenir ma tête hors de l’eau, je n’allais pas m’en cacher. La suite de ses paroles me brisa le coeur, celui qui était encore mon mari jugeait que l’important était que je sois heureuse et qu’il allait rester de côté, il pensait même retourner vivre dans notre ancienne maison. Je poussais un soupire et baissais le regard en songeant que ce n’était pas ce que je voulais.

On peut peut-être attendre un petit peu avant de prendre une décision à ce sujet ? Murmurais-je avec prudence. Je dois en parler avec lui aussi, et il ne rentre pas en ville avant deux semaines. Mae sera là bientôt, et tous les autres vont vouloir te voir, reste ici en attendant et on verra comment ça se passe ajoutais-je en me retenant de lui dire qu’il n’était pas en état de vivre tout seul. Tu seras mieux ici que tout seul là-bas, on pourra y aller doucement, à ton rythme, je ne pense pas que ce soit prudent d’aller trop vite terminais-je avec précaution.

Je pensais aussi à moi dans cette affaire, je ne voulais pas le quitter si rapidement, je voulais pouvoir prendre mon temps et réfléchir à tout ça. Mais Aaron ne pouvait pas retourner vivre tout seul dans une maison vide et pleine de souvenirs de sa vie passée après ce qu’il venait de vivre. Il avait besoin de quelqu’un pour l’aider à se réhabituer à ce monde et je voulais l’aider, c’était mon rôle après tout.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Lun 16 Jan 2017 - 0:13

Je me pinçais les lèvres lorsque Shae me proposa « d’attendre » avant de décider quoique ce soit en ce qui concernait nos vies respectives. Elle m’informa qu’elle allait devoir s’entretenir avec son nouveau… copain qui n’était visiblement pas dans les parages en ce moment. Elle jugeait qu’avec tous les évènements à venir, le mieux pour moi serait de m’installer ici durant quelques jours histoire de voir comment les choses allaient « se passer ». Je poussais un soupire en réalisant que les choses étaient trop compliquées et honnêtement j’aurais préféré que ces types finissent par m’achever afin que je ne sois pas obligé d’être confronté à cette dure réalité. J’avais été si impatient de retrouver ma famille mais au final je déchantais maintenant que j’étais concrètement de retour : Shae n’était plus vraiment ma femme et mon fils n’aurait sans doute aucun souvenir de moi alors à quoi bon continuer de lutter alors que je n’avais plus de place dans ma propre vie.

Shae enchaîna en m’assurant que je serais sans doute mieux entouré ici plutôt que dans notre maison. Elle voulait que nous avancions « à mon rythme » sans brusquer les choses. Je gardais alors le silence tout en pensant que j’avais vraiment du mal à être d’accord avec elle pour le coup, je n’avais pas envie de vivre ici, du moins plus maintenant. J’étais conscient qu’elle n’attendait plus grand-chose de moi à présent et que pour l’heure, j’étais surtout un poids dont elle était censée s’occuper. Cependant je ne voulais pas trainer autour d’elle, je n’avais pas besoin que l’on prenne soin de moi ou même que l’on me regarde avec pitié. Je ne voulais pas de la pitié des gens, j’étais suffisamment grand pour me débrouiller sans être assisté par celle qui était toujours ma femme.

C’est à moi de décider ce que j’ai envie de faire, Shae… Murmurais-je penaud. Je ne peux pas rester ici et faire comme si de rien n’était. Je suis vraiment content pour toi mais ça ne veut pas dire que je l’accepte pour autant. Je crois que je préfère encore vivre seul dans une maison plutôt que devoir te côtoyer tous les jours tout en sachant que je ne peux pas te toucher ou t’embrasser. Ajoutais-je cherchant son regard. Je ne te reproche rien, je ne veux pas que tu te sentes coupable ou quoique ce soit mais il faut que tu respectes mes choix. Je ne compte pas me foutre en l’air à la première occasion, tu n’as pas besoin d’être inquiète à mon sujet et je ne veux pas être ton fardeau non plus. Conclus-je douloureusement.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Lun 16 Jan 2017 - 0:41

Je gardais le regard baissé quand Aaron me remit gentiment à ma place en affirmant que je n’avais pas à décidé pour lui à présent. Pourquoi ? Parce que je fréquentais quelqu’un d’autre et que j’avais perdu ma place dans sa vie ? Je n’étais plus sa femme maintenant ? Mon coeur se serra douloureusement et c’est comme si je le perdais une deuxième fois. Les larmes remplir mes yeux à torrent et je peinais à garder mes paupières immobiles sous le poids des larmes qui envahissaient mes yeux. J’étais idiote je n’aurais jamais dû commencer à fréquenter Jai, je l’avais tellement fait souffrir par rapport à Aaron et maintenant c’était Aaron qui souffrait. C’était toujours de ma faute, quoique je fasse je blessais toujours les gens que j’aimais le plus.

Il affirma alors qu’il ne pouvait pas rester ici, j’hochais la tête pour faire semblant que je comprenais son choix, mais ce n’était pas le cas. Il y avait toute la place ici pour lui, pour nous, mais visiblement il n’y avait plus de nous possible. Alors je devais faire un choix entre lui et Jai maintenant ? C’était injuste. Je ne voulais pas faire de choix, je ne voulais pas avoir à faire un choix. C’était trop difficile, c’était un poids que je ne pouvais plus porter. J’avais réussi à me remettre de sa mort, ça avait été difficile, mais j’avais remonté la pente. Mais ça m’avait vidé de toutes mes forces, j’étais épuisée et je ne pouvais plus supporté des moments aussi difficiles. Je réussissais à combler mes angoisses au sein de mon quotidien, mais tout le reste j’étais tout simplement incapable de le supporter.

Je pinçais les lèvres et retins un juron quand une première larme coula sur ma joue, il fallait qu’il arrête de parler tout de suite avant que j’explose. Je ne voulais pas lui faire du mal en lui montrant à quel point je pouvais souffrir de la situation, je voulais que tout soit au mieux pour lui, mais j’en étais incapable. Comme j’avais été incapable de croire qu’il n’était pas mort, je m’étais jetée dans les bras de Jai alors que lui souffrait le martyr à l’autre bout du globe. Aujourd’hui c’était moi qui le faisait souffrir, encore, et je me détestais pour ça, j’aurais juste eu à attendre.

D’accord, tu veux que je te dépose ce soir ? Murmurais-je pour tenter d’étouffer mes sanglots. Je le sais bien… Je pensais juste qu’on pourrait… Tu m’as tellement manqué, je pensais que les choses seraient autrement… Mais j’ai tout gâché, c’est de ma faute. Et j’ai fait tourner Jai en bourrique pendant des mois parce que je ne faisais que penser à toi et maintenant tu es là et c’est toi que je dois sacrifier alors que je n’ai fait que penser à toi ajoutais-je dans un hoquet. C’est injuste non ? Murmurais-je en tentant d’essuyer mes larmes d’un revers de main. Tu es sûr que ça va aller ? Chuchotais-je en relevant le regard vers lui.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Lun 16 Jan 2017 - 21:39

Je fixais les larmes de Shae rouler le long de ses joues et senti mon cœur se serrer de nouveau douloureusement. Est-ce qu’elle pleurait à cause de moi ? Parce que je ne voulais pas la faire souffrir, je l’aimais, je voulais qu’elle soit heureuse sauf qu’apercevoir toutes ces larmes sur son joli visage ne me rassurait pas. Celle qui était toujours ma femme se mit alors à bafouiller nerveusement, elle cherchait un nouveau rôle à « nous » donner mais bien évidemment elle ne trouva rien de bien cohérent. Au final elle se reprochait surtout d’avoir tout gâché. Sur le coup je ne compris pas vraiment de quoi elle voulait parler mais les choses devinrent un peu plus évidentes lorsqu’elle mentionna son nouveau copain ou… « Jai » plutôt. Elle m’annonça qu’elle avait été plutôt indécise pendant quelques temps à propos de leur relation et visiblement j’en étais responsable puisque c’était à moi qu’elle pensait au lieu de se projeter avec cet autre homme.

Elle m’avoua ensuite très clairement que je devais maintenant être celui à « sacrifier » malgré le fait qu’elle songeait toujours à moi pendant tout le temps de mon absence. Shae trouvait cette situation « injuste » et me demanda plus ou moins mon avis sur le sujet mais je n’avais pas grand-chose à lui répondre. J’étais complètement perdu et je n’avais vraiment pas envie de m’attarder sur son couple et leurs difficultés avant d’en arriver là. Tout ce que j’aurais voulu c’était qu’elle patiente encore un peu, nous aurions pu nous retrouver si elle n’avait pas rencontré ce « Jai ». Seulement j’en venais aussi à me poser des questions sur notre mariage : elle était parvenue à se trouver quelqu’un plutôt rapidement au final alors notre amour l’un pour l’autre était-il si fort que celui que nous avions tenté de démontrer lors de nos vœux ? Pour être franc j’étais complètement perdu, l’état de Shae n’arrangeait rien. Je me posais des tas d’interrogations, j’en venais à remettre en cause beaucoup trop de chose et j’étais fatigué de tout ça.

La dernière question de la mère de mon fils retint néanmoins toute mon attention. Elle s’inquiétait de savoir si j’allais savoir m’en sortir tout seul. Je lui lançais un regard un peu perdu tandis que sa question résonnait en boucle dans ma tête. Pour être franc je n’en savais rien, je n’étais plus sûr de savoir comment j’étais censé me comporter en réalité. J’avais vécu si longtemps dans une seule pièce que je ne savais plus vraiment quel attitude je devais adopter et comment gérer mon quotidien à nouveau. J’appréhendais un peu tout ça et je ne pensais pas devoir le faire sans Shae mais malgré tout je n’allais pas me laisser aller pour autant, je voulais faire en sorte que les choses fonctionnent pour moi et parvenir à sortir la tête de l’eau. Je regrettais sincèrement que Shae ne puisse pas faire partie de tout ça mais je n’avais visiblement pas le choix et j’étais censé faire avec.

Laisse tomber pour ce soir, je peux attendre demain. Soufflais-je en refusant de lui avouer que je n’avais pas envie de la laisser conduire une voiture dans cet état. Qu’on pourrait quoi ? Passer outre et faire comme si de rien n’était ? Tu sais bien ce que c’est impossible et ce n’est pas de ta faute pour autant… C’est moi qui t’ai laissée tomber pendant tout ce temps, je t’ai abandonnée et lui a été là pour toi pendant que je ne pouvais plus assurer mon rôle. Je ne te cache pas que j’aurais préféré que les choses puissent redevenir comme avant mais je ne veux pas que tu culpabilises ou que tu me prennes en pitié… Murmurais-je avant de me redresser pour aller m’installer près d’elle et serrer ses mains dans les miennes. Je t’en prie, ne pleure pas… Ça va aller, je te le promets. Tentais-je de la rassurer avant de la serrer dans mes bras délicatement.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mar 17 Jan 2017 - 19:00

Je frottais nerveusement mes mains entre elles tandis qu’Aaron me rappelait de manière très directe et très réaliste que nous ne pouvions plus faire comme si de rien était maintenant que je fréquentais quelqu’un d’autre. J’arrêtais alors de l’écouter en songeant que tout ce qu’il disait me brisait un peu plus le coeur et que je ne voulais plus y penser. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi démunie face à ce qui m’arrivait, je n’avais plus eu de crise d’angoisse depuis tellement longtemps et maintenant tout me revenait en pleine face. Je n’aurais pas pensé que le retour d’Aaron pourrait me mettre dans un état pareil, mais je réalisais que c’était à moi de prendre les décisions à présent. Je ne voulais pas pleurer devant lui, je voulais pouvoir être forte et sûre de moi mais j’en étais incapable.

Aaron vint alors se glisser à côté de moi et je tentais malheureusement d’essuyer mes larmes comme je pouvais, mais c’était idiot et complètement inespéré face à toutes ses larmes qui coulaient contre mes joues. Il me promit que les choses allaient bien se passer, mais en cet instant je n’étais pas sûre de pouvoir le croire. Les choses n’allaient plus biens depuis longtemps, ma vie était devenue un grand n’importe quoi et bien éloigné de ce que j’avais toujours rêvé. J’étais devenue une maman accomplie qui s’occupait seule de son enfant, je n’avais jamais voulu ça, mais je devais m’y faire et tout ça parce qu’Aaron avait disparu pendant tout ce temps.

Il glissa alors ses bras autour de moi et je sentis aussitôt mon coeur s’envelopper d’un voile délicat, j’avais oublié à quel point sa présence était douce et ses caresses apaisantes. J’avais oublié tout ce qu’il y avait de lui, et maintenant il était là et je devais me réhabituer à toutes ces choses qui avaient fait que j’étais tombée amoureuse de lui. Je réalisais à quel point sa présence avait toujours eu un effet apaisant sur moi et combien sa délicatesse avait pu me manquer. Comme je l’avais toujours pensé Mae tenait vraiment de lui, toute cette délicatesse qui émanait d’eux deux et cette douceur incroyable.

Je ne te prends pas en pitié, j’ai juste envie d’être là pour toi et c’est encore mon rôle même si les choses sont compliquées murmurais-je doucement. Je suis désolée… Je suis inquiète pour toi et je m’en veux tellement ajoutais-je en tentant de reprendre mon souffle. J’avais oublié toutes ces choses qui faisaient que tu es toi soufflais-je en me laissant aller contre lui. Mae te ressemble tellement si tu savais murmurais-je en me calmant doucement.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mar 17 Jan 2017 - 22:17

J’écoutais Shae avec une certaine attention tandis qu’elle assurait ne pas chercher à me prendre en pitié. Elle voulait simplement pouvoir me soutenir et était persuadée que c’était toujours son rôle malgré la délicatesse de la situation. Je restais néanmoins un peu dubitatif vis-à-vis de tout ça, en réalité je ne pouvais pas m’empêcher de me demander si elle se sentait obligée de le faire parce que nous étions toujours mariés ou si elle en avait réellement envie parce qu’elle m’aimait toujours. Une fois de plus, tout se bousculait dans mon esprit. J’en venais à douter de l’amour de Shae à mon égard alors qu’au fond je me doutais bien qu’elle m’aimait toujours même si un autre homme avait pris ma place. Comment oublier toutes ces années passées ensembles ? Je ne voulais pas croire que ses sentiments puissent avoir disparus mais malgré tout je n’en étais pas convaincu et ça me mettait vraiment mal à l’aise. Au final peut-être que je ne devrais pas la repousser de la sorte alors qu’elle voulait m’aider… Quoiqu’il en soit, j’étais incapable de me décider sur ce que je voulais, j’avais vécu énormément de choses en un trop court laps de temps et je sentais bien que je n’avais plus la tête sur les épaules pour le moment.

Tu veux être là pour moi parce que tu m’aimes toujours ou juste parce qu’on s’est promis certaines choses le jour de notre mariage ? Lui demandais-je doucement.

Shae me coupa dans mes pensées quand elle s’excusa une nouvelle fois avant de m’informer qu’elle était inquiète à mon sujet et qu’elle s’en voulait. Je fronçais légèrement les sourcils tout en me demandant pourquoi elle continuait d’être désolée et surtout pourquoi elle s’en voulait. Je n’avais pas cessé de lui répéter qu’elle n’était responsable de rien, j’étais le seul à blâmer ici : si j’avais écouté ma femme à l’époque nous n’en serions sûrement pas là aujourd’hui, Shae aurait toujours un vrai mari et Mae des tas de souvenirs avec son papa. J’avais tout foutu en l’air en me comportant comme un égoïste. Je n’aurais jamais dû réintégrer l’armée, c’était aussi simple que ça.

Quelques instants plus tard, la jolie blonde me murmura qu’elle avait oublié qui j’étais vraiment. Je lui lançais un regard curieux tandis qu’elle se blottissait contre moi et préférais me concentrer sur notre étreinte. Je me sentais tellement bien en cet instant présent, avoir la femme que j’aimais auprès de moi n’avait pas de prix et j’avais envie que ce moment dur pour toujours. Je ne voulais plus affronter le monde extérieur, je préférais que les choses soient simples et pour le coup elles l’étaient parce qu’au moins nous n’étions pas forcés de penser à quoique ce soit de contrariant dans cette position. Et comme pour adoucir encore un peu plus cet instant, Shae me répéta que notre fils me ressemblait beaucoup. J’esquissais un léger sourire, plutôt fier de l’entendre et glissais lentement ma main le long du corps de Shae dans un geste que je voulu réconfortant.

Tu n’as pas besoin de t’inquiéter pour moi, je vais bien et arrête de t’excuser ou de t’en vouloir. C’est moi qui ai décidé de réintégrer l’armée contre ton avis, j’ai été égoïste et finalement toi et Mae avez souffert de la situation à cause de mon égoïsme. Lâchais-je en me pinçant légèrement les lèvres. Tu m’as tellement manqué aussi… Finis-je par murmurer en déposant mes lèvres sur le sommet de sa tête.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   Mer 18 Jan 2017 - 22:40

Je fronçais les sourcils quand Aaron me demanda si je voulais être là pour lui uniquement parce que si nous nous étions promis des choses le jour de noter mariage ou si je l’aimais encore. C’était quoi cette question ? Comment est-ce qu’il pouvait douter que je ne l’aimais plus ou même que je le prenais en pitié ? S’en était presque insultant après tout ce que j’avais pu souffrir ces dernières années où je l’avais cru mort. Si je ne l’avais plus aimé je n’aurais jamais souffert à ce point, je n’aurais pas eu besoin de m’exiler à l’autre bout du pays pour réussir à mettre de nouveau un pied devant l’autre sans risquer de m’effondrer. Mais lui n’avait pas été là pour voir tout ça, il ignorait tout de l’enfer que j’avais vécu, et j’ignorais tout du sien, je ne pouvais que l’imaginer dans quelques nuances.

Tu crois que j’ai arrêté de t’aimer parce que tu as été absent physiquement pendant trois ans ? Murmurais-je en plantant mon regard dans le sien les sourcils froncés.

Aaron poursuivit en affirmant que je n’avais pas à m’inquiéter pour lui et que je devais arrêter de m’excuser étant donné qu’il allait bien. Mais c’est ce qu’il voulait me faire croire, j’étais persuadée qu’il n’allait pas si bien que ça, ça se voyait sur son visage et je voulais pouvoir lui offrir un cadre suffisamment soutenant pour le protéger de tout ça. C’était toujours mon rôle et malgré tout ce qu’il pouvait dire si je n’avais pas commencé à fréquenter Jai les choses seraient beaucoup moins douloureuses pour lui aujourd’hui. De son côté il était persuadé que la responsabilité de ce qui nous était arrivé était la sienne étant donné qu’il avait insisté à l’époque pour repartir en mission. Il jugeait qu’il nous avait abandonné Mae et moi et à vrai dire je l’avais beaucoup pensé au moment de sa « mort ». J’avais été très en colère à son sujet pour nous avoir laissé de côté pour aller vivre ses rêves. Mais maintenant tout était différent et j’estimais qu’il avait suffisamment souffert de ses décisions.

Il déposa alors un baiser sur mon front et j’eus de nouveau cette chaleur qui m’enveloppa entièrement. Je relevais le regard dans sa direction et fixais un instant ses lèvres en songeant à quel point j’avais envie de l’embrasser. Mes yeux glissèrent jusqu’au sien et ce joli bleu tendre et délicat m’attira dans ses bras. J’approchais alors mes lèvres des siennes et les caressais doucement tout en sentant tout mon être se secouer de l’intérieur. Je fermais finalement mes yeux et me laissais porter par notre baiser.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The comeback [Aaron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The comeback [Aaron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: