AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 blabla et cicatrice [Shae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: blabla et cicatrice [Shae]   Jeu 29 Sep 2016 - 23:20


Je me laissais tomber sur le matelas, complètement vidé de toutes forces suite à mes ébats plutôt musclés avec Shae. Je tournais légèrement la tête vers ma partenaire pour constater avec fierté qu’elle était dans le même état. Merde, je n’avais plus vécu de relations sexuelles aussi intenses depuis un sacré bout de temps et cette nana était incroyable au lit et vachement agile pour un médecin. En réalité je me demandais encore comment une fille dans son genre avait pu devenir toubib, pour le peu que je la connaissais je l’aurais plutôt imaginée en road trip ou dans les forces spéciales mais il n’en était rien du tout, elle était un « simple » docteur dans un hôpital de ville et s’occupait des idiots dans mon genre. Et puis ça n’était même pas ce qui m’étonnait le plus concernant sa petite existence pas si tranquille que ça, elle était maman et le père du môme n’était plus de ce monde. Comment pouvait-on avoir une vie à la fois déjà si remplie et à la fois si dramatique en étant aussi jeune qu’elle ?

Pour être honnête je ne savais même pas pourquoi son cas m’intéressait autant, c’était bien la première fois que je portais autant d’attention à une fille avec qui je ne faisais que coucher. Cependant j’avais su dès notre première rencontre qu’elle était bien différente des autres, quelque chose en elle me fascinait. Sûrement son côté inaccessible. C’était d’ailleurs assez paradoxal comme remarque parce qu’elle était en ce moment même étendue sur mon matelas mais elle ne me permettait néanmoins que l’accès à son corps, je ne pouvais rien avoir d’autre et puis de toute manière même si je le désirais je n’avais jamais réellement le temps de m’intéresser franchement à son cas puisqu’elle déguerpissait toujours de mon appartement à la vitesse de la lumière.

Du moins c’était ce qu’elle faisait d’habitude, sauf aujourd’hui. En effet elle semblait peiner quelque peu à se remettre de ses émotions, c’était ce que je supposais en tout cas. D’ailleurs ça me faisait très bizarre de l’avoir toujours à mes côtés alors que nous avions terminé de nous envoyer en l’air depuis déjà plusieurs minutes, alors quoi… Pas de fils à récupérer, pas de garde, pas de coup de fil urgent à passer ? J’étais très surpris par ce revirement de situation mais pas gêné le moins du monde, au contraire sa présence était agréable et puis je ne comprenais pas pourquoi elle se sauvait toujours aussi rapidement, j’étais quelqu’un de plutôt cool et de bonne compagnie après tout.

Mon regard s’attarda alors sur son joli corps, Shae était svelte et plutôt musclée. Elle n’était pour autant pas trop maigre et avait quelques formes qui la rendait très attirante physiquement. Mes yeux se posèrent néanmoins sur une petite cicatrice proche de son épaule, je me tournais sur le côté et appuyais ma tête sur ma main avec la ferme intention d’en savoir plus, après tout c’était ma chance, j’avais de la veine que ma compagne du moment soit encore auprès de moi malgré les minutes qui s’étaient écoulées.

Résultat d’un road trip foireux ou carrière dans les forces spéciales ? L’interrogeais-je en désignant son ancienne blessure, feignant d’être sérieux.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Jeu 29 Sep 2016 - 23:50


Je lançais un regard en biais à Jai lorsqu’il me demanda si c’était le résultat d’un road trip « foireux » ou d’une carrière dans les forces spéciales, je fronçais légèrement les sourcils avant de comprendre qu’il parlait de ma cicatrice à l’épaule. Je redressais légèrement mon bras et la fixais un instant, je l’avais complètement oublié celle là, pensais-je pour moi-même. Je me souvenais de l’époque où elle était encore toute fraîche et que j’étais rentrée à la maison pour informer tout le monde que j’étais enceinte de Mae. A vrai dire j’étais plutôt fière de ma cicatrice, je trouvais qu’elle donnait un air de dure à cuire et j’étais toujours fière d’expliquer les conditions par lesquelles je m’étais retrouvée avec cette petite cicatrice. Mais maintenant je n’en n’avais plus grand chose à faire, je réalisais peu à peu à quel point j’avais pu être naïve plus jeune. Je passais mon temps à me concentrer sur des broutilles, à savoir si j’étais la meilleure de ma promotion, que je ne voulais déprendre de personne, que je voulais la plus belle carrière possible, alors maintenant je me retrouvais dans un petit hôpital à m’occuper de mon fils sans grandes ambitions.

J’avais arrêté de rêver depuis sa disparition, c’était comme si j’étais brusquement revenue à la réalité et que plus rien n’avait d’importance hormis m’occuper de Mae. Je me demandais d’ailleurs ce qu’il serait advenu de moi si jamais je n’avais pas eu mon fils, j’étais incapable de savoir si j’aurais réussi à garder le visage hors de l’eau ou si au contraire je me serais autorisée à m’effondrer pour de bon. J’aimais la fille que j’avais été, j’avais vécu de belles années avec ma famille, j’avais été très heureuse et j’avais aimé de tout mon coeur. Maintenant j’avais plus la sensation d’être remplie de vide, plus rien ne faisait écho en moi, je vivais de manière mécanique et seul le rire de Mae avait du sens pour moi.

Je me demandais si un jour j’arriverais à reprendre une rythme de vie plus léger, plus proche de celui que j’avais eu pendant des années. Après tout ça fait à peine un an, mais je ne voulais pas non plus l’oublier, je n’avais pas envie de vivre toutes ces choses sans lui même si je n’avais plus le choix. Je reposais mon bras sur le matelas et fixais Jai un instant.

J’ai la tête à faire un road trip ? L’interrogeais-je d’un air septique. Plus la deuxième option, je me suis fait tirer dessus quand j’étais à l’armée assurais-je avant de jeter un nouveau coup d’oeil à ma cicatrice. D’ailleurs elle n’est pas très réussite constatais-je pensivement.

Ce jour-ci j’avais aussi appris que j’étais enceinte de Mae, ce qui pour moi à l’époque était une abomination, mais à présent j’étais heureuse d’avoir ce bébé avec moi. C’était un peu de lui qui était resté avec moi, plus il grandissait et plus il lui ressemblait, il n’avait rien de mon caractère explosif, c’était un petit garçon sage et aimant avec ses jolis yeux. J’étais heureuse qu’il ne m’ait pas vraiment quitté et qu’il ait laissé une petite trace de lui dans mon quotidien.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Dim 2 Oct 2016 - 22:21

Shae parue un peu surprise d’apprendre que je l’imaginais bien faire un espèce de road trip, à vrai dire oui elle avait plutôt bien l’allure des nanas super indépendantes qui parcouraient le pays ou carrément le monde avec une vieille camionnette et un sac à dos vissé sur les épaules. C’était peut-être un peu cliché mais en tout cas c’était bien la première chose qui se dégageait de cette fille aux premiers abords, du moins c’était mon opinion. Enfin quoiqu’il en soit je n’étais pas si loin de la vérité quand même, la jolie blondinette avait un jour intégré les rangs de l’armée et je n’en étais même pas étonné. Je poussais quand bien même un sifflement admiratif tout en pensant que ça lui correspondait vraiment bien, je me doutais depuis le départ qu’elle ne pouvait pas être un simple petit médecin dans un hôpital banal. Shae s’était donc pris une balle lorsqu’elle était soldat, elle remarqua d’ailleurs que sa cicatrice n’était pas très nette après réflexion. Je baissais de nouveau le regard vers l’ancienne blessure et haussais les épaules avec nonchalance, de toute façon une cicatrice restait une cicatrice et moi je trouvais ça très attrayant chez une femme.

En fait oui. Tu as l’air d’avoir la tête sur les épaules, je t’imaginais bien parcourir la Terre avec ton gros sac à dos sur les épaules. Assurais-je sur un ton amusé. Je me doutais que tu étais ce genre de fille à avoir fait des trucs de dingue dans la vie ! Alors c’est comment l’armée ? Pourquoi tu as arrêté ? Demandais-je avec intérêt. Tu es trop exigeante, je trouve ça très sexy moi. Conclus-je en esquissant un sourire en coin.

Je ne pu m’empêcher de penser que j’aurais également apprécié pouvoir mener ce genre de vie lorsque j’étais plus jeune, peut-être pas rejoindre l’armée mais jouer à l’aventurier des temps modernes. Je me surprenais parfois à penser que j’aurais sûrement apprécié faire un road trip en solitaire ou mener une vie de baroudeur, cependant le destin avait décidé tout autre chose pour moi. J’avais dû me prendre en main très tôt, je n’avais même pas eu la chance de pouvoir terminer mes études à cause des addictions de ma mère. Cette dernière ne nous avait pas facilité la vie, mes frères et moi avions pas mal dû prendre sur nous pour survivre à ses côtés. Au final mon plus grand frère avait été le premier à quitter la maison, juste avant la mort de maman et puis après le départ de celle-ci mon plus jeune frère s’était retrouvé balader de foyer en foyer espérant que l’un de ses aînés puissent un jour le prendre en charge.

Heureusement après quelques années de galère j’avais pu faire quelques économies grâce à mes petits boulots, je n’avais jamais arrêté de faire de la boxe parallèlement et puis j’étais devenu bon, bon au point d’être repéré pour être jeter sur le ring avec les plus grands. C’est à partir de ce moment que j’avais pu commencer à vivre de ma passion pour mon sport, j’avais pu récupérer la garde mon frère et depuis nous vivions tous les deux. La cohabitation n’était pas difficile, mon cadet faisait beaucoup d’efforts. Il gardait un souvenir très marquant des foyers et de son enfance difficile aux côtés de notre mère alcoolique, maintenant il était enfin heureux et je me sentais bien de pouvoir lui apporter un lieu de vie digne de ce nom.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Dim 2 Oct 2016 - 22:52

Je pris un air septique quand Jai remarqua que j’avais l’air d’être le genre de fille qui parcourait le monde avec un sac à dos sur les épaules. A vrai dire je n’avais jamais vraiment mené ce genre de vie, certes j’avais beaucoup voyagé avec mes parents quand j’étais jeune mais jamais avec un sac à dos. Etant donné les moyens que nous avions et le mode de vie auquel nous étions habitués nous avions passés plus de temps dans des villas ou des hôtels quatre étoiles. Cependant j’aimais bien voyager, visiter de nouveaux endroits, mais pas au point de m’embarquer dans une vie de baroudeuse, et puis malgré tout j’étais habituée à un minimum de confort. De toute manière mes études ne m’avaient jamais vraiment permis de vivre ma vie autrement, mais c’était ce qui était le plus important pour moi à l’époque : devenir chirurgienne coûte que coûte et puis après il y avait eu Mae et maintenant je n’avais plus trop l’opportunité de partir comme je l’entendais.

J’esquissais un sourire quand Jai affirma qu’il se doutait que j’étais le genre de fille à faire des « trucs de dingue », il s’empressa de me demander comment était l’armée et pourquoi j’avais arrêté. La manière dont il s’imaginait ma vie était plutôt plaisante à vrai dire, de mon point de vue je ne la voyais pas si exceptionnelle que ça, mais j’étais flattée de le voir aussi enthousiaste quant au fait que j’ai pu rejoindre l’armée et ce genre de choses. Et puis d’un ton tout aussi banal il affirma que ma cicatrice lui plaisait beaucoup et qu’il me trouvait très sexy avec, je me mis à rire doucement tout en me demandant pourquoi une cicatrice avait un tel effet sur les hommes.

Et bien non, je ne suis pas très baroudeuse. Enfin avec mes études je n’ai pas trop eu le choix et puis mes parents ne m’auraient jamais laissé partir faire le tour du monde avec un sac à dos affirmais-je simplement. C’est très stricte, très viril, les hommes sont tous des goujats là-bas mais bizarrement je m’y plaisais bien. J’ai beaucoup appris de mon métier là-bas, et puis on voit les choses différemment assurais-je. Je suis tombée enceinte, alors je suis rentrée et puis après je n’ai plus trop eu l’occasion de m’en aller terminais-je doucement. Oui elle plaît plutôt bien en général, dommage qu’elle soit plutôt cachée remarquais-je en souriant. Sur la tienne en tout cas j’ai fait du bon boulot, tu vois elle est quasi invisible constatais-je en posant mon regard sur la petite ligne blanche qui surplombait ses sourcils.

Bon en réalité il était normal que la mienne soit toute brouillon, j’avais déjà passé un sacré temps avec la plaie ouverte avant que Thompson puisse me recoudre. Pour Jai j’avais eu tout le temps de le recoudre tranquillement et avec bien plus d’outils que ce que nous avions sur le camps. Je plissais légèrement le regard et le glissais jusqu’à ses yeux bleus qui me fixaient calmement, je me sentais étrangement apaisée et pour une fois je n’avais pas le besoin de déguerpir comme une voleuse.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 0:11

J’appris avec étonnement que Shae n’était finalement pas aussi baroudeuse que ce que j’avais imaginé. Elle m’informa qu’elle n’avait de toute manière jamais eu l’occasion d’essayer puisque ses études lui avaient bouffées énormément de temps, et puis il était également question de l’avis de ses parents qui n’auraient pas forcément étaient d’accord avec le fait qu’elle s’en aille avec un sac à dos pour explorer le monde. En réalité j’enviais beaucoup la jeunesse de cette fille, elle avait pu accomplir tout ce que moi je n’avais pas eu la chance de faire. Je n’avais jamais pu poursuivre d’études, premièrement parce que je n’aurais jamais eu les moyens financiers de le faire et deuxièmement parce que mon frère ainé et moi étions trop occupés à nous occuper de notre mère et de notre cadet. De ce fait je n’avais jamais eu non plus la chance de connaître la véritable autorité parentale, je n’avais aucun souvenir de mon père et ma mère avait arrêté de s’occuper de nous alors que je n’étais âgé que d’une dizaine d’année. Je n’étais même pas convaincu qu’elle se soit réellement bien occupée de mes frères et moi un jour mais mon aîné était certain que si alors je tentais de le croire malgré mes doutes.

Moi qui t’imaginais déjà avec ton gros sac à dos et ton vieux pickup, je regarde peut-être un peu trop de film tu me diras mais ce rôle de baroudeuse te serait allé comme un gant. Assurais-je sur un ton amusé.

La voie de la jolie chirurgienne me tira de mes pensées quand elle m’annonça que l’armée était un univers très stricte, bourré d’hormones purement masculines et de machos. Pour être franc sa description de cette organisation ne me surprenait pas vraiment, je connaissais des types qui avaient également intégrés les rangs de l’armée et qui me racontait certaines choses pas forcément valorisantes pour le métier mais après tout je supposais que chaque domaine professionnel avait son lot de crasses sur le dos. En tout cas Shae s’était plutôt bien accommodée au milieu d’après ce qu’elle me disait, ses missions lui avaient même permises d’améliorer son savoir-faire en termes de chirurgie et je restais totalement épaté par son parcours. Elle ajouta ensuite qu’elle avait dû partir pour assumer sa grossesse et par la suite son bébé, sans doute la raison pour laquelle elle n’avait pas eu l’occasion de partir à nouveau.

L’essentiel c’est d’avoir pu tirer des leçons de cette expérience alors. Ils t’ont laissé partir alors que tu étais enceinte ou vous avez le droit de copuler entres vous là-bas ? Finis-je par m’intéresser.

En ce qui concernait sa fameuse cicatrice elle m’informa que celle-ci plaisait beaucoup, c’est pourquoi elle regrettait qu’elle soit un peu trop dissimulée à son goût. Je ne pu m’empêcher de rire et secouais désespérément la tête avant qu’elle n’enchaîne en se félicitant pour le boulot accompli sur ma propre cicatrice. Effectivement je lui étais plutôt reconnaissante d’avoir bien suturé cette méchante plaie, aujourd’hui elle passait presque inaperçue. Bon la cicatrice en question aurait pu me donner un certain air de mauvais garçon mais je n’étais pas certaine que la gente féminine serait tombée sous le charme d’un mec négligé de la sorte.

Vantarde… Ça m’apprendra à complimenter tes blessures de guerre. Me moquais-je gentiment. Et oui tu as raison, jolie cicatrice merci chef. Ajoutais-je en passant machinalement mes doigts à l’endroit de l’ancienne plaie.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 1:14

Jai affirma qu’il m’imaginait déjà avec un sac à dos gros comme le monde dans un « pickup », je secouais la tête d’un air désespéré tout en songeant que c’était vraiment cliché comme idée, mais lui-même le remarqua. Par la suite il affirma que mon passage à l’armée m’avait permis d’obtenir une expérience et que l’essentiel était que je savais comment utiliser ce bagage obtenue durant mes missions. Je fus ensuite quelque peu déstabiliser par la sincérité de ses paroles, il me demanda concrètement si nous avions le droit de « copuler » quand nous étions à l’armée ou si j’étais partie alors que j’étais déjà enceinte. J’eus la sensation d’être frappée en pleine face par ses paroles, comme si il s’introduisait dans une intimité, un passé qui m’appartenait et dont il ne faisait pas parti. Je ne voulais pas parler de ma vie passée avec lui, du moins pas de ces choses intimes, elles nous appartenaient et il n’avait pas sa place dans ces histoires.

Non j’étais enceinte avant de partir mais je ne m’en suis pas rendue compte, on l’a su une fois là-bas quand ils m’ont fait des tests après que j’ai pris la balle. Alors ils m’ont renvoyée chez moi assurais-je simplement en tentant de cacher mon trouble et en restant assez vague.

Je réussis à me détendre en réalisant qu’il n’avait pas fait exprès et qu’il ne savait pas ce qui c’était passé dans ma vie, le ton léger qu’il aborda pour poursuivre notre discussion au sujet de nos cicatrices me détendit légèrement et je m’efforçais de me laisser aller. Je me retournais sur le côté et m’appuyais sur mon bras pour pouvoir le fixer dans les yeux au lieu de tourner ma tête négligemment dans sa direction. Jai affirma alors que j’étais une vantarde au sujet de ma cicatrice, je me mis à rire et secouais la tête en songeant que je savais ce que je valais, je n’allais pas m’en cacher.

Je sais ce que je vaux c’est tout affirmais-je en souriant légèrement. De rien c’est mon boulot après tout, je suis aussi très douée pour recoudre des foies en zone de combat, si ça te dit un jour plaisantais-je.

Au même moment j’entendis la porte d’entrée claquer puis quelque chose de lourd tomber contre le sol, je fronçais légèrement les sourcils et posais mon regard sur Jai en me demandant qui pouvait bien avoir débarqué. Je n’avais pas cru comprendre que Jai vivait avec quelqu’un, du moins je n’avais vu aucune affaire féminine ou quoique ce soit trainer dans l’entrée. Mais je fus rapidement fixée quand une voix résonna du bas de l’escalier en demandant à Jai « s’il était là ».

C’est ton copain ? Murmurais-je en me moquant légèrement. Tu veux que j’aille me cacher ? Ajoutais-je en me redressant néanmoins pour aller me rhabiller de peur que le type ne débarque dans la chambre.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 20:09

Shae changea aussitôt de couleur après ma question concernant le début de sa grossesse, à tel point que je me sentis soudainement bien bête de m’être autant immiscé dans son passé. Je n’étais vraiment pas malin de l’avoir interrogé à ce sujet, le père du gamin était mort et j’avais tendance à l’oublier dans le feu de l’action mais je me doutais néanmoins que la forcer à me parler de l’époque où ce fameux gars était toujours vivant était mal venu de ma part. Ma partenaire du moment ne se laissa cependant pas abattre par mes interrogations, elle m’informa donc sur un ton calme qu’elle était déjà enceinte avant de partir en mission mais qu’elle ne l’avait pas réalisé au moment du départ. Ils avaient fini par découvrir sa grossesse lorsqu’ils avaient procédé à quelques analyses suite à la blessure par balle et bien évidemment en apprenant la fameuse grossesse, ses supérieurs avaient légitimement décidé de la renvoyer chez elle.

Wahou… En tout cas ton gamin pourra se vanter d’avoir vécu une sacrée aventure avant même de découvrir la lumière du jour, je ne suis pas sûr que tous les autres enfants puissent l’imiter. Remarquais-je sur un ton que je voulu léger.

Je ne pu ensuite pas m’empêcher de rouler des yeux et d’afficher un air désespéré quand Shae m’affirma qu’elle savait parfaitement ce qu’elle valait avec un bistouri dans les mains, d’où sa propre cicatrice d’ailleurs. Elle me rappela également que son boulot était de soigner les petits bobos des gens, en d’autres termes je n’avais pas besoin de la remercier pour le travail effectué au niveau de mon arcade sourcilière. Elle ajouta même qu’elle était très calée en ce qui concernait la réparation de foies en zone de combat. J’affichais aussitôt un air dégoûté tout en pensant que je saurais plutôt bien m’en passer, mon foie se portait à merveille et j’espérais bien que ça durerait.

Moi aussi figure-toi, on devrait bien parvenir à s’entendre. Plaisantais-je. Merci pour la proposition mais non, je t’avoue l’idée de me faire triturer le foie ne me fait pas trop rêver mais j’en parlerais à des copains, je te tiendrais au courant. Ajoutais-je sur le même ton.

Quelques secondes après, le remue-ménage de mon frère au rez-de chaussée me confirma sa présence dans l’appartement. Je laissais ma tête retomber contre l’oreiller d’un mouvement désespéré avant qu’il ne me hèle du bas de l’escalier. Shae sauta sur l’occasion pour me taquiner en me demandant s’il était question de mon « petit-ami », je lui balançais mon oreiller aussitôt avant qu’elle me demande si je comptais lui demander d’aller se cacher. Je la fixais curieusement tout en l’interrogeant du regard, se cacher de mon frère ? Je me redressais néanmoins à mon tour pour enfile mes fringues et inviter Shae à descendre afin de saluer notre fauteur de trouble.

C’est mon petit frère, je compte sur toi pour te tenir correctement devant lui. La taquinais-je à mon tour tandis que nous descendions les escaliers.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 21:37

Jai affirma que Mae avait le droit à une histoire foetale très intéressante contrairement à la plupart des gamins, j’esquissais un sourire tout en imaginant à quel point il avait pu être secoué à l’époque, mais dans tous les cas il ne s’en portait pas plus mal et vivait sa petite vie comme n’importe quel petit garçon de son âge. J’avais eu très peur de l’impact de la disparition de son père pourrait avoir sur lui, mais il était tellement petit à l’époque qu’il avait à peine saisi les choses, parfois il lui arrivait de réclamer « papa » mais au fil du temps ça se faisait de plus en plus rare et j’imaginais qu’à un moment où à un autre il finirait par l’oublier. Cette constatation me brisait le coeur, je savais à quel point son père avait pu l’aimer et combien il aurait souffert de savoir qu’il ne serait pas là pour s’occuper de notre fils qui viendrait un jour à l’oublier. Mais ça me rassurait pour Mae, il n’avait pas à affronter le disparition soudaine de son père, il me poserait sûrement des questions plus tard, mais pour le moment il ne comprenait pas ce qui nous arrivait.

Mon compagnon du moment me tira de mes pensées quand il affirma que nous devrions bien nous entendre étant donné qu’il était lui aussi très au courant de ce qu’il valait. Je plissais légèrement le regard tout en songeant que c’était ce qui m’avait attiré chez lui, à présent je voulais tout simplement fréquenter des hommes qui savaient ce qu’ils voulaient, ceux qui hésitaient trop étaient trop compliqués à gérer au quotidien, et puis j’avais toujours trouvé les hommes sûrs d’eux très séduisants. Cependant Jai refusa ma petite proposition au sujet de mes capacités d’opération en champ de bataille, j’haussais légèrement les épaules.

Après le remue-ménage qui eut lieu en bas Jai m’informa que la personne en question était son frère, je pris une mine étonnée tout en m’imaginant qu’il vivait seul, mais visiblement ce n’était pas le cas. J’enfilais mon jean et le boutonnais correctement avant de lui emboîter le pas pour descendre l’escalier. Mon hôte me demanda d’être polie face à son frère et de bien me tenir, je lui lançais un regard amusé et le suivis jusqu’à la salle à manger où un garçon se tenait avec un air dépité sur le visage. Je saluais le jeune homme du bout des lèvres en imaginant qu’il était temps pour moi de rentrer à la maison, à vrai dire je ne tenais pas trop à faire ami ami avec la famille de Jai et le type ne semblait pas très inspiré par ma présence.

Cependant je n’eus pas le temps de dire un mot qu’il commença à se plaindre à son frère de ce devoir de chimie qu’il devait à tout prix rendre demain et qu’il n’y comprenait rien, ce fameux devoir comptait pour les admissions en université alors il avait vraiment besoin d’obtenir la moyenne. Jai se pencha d’un air circonspect sur le devoir tandis que son frère lisait l’énoncé de l’exercice en soupirant.

Je vais y aller si vous êtes occupés marmonnais-je avant d’attraper mon sac. Et la méthode de Bohr veut dire que l’électron suit un mouvement planétaire autour du noyau, en gros il est soumis à la force électrostatique générée par le noyau, c’est ça « Fe ». L’hypothèse de Bohr c’est pour justement quantifier le moment cinétique pensais-je utile de les informer face à leur tête déconfite.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 22:22

Une fois redescendus je m’approchais de mon frère et notais aussitôt le regard complètement indifférent qu’il lança à Shae. Bon d’accord je voulais bien admettre que je ne devrais peut-être pas ramener mes « conquêtes » chez nous de la sorte mais c’était aussi mon appartement ici et j’avais bien envie de continuer à faire ce que je désirais sans avoir à supporter les regards dédaigneux de mon cadet, enfin j’étais raisonnable et je faisais très attention à ne pas ramener une fille différente trop régulièrement alors je pouvais bien me passer de ses regards hautains. Quoiqu’il en soit je n’eus même pas le temps de faire de remarques à Jacob sur le sujet puisqu’il s’empressa d’accaparer mon attention en m’expliquant qu’il avait un important devoir à rendre pour le lendemain, le genre de travail qui avait vraiment de la valeur puisqu’il sa note compterait pour les admissions en université. Je hochais la tête d’un air entendu tout en l’écoutant m’énoncer son problème, cependant plus il me lisait les intitulés de ses exercices et plus j’étais perdu.

La voix de Shae me sortit aussitôt de mes pensées quand elle déclara qu’elle devrait sûrement mettre les voiles étant donné que mon frère et moi avions matière à donner. Elle en profita pour résoudre une bonne partie de l’exerce de Jacob sous mon regard éberlué, merde oui ! La blondinette était médecin, elle devait en connaître un rayon en chimie. Dans tous les cas elle ne pouvait pas être aussi mauvaise que moi alors c’était toujours ça de gagner, en ce qui me concernait je n’avais pas eu la chance de poursuivre des études dignes de ce nom. Je n’avais pas l’impression d’être plus idiot qu’un autre mais j’avais quelques lacunes en ce qui concernait certaines matières scolaires, notamment la chimie et maths. Je me souvenais comme tous ces problèmes de cinglés avaient pu me rendre dingue à l’époque du lycée.  

Tu ne peux vraiment pas rester un peu plus longtemps et lui donner un coup de main ? L’implorais-je. Shae est médecin, elle saura plus facilement t’aider que moi. Informais-je ensuite Jacob avant de relever de nouveau le regard vers la jeune maman. Je sais que tu as sans doute d’autres chats à fouetter mais c’est vraiment important pour lui de réussir ce devoir et en l’occurrence tu es la seule dans cette pièce susceptible de l’aider au mieux. Conclus-je en priant pour qu’elle dise oui.

J’avais peut-être tendance à trop insister mais mon frère tenait beaucoup à ses études, il avait de grandes ambitions pour son avenir et souhaitait même un jour créer sa propre entreprise. La dernière idée de Jacob consistait à concevoir un bracelet électronique pour « rendre la vie plus saine », il imaginait une espèce de montre à placer sur le poignet qui analyserait les déplacements de la journée et le sommeil de son propriétaire mais l’engin prodiguerait également des conseils pour rendre la vie… plus saine. En résumé mon frère était un gamin très sûr de lui qui savaient parfaitement ce qu’il désirait et je ne voulais pas qu’un foutu devoir de chimie vienne lui mettre des bâtons dans les roues.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 22:52

Sans vraiment que je le vois venir Jai vint me demander de rester auprès de son frère pour lui donner un coup de main pour son devoir de chimie, je lui lançais un regard perplexe tout en me demandant s’il croyait sincèrement que j’étais le genre à aider un gamin à faire ses devoirs. Visiblement c’était le cas étant donné qu’il informa son frère que j’étais médecin et donc je pourrais facilement l’aider, du moins mieux que lui. C’est vrai que s’il n’était pas fichu de comprendre la loi de Bohr il n’allait pas aller très loin dans son tutorat. Je m’apprêtais à sortir une excuse toute faite pour ne pas avoir à rester plus longtemps mais Jai continua en affirmant que ce devoir était très important pour son frère, je poussais un soupire et jetais un coup d’oeil à ma montre avant de déposer de nouveau mon sac sur le sol.

Juste quarante cinq minutes alors affirmais-je avant de m’asseoir près de son frère et de saisir l’énoncé du devoir.

Je fixais un instant les petites lettres tout en essayant de me souvenir de ces chapitres au lycée, à vrai dire à l’époque je n’avais pas trop de soucis à gérer la chimie et les mathématiques, c’est pour moi plus du jeu qu’autre chose. Je n’étais pas aussi à l’aise dans les matières littéraires mais si jamais j’avais un souci je pouvais compter sur Phoebe ou sur ma mère. J’imaginais que vivre avec quelqu’un qui ne pouvait pas nous aider pouvait être compliqué, et puis si il avait vraiment besoin de ce devoir pour réussir son entrée en université je pouvais toujours l’aider un minimum, ça serait ma bonne action de l’année.

Je tentais de me rappeler vaguement de la fameuse loi avant de demander au frère de Jai ses cahiers, je relus le cours avec intérêt avant de lui demander ce qu’il avait compris de la procédure. Bien évidemment il n’avait pas compris grand chose, je m’efforçais donc de lui expliquer de manière concrète comment fonctionnait ce calcul et à quoi il servait au quotidien. Je manquais de perdre patience plusieurs fois étant donné que de mon côté je ne comprenais pas pourquoi il ne comprenait pas, ça paraissait très simple à mes yeux. Mais je savais que ce n’était pas toujours évident, je tendais donc de garder mon calme en me rappelant qu’hurler sur mes internes ne les avait jamais aider, il fallait prendre son mal en patience et expliquer calmement. Sauf que la présence de Jai à table ne m’aidait pas réellement, il nous fixait avec intérêt et j’avais l’impression que chacun de mes mouvements étaient scrutés.

Après plusieurs minutes d’explications, de schémas et de calculs son frère réussit enfin à réaliser une équation par lui-même, je poussais un soupire de soulagement et l’aidais à rédiger le premier exercice. Etant donné que nous manquions de temps et que j’avais promis à Mae de venir le chercher à la crèche je terminais le devoir du frère de Jai à sa place. Je m’empressais de décrire les équations en les expliquant de la manière la plus détaillée possible en recopiant l’exemple qu’il avait dans son cahier de cours. Je terminais le devoir au bout de quelques minutes et poussais un soupire de soulagement.

Tu as juste à recopier ça tel quel sur ta copie et ça devrait être bon, mais il faudrait que tu comprennes le fonctionnement parce que ça risque de t’être demandé durant les examens d’entrées affirmais-je en me redressant. Tu veux rejoindre quelle université ? Lui demandais-je ensuite.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   Lun 3 Oct 2016 - 23:56

J’esquissais un sourire victorieux quand Shae accepta de nous offrir quarante-cinq minutes de son précieux temps et m’occupais aussitôt après de leur servir quelque chose de soft à boire histoire qu’ils puissent se rafraichir les méninges, après quoi je me réinstallais à la table de la salle à manger où l’ambiance était déjà très studieuse. Pour être franc je n’avais même pas cherché à récupérer le fil que j’avais perdu depuis le départ, toutes ces conneries de chimie n’étaient vraiment pas faites pour moi et je préférais nettement mes entrainements de boxe à des cours magistraux. Certes il fut un temps où j’aurais adoré pouvoir continuer mes études mais maintenant je me sentais trop vieux pour ce genre de chose et j’avais trouvé un boulot dans lequel je m’épanouissais et qui me permettait de gagner largement ma vie, de ce fait ça me suffisait amplement et je n’avais jamais trouvé utile de retourner à l’école alors que je m’en sortais plutôt bien comme ça. J’étais même en mesure de prendre mon frère en charge alors mes objectifs étaient atteints, ce serait lui la grosse tête de la famille.

Après de nombreuses minutes qui me semblèrent interminables passées à faire mine de m’intéresser aux leçons de Shae et à pianoter sur mon téléphone, la blondinette termina par terminer le devoir à la place de Jacob. Ce dernier semblait d’ailleurs soulagé de la tournure des évènements et avait même l’air d’avoir retenu certaines choses par rapport à son cours. Shae lui laissait dès maintenant tout le loisir de recopier son devoir au propre avant de déclarer que le tour serait joué. Elle lui conseilla néanmoins de se pencher plus sérieusement sur toutes ces formules étant donné qu’elles risquaient de lui être demandées aux examens d’entrées des universités. Le joli médecin termina par lui demander quelle fac il visait et c’est avec fierté Jacob s’empressa de lui annoncer qu’il souhaitait rejoindre Columbia, à mon plus grand damne d’ailleurs puisque cette université se trouvait à des kilomètres et des kilomètres d’ici, j’avais l’impression que je n’aurais plus jamais l’occasion de voir mon frangin s’il s’exilait à New-York.

Il pêche un peu en chimie et en maths mais c’est un bon élève je suis sûr qu’il atteindra son objectif. Assurais-je avec conviction. Et puis s’ils ne te prennent pas à Colombia ils perdront un excellent étudiant, ça sera dommage pour eux et tant mieux pour une autre université qui aura la chance t’avoir. Ajoutais-je en adressant un clin d’œil à mon frère.

Je n’étais pas son père mais en tout cas j’essayais de faire le maximum pour le motiver, je ne me comportais certes pas comme un parent normal et j’étais plutôt cool avec lui mais mon but n’était pas de lui interdire tout un tas de trucs comme le ferait des parents normaux. Je restais son frère et je le comprenais alors tout ce que je pouvais faire de mieux c’était l’encourager, lui rappeler à quel point il était brillant et comme il serait bon une fois à la fac. En tout cas jusqu’ici j’avais plutôt l’impression de bien m’en sortir avec Jacob, c’était un bon gars sans histoires et je ne plaignais pas de l’avoir sous mon toit, au contraire.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: blabla et cicatrice [Shae]   

Revenir en haut Aller en bas
 
blabla et cicatrice [Shae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAENERYS SHAE ೱ Color my life with the chaos of trouble.
» cicatrice de shanks mystère résolus.
» Blabla Kingdom Hearts
» Une cicatrice.
» SHIN BYEOL; cette cicatrice ? c'est la blessure de mon passé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: