AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shae pompette [Jai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Shae pompette [Jai]   Dim 9 Oct 2016 - 21:47


Je poussais la porte du petit restaurant italien que m’avait indiqué Jai tout en réalisant à quel point ce lieu pouvait être cosy, une pénombre un peu trop intimiste à mon goût baignait dans les lieux en donnant une atmosphère très tamisée à l’endroit. Je retins un sifflement admiratif avant de me tourner vers le serveur qui venait de nous rejoindre en nous demandant si nous désirions une table pour deux, j’hochais la tête sans grande certitude avant de le suivre docilement jusqu’à la petite pièce tout au fond du restaurant. Je scrutais de nouveau les environs en me demandant s’il avait cru que Jai et moi étions en plein rendez-vous galant, il n’y avait personne dans ce coin de la pièce hormis un couple de personnes âgées qui dînaient tranquillement. Bon il est vrai que nous avions peut-être l’air d’un petit couple ainsi, sauf que j’étais habillée n’importe comment étant donné que je revenais du boulot, et puis sans compter que Jai et moi avions déjà coucher ensemble avant de venir, alors ça n’avait rien d’un rendez-vous galant, assurais-je dans mon esprit avant de m’asseoir docilement sur le fauteuil.

Dans tous les cas ce petit restaurant me plaisait beaucoup, au-delà du fait que j’avais l’impression d’être un soir de Saint Valentin et de ne pas du tout être dans la bonne ambiance. Je fixais la carte avec des yeux gourmands en me disant que chaque plat avait l’air plus bon que l’autre. Bon il est vrai qu’à cette heure-ci on aurait pu me proposer une purée et une tranche de jambon que j’en aurais salivé, j’avais incroyablement faim et comme il n’avait plus rien dans son frigo Jai avait proposé que nous allions manger en extérieur avant que je ne rentre. Heureusement le restaurant n’était qu’à quelques pas de chez lui, je n’aurais pas été certaine de supporter un chemin plus long avec un estomac aussi vide.

Tu ne m’avais pas dit que c’était un restaurant à rencarts remarquais-je en lui jetant un regard au-dessus de ma carte. Tu y entraînes tes copines après tes combats ? Me moquais-je légèrement avant de me décider sur un plat.

Le serveur arriva alors pour nous demander ce que nous avions décidé de manger, je passais commande et décidais de prendre un apéritif en jugeant que si j’étais trop mal Jai pourrait toujours me ramener chez moi. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu le droit à une soirée avec un autre adulte, la plupart du temps quand je mangeais en extérieur c’était avec Mae dans un fastfood pour lui faire plaisir et il ne faisait que me parler de ses camarades d’école, c’était bien loin de la grande gastronomie et des discussions d’adultes.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 9 Oct 2016 - 22:28



En sentant toutes les bonnes odeurs qui se dégageaient du petit restaurant, je fus très satisfait d’avoir finalement opté pour un dîner à l’extérieur. Quand je pensais qu’au départ je me serais largement contenté d’une tranche de pain et bien j’étais plutôt content que Shae ait insisté pour que nous allions manger quelque chose de plus consistant que du pain sec et de l’eau. Et sans mentir, je n’étais même plus sûr d’avoir encore une bouteille d’eau dans mes placards. J’avais enchaîné les entraînements cette semaine et je n’avais vraiment pas eu le temps de courir jusqu’au supermarché du coin pour remplir mon frigo, en général je ne recevais pas grand monde chez moi alors je ne faisais pas trop de réserves. Seul mon frère et moi avions besoin de nous nourrir mais ce dernier trainait pas mal avec ses amis après le lycée alors je ne trouvais pas utile de me réapprovisionner pour laisser toute la bouffe se périmer et moisir dans le fond du réfrigérateur.

Quoiqu’il en soit j’avais hâte de pouvoir déguster un bon petit plat italien, je venais régulièrement dans ce restaurant et je n’en étais jamais déçu et puis c’était le plus proche de chez moi. Shae semblait si affamée qu’il n’aurait pas mieux valu que je pousse jusqu’au chinois qui se trouvait quelques mètres plus loin. Le serveur me tira d’ailleurs de mes pensées quand il nous invita à nous installer autour d’une table un peu reculée, je fronçais les sourcils en me demandant où il voulait en venir en nous isolant de la sorte mais ne cherchais néanmoins pas à me poser plus de questions, au moins nous ne risquions pas d’être embêtés durant le repas. Ma jolie blondinette nota néanmoins l’ambiance un peu tamisée et ne pu s’empêcher de remarquer que je ne l’avais pas prévenue que ce resto était destiné aux « rencarts ». Elle s’empressa de m’interrogea à propos des autres filles que j’avais emmené ici et je fus forcé de lever les yeux aux ciels face à tant de bêtises.

Oh ! Je ne t’avais pas prévenue que c’était un rencart ce soir ? Je pensais que c’était évident… La provoquais-je en tâchant de garder un air sérieux. Si tu savais… J’ai même couché avec l’une d’elle sur la banquette où tu es assise. Assurais-je ensuite sur un ton désespéré. Arrête de dire n’importe quoi, je ne gaspille pas mon argent pour des coups d’un soir c’est ridicule. Conclus-je avant de me plonger dans la lecture de ma carte.

Au final le serveur interrompit cette petite conversations le temps de quelques secondes et nous proposa de prendre nos commandes, ce que nous fîmes sans perdre de temps. Shae en profita pour réclamer un apéritif et j’acquiesçais aussitôt en pensant que c’était plutôt une bonne idée. Tant pis pour le régime alimentaire très strict d’Elliot, j’avais bien droit de profiter un peu pour une fois et surtout après la semaine de folie que je venais de passer.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 9 Oct 2016 - 22:54

J’esquissais un léger sourire et levais les yeux au ciel quand Jai me fit remarquer qu’il avait oublié de me préciser que ce soir était un rencard. Il poursuivit ensuite sur un ton bien moi loquace en affirmant qu’il avait même couché avec une de ses « copines » sur la banquette où je me tenais, j’haussais les sourcils d’un air amusé tout en imaginant plusieurs scénarios qui me firent frissonner. Malheureusement Jai se braqua de nouveau quand je vins à aborder les hypothétiques copines qu’il pouvait entraîner ici, cette fois-ci je fis la moue tout en me demandant pourquoi il était aussi agacé à ce sujet. Après tout il pouvait manger avec qui il voulait ce n’était pas un problème, et puis je comprenais bien qu’il devait plaire aux femmes, donc pourquoi se braquer sur un sujet aussi anodin ?

Si c’était un rencard on aurait pas couché ensemble avant de venir constatais-je simplement avant d’attraper quelques cacahuètes dans le petit ramequin. Dommage que tu le dises sur un ton aussi peu sérieux, j’aurais trouvé ça plutôt excitant si ça avait été vrai ajoutais-je en prenant une mine déçue. Pourquoi tu te braques ? Et je parlais de tes copines pas des nanas avec qui tu couches de temps en temps. C’est un restaurant sympa, ça serait normal d’y aller avec une fille que tu apprécies. Tu n’as jamais eu de relation sérieuse ? L’interrogeais-je en le scrutant du regard après avoir déposé mon visage sur ma main.

Je me sentais étonnamment à l’aise ce soir, peut-être parce que nous venions d’avoir un rapport des plus agréables et que j’en sortais très décontractée après la semaine difficile que j’avais eue. J’étais aussi heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec un adulte et de pouvoir discuter tranquillement en profitant d’un bon repas, ça me changeait de mes soirées habituelles. Et puis j’appréciais discuter avec Jai, même s’il avait tendance à me taper sur le système quand il jouait au fanfaron, en fin de compte il était agréable et plutôt amusant dans son genre quand il ne jouait pas au plus fort.

Le serveur revint alors avec nos apéritifs, je me redressais légèrement pour le laisser poser les verres sur la table avant d’attraper le mien et d’en boire une petite gorgée. Ce restaurant me plaisait vraiment et je pensais aussitôt que j’aurais adoré le faire découvrir à ma mère et à ma soeur, je me sentis alors légèrement mal à l’aise en songeant à mon altercation avec Phoebe sur Instagram. Cette histoire m’avait vraiment chamboulée et j’avais passé plusieurs jours à me morfondre avant de réussir à me remettre d’aplomb, enfin du moins à réussir à sortir de la maison sans broyer du noir.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 9 Oct 2016 - 23:17

D’après Shae, l’idée du rencard était complètement nulle étant donné que venions déjà de nous envoyer en l’air. Je fis mine de réfléchir et haussais finalement les épaules en pensant que nous n’étions pas obligés de faire les choses dans les règles non plus, j’aurais très bien pu tomber sous le charme de ses prouesses au lit après tout. Enfin je me rendais bien compte que je m’emballais un peu, elle avait raison, dans notre cas il n’était absolument pas question d’un rendez-vous galant. Nous étions juste deux amis avec l’estomac dans les talons et ce restaurant qui se trouvait un peu au-dessus de mon appartement était une aubaine pour nous, ça n’allait pas plus loin que ça. En ce qui concernait mes relations sexuelles au sein même de l’établissement où nous nous apprêtions à dîner, Shae m’informa qu’elle aurait été assez excitée par l’idée si j’avais été sincère dans mes paroles. Je la fixais silencieusement tout en me demandant si elle était sérieuse, cette fille était vraiment indéchiffrable et pour être franc je ne serais pas étonné d’apprendre qu’elle disait la vérité.

On est pas obligés de faire les choses dans l’ordre, après tout on est pas les personnes les plus réglos qui existe sur le plan relationnel. Affirmais-je en rigolant. Tu aurais vraiment été emballée à l’idée que j’aie pu m’envoyer en l’air sur la banquette d’un restaurant ? L’interrogeais-je sur un ton étonné.

Après quoi Shae s’étonna que je me fâche à propos de mes pseudos conquêtes, visiblement ce n’était même pas d’elle qu’elle parlait mais plutôt des filles avec qui j’avais vraiment vécu quelque chose de plus sérieux qu’une relation d’un soir. Elle me demanda donc tout naturellement si j’avais déjà fréquenté quelqu’un de façon sérieuse. Je n’eus même pas besoin de réfléchir le nom de Naomi apparut dans mon esprit, je crois qu’elle et moi avions vraiment vécu une histoire sincère mais nous n’étions pas compatibles. Autant caractériellement que professionnellement, j’étais un peu déçu parce que j’aimais bien être avec elle mais je me sentais beaucoup moins pris au piège depuis que nous étions séparés, elle me privait de trop de choses, m’empêchaient de sortir avec mes amis et ça je ne le supportais vraiment plus sur le long terme.

Je ne me braque pas, je pensais que tu me prenais pour ce que je ne suis pas. Ils pensent tous que je suis le genre de type qui s’envoie en l’air tout le temps avec des tas de filles différentes mais c’est complètement faux. D’accord je m’envoie en l’air avec des filles parfois mais pas aussi régulièrement que certaines personnes veulent le faire croire. Avouais-je en poussant un soupire. Quelques-unes mais je suis un mec qui aime l’indépendance et la liberté, la plupart des filles que j’ai fréquenté voulait littéralement me couper les parties et franchement je ne suis pas prêt à laisser ma vie aux mains d’une fille. Ajoutais-je pensivement en réceptionnant mon verre.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 9 Oct 2016 - 23:46

Jai assura qu’après tout nous n’étions pas censés faire les choses dans l’ordre d’autant plus que nous n’étions pas forcément réglo du point de vue « relationnel », j’haussais les sourcils tout en songeant qu’après tout nous avions tout simplement une relation sexuelle alors il n’était pas spécialement question de rencard ou quoique ce soit quand on venait parler de « nous ». Par la suite il fut étonné d’apprendre que je sois excitée par l’idée qu’il ait pu s’envoyer en l’air avec une fille sur une banquette, je le fixais de nouveau avec étonnement en me demandant pourquoi ça le surprenait autant. Depuis le temps que j’avais envie de m’envoyer en l’air dans un lieu public j’avais la fâcheuse manie de tomber sur des mecs qui étaient bien trop pudiques à ce sujet et j’avais peur de mourir sans jamais avoir pu faire ce genre de choses avec qui que ce soit.

Si on avait un rencard je n’irai pas coucher avec toi juste après, j’ai des principes affirmais-je en rigolant. Pas sur celle où je suis assise, mais oui. J’ai très envie de le faire dans un lieu public mais aucun des hommes avec qui j’ai été n’a jamais voulu maugréais-je d’un ton désespéré.

J’écoutais mon ami me raconter comment tout le monde le prenait pour un briseur de coeurs ce qu’il n’était pas du tout, même s’il aimait coucher avec des filles de temps en temps il n’était pas non plus du genre à coucher à droite à gauche et à tout prix. J’esquissais un léger sourire tout en songeant que je l’avais pensé aussi quand je l’avais vu pour la première fois, c’était d’ailleurs pour ça que j’avais été très à l’aise rapidement quant au fait de coucher avec lui. Mais quand on le connaissait un peu mieux on réalisait qu’il n’était pas réellement l’image qu’il renvoyait, je l’avais réalisé quand je le voyais avec son frère ou là fois où il avait rencontré Mae.

Tu as le physique d’un mec qui aime bien profiter des bonnes choses c’est vrai. Mais quand on te connait un peu mieux tu es différent. Enfin aussi tu fais de la boxe professionnelle et tu te laisses draguer plutôt facilement, il ne faut pas t’étonner de ton image assurais-je simplement. C’est chiant les filles. Elles sont toujours trop prise de tête, je ne comprends pas comment elles font pour vivre au quotidien en réfléchissant à ce point. Je suis bien contente de ne pas être un mec affirmais-je. Mais quand tu trouves la bonne personne tu n’as pas trop le choix en fin de compte. Tu verras quand ça te tombera dessus, on en reparlera ajoutais-je d’un ton amusé.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 10 Oct 2016 - 0:27

Selon les principes de Shae, il ne serait pas bien d’avoir rencart pour aller s’envoyer en l’air aussitôt après. Je fronçais les sourcils en me demandant pour quelle raison et tâchais de me souvenir des rendez-vous « galants » que j’avais déjà pu avoir dans le passé. Bon il est vrai qu’aussi loin que je me souvienne, je n’avais jamais eu la chance de pouvoir me taper une fille un soir de rencart, elles avaient une espèce de règle bizarre comme quoi il fallait patienter en attendant d’autres rendez-vous avant de pouvoir se retrouver au lit. En réalité c’était beaucoup trop compliqué pour moi et je ne tenais même pas à savoir pour quelle raison elles se mettaient autant de barrières, à quoi bon s’empêcher de coucher avec un homme charmant sous prétexte qu’il fallait attendre un certain nombre d’entrevues ? En tout cas pour ce qui était du fait que j’ai soi-disant fais l’amour sur la banquette d’un restaurant et bien l’idée séduisait vraiment Shae, elle était plutôt emballée à l’idée de s’envoyer en l’air dans un lieu public et désirait se lancer à son tour.

Heureusement qu’on a pas de rencart alors, j’adore les desserts. Affirmais-je en souriant en coin. On peut toujours s’arranger pour ça, ça ne me dérange absolument pas. Qu’est-ce qu’on risque si ce n’est de se retrouver cul nu à la une des magazines people ? Ils ne parlent pas trop de moi en général mais pour une paire de fesses on deviendrait célèbres. Lui confiais-je en riant.

J’appris ensuite que j’avais le physique d’un gars « qui aime profiter des bonnes choses », je fronçais légèrement les sourcils tout en me demandant si c’était la vérité. Enfin j’étais conscient d’attirer les filles plutôt facilement mais je n’imaginais pas que c’était visible à ce point. Heureusement Shae me trouvait différent maintenant qu’elle commençait à me connaître vraiment, elle nota néanmoins que mon sport n’arrangeait pas grand-chose à ma réputation d’homme à femmes et puis apparemment je me laissais draguer trop facilement à son goût. Elle ajouta que les filles étaient des spécimens plutôt chiants et j’étais complètement d’accord avec elle, toutes les nanas étaient vraiment ennuyantes quand elles s’y mettaient et pendant ce temps nous devions subir. Pour conclure, la chirurgienne m’affirma que je n’aurais néanmoins pas trop le choix que d’accepter quand « la bonne » me tomberait dessus.

Je suis un mec qui s’entretient, c’est tout ! Parce que je suis un peu musclé et pas trop repoussant, que je fais de la boxe et que je me laisse aborder sans trop rechigner, ça fait de moi un homme forcément attiré par le sexe et les gonzesses ? M’étonnais-je. C’est très stéréotypé cette affaire. Ajoutais-je sur un ton faussement larmoyant. Vous êtes de drôles d’énergumènes effectivement, il faut avoir un mental d’acier pour parvenir à tenir le coup. Enfin j’ai le temps pour toutes ces bêtises, je ne suis pas pressé et puis tant que j’ai mon frère je suis coincé alors je ne m’emmerde pas à me poser des questions cucu. Terminais-je en avalant une gorgée de ma boisson.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 10 Oct 2016 - 21:24

Je levais les yeux au ciel quand Jai affirma qu’il était heureux que nous n’ayons pas rencard étant donné qu’il adorait les « desserts », je me demandais pourquoi les mecs n’arrivaient pas à être « normaux » quand ils parlaient de sexe, à chaque fois ça devenait graveleux et limite glauque. Mais toutes mes petites pensées s’effacèrent rapidement quand Jai affirma le plus calmement du monde qu’il était prêt à coucher avec moi dans un lieu public, j’haussais les sourcils réellement étonnée en me demandant s’il était sincère. Il vint rapidement à remarquer que de toute façon on ne parlait pas trop de lui dans les journaux alors il ne serait pas contre qu’on voit nos fesses en une, je déglutis difficilement en m’imaginant les fesses à l’air sur un journal people. A vrai dire l’idée ne m’enthousiasmait pas du tout et si je pouvais éviter ce genre de presse je le ferais avec plaisir.

Oui enfin il faut que je rentre après, donc ton dessert tu l’auras la prochaine fois affirmais-je simplement en buvant une nouvelle gorgée de mon verre. Sérieusement ? Demandais-je étonnée. Enfin je n’ai pas trop envie de me retrouver dans des magazines, j’espère que tu plaisantes murmurais-je penaude en imaginant cette situation cauchemardesque.

Je fixais ensuite Jai s’exciter au sujet de l’image qu’il véhiculait, à vrai dire je ne voyais pas pourquoi il s’énervait à ce point, nous avions tous une image qui émanait de nous et nous n’avions pas trop le choix de comment agir à ce sujet. Ce n’est pas parce qu’on dégageait quelque chose qu’on était forcément ainsi, et puis au pire on s’en fichait. Jai n’était pas l’image que j’avais eu de lui au premier abord, et pourtant il m’avait plu aussi dans cette idée d’homme croqueur de femmes. Mais monsieur jugeait que cette « affaire » était stéréotypée, j’haussais les épaules tout en jugeant que c’était toujours le cas, et encore heureux qu’il n’était pas une femme, je n’osais pas imaginer les choses qu’on aurait pu dire à son sujet s’il avait son mode de vie en étant de sexe féminin.

Il poursuivit son petit discours en affirmant que nous les femmes étions de drôles d’énergumènes, je ne pus m’empêcher d’hausser les sourcils avant de le fixer avec amusement. Je le laissais donc se plaindre des femmes avant qu’il m’avoue être coincé tant qu’il avait son frère chez lui, alors il ne préférait pas se prendre la tête avec des sujets un peu trop niais à son goût. Je poussais un soupire et levais les yeux au ciel tout en me disant qu’il n’avait jamais dû être réellement amoureux pour penser de la sorte, il croyait pouvoir avoir le contrôle sur sa vie mais ce n’était pas comme ça que ça se passait. Je décidais donc de le taquiner à ce sujet et retirais ma chaussure droite pour venir glisser mon pied le long de sa jambe tout en remontant jusqu’à sa cuisse que je caressais délicatement.

Tu imagines si tu étais une femme ce que tu devrais entendre comme remarque ? Affirmais-je en attrapant un bout de pain. Pourquoi ça t’agace autant ? On a tous des étiquettes qui nous sont collés au visage, l’important c’est que tu n’es pas réellement ce type que tu détestes autant ajoutais-je simplement. N’importe quoi, tu m’aurais adoré quand j’étais jeune, je n’avais rien d’une fille compliquée crois-moi. Un peu colérique et jalouse mais c’est tout assurais-je en esquissant un sourire. Parce que tu crois que c’est à toi de choisir quand ça va te tomber dessus peut-être ? L’interrogeais-je de nouveau tandis que le serveur déposait nos plats et que je continuais à titiller Jai sous la table l’air de rien.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 10 Oct 2016 - 22:56

Je rejetais la tête en arrière avec lassitude quand Shae m’annonça que j’allais devoir me passer de dessert pour ce soir étant donné qu’elle devait rentrer après notre dîner. Ce n’était vraiment pas drôle d’être parent, pensais-je avec amertume. Elle parut ensuite étonnée d’apprendre que j’étais sincère en ce qui concernait le fait de coucher ensembles dans un lieu public, cependant elle ne souhaitait pas tellement que nos corps nus se retrouvent en une de magazines people. Son ton légèrement angoissé eut le don de m’amuser et je me contentais de hausser les épaules en guise de réponse, je n’en savais rien pour être franc mais j’imaginais que si jamais un paparazzi passait au moment fatidique nous risquions effectivement d’être affichés devant l’Amérique entière pendant quelques jours. Enfin en général je n’étais pas trop embêté de ce côté, sauf quand il était question de donner des interviews en rapport avec mon sport mais ça me dérangeait nettement moins que lorsque des journalistes people venaient m’harceler pour obtenir je ne sais quelle information sur ma vie privée, heureusement que ces évènements restaient isolés.

Oh merde, c’est vraiment pas cool… Tu es sûre de ne pas pouvoir repousser la nourrice encore un peu ? La suppliais-je. Oui je suis sérieux, tu l’étais aussi ? M’étonnais-je à mon tour. Rassure-toi, ils préfèrent s’intéresser aux fesses des basketteurs, des footballeurs ou encore à celles des pilotes de F1 plutôt qu’aux miennes. Terminais-je en rigolant.

Après quoi, Shae devint soudainement très… tactile. Je sentis son pied évoluer le long de ma jambe avant d’atteindre ma cuisse qu’elle ne quitta plus. Je la fixais avec de gros yeux sans comprendre ce qui lui passait par la tête et me retrouvais encore plus confus lorsqu’elle continua de me parler l’air de rien. Elle était persuadée que je ne survivrais pas si j’avais été une femme ou du moins, elle me demandait d’essayer de me mettre à la place d’une nana tout en menant ma propre vie. Oui enfin j’aurais bien voulu tenter l’expérience mais ça me semblait difficile de me concentrer sur autre chose que les caresses de son pied en cet instant présent. Le joli médecin se demandait également pourquoi j’étais aussi agacé face à l’étiquette que me collaient les gens lorsqu’ils me croisaient pour la première fois, selon elle je n’étais pas le seul à être fiché à cause de mon physique ou de ma façon de me comporter.

En tout cas, Shae était convaincue que je l’aurais adoré lorsqu’elle était plus « jeune », parce qu’aujourd’hui elle était vieille peut-être ? Il n’empêche qu’avant elle ne se trouvait pas si chiante que ça, juste colérique et jalouse mais c’était assez légitime après tout, nous avions tous notre petit caractère. En ce qui concernait mes histoires de cœur elle me rappela que je n’étais pas censé choisir le moment où je tomberais « amoureux ». Je la toisais quelques secondes avant que le serveur ne vienne nous déposer nos plats sur la table. Je n’étais même pas certain d’être en état de me nourrir correctement avec le remue-ménage que Shae faisait sous la table.

Tu me prives de dessert et tu t’amuses à jouer avec le feu sous la table ? Qu’est-ce que tu veux, hein ? Tu as vraiment envie que je te fasse l’amour sur cette banquette ? La provoquais-je en tâchant de rester calme malgré les mouvements de son pied contre ma cuisse. Je ne peux pas manger dans ces conditions. Finis-je par déclarer ensuite en attrapant sa cheville pour l’immobiliser.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 10 Oct 2016 - 23:32

Je fus quelque peu étonnée de voir Jai si désespéré quant au fait que nous ne puissions pas coucher de nouveau ensemble après le repas, il abusait vraiment nous l’avions fait juste avant de venir et plutôt deux fois qu’une ! Enfin j’étais toujours partante, mais il fallait bien qu’à un moment nous nous arrêtions sinon nous allions y passer la nuit. Visiblement ce n’était pas un souci pour Monsieur qui voulait carrément que je repousse la nourrice, franchement il croyait que j’allais retarder mon retour avec mon fils pour coucher de nouveau avec lui, enfin je l’avais déjà fait par le passé, mais ce soir nous avions passés assez de temps tous les deux. Cependant la suite de la discussion me tendait à des activités bien plus réjouissantes, Jai me demandait donc si j’étais aussi sérieuse quant au fait de faire l’amour dans un lieu public, et j’eus aussitôt du mal à rester impassible face à cette discussion bien trop réjouissante pour moi. Je fus néanmoins soulagée quand il affirma qu’il n’était pas le centre d’intérêt des médias au contraire des joueurs de basket et des pilotes de F1, j’esquissais un sourire face à cette dernière remarque et hochais la tête d’un air entendu.

Sérieusement ? On l’a fait juste avant de venir ! Remarquais-je. Enfin si tu me laisses être au-dessus ça peut se négocier ajoutais-je néanmoins. Oui lâchais-je simplement avant de faire signe au serveur d’approcher pour lui demander une bouteille de vin, je ne pouvais pas rester complètement sobre lorsqu’on menait une telle discussion. Normal les pilotes de F1 sont plutôt sexy dans leur petite tenue moulante m’amusais-je en pensant plus à Jake qu’autre chose.

Malheureusement mon petit jeu sous la table prit rapidement fin quand Jai saisi mon pied en affirmant que je ne l’a jouais pas à la loyal en l’empêchant de nous retrouver physiquement après notre repas alors que je le provoquais de la sorte. Je le fixais avec amusement en agitant doucement mon pied entre ses doigts, il me demanda alors si je comptais vraiment sur le fait qu’il me fasse l’amour sur cette banquette. Je plissais mes paupières et ne le quittais pas du regard tout en me disant que ce repas prenait une tournure bien trop inattendue. Tous ces sous entendus me rendaient assez nerveuse et je tentais de garder la face malgré mon rythme cardiaque qui s’accélérait légèrement.

Je ne dirais pas non, mais on pourra ravoir cette discussion quand je serai moins sobre, et puis si on ne peut pas coucher ensemble tout à l’heure je peux au moins te provoquer un peu pendant le repas assurais-je simplement en piquant un raviole du bout de ma fourchette avant de le porter à ma bouche. Tant pis pour toi alors remarquais-je en récupérant mon pied. Tu ne sais pas ce que tu rates ajoutais-je avant de me concentrer de nouveau sur mon repas.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mar 11 Oct 2016 - 12:25

Shae s’exclama que nous venions tout juste de terminer une partie de jambe en l’air. Je la fixais avec insistance tout en me demandant où était le problème, pourquoi ne pas abuser des bonnes choses après tout. Les nanas s’imposer définitivement trop de contraintes, j’étais certain qu’elle en mourrait d’envie également. Mon regard s’assombrit néanmoins quand elle m’annonça pouvoir faire un effort si jamais j’accepté de la laisser prendre le dessus. Mon excitation disparut alors aussitôt, l’idée ne me séduisait pas vraiment pour être franc… Pour moi, c’était le plus imposant des deux qui était censé prendre les devants durant un rapport. Je ne voulais pas prendre le risque de lui faire du mal en la laissant mener la danse, je me rendais bien compte que j’étais un peu brut par moment alors autant éviter de la blesser en la laissant contrôler nos ébats à ma place. En tout cas ce qui était sûr, c’était que Shae était tout à fait prête à le faire dans un lieu public et bizarrement je n’en étais pas tellement étonné mais moi aussi j’étais vraiment partant après tout alors pourquoi pas tenter le coup un de ces quatre.

Et alors ! M’exclamais-je sans comprendre. Non, ne compte même pas là-dessus. Ça n’arrivera sans doute jamais. L’informais-je ensuite sur un ton calme. Super ! Tu me trouves l’heure, le jour et l’endroit et je suis tout à toi. Affirmais-je sur un ton amusé. Désolé, les mecs en tenue moulante c’est pas ce que je préfère. Terminais-je sur le même ton.

Shae m’informa ensuite qu’elle n’était pas contre le fait de s’envoyer en l’air sur cette fameuse banquette mais elle se trouvait cependant un peu trop alcoolisée pour être réellement maître de ses paroles en cet instant présent alors elle souhaitait remettre cette conversation à plus tard. J’observais la bouteille de vin que le serveur venait tout juste de lui ramener et ne pu m’empêcher de rire en pensant que ce genre de boisson n’arrangerait rien à son état. En tout cas moi j’avais bien l’intention de jouer un peu. En plus de ça la blondinette était bien décidée à me provoquer ce soir en me rappelant notamment que je ne savais pas ce que je « ratais » en ignorant ses tentatives pour m’aguicher. Je me redressais alors aussitôt de ma propre baquette en ignorant mon plat et changeais de place pour m’installer près de Shae, je ramenais mon assiette devant moi et esquissais un sourire de satisfaction.

Et pourquoi on ne pourrait pas avoir cette discussion maintenant ? Tu seras plus sincère au moins. Lui lançais-je en approchant légèrement mon visage du sien. Qu’est-ce que tu comptes faire maintenant ? Ajoutais-je sur un ton enjôleur.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mar 11 Oct 2016 - 19:02

Je lançais un regard noir à Jai quand il affirma que le fait que je sois au-dessus ne risquait jamais d’arriver et qu’il était hors de question que je compte sur ça. A peine eut-il prononcer ces mots qu’une vague de colère m’envahit, je le fixais sans rien dire en me demandant à quel point on pouvait être idiot et macho à ce point, il était hors de question que je perde mon temps avec un type comme lui. Alors quand il me parla de le faire dans un lieu public comme je le voulais tellement je restais impassible, il avait tout fait retomber et je n’étais même plus certaine d’avoir envie de poursuivre ce dîner avec lui. Je détestais les types dans ce genre, et une relation sexuelle ne se basait pas uniquement sur le pouvoir masculin et viril de sa tête d’oeuf, moi aussi j’avais le droit de pouvoir trouver mon plaisir, pas uniquement lui en me prenant pour une petite chose fragile.

Très bien, dans ce cas tu peux aller te chercher une autre greluche à prendre par derrière, si c’est une nana soumise que tu cherches tu t’es trompé de personne lâchais-je avec colère avant de retourner mon attention sur mon repas, j’espérais sincèrement qu’il avait une excuse à m’offrir, si ce n’était pas le cas j’avais la ferme intention de finir mon assiette et de déguerpir aussi rapidement que possible. Normal tu préfères les nanas bien trop fragiles et sans cervelle que tu peux retourner comme des crêpes avec tes gros muscles ajoutais-je avec dédain.

Puis comme pour pousser le bouchon toujours plus loin Jai s’excita tout seul et débarqua à côté de moi sur ma banquette, il affichait un sourire niais sur son visage qui m’aurait sûrement fait rire quelques minutes plus tôt, mais là ce n’était plus du tout le cas. Enfin j’imaginais que quand on n’était pas en couple avec quelqu’un rien ne nous engageait à chercher à lui faire plaisir, peut-être que finalement je n’étais pas faite pour des relations du genre sur le long terme. Cette constatation m’attrista profondément, mais c’était sans compter sur les remarques de Jai qui me remirent rapidement d’aplomb.

Ce dernier cherchait visiblement à avoir une conversation qu’il pensait allait me déranger, mais ce n’était pas du tout le cas, bien au contraire. Je le fixais approcher son visage du mien en me demandant ce qu’il comptait faire là maintenant, question qu’il formula à haute voix et je me contentais de le fixer sans rien dire un petit moment.

Je suis toujours sincère, pas besoin de picoler pour ça, on peut avoir la conversation que tu veux de toute façon tu m’as coupé toute envie avec tes propos misogynes assurais-je d’un ton neutre. En ce moment précis je réfléchis à si je t’enfonce ma fourchette dans ta cuisse ou non, je penche plus pour le oui ajoutais-je sur le même ton. Tu as bien perdu ta chance, sachant que contrairement à toi mes mains ne servent pas à donner des coups mais savent se faufiler dans des endroits très étroits, j’ai des mains très délicates et tu n’en profiteras pas, dommage terminais-je en détournant le regard vers mon assiette.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mar 11 Oct 2016 - 22:37

J’observais silencieusement Shae tandis qu’elle me déversait un amas de reproches sur la tronche, en vérité elle venait clairement de me couper la chique. Je ne l’imaginais pas aussi susceptible alors maintenant je me retrouvais à me faire engueuler comme un petit enfant de dix ans. Elle me suggéra donc d’aller me chercher une autre « greluche » qui accepterait d’être « prise » par derrière et qu’elle n’était pas « soumise » contrairement à ce que je recherchais en termes de femme. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi elle était soudainement devenue aussi virulente avec moi, je ne pensais pas du tout à mal en lui balançant que je ne souhaitais pas qu’elle prenne les devants et puis il était déjà arrivé plusieurs fois qu’elle décide de s’affirmer durant nos rapports malgré ce que je pouvais en penser, de toute manière je me voyais mal l’interrompre sous prétexte qu’elle avait décidé de passer au-dessus.

Oui mais c’est toi que je préfère prendre par derrière… Lâchais-je sur un ton faussement attristé. Oh aller Shae, je ne voulais pas t’énerver. Tu ne te gênes jamais pour prendre les devants de toute façon et je ne m’en plains pas. Enchainais-je en levant les yeux au ciel. J’avoue, j’aime bien quand une fille est plus « faible » que moi mais je sais que tu es différente, je sais que tu n’es pas le genre de nana que je peux retourner comme une crêpe sous prétexte que j’ai de gros muscles et pourtant je suis toujours en train de te réclamer des parties de jambe en l’air. Finis-je par constater en espérant que mes paroles suffiraient pour la calmer.

Évidemment notre petit « accrochage » venait de couper toute envie de sexe à Shae, je poussais un léger soupire tout en pensant que je l’avais plus ou moins deviné. Du coup tout ce qu’elle désirait maintenant c’était me planter ses couverts dans la jambe. Je ne pu m’empêcher de rouler des yeux en m’éloignant légèrement d’elle et haussais les épaules tandis qu’elle poursuivait en déclarant que j’avais perdu une occasion de m’envoyer en l’air avec elle, ses mains si adroites ne risquaient pas de venir se faufiler dans des endroits « très étroits » ce soir. Bon cette phrase était un peu ambigüe mais j’étais déçue quand même. Tout ce que je retins c’est qu’elle était délicate contrairement à moi qui me comportait comme un bourrin.

Aïe, en général c’est mauvais signe que des gens veulent en planter d’autres. Je vais prendre mes distances, t’es flippante comme fille. Assurais-je sans pouvoir m’empêcher de sourire tout en me déplaçant de nouveau vers la banquette d’en face. Excuse-moi madame la chirurgienne, enfin t’es peut-être délicate avec tes patients mais par contre pour ce qui est de tes amis, pour ne pas dire plans cul, c’est une toute autre affaire. Conclus-je finalement en me décidant à terminer mon assiette après tout ce remue-ménage.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mer 12 Oct 2016 - 14:29

J’haussais grand les sourcils quand Jai affirma que c’était moi qu’il appréciait « prendre par derrière », je me sentis aussi bien révoltée que dérangée par ses propos ; personne ne me prenait par derrière ! Mais Jai ne semblait pas perturber pour un sous et semblait trouver la situation très amusante, il affirma qu’après tout j’arrivais toujours à prendre les devants quand j’en avais envie et qu’il ne disait jamais rien à ce sujet. Je fis la moue tout en songeant que je ne pensais que le fait que je « mène la danse » le dérangeait à ce point. Il joua alors la carte de la sincérité en affirmant qu’il aimait bien qu’une fille soit plus faible que lui mais que ce n’était pas mon cas et pourtant il demandait toujours à coucher avec moi. Je fronçais légèrement les sourcils et le fixais silencieusement en me demandant pourquoi il appréciait autant coucher avec moi s’il ne pouvait pas faire ce qu’il voulait réellement.

Personne ne me prend par derrière ! Lâchais-je spontanément et sûrement un peu trop fort car le petit couple de vieux au fond de la salle se retourna et me fixa un moment d’un air interloqué. Pourquoi tu veux qu’une fille soit « faible » pour coucher avec toi ? Ça n’a aucun sens ajoutais-je sur un ton plus calme en essayant de comprendre quel besoin machiste il avait nécessité d’assouvir en faisant ce qu’il voulait d’une femme. Et puis si tu continues de vouloir coucher avec moi malgré ça c’est qu’en fin de compte ça te plait qu’on mène la danse à ta place constatais-je simplement.

Le reste de mon petit coup de gueule sembla effrayer Jai qui préféra retourner à sa place initiale, je levais les yeux au ciel et poussais un soupire en songeant qu’il était assez mélodramatique lui aussi. Il avait qu’à faire attention à ce qu’il disait au lieu de le regretter par la suite.  Jai affirma alors que je pouvais être flippante ce qui m’arracha néanmoins un sourire, je secouais la tête d’un air désespéré tout en songeant que c’était peut-être le cas c’est vrai. Il poursuivit en affirmant que si j’étais délicate avec mes patients ce n’était pas le cas de mes amis ou plutôt de mes « plans cul »,  je posais mes coudes sur la table puis déposais mon menton sur mes mains sans le quitter du regard.

En même temps je ne couche pas avec mes patients, donc techniquement je n’ai pas à être douce sur le point de vue sexuel de la chose affirmais-je simplement. Tu trouves que je ne suis pas douce avec toi ? En même temps j’ai essayé mais tu m’as attrapé le pied, si tu ne me laisses pas faire je ne peux pas te prouver grand chose ajoutais-je. Si tu es gentil je te montrerais toute l’étendue des capacités de mes dix petits doigts terminais-je en buvant une gorgée de mon verre;

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mer 12 Oct 2016 - 22:53

Je ne pu m’empêcher de rigoler un peu bruyamment quand mon amie s’emporta de nouveau en beuglant que personne ne la prenait par derrière. Heureusement, le couple de personnes âgés qui dîner au fond de la salle préféraient faire plus ou moins semblant de n'avoir rien entendu même si j’imaginais bien que les pauvres gens devaient être outrés par de tels propos. Je n’eus néanmoins plus trop envie de rire quand Shae en vint à me demander pourquoi je préférais m’envoyer en l’air avec des filles « faibles », elle semblait un peu confuse avec l’idée et j’étais moi-même troublé par sa question. En réalité je ne m’étais jamais interrogé non plus sur la question, je préférais et ça s’arrêtait là. Peut-être parce qu’au moins je faisais ce que je désirais et elles ne me prenaient pas la tête… Enfin paradoxalement je ne trouvais pas désagréable le fait que Shae soit une femme de caractère et j’avais du mal à comprendre pourquoi les choses étaient si différentes avec elle. Mes pensées firent d’ailleurs échos à ces dernières paroles et je m’en retrouvais plutôt perplexe.

Arrête de hurler comme ça, papy et mamie vont finir par venir nous faire la leçon à force de t'entendre dire des obscénités. Lâchais-je sur un ton amusé. J’en sais rien, je couche pas avec une fille pour qu’elle me donne des ordres ou arrange les ébats à sa sauce. Soupirais-je ensuite. Disons que toi tu pimentes un peu les choses, tu es intelligente contrairement aux nanas que je ramène d’habitude… Enfin c’est assez inédit pour moi de coucher avec une chirurgienne si tu vois ce que je veux dire alors je n’en sais rien, le fait de s’envoyer en l’air avec quelqu’un qui sait tenir une conversation et bien… ça donne un peu plus de sens à la situation même si ça ne reste que du sexe je le conçois bien. Soufflais-je finalement en sentant que je m’embrouillais complètement dans mes explications.  

J’eus soudainement de nouveau envie de rire quand la jolie chirurgienne m’informa qu’elle ne couchait pas avec ses patients. Ah oui ? Et j’étais quoi moi à la base ? Je préférais ne pas m’attarder sur ce point pour l’instant et l’écouter tandis qu’elle poursuivait en m’assurant qu’elle n’avait pas besoin d’être délicate avec ses partenaires sexuels contrairement à ses patients. Elle releva également le fait que je ne la trouvais pas forcément douce avec moi et s’interrogeait donc à ce sujet, d’ailleurs soi-disant qu’elle avait essayé d’être plus « tendre » en me faisant du pied mais elle n’avait pas pu poursuivre l’expérience étant donné que je l’avais freinée dans son élan. Tout ce que je retirais de tout ça c’était que j’avais intérêt d’être « sage » si je voulais être récompensé par la suite.

Et moi ? J’étais un patient je te signale. Lui rappelais-je l’air de rien. Tu n’es pas la personne la plus délicate du monde, il faut le reconnaître mais ce n’est pas moi que ça dérange si ça peut te rassurer. Et d’ailleurs qu’est-ce que tu comptes faire avec ton pied mis-à-part m’exciter à travers mes vêtements au beau milieu d’un restaurant ? L’interrogeais-je avec une lueur de défi dans le regard. Tentant… Conclus-je en faisant référence aux dix doigts.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Jeu 13 Oct 2016 - 0:17


J’haussais simplement les épaules quand Jai me demanda d’être plus discrète de peur que le petit couple de vieux vienne nous faire la leçon, comme si lui ne prenait pas madame par derrière, songeais-je en leur lançant un regard, pas besoin de jouer les prudes. Jai tenta ensuite de m’expliquer quelle satisfaction il pouvait trouver à coucher avec une fille qui se laissait faire tout du long, visiblement ça venait du fait de ne pas coucher avec une fille sous la contrainte de ses exigences ou pour assouvir son petit désir personnel. Je poussais un soupire en songeant qu’il était bien macho, enfin je n’allais pas dire que je ne m’y attendais pas étant donné le personnage, mais j’étais déçue de voir des hommes penser de cette manière à notre époque. Comme si la femme était toujours un objet de soumission et uniquement présent pour assouvir les plaisirs masculins. Enfin même si Jai pensait de la sorte il semblait que j’étais un cas à part, le fait que je sois intelligente semblait changer beaucoup de choses.

Qu’ils viennent, comme si mamie ne se faisait pas prendre par derrière peut-être, qu’elle ne vienne pas jouer les mijaurées marmonnais-je avant de boire dans mon verre. Pourquoi tu ne vois les femmes que comme des chieuses qui ne font que crier ? Enfin bon, je trouve ça triste de voir une femme comme un moyen d’assouvir tes désirs si elle reste silencieuse et fait ce que tu veux d’elle remarquais-je simplement. C’est sûr que si tu es intéressé que par des pauvres nanas qui ne font qu’écarter les jambes tu ne vas pas aller très loin, enfin c’est dommage, et puis bon pour ton estime personnelle c’est bien de fréquenter autre chose que des filles sans cervelles assurais-je en tâchant de ne pas être virulente.

Comme je m’y attendais Jai vint me faire remarquer que lui aussi était un de mes patients à la base, je levais mon regard vers son sourcil qui était surplombé d’une petite ligne blanche et baissais de nouveau mon regard sur le sien. Il poursuivit en affirmant que je n’étais pas la personne la plus délicate du monde, et il ne voyait pas trop comment je pouvais l’être surtout en me contentant de frotter mon pied sur son jean.

Techniquement tu n’étais pas mon patient mais celui de mon interne, excuse moi mais une petite ouverture de l’arcade ça n’est pas digne de mon intérêt assurais-je en lui lançant un regard amusé. Comment tu veux que je sois délicate quand tu m’écrases de tout ton poids comme une grosse masse remarquais-je. Et c’était juste pour commencer, après si tu ne veux pas continuer, tant pis pour toi mais ne viens pas te plaindre terminais-je en hochant la tête d’un air entendu.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Ven 14 Oct 2016 - 15:49

Une fois de plus je fus légèrement désespéré par les paroles de Shae, cette dernière était persuadée que la grand-mère du fond de la salle se faisait certainement prendre par derrière malgré ses expressions outrées. Le pire dans tout ça, c’est que la blondinette semblait sérieuse tandis que je ne pouvais pas m’empêcher de rigoler face à autant de bêtises. L’instant rigolade fut néanmoins un peu trop rapide à mon goût puisque l’instant d’après, Shae me demanda pourquoi je n’arrivais pas à mieux considérer les femmes, elle me trouvait trop macho et estimait que j’avais une vision fausse de la gente féminine. Elle ajouta également que je ne pouvais pas vraiment me projeter dans une éventuelle vie de couple si je m’obstinais à fréquenter des nanas uniquement prêtes à ouvrir les jambes quand j’en avais besoin. Je haussais simplement les épaules tout en pensant que je n’étais peut-être tout simplement pas prêt à me comporter autrement et puis je ne leur demandais pas d’être bête à ces filles, je ne pouvais pas grand-chose au fait qu’elles aient un faible quotient intellectuel.

Certainement pas, la seule fois où monsieur a pu avoir l’autorisation de lui écarter les jambes ça devait être à la conception de leurs enfants et vu son allure je suis convaincu qu’elle gardait sa jupe par-dessus. Supposais-je, bien que l’hypothèse me semblait plus probable que celle de Shae. Je ne vois pas les femmes comme des êtres chiants et bruyants mais celles avec qui je couche sont de cette catégorie, c’est comme ça mais j’ai eu quelques relations sérieuses, je ne suis pas le connard que tu t’imagines, elles étaient intéressantes. Lui rappelais-je en haussant de nouveau les épaules.

Après quoi elle nota que je n’avais jamais vraiment été son patient mais plutôt celui du petit interne qui s’était occupé de moi. Elle jugeait qu’une malheureuse blessure à l’arcade n’était pas vraiment intéressant pour une fille comme elle. Je ne pu m’empêcher de lever les yeux au ciel avant d’avaler une gorgée de ma bière. En ce qui concernant nos échanges sportifs au lit, Shae estimait que je ne lui laissais pas l’occasion d’être tendre étant donné que je ne l’étais pas non plus et qu’elle se retrouvait un peu pieds et mains liés. Pour terminer, la chirurgienne m’annonça qu’elle avait cherché à me titiller pour « commencer » et se plaignant plus ou moins du fait que je ne veuille pas qu’elle continue.

Pardon madame la chirurgienne. Tu préfères enfoncer tes mains dans les abdomens des gens pour caresser leurs foies toi, c’est vrai. Notais-je en me rappelant de la fois où elle avait voulu s’occuper de mon pauvre foie. Et si je te laissais être délicate ? Tu saurais vraiment l’être ? La confrontais-je un peu sceptique. Bien sûr que je veux continuer mais pas dans deux jours, ni dans trois… Après le dîner mais tu as dit non ! Je ne veux pas me laisser faire pour rentrer bredouille chez moi. M’exclamais-je faussement déçu.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 16 Oct 2016 - 22:53

J’esquissais un sourire amusé quand Jai affirma que monsieur papi n’avait dû coucher avec sa femme qu’une seule fois quand ils avaient conçu leurs enfants, je me mis à rire joyeusement quand il affirma qu’en plus de ça elle devait garder sa jupe au-dessus. Dans tous les cas je ne comprenais toujours pas la manière de penser de Jai quant aux femmes qu’il fréquentait en général. Il se plaignait qu’elles soient idiotes mais allait tout de même les chercher, ça n’avait aucun sens, enfin même si je m’envoyais en l’air avec des types je préférais qu’ils soient intéressants plutôt que de coucher avec des abrutis. Mais visiblement ce n’était pas le cas de tout le monde, et puis en fin de compte Jai pouvait bien faire ce qu’il voulait ça ne me regardait pas particulièrement. Il poursuivit alors en se défendant une nouvelle fois de ne pas être « le connard » que j’imaginais, je levais les yeux au ciel tout en songeant que cette remarque revenait souvent, il avait décidément bien trop peur de ce qu’on pouvait se dire de lui à ce sujet.

Tu crois ? Moi j’ai tendance à croire que c’est ceux qu’on soupçonne le moins qui sont les pires assurais-je d’un ton amusé. Et tu arrives à coucher avec des personnes qui t’agacent ? Remarquais-je réellement étonnée. Je ne m’imagine rien du tout à ton sujet, j’ai bien compris que c’était un sujet sensible avec toi, enfin c’est toi qui imagine que je te vois de la sorte assurais-je en haussant les épaules.

Mes pensées furent ensuite légèrement plus embrumée et c’était sûrement dû au dernier verre que je venais de boire, sûrement celui de trop. Jai commença à parler de mon boulot en affirmant que je préférais enfoncer mes mains dans des abdomens, j’esquissais un sourire tout en songeant qu’après tout j’aimais beaucoup ça c’est vrai, mais je ne le faisais plus trop depuis quelque temps. Jai me demanda alors si je serais prête à être délicate s’il me laissait faire, j’haussais les épaules tout en songeant que je l’avais été après tout, mais je n’étais pas persuadée que ce soit quelque chose qu’on contrôle, mais qui venait avec les sentiments.

Tu n’imagines pas à quel point c’est excitant, la montée d’adrénaline est incroyable assurais-je peut-être un peu trop joyeusement. Mmh… Mon mari me disait que je l’étais… Mais je pense que ce n’est pas quelque chose qu’on contrôle, ça vient avec l’affection qu’on peut avoir pour quelqu’un affirmais-je pensivement. Oh allez tu ne vas pas bouder ! Bon si tu veux on peut le faire rapidement dans ma voiture avant que je rentre, mais retire moi mon verre sinon je ne vais pas savoir tenir assise sur toi correctement affirmais-je en poussant mon verre vers lui.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 17 Oct 2016 - 0:09

Je ne pu m’empêcher de lever les yeux au ciel lorsque Shae s’occupa de me rappeler que les pires étaient ceux que l’on soupçonnait le moins et à vrai oui elle n’avait pas tort, c’était souvent le cas surtout en matière de sexe mais pour le coup j’étais vraiment convaincu du taux de retenue de la vieille dame. Le mari désirait peut-être un peu plus coucher avec elle mais en ce qui la concernait, elle était sûrement de ceux qui préféraient les délicates attentions et les jolies balades au square plutôt qu’une partie de jambe en l’air. Du moins c’était ma propre hypothèse, j’aurais bien aimé connaître la vérité pour être franc mais si madame était aussi prude que je le pensais, leur poser directement les questions qui fâchent auraient été mal venu de ma part. Je n’eus néanmoins pas tellement le loisir de m’intéresser davantage à notre petit couple du fond de la salle puisque Shae revint de nouveau à la charge à propos des filles que je me tapais. Pourquoi insistait-elle autant ? Je ne voyais pas pourquoi elle me posait autant de questions à propos de mes partenaires.

Je suis pas convaincu en ce qui les concerne, c’est peut-être le cas pour monsieur mais madame est définitivement trop de la vieille école pour porter un véritable intérêt au sexe. Affirmais-je pensivement en leur jetant un énième coup d’œil en biais. Pourquoi est-ce que ça t’intéresses autant ? On s’en fiche de savoir avec quel genre de nana je m’envoie en l’air, non ? L’interrogeais-je en soupirant. Non, ce n’est pas sensible mais j’ai l’impression que tu me juges. Terminais-je en haussant les épaules.

En tout cas la suite de la conversation fut beaucoup plus légère, en effet Shae me raconta à quel point opérer des gens pouvait être génial. Je fus quelque peu amusé par son entrain, pas très sûr de l’avoir déjà vue aussi enjouée avant ce soir. Après quoi elle me parla de son mari, chose qu’elle ne faisait que très rarement, voir jamais. Visiblement il la trouvait délicate avec lui et elle estimait que c’était plutôt naturel lorsque l’on avait des sentiments pour quelqu’un. Je hochais alors doucement la tête tout en pensant que ce type avait vraiment eu de la chance d’avoir une nana comme Shae dans sa vie. Cette dernière balaya d’ailleurs mes dernières réflexions quand elle me reprocha de me mettre à bouder, elle m’affirma néanmoins qu’elle était partant pour coucher avec moi dans sa bagnole, enfin seulement si je lui retirais son verre d’alcool afin qu’elle puisse se tenir correctement durant nos ébats. Je ne pu m’empêcher de rire et secouais désespérément la tête avant de lui sourire.

Tu ne saisis pas comment je peux ressentir du plaisir durant mes combats et bien à moi de t’avouer que je ne suis pas non plus certain de comprendre comment tu peux trouver excitant le fait d’opérer des gens. À chacun sa manière de trouver l’adrénaline après. Assurais-je en lui adressant un clin d’œil. Alors tu dois vraiment me déteste. La taquinais-je. Mais non, termine ce verre si tu en as envie. C’est ta soirée, je m’occuperais de tout. Conclus-je sur un ton amusé avant de repousser son verre de son côté de la table.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 17 Oct 2016 - 14:32

Jai n’était pas très convaincu quant à ma théorie au sujet de notre petite dame, selon lui elle était trop de la vieille école pour se laisser aller aux plaisirs des relations sexuelles. J’hochais les épaules tout en songeant qu’être vieux jeu ou non ne changeait rien à ce qu’on ressentait quand on prenait son pied, à moins que son mari ne soit pas très doué, mais là c’était un autre problème. Je me retrouvais ensuite face à un Jai visiblement très ennuyé par notre sujet de discussion, il ne comprenait pas pourquoi j’insistais de la sorte pour savoir avec quelle genre de filles il couchait, décidément il était vraiment à fleur de peau quand on venait à aborder ce sujet, songeais-je en attrapant un bout de pain. Il avait beau dire que ce n’était pas un sujet sensible, sa manière de réagir le trahissait complètement et je ne le croyais pas quand il affirmait que le problème était ma curiosité et surtout un ton un peu réprobateur.

Je ne dis plus rien assurais-je en faisant mine de me zipper la bouche.

Mon compagnon du soir tenta ensuite de me faire comprendre comment se faire taper dessus pouvait être plaisant, il avait beau comparer son boulot au mien ça ne marchait pas, et moi contrairement à lui je ne me faisais pas taper dessus par des molosses, je sauvais des vies, je résolvais des cas, je n’étais pas en train de saigner du visage à souffrir le martyr. Je le laissais donc continuer à parler en l’écoutant sagement, dans une logique qui m’échappa il affirma que je devais le détester, je fronçais les sourcils et essayais de me souvenir de quoi nous parlions avant de saisir la référence. Et pour finir il assura que je pouvais boire mon verre étant donné que c’était « ma soirée » et qu’il s’occuperait de tout. Une fois de plus je lui lançais un regard perplexe en me demandant ce qu’il entendait par là, mais il était devenu trop difficile de réfléchir pour moi et je me contentais d’attraper mon verre pour en boire encore une gorgée.

Est-ce que si je te tapais ça te plairait ? L’interrogeais-je sérieusement. Oh ! N’importe quoi ! C’est toi qui m’écrase de tout ton poids quand on couche ensemble, comment tu veux que je sois douce quand tu me laisses à peine bouger m’exclamais-je. Et puis figure toi que j’apprécie ta compagnie, d’ailleurs si on s’était rencontrés plus tôt je suis persuadée qu’on aurait pu sortir ensemble et tu aurais été dingue de moi et peut-être qu’on serait mariés avec des enfants à cette heure-ci. Enfin il aurait fallut que tu me rencontres vraiment tôt, parce que j’étais déjà avec lui à dix-huit ans affirmais-je sans le quitter du regard. Tu veux avoir des enfants ? Demandais-je en plissant légèrement le regard.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 17 Oct 2016 - 23:20

J’esquissais un léger sourire quand Shae m’assura qu’elle ne comptait rien ajouter concernant mes parties de jambe en l’air. Je notais bien qu’elle était assez sceptique vis-à-vis de mon « mode de vie » et de ma manière de vivre ou de me comporter mais j’étais très bien comme ça. Je n’avais besoin de personne pour prétendre que ce que je faisais était bien ou mal, que j’étais trop macho ou trop « accessible ». Après tout j’étais toujours célibataire alors je pouvais parfaitement m’envoyer en l’air avec les nanas les plus débiles de la Terre si ça me chantait. Je ne leur demandais pas d’être cultivée ou intelligente, tout ce que je souhaitais c’était m’amuser sans me prendre la tête. J’avais encore toute ma vie devant moi pour tomber sur la femme qui me conviendrait vraiment et pour l’instant je n’étais même pas certain de chercher ce genre de relation. J’estimais avoir assez donné en ce qui concernait ma vie amoureuse, je voulais profiter un peu et me concentrer sur ma carrière avant d’envisager quoique ce soit d’autre.

Je notais la perplexité de Shae à l’instant même où elle me demanda si j’apprécierais d’être frappé par ses petites mains de chirurgienne. D’accord, pour quelqu’un qui ne connaissait rien à mon sport je voulais bien admettre que c’était le genre d’activité qui laissait sceptique, cependant la boxe inculquait de nombreuses valeurs au-delà du combat, notamment le respect, l’humilité, le courage et la détermination. Les gens n’étaient jamais convaincus quand nous tentions de défendre notre discipline, ils ne voyaient que deux brutes se frappant dessus mais ils ne cherchaient pas plus loin et je trouvais ça vraiment dommage parce que la boxe faisait énormément de bien à ceux qui la pratiquait. Enfin quoiqu’il en soit Shae estimait que je l’écrasais à cause de mon poids et que je ne lui laissais pas vraiment d’occasions de s’affirmer.

Elle ajouta à mon plus grand étonnement qu’elle aimait bien être avec moi et était d’ailleurs certaine que nous aurions pu terminer par former une jolie petite famille tous les deux si elle n’était pas tombée amoureuse de son mari dès ses dix-huit ans et qu’elle m’avait rencontré à la place de son défunt mari. Je ne savais pas vraiment ce qui me choquait le plus : qu’elle nous imagine en couple avec des enfants, qu’elle aurait pu envisager de sortir avec moi, qu’elle continue de mentionner le père de son fils ou qu’elle ait commencé à fréquenter ce dernier à ces dix-huit ans. Je n’eus pas le temps d’avaler la pilule qu’elle me sauta de nouveau dessus en me posant une question à laquelle je n’avais moi-même pas de réponse : les gamins. Je la fixais quelques secondes avant de baisser le regard vers son verre et me trouvais bien con d’être incapable de répondre.

Peut-être, tu devrais essayer un de ces jours je t’annoncerais le verdict. Me moquais-je. Non mais sérieusement, on ne se contente pas de se frapper sur la tronche, tu ne sais pas combien d’hommes et de femmes se sont sortis de la galère grâce à la boxe. Affirmais-je à titre informatif. Oh carrément dingue de toi, mariés et entourés d’enfants ? C’est ambitieux. M’amusais-je. Merde, il était le seul que tu as connu ? L’interrogeais-je un peu surpris. J’en sais rien, peut-être… Il faudrait déjà que je trouve quelqu’un avec qui les concevoir, on verra. Je ne suis pas pressé et si jamais ça ne se fait pas et bien tant pis je m’en remettrais. Déclarais-je en avalant une nouvelle gorgée de ma boisson.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Mar 18 Oct 2016 - 18:29

Je ne pus m’empêcher de fixer Jai d’un air désespéré quand il me fit remarquer que je pourrais toujours essayer de le taper et il verrait ce qu’il en était. Dans tous les cas mon visage fut d’autant plus décomposé quand il affirma que la boxe était un sport comme un autre et qui avait permis de sortir beaucoup de monde de la galère. Oui enfin la plein de boulot permettait de sortir de situations compliqués, plein de métiers qui ne forçaient pas à se taper dessus devant des abrutis frustrés et excités par la violence, songeais-je pour moi. Heureusement la discussion prit un tournant qui me plaisait beaucoup plus, bien évidemment je réalisais que tout ça était dû au vin que j’avais bu plus qu’à autre chose, en temps réel je n’aurais sûrement pas parlé de ces choses avec autant de décontraction. Jai jugeait donc que j’étais très ambitieuse quand j’affirmais qu’il aurait été dingue de moi et que nous aurions pu avoir plusieurs enfants.

Bon en réalité j’exagérais, si on ne m’avait pas poussé je n’aurais jamais eu d’enfant, et d’ailleurs je n’en voulais plus. J’adorais Mae, mais j’avais détesté être enceinte et aucun autre enfant ne pourrait être aussi adorable que mon fils. Je ne me voyais de toute façon pas m’occuper d’un autre enfant, parce que je n’avais pas le temps et surtout pas l’envie, il n’y avait pas de place dans ma vie pour quelqu’un d’autre que Mae. Jai poursuivit en me demandant si il avait le seul homme que j’avais connu, il faut dire aussi qu’à dix huit ans je n’avais pas trop l’occasion de sortir avec des milliers de types et surtout pas l’envie. Pour moi ça avait été une évidence.

Je ne suis toujours pas convaincue assurais-je simplement. Quoi ! J’étais une fille géniale, bon on aurait peut-être pas eu d’enfants, parce que j’ai été forcé dans cette affaire, mais je suis certaine que tu m’aurais adorée affirmais-je d’un air entendu. Oui, je ne suis pas le genre de fille désespérée qui cherche à sortir avec quelqu’un à tout prix. Je suis tombée sur le bon tout de suite j’ai eu de la chance ajoutais-je en haussant les épaules.

Jai m’avoua ensuite qu’il n’avait jamais trop réfléchit à la question d’avoir des enfants, il n’était néanmoins pas fermé à l’idée, mais avant de se décider réellement il voulait trouver la nana avec qui procréer, j’hochais la tête d’un air entendu en songeant que c’était un bon départ.

Oui c’est bien de commencer par trouver la maman, en tout cas bonne chance à elle ça ne sera pas de tout repos me moquais-je avant de finir mon verre. Par contre quand elle aura un gros ventre diforme tu ne pourras pas la retourner comme une crêpe affirmais-je.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Jeu 20 Oct 2016 - 0:30

Je poussais un soupire de désespoir quand Shae m’avoua que mes arguments pour tenter de la convaincre à propos de la boxe n’étaient toujours pas efficaces. J’imaginais que c’était peine perdue avec elle et qu’il était sans doute inutile d’insister étant donné que je n’arrivais à rien. Plus je fréquentais cette fille et plus je remarquais à quel point elle était bornée et obstinée. La plupart du temps c’était assez amusant de la défier, de la pousser dans ses retranchements parce qu’elle ne perdait jamais le Nord mais dans cette situation précise j’aurais bien aimé qu’elle essaie réellement de comprendre l’intérêt de mon sport. Enfin je ne pouvais pas la forcer à apprécier ou quoique ce soit, elle était loin d’être la seule à désapprouver ce genre de « pratique » mais au moins j’avais essayé de la faire changer d’avis et c’était déjà une bonne chose. D’ailleurs je ne comprenais même pas pour quelle raison je me donnais tant de mal après tout.

En tout cas Shae était convaincue d’avoir été une nana « géniale », cependant elle n’était quand même pas certaine que nous aurions réellement eu des gamins dans le cas où nous serions sortis ensembles. Elle m’informa qu’elle avait été forcée à concevoir le sien, je fronçais légèrement les sourcils tout en me demandant si c’était une manière de m’avouer qu’elle ne désirait pas avoir de marmot avant de tomber enceinte. En tout cas elle ajouta que je l’aurais « adorée », cette affirmation me donna juste envie de lever les yeux au ciel pour être honnête. Elle continua sur sa lancée en m’assurant qu’elle ne cherchait pas forcément d’homme avant de tomber sur son mari, elle se réjouissait néanmoins d’avoir eu la chance de fréquenter le bon tout de suite même si la fin de l’histoire était très tragique.

Pour ce qui était de trouver une maman avec qui fonder une famille, Shae estimait que c’était déjà une bonne chose de l’envisager même si elle souhaitait d’ores et déjà bon courage à l’heureuse élue. Sur le coup je ne savais pas trop si elle trouvait qu’il fallait du courage pour me supporter ou plutôt pour vivre une grossesse. Dans tous les cas je n’étais pas sûr de vouloir avoir la réponse et j’étais de toute manière très loin de toutes ces étapes. Mon amie termina par me faire remarquer que je n’aurais plus l’occasion de manipuler ma partenaire comme je le souhaitais sexuellement parlant, du moins pas tant qu’elle aurait un gros ventre de femme enceinte. Une fois de plus je me retrouvais à rouler des yeux même si la remarque m’arracha un petit rire malgré tout.

Calme-toi, on dirait que tout est déjà acté. Je te rappelle que je suis seulement en quête, enfin je ne suis même pas en quête. J’attends, je suis un homme très patient. Assurais-je en rigolant. Oh merde… Rien que pour ça je préfère ne pas avoir d’enfants alors. Terminais-je sur un ton amusé.

De longues discussions et une demi bouteille de vin plus tard, Shae et moi finîmes par décider de régler la note et de quitter le restaurant. Enfin j’étais plutôt celui qui avait estimé que ma compagne d’un soir était suffisamment éméchée et qu’il valait mieux la raccompagner chez elle avant qu’elle ne se mette à danser sur la table. Je l’escortais donc jusqu’à la sortie et fus contraint de me battre longuement avec elle pour lui expliquer qu’elle n’était pas du tout en état de rentrer seule et qu’il valait mieux que je l’accompagne. Après plusieurs minutes de négociation elle accepta enfin de se faire ramener et enfila le casque que je lui tandis. Nous montâmes sur ma moto et je me hâtais de démarrer tout en m’assurant que Shae était bien accrochée.

Je fixais avec attention le GPS de temps à autre afin de m’orienter correctement vers l’adresse que la blondinette m’avait indiqué un peu plus tôt et nous arrivâmes à bon port seulement quelques minutes plus tard. Une fois garés, Shae s'extirpa difficilement de la moto sous mon regard amusé et nous pûmes rejoindre tranquillement son immeuble, l'étage et enfin l'appartement. Je préférais m'assurer que mon amie saurait se débrouiller une fois que je serais parti, j'étais conscient des nombreux verres qu'elle avait avalé et je l'avais déjà vue avec les idées beaucoup plus claires que ça. La jeune maman dû néanmoins retrouver rapidement ses esprits afin de faire face à la baby-sitter de son gamin, cette dernière lui expliqua brièvement que la soirée s'était bien déroulée avant de récupérer ses affaires et de s'en aller. Elle me jeta un regard timide en passant en m'adressant un "bonsoir" très discret puis disparue dans le couloir. Je fermais la porte derrière elle avant de rejoindre Shae qui faisait je ne sais quoi dans son salon.

Ça va aller ? Tu veux quelque chose ? L'interrogeais-je doucement.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Jeu 20 Oct 2016 - 12:02


Sans vraiment que je comprenne ce qui se passait je me retrouvais assise derrière Jai sur sa moto, à vrai dire je ne réalisais pas trop ce qui se passait, mais j’étais néanmoins plutôt divertie par le fait de monter en moto. Je n’avais jamais eu cette occasion et c’était assez inédit comme expérience. Malheureusement j’étais un peu trop floue dans ma manière de pensée pour réellement profiter de l’instant, je m’émerveillais des sensations qui me parcouraient sans trop savoir si c’était lié à l’instant présent ou à l’alcool qui était dans mon sang. Je fixais les lampadaires éclairer doucement la ville tout en songeant qu’en ce moment précis je me sentais incroyablement sereine, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps, je resserrais légèrement ma prise autour de la taille de Jai et profitais de ces petites parcelles de bonheur.

Puis j’aperçus mon appartement au loin, je ressentis aussitôt le poids de la réalité me retomber les épaules et je m’extirpais difficilement de mon siège une fois qu’il eut coupé le moteur. J’attrapais les clefs dans mon sac et marchais jusqu’à l’ascenseur en sa compagnie. Je ne savais pas trop si j’étais censée le faire entrer, mais il était là et je n’osais pas trop le laisser dehors sachant qu’il m’avait ramené, j’angoissais un peu à l’idée de le faire venir alors que Than était là, même si c’était la babysitter je ne voulais pas qu’elle s’imagine des choses à mon sujet. Je poussais donc un soupire tout en pénétrant dans l’appartement, Than se présenta devant moi et me salua gentiment. Je sentis son regard s’attarder sur Jai, mais je m’empressais de lui demander comment ça c’était passé avec Mae, elle était visiblement satisfaite même s’il avait été un peu réticent à partir avec elle à l’école quand elle était allée le chercher. Je la remerciais et la saluais avant de me décider à retirer mes chaussures.

Jai arriva dans la pièce en me demandant si j’avais besoin de quelque chose, je secouais la tête doucement et lui fis signe que je revenais avant de me diriger sur la pointe des pieds jusqu’à la chambre de Mae. Je passais quelque temps à ses côtés pour le regarder dormir et le câliner doucement avant de déposer un baiser sur sa joue et de retrouver Jai qui s’était installé sur le canapé. J’en fis de même, et nous passâmes un petit moment à discuter avant que je sente mes yeux se fermer de fatigue. Puis je me retrouvais enveloppé de mes rêves, c’étaient toujours les mêmes et il y en avait de plus pénibles que d’autres. Souvent je rêvais que j’ouvrais la porte de la maison et j’y retrouvais Aaron, et d’autres fois j’étais à bord de cet hélicoptère, nous tombions du ciel tous les deux et je le voyais mourir devant moi sans être incapable d’agir. Ses yeux bleus me fixaient tout du long et puis brusquement ils perdaient leur lumière.

J’ouvris brusquement les yeux face à cette image, j’eu aussitôt une grande sensation de vide, j’avais la sensation que tout tombait en moi, j’étais à nouveau seule, j’apprenais de nouveau sa mort et j’étais seule face à mon angoisse. Je réprimais un cri d’angoisse qui s’exprima par un gémissement maladroit et je me recroquevillais sur moi-même en encerclant mes bras autour de mon corps pour tenter de me canaliser. Mais rien ne faisait, je me redressais sur le lit, et tout en gardant mes bras autour de moi, j’essayais de respirer correctement mais rien ne venait, l’angoisse m’envahissait complètement et j’étais tétanisée.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Dim 23 Oct 2016 - 23:53

J’ignorais combien de temps Shae et moi passâmes à parler sur son canapé mais maintenant que nous n’étions plus pressés par le temps à cause de la baby-sitter, je trouvais mon amie bien plus détendue. Certes l’alcool qu’elle avait avalé tout au long du repas avait également dû faire son petit effet, je le reconnaissais, mais nous étions tout de même plus tranquilles et je la trouvais cent fois plus ouverte que d’ordinaire. Les discussions allèrent donc de bon train, elle mentionna plusieurs fois son « ancienne vie », bien évidemment ses informations à ce propos restaient comme d’habitude très laconiques mais au moins elle était plus ouverte à ce sujet. J’eus même le droit de savoir qu’elle avait un oncle qui avait longtemps pratiqué la boxe, cependant il n’avait pas vraiment pu évoluer dans le milieu à cause de sa famille. Je me retins d’ailleurs de porter un jugement sur cet homme même si je trouvais malheureux le fait d’avoir freiné sa carrière à cause de sa femme ou de ses enfants, bien sûr je comprenais son choix mais c’était vraiment dommage pour lui.

C’était d’ailleurs pour cette raison que je n’étais pas pressé de rencontrer quelqu’un et de fonder ma propre famille. J’avais encore de grandes choses à accomplir dans mon métier et j’étais conscient qu’avec une copine et des marmots, je pourrais difficilement continuer de progresser. Je ne pourrais plus voyager comme je le souhaitais et aller affronter des boxeurs dans les quatre coins du monde, pour l’instant je n’étais pas prêt à faire cette concession. Peut-être que l’envie viendrait plus tard, quand j’accepterais d’être arrivé au meilleur niveau et lorsque mes limites seraient atteintes. Je pourrais alors éventuellement freiner les choses pour enfin me décider à me concentrer sur autre chose.

En tout cas je n’avais même de questions à me poser à ce sujet, la seule chose qui me préoccupait vraiment en cet instant présent c’était le corps de Shae étendu contre le mien. Cette dernière avait fini par s’endormir et je ne savais absolument pas ce que j’étais censé faire dans ce genre de situation. J’avais peur de bouger et de la réveiller mais d’un autre côté je savais pertinemment que j’allais devoir rentrer chez moi au bout d’un moment. C’est pourquoi je me retrouvais comme un idiot à peser le pour et contre sans savoir réellement quelle attitude adopter. Je poussais un léger soupire et me résignais finalement à bouger le plus délicatement possible pour me dégager légèrement. J’attrapais ensuite le corps de mon amie avec la ferme intention de l’emmener dans sa chambre afin qu’elle soit plus confortablement installée que sur un bout de fauteuil.

Cependant les choses ne se passèrent pas exactement comme je l’avais imaginé. Plutôt que de se laisser faire docilement, Shae s’anima brusquement après avoir été installée sur son matelas. Son corps se mit à trembloter nerveusement, elle se recroquevilla sur elle-même en poussant de petits gémissements angoissés. Je ne cherchais même pas à comprendre l’attitude de la blondinette et m’empressais de trouver des mots réconfortants. Ses tremblements ne diminuèrent néanmoins qu’après m’être installé près d’elle pour la serrer dans mes bras, je voulu ce geste réconfortant et heureusement celui-ci sembla efficace. Shae termina par se rendormir sans ajouter quoique ce soit par rapport aux événements et je ne tardais pas à l’accompagner d’ailleurs, à mon plus grand étonnement.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   Lun 24 Oct 2016 - 0:58

J’ouvris péniblement les yeux pour remarquer que mon visage était incroyablement proche d’un tee-shirt qui avait drôlement l’odeur de Jai. Je restais un instant sans bouger pour tenter de me remémorer ce qui s’était passé avant que je ferme mes yeux, quelques minutes suffirent à ce que tout me revienne. J’avais encore fait une crise de panique, ça m’arrivait souvent depuis sa mort et d’autant plus depuis que je m’étais heurtée à la colère de Phoebe sur Instagram. J’arrivais à gérer mes journées, mais la nuit était terriblement angoissante pour moi et je passais mon temps à repousser le moment du coucher. Souvent je m’endormais sur le canapé devant la télé et j’étais tellement fatiguée qu’aucun cauchemar ne venait me perturber, malheureusement il arrivait que certaines nuits, comme hier, ces foutus cauchemars me hantent jusqu’à me faire craquer. Je me retrouvais alors à pleurer et hurler sans trop comprendre ce qui m’arrivait, j’avais mal, partout et nulle part à la fois, seul le temps parvenait à me calmer.

Etrangement la seule présence de Jai avait réussi à me calmer, le fait qu’il me sert de la sorte avait permis de calmer mes angoisses et je réalisais que même dans mon sommeil j’étais restée collé à lui. Son bras encerclait mon corps tandis que ma tête reposait mollement contre son torse, et cette étreinte me prodiguait une incroyable sensation de sécurité. Je me sentais reposée et dénuée de toute peur. Je relevais doucement le visage pour fixer Jai, je pensais le trouver endormi mais il était éveillé et mon regard se perdit rapidement dans le sien. Nos yeux restèrent un petit instant planter les uns dans les autres sans qu’aucun de nous n’ose briser le silence qui nous entourait, et puis je décidais de l’embrasser délicatement.

Jai fut étrangement très réceptif à mon baiser et bien rapidement les choses devinrent sérieuses entre nous. Nous nous embrassâmes un long moment avant de passer à des choses plus concrètes. Cette fois-ci les choses furent plus délicates, j’avais la sensation que son corps ne réagissait pas de la même manière à mes caresses et de mon côté j’étais beaucoup plus à l’aise quant au fait de me laisser faire. Je n’étais plus concentrée sur le simple fait d’avoir un rapport, mais j’appréciais voir sa mâchoire se contracter quand je le caressais et je me laissais aller à son toucher. Plusieurs minutes plus tard je me retrouvais le souffle haletant et le corps toujours emmêlé contre le sien, je posais de nouveau mon regard sur le sien et glissais ma main sur son bras tout en rapprochant mon corps du sien.

Tu vois quand tu veux tu peux être délicat assurais-je avec un léger sourire. Merci d’être resté ajoutais-je simplement.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shae pompette [Jai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shae pompette [Jai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DAENERYS SHAE ೱ Color my life with the chaos of trouble.
» SHAE △ united for justice, gathered for trouble
» Jambes en l'air à l'hosto - Shayne & Shae
» Shae Caas ~
» wind feeds fire (shae)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: