AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shae pompette [Jai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mer 26 Oct 2016 - 1:44

Je clignais des paupières plusieurs fois afin que mes yeux s’habituent à la lumière du jour et constatais avec surprise que je n’étais absolument pas chez moi. Je tournais légèrement la tête de gauche à droit avant de me souvenir très nettement des évènements de la veille, enfin le visage de Shae qui reposait tranquillement sur mon torse suffisait à me rafraîchir la mémoire. Je me souvenais que j’avais préféré rester auprès de mon amie après sa crise d’angoisse ; Quand je l’avais serrée dans mes bras sa respiration était devenu moins saccadée. Je me doutais que le fait de réaliser qu’elle n’était pas seule dans sa chambre avait certainement dû la réconforter. C’est pourquoi j’avais décidé de ne pas la lâcher de la nuit et finalement je m’étais laissé aller au sommeil également. Pour être honnête j’avais plus ou moins l’habitude de gérer ce genre de situation : lorsque ma mère était encore en vie, j’avais souvent dû faire face à ce genre de crise. Parfois je me serais bien contenté de la laisser angoisser toute seule mais malgré son addiction elle était toujours restée ma mère et je n’avais jamais pu me résoudre à l’abandonner avec ses mauvais démons. Heureusement j’imaginais que les raisons pour lesquelles Shae s’était retrouvée dans cet état étaient bien différentes.

Je n’osais même pas bouger du lit tant j’avais peur de réveiller Shae, elle avait l’air si paisible que je ne pouvais pas me résoudre à la déranger dans son sommeil. Heureusement elle leva la tête quelques minutes plus tard et je n’eus pas besoin de patienter très longtemps. Je lui adressais un petit sourire quand elle posa son regard sur le mien et nous restâmes à nous fixer dans le blanc des yeux pendant quelques secondes et sans que je m’y attende, mon amie se souleva légèrement pour venir déposer ses lèvres contre les miennes. Je fus un peu surpris par cette initiative, enfin ça n’était pas la première fois qu’elle et moi échangions un baiser mais pour le coup celui-ci avait une autre valeur et j’étais incapable d’expliquer pourquoi.

Je lui rendis son baiser avec une certaine envie avant de glisser mes doigts le long de sa cuisse. Les choses s'enchaînèrent alors très vite si bien que je me retrouvais haletant et un peu… perdu à la fin de notre partie de jambe en l’air. Elle aussi avait été différente, moins brutale, moins rapide et une fois de plus je ne savais pas l’expliquer, je ne comprenais pas ce qui avait changé depuis la veille. Je n’eus heureusement pas l’occasion d’y songer puisque la blondinette me fit remarquer que je savais aussi être délicat contrairement à ce que j’avais clamé au restaurant. Je ne pu m’empêcher de rire et hochais doucement la tête avant qu’elle ne me remercie d’être resté.

Et ça ne m’a même pas déplu, au contraire. Avouais-je en souriant. Je t’en prie, ça m’a fait plaisir d’être là pour toi. Ça t’arrives souvent ? Me risquais-je en caressant délicatement son dos.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mer 26 Oct 2016 - 21:56


J’esquissais un sourire quand Jai affirma que coucher de la sorte ne lui avait pas déplu, au contraire. Je ne m’attendais pas à une telle révélation à vrai dire mais j’étais heureuse de voir qu’il était prêt à envisager d’autre chose que de coucher comme un homme préhistorique. Il poursuivit affirmant que ça lui avait fait plaisir d’avoir été là pour moi avant de me demander si ça m’arrivait souvent, j’haussais doucement les épaules et baissais le regard. A vrai dire je ne tenais pas trop à en parler, ces stupides cauchemars étaient très douloureux pour moi et je passais mes soirées à craindre de me retrouver dans cet état. La sensation que je vivais était horrible, je n’arrivais plus à respirer et l’angoisse m’envahissait complètement, seul le temps faisait passer la chose et c’était bien trop long.

Tu vois ! Je suis toujours de bon conseil, il faut toujours m’écouter affirmais-je joyeusement. Oui ça arrive plusieurs fois par semaine ajoutais-je avec un ton beaucoup moins enjoué. Ce sont des crises d’angoisse, c’est complètement débile de réagir comme ça à cause de simples cauchemars, mais je n’arrive pas à l’empêcher marmonnais-je.

J’avais bien essayé de dormir ailleurs, de m’entourer d’oreillers, de prendre des calmants, mais rien ne faisait j’étais toujours aussi sujet à ces angoisses. Alors je pensais à prendre rendez-vous avec un psy, enfin je n’y tenais pas vraiment, mais je me disais qu’avec un peu de chance il pourrait me filer un médicament qui me ferait dormir plus tranquillement, il me ferait parler un petit coup et ça serait réglé. Enfin je savais que ce n’était pas si facile et c’est peut-être pour ça aussi que je ne passais pas à l’action. Je ne comprenais pas pourquoi j’avais à me taper ces conneries, en plus de devoir faire face à son absence, à ma foutue vie sans lui, il fallait aussi que je supporte ces crises d’angoisse.

Je n’eus pas le temps de m’apitoyer davantage sur mon sort que j’entendis les petits pas de Mae résonner dans le salon, quelques secondes plus tard se fut la télévision qui s’alluma et puis la voix du petit cochon dans son dessin animé préféré s’éleva dans les airs. Je me détachais brusquement de l’étreinte de Jai et me redressais à la recherche de mes vêtements, je les renfilais aussi rapidement que possible avant de me tourner vers Jai en lui faisant signe de sa rhabiller à son tour. Je n’avais pas vu l’heure ! Je pensais faire partir Jai discrètement avant que Mae se réveille, mais c’était raté, qu’est-ce que j’allais bien pouvoir lui dire ?

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Jeu 27 Oct 2016 - 0:10

Shae ne pu s’empêcher de me faire remarquer qu’elle était toujours de bons conseils et qu’il fallait systématiquement l’écouter. De mon côté, je n’étais pas tellement convaincu par ses paroles, certes parfois je pouvais me fier à elle mais à d’autres moments, je préférais rester ancrer dans mes positions. Après tout elle faisait la même chose lorsque je lui donnais mes propres conseils. J’avais d’ailleurs pu remarquer à quel point nous étions têtus et obstinés tous les deux. En effet, les discussions allaient de bon train entre nous mais elles étaient souvent vouées à l’échec puisque ni Shae, ni moi ne retirions de plaisir à admettre que l’autre avait raison et c’était une attitude assez enfantine je le reconnaissais mais j’étais néanmoins très content d’avoir trouvé quelqu’un avec le même esprit tordu que le mien.

Je cessais cependant d’être amusé par mes pensées quand la blondinette m’avoua que ces crises d’angoisses lui arrivaient régulièrement. Je me redressais légèrement pour me concentrer davantage sur ses paroles tandis qu’elle m’expliquait se trouver un peu stupide de réagir avec autant d’agitation face à ses cauchemars, cependant elle ne contrôlait pas. Je ne la trouvais absolument pas idiote ou quoique ce soit, elle avait vécu un évènement vraiment traumatisant. Je n’imaginais même pas à quel point elle devait souffrir, perdre un être aussi cher ne devait pas être quelque chose de simple à porter au quotidien alors non, je ne la trouvais définitivement pas « débile ».

Pourquoi je devrais t’écouter alors que toi tu ne m’écoutes jamais non plus ? La taquinais-je à mon tour. Le fait de réagir de cette manière ne fait pas de toi quelqu’un de stupide, je crois que je serais mal placé pour te juger. Soufflais-je sur un ton que je voulu réconfortant. Si jamais tu as besoin, tu sais que tu peux m’appeler quand tu veux. Conclus-je en souriant légèrement.

La quiétude du moment ne dura néanmoins pas très longtemps, je me retrouvais bien vite debout à devoir enfiler mes fringues rapidement sous le regard insistant de Shae. J’avais cru comprendre que son fils était debout et je me doutais qu’elle ne souhaitait pas que ce dernier surprenne sa mère au lit avec un presque inconnu. Une fois plus ou moins prêt, Shae me fit signe de la suivre et je fus contraint de me tenir tranquille en attendant qu’elle s’adresse à son gamin. J’adressais d’ailleurs un sourire et un signe de main au blondinet en guise de « bonjour » et ce dernier fut aussitôt intrigué par ma présence, il s’empressa d’ailleurs d’interroger sa mère à ce sujet qui semblait un peu peiner à trouver une excuse.

Je suis venu réparer la fenêtre de la chambre de ta maman, je me débrouille plutôt bien… en réparation de fenêtre. Assurais-je à Mae en tâchant de garder un air sérieux.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Ven 28 Oct 2016 - 14:38

Jai ne semblait pas convaincu par le fait qu’il fallait toujours m’écouter alors que de mon côté je ne l’écoutais pas lui, j’haussais simplement les épaules en songeant que ça n’avait rien à voir et qu’il était prouvé que j’avais souvent raison. Puis la discussion dériva rapidement sur le ce qui s’était passé hier soir, Jai affirma que ce n’était pas stupide de réagir de la sorte. Puis il ajouta que si j’avais besoin je pouvais l’appeler quand je le désirais, je le fixais un instant en me demandant pourquoi il était si gentil avec moi. Enfin Jai n’avait jamais été un sombre abruti à mon sujet, mais je ne comprenais pas pourquoi il tenait temps à m’aider. Il avait sûrement pitié de moi, et je détestais cette idée, je ne voulais pas passer pour la petite veuve esseulée et déprimée qui s’occupait toute seule de son enfant.

Parce que j’ai raison c’est prouvé, la preuve avec ce qui vient de se passer affirmais-je en hochant la tête. Je pensais qu’avec le temps ça passerait, mais j’en suis toujours au même point et je voudrais juste que ça s’arrête murmurais-je. Oui enfin, je préfère qu’on se voit pour coucher ensemble affirmais-je en tentant de rigoler légèrement.


Après m’être assurée que Jai était bien habillé je saisis mon courage à deux mains et quittais la chambre pour rejoindre le salon, Mae était installé sur le canapé et fixais avec grand intérêt un cochon qui parlait à l’écran. Dès qu’il entendit ma présence il se retourna vers moi avec un grand sourire et descendit maladroitement du canapé pour venir se blottir contre moi. Je l’attrapais adroitement et le soulevais pour le serrer contre moi tout en embrassant sa petite joue. Cependant mon fils ne mit pas longtemps à apercevoir Jai et s’empressa de me demander ce qu’il faisait ici, heureusement mon ami s’empressa de lui fournir une excuse pourrie, mais au moins Mae y cru. J’esquissais un léger sourire tandis que mon fils me demandait si je pouvais faire des pancakes pour le petit déjeuner, j’hochais la tête d’un air entendu, Mae s’empressa alors de demander à Jai s’il aimait les pancakes et s’il voulait regarder son dessin animé avec lui. Malheureusement pour Jai il n’eut pas trop le temps de répondre que Mae descendit de mes bras pour saisir la main de Jai et l’entraîner sur le canapé pour lui raconter la vie de son petit cochon.

Je les fixais un instant quelque peu perplexe sans trop savoir ce que j’étais censée faire, je m’étais promis de ne jamais mêler ma vie intime avec Mae. Jusqu’ici il n’avait jamais rencontré un seul de mes « amis », mais il semblait que le destin voulait qu’il en soit autrement avec Jai. Mais après tout Mae semblait bien heureux d’avoir un nouveau compagnon avec qui passer sa matinée, j’imaginais que ça ne devait pas être tous les jours amusants de n’avoir que sa maman, je l’avais privé d’une belle famille et tout ce qu’il avait c’était une maman un peu trop absente. Je poussais un soupire et rejoins l’espace cuisine pour préparer le petit déjeuner.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 30 Oct 2016 - 23:12

J’esquissais un petit sourire quand Shae m’avoua qu’elle préférait nettement que l’on se retrouve pour s’envoyer en l’air plutôt que pour que je joue les psychologues à mes heures perdues avec elle. Bon je reconnaissais que je préférais également nettement la première alternative mais je ne voulais pas non plus que Shae pense qu’elle était uniquement là pour me divertir, je la considérais vraiment comme une amie alors je trouvais assez naturel de lui proposer mon aide si jamais elle avait besoin de quelqu’un. De ce qu’elle m’expliquait ses nuits semblaient encore assez compliquées à se réguler depuis la mort de son mari, elle voulait que les cauchemars et les crises cessent mais le temps n’arrangeait rien et j’étais d’autant plus désolé pour elle. Enfin je ne comptais pas non plus insister à ce propos, j’avais bien compris que Shae ne souhaitait pas vraiment s’épancher sur le sujet et je respectais complètement son choix.

Heureusement le déroulement de la matinée se déroula dans une ambiance beaucoup plus détendue. Je me retrouvais rapidement kidnappé par le petit Mae qui tenait absolument à me raconter l’histoire d’un petit cochon. C’était le personnage principal de son dessin animé préféré et l’enfant connaissait par cœur chaque détail de la vie de l’animal virtuel. Pendant que nous débattions entres hommes autour du cochon, Shae s’occupait de faire cuire les pancakes que lui avait réclamé son fils. Je lui lançais parfois des regards amusés tant son fils était bavard et passionné par sa série. En réalité j’étais assez surprit d’être encore présent pour regarder la télé avec le blondinet, je ne pensais vraiment pas m’attarder chez mon amie et surtout pas passer du temps avec son enfant.

Quoiqu’il en soit je n’étais absolument pas déçu du moment que j’avais passé ici, Mae était un petit garçon très distrayant et Shae faisait de bons pancakes alors je n’avais absolument pas eu l’air d’avoir perdu ma matinée. J’étais même au contraire un peu déçu quand le moment fut venu pour moi de mettre les voiles mais je ne voulais pas abuser plus longtemps de la gentillesse de Shae et puis je devais tout de rentrer pour mon frère qui était seul à la maison depuis la veille au soir. Certes il était suffisamment grand pour se débrouiller seul mais j’étais censé veiller sur lui presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre d’après les services sociaux alors il ne valait mieux pas que j’abuse des bonnes choses si je voulais pouvoir conserver la garde de mon cadet. Je pu d’ailleurs aller le retrouver l’esprit léger et plutôt satisfait de mon moment avec Shae.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shae pompette [Jai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» DAENERYS SHAE ೱ Color my life with the chaos of trouble.
» SHAE △ united for justice, gathered for trouble
» Jambes en l'air à l'hosto - Shayne & Shae
» Shae Caas ~
» wind feeds fire (shae)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: