AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The end and the beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: The end and the beginning    Lun 12 Sep 2016 - 3:04



Plusieurs voix résonnaient discrètement autour de moi sans réellement m’atteindre, depuis plusieurs jours je vivais dans cette parenthèse étrange, dans ce vide incroyablement bruyant. En réalité je n’arrivais plus à donner du lien entre ce qui m’entourait et ce qui se passait en moi, tout me semblait incroyablement surréaliste. Comment avait-il pu mourir ? Comment était-ce possible qu’il ne soit plus dans ce monde, avec moi ? Je n’arrivais pas à comprendre, comment quelqu’un pouvait-être là, vous rendre incroyablement heureuse, puis disparaître du jour au lendemain. Comment est-ce que j’étais censée faire à présent ? Pourquoi lui, pourquoi nous, comment cet hélicoptère avait pu exploser de la sorte, pourquoi je n’avais pas pu voir son corps, pourquoi j’avais mal à ce point.

Je fermais mes yeux une demie seconde quand je sentis de nouveau la panique m’envahir. Je savais pourtant que tout ça était possible, je savais qu’il pouvait mourir à tout moment, je le savais mais je n’en n’avais pas moins mal pour autant. Je serrais nerveusement le poing tout en songeant que ce monde était foutument égoïste, pourquoi m’avait-on pris mon mari ? Le seul homme que j’avais aimé, ce n’était pas un autre qui aurait pu être dans ce foutu hélicoptère ? Je ne voulais pas être là, je ne voulais pas voir son corps ou ce qu’il en restait descendre doucement dans ce trou. Maman avait insisté en assurant qu’il aurait voulu que je sois là, mais moi aussi j’aurais voulu qu’il soit là et ce n’était pas le cas. Mes doigts tremblèrent nerveusement sous la pression de mon poing, mais je ne le dresserais pas pour autant, si je le faisais j’allais craquer, songeais-je.

Je m’étais promis de ne pas verser une larme, je ne leur donnerais pas cette joie de me voir désoeuvrée ; la pauvre Shae qui avait perdu son mari et qui se retrouvait toute seule avec un enfant à sa charge. Quelqu’un pressa mon épaule, je sursautais aussitôt et lançais un regard vers Noah qui me murmura de loin que la cérémonie allait commencer. J’hochais maladroitement la tête et me tournais de nouveau vers ce trou béant où Aaron allait rester. Quelle connerie. Qui pouvait choisir de pourrir dans un endroit pareil, entouré de « ses camarades » et moi bien évidemment je ne rentrais pas dans l’équation.

Les bruits des chaussures lourdes des militaires qui tapaient contre le sol du cimetière me tirèrent de mes pensées, ils posèrent prudemment le cercueil sur le rebord et mon regard ne quitta plus cette boîte immonde. Il était là dedans ? Dans cette chose ridicule ? Alors voila comment finissait mon Aaron, dans une boîte. Je retins un rire nerveux, je ne pouvais pas l’imaginer dans cette chose, mon Aaron toujours le sourire aux lèvres, les yeux rieurs allait rester dans une boîte polie et lisse à souhait.

Les paroles du prêtre rejoignirent le brouhaha incessant qui m’entourait depuis six jours tandis que je continuais de me persuader qu’Aaron allait débarquer et m’affirmer que tout ça n’était qu’une blague. Ça ne pouvait pas finir comme ça. Pourtant il fallait que je me fasse une raison. Je me pinçais les lèvres et fronçais les sourcils en tentant de couper mon esprit. Puis plusieurs coups de feu me sortirent de ma torpeur, je sursautais et détournais pour la première fois mon regard du cercueil pour fixer les hommes qui avaient tiré vers le ciel, j’aperçus Todd qui se tenait droit derrière ce foutu cercueil les larmes aux yeux.

Alors l’un d’eux vint plier le drapeau qu’ils avaient déposé sur sa foutue boîte, il le porta prudemment jusqu’à moi et me le tendis en murmurant quelques paroles. J’attrapais maladroitement le tissu et le serrais entre mes doigts tremblants en me demandant ce que j’étais censée faire d’un foutu drapeau, le drapeau d’un pays qui m’avait retiré mon mari. Le prêtre continua à parler encore longtemps, quelques personnes se levèrent pour dire quelques mots au sujet de mon mari tandis que je restais fermement assise ici. Puis nous fûmes invités à nous lever pour faire un « dernier au revoir », je ne me levais pas et laissais les autres se charger de leur au revoir tout seul, après tout il ne risquait pas de nous entendre depuis sa boîte.

Les minutes passèrent, puis l’espace se vida doucement, maman vint me voir et je m’empressais de lui murmurer que je voulais rester ici encore un peu et que je les rejoindrai à la voiture. Je resserrais mes doigts contre le drapeau et continuais de fixer la boîte. Il m’avait abandonnée, il était parti et m’avait laissé toute seule ici. Je sentis la colère m’envahir tandis que je fixais avec haine cette foutue boîte, les larmes remplir mes yeux et vinrent s’écrouler lourdement sur mes joues. Mon corps entier se mit à trembler tandis qu’un gémissement meurtri s’échappait de mes lèvres.


__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The end and the beginning    Mar 13 Sep 2016 - 0:31


Ces derniers jours me semblaient complètement surréalistes, partout où je me rendais je me sentais comme déconnectée de la réalité. Je ne voulais tout simplement pas voir la vérité en face, je refusais d’accepter le fait qu’Aaron ait pu réellement quitter ce monde. Il faisait partie de nos vies depuis tellement d’années, il était même devenu un vrai pilier de la famille James avec le temps. C’était généralement lui qui animait nos réunions de famille grâce à sa bonne humeur légendaire qu’il trainait partout avec lui. Alors lorsque sa mort nous avait été communiquée j’avais tout simplement refusé d’y croire, il ne pouvait tout simplement pas être déclaré mort du jour au lendemain. J’avais toujours la sensation qu’il finirait bien par débarquer à l’improviste pour nous rassurer, je l’imaginais vêtu de son uniforme. Comme à chacun de ces retours d’OPEX il viendrait nous raconter tout un tas d’anecdotes en rapport avec l’armée et ses derniers mois de missions. C’était exactement de cette manière que les choses auraient dû se passer.

Mon beau-frère aurait dû retrouver sa femme et son fils chez eux, pouvoir les serrer contre lui et leur répéter sans cesse combien ils avaient pu lui manquer durant ces longues semaines passées sans pouvoir les toucher. Cependant à la place il avait fallu que Shae apprenne une nouvelle dramatique ; L’hélicoptère où Aaron se trouvait avait directement été visé par les terroristes et personne n’avait pu se sortir de l’explosion de l’appareil. Maintenant nous étions censés pleurer notre perte et tenter de ne pas imaginer le corps calciné d’Aaron étendu dans ce fichu cercueil décidément trop sobre pour lui correspondre vraiment. Non décidemment les choses n’auraient jamais dû se dérouler de cette manière et l’histoire s’arrêter aussi tragiquement, Aaron ne le méritait pas et Shae ne devrait même pas devoir subir une situation aussi cruelle.

C’est donc ce à quoi je songeais tandis que les amis d’Aaron se succédaient pour raconter quelques histoires le concernant et vanter ses qualités. Je sentis quelques larmes rouler sur mes joues et mon cœur s’alourdir de plus en plus au fur et à mesure du temps qui passait dans cette atmosphère pesante. Je n’osais même pas imaginer l’état de ma sœur, j’avais terriblement mal pour elle… J’aurais volontiers donner ma vie contre celle d’Aaron, juste pour pouvoir la voire sourire de nouveau et effacer toute cette souffrance sur son visage. Shae était très en colère, je n’arrivais pas vraiment à comprendre à qui elle en voulait mais j’imaginais que c’était un tout et je supposais que cet enterrement n’arrangeait rien à son état d’esprit.

Lorsque la cérémonie se termina enfin, tout le monde se leva de sa chaise pour rejoindre la sortie du cimetière. La vie était maintenant censée reprendre pour la plupart des personnes présentes et pendant qu’eux allaient recommencer à vivre normalement, Shae était censée se reconstruire. Je ne savais même pas comment elle était censée se débrouiller pour tenter d’oublier alors que le cercueil de son mari n’était même pas encore recouvert. Le chemin vers la guérison risquait d’être infiniment long et je ne savais même pas si ma sœur allait un jour s’en remettre même si je priais de toute mes forces pour qu’elle parvienne à s’en sortir… Aaron n’aurait jamais voulu qu’elle passe le restant de son existence à être en colère contre la terre entière. Je me pinçais légèrement les lèvres sur cette dernière pensée et demandais à Nath d’aller m’attendre dans la voiture pendant que je rejoignais ma jumelle.

Cette dernière s’était littéralement effondrée, elle pleurait à chaudes larmes et tout ce qu’elle avait contenu depuis la révélation de la mort d’Aaron sortait maintenant. Je m’empressais de la serrer contre moi tout en pensant que je me sentais vraiment impuissante face à sa douleur, j’aurais voulu pouvoir être suffisante afin d’apaiser ses maux mais j’étais consciente que je n’étais pas celle qu’il lui fallait pour s’en sortir, c’était d’Aaron dont elle avait besoin et il n’était plus là pour assumer son rôle de mari.  

C’était une très belle cérémonie. Soufflais-je doucement en glissant ma main dans ses cheveux. Je suis là pour toi, je serais toujours là tant que tu auras besoin de moi… Ajoutais-je en sentant les larmes embuer mes yeux.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: The end and the beginning    Mar 13 Sep 2016 - 23:50


C’était comme si mon coeur s’arrachait en continu, il était là béant et ouvert à toute tempête. J’avais mal, à un point que je n’arrivais pas à décrire. Jusqu’ici j’avais toujours réussi à me remettre de n’importe qu’elle blessure, il suffisait de me concentrer sur autre chose, d’attendre que le temps passe et je finissais toujours par relativiser. Sauf que cette fois-ci je savais que je ne pouvais pas relativiser la mort d’Aaron, il n’y avait rien à relativiser, il était mort tout simplement. Cependant mon esprit se refusait à imaginer l’homme que j’avais toujours aimé impassible, les yeux fermés au fond de cette boîte. Mais je savais très bien que la vérité n’était pas aussi facile, si je n’avais pas pu voir le corps d’Aaron c’était qu’il y avait des raisons, notamment qu’il n’y avait pas de quoi le reconnaître.

Je serrais les lèvres nerveusement quand Phoebe s’installa près de moi, je me laissais allez par ses caresses en regrettant le fait que sa présence ne suffise pas à calmer ma douleur. Cette fois-ci elle était bien trop grande pour que la simple présence de ma jumelle atténue tous mes maux. Je ne savais même plus quoi penser de la situation, j’étais heureuse de la savoir à mes côtés et pourtant j’avais la sensation que la distance n’avait jamais été aussi grande entre nous. Je me sentais seule comme jamais et je n’avais aucune idée de la manière d’arranger les choses, j’avais de toute façon la sensation que rien ne pourrait jamais s’arranger.

Je me laissais glisser dans les bras de ma soeur sans cesser de pleurer en songeant à ce que notre vie aurait dû être. Jamais il n’aurait dû me quitter de la sorte, j’étais incapable de devenir comment j’allais pouvoir continuer sans lui, je n’avais aucune idée de la manière de vivre sans qu’il fasse partie de mon quotidien. Et Mae, il n’avait pas deux ans que son père n’était déjà plus auprès de lui. Il ne comprendrait jamais ce qui se passait et ne se souviendrait sûrement plus d’Aaron, alors qu’il avait tant désiré avoir un enfant. Moi je n’en voulais pas et maintenant c’était moi qui devait m’en occuper alors que lui en était privé.

Je restais encore quelques instants dans les bras de ma soeur avant de lui demander si elle pouvait me laisser seule, je détournais mon regard vers la fameuse boîte et m’en approchais doucement. Je la toisais du regard un long moment et me décidais alors à glisser doucement ma main sur le bois brun, je restais ainsi un long moment tout en songeant à toutes les choses que j’aurais voulu lui dire, mais maintenant c’était trop tard et je ne croyais pas au fait qu’il pourrait m’entendre depuis où il était.

Jusqu’à ce que les étoiles tombent du ciel terminais-je par murmurer en caressant doucement le bois avant de tourner les talons rapidement pour quitter cet endroit.

Je m’efforçais de sécher mes larmes en chemin et rejoins ma famille qui m’attendait devant la voiture. J’aperçus Todd qui se tenait un peu plus loin complètement dévasté, je m’approchais de lui et saisi sa main entre les miennes avant de poser mon regard sur le sien. Je n’aurais pas pensé que la disparition d’Aaron l’affecterait à ce point, pourtant il éclata aussitôt en sanglots et je le serrais maladroitement contre moi dans l’espoir de lui apporter un peu de soutient. Noah se proposa alors pour conduire sa voiture et Nathanaël s’empressa d’affirmer qu’il venait après avoir demandé à Phoebe si elle était d’accord. J’émis une dernière pression sur la main de Todd puis m’éloignais doucement pour aller m’installer à mon tour dans la voiture de mes parents aux côtés de Phoebe.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: The end and the beginning    Mer 14 Sep 2016 - 23:02

Je caressais lentement le dos de Shae tout en me faisant violence pour ne pas pleurer à mon tour, j’étais censée rester forte pour elle. La situation était déjà suffisamment dramatique pour que j’évite d’aggraver la situation en m’effondrant à mon tour. J’étais là pour la soutenir, pour lui fournir toute l’aide dont elle aurait besoin et surtout pour lui apporter un maximum de réconfort et pas le contraire, même si les circonstances étaient compliquées à gérer je devais absolument tenter de garder la tête haute. Ma sœur me coupa d’ailleurs dans mes réflexions lorsqu’elle me demanda peu après si j’étais d’accord pour la laisser seule quelques minutes, je hochais donc tout naturellement la tête avant de glisser mes lèvres sur sa joue une dernière fois pour ensuite quitter les sièges et rejoindre le parking. En chemin je ne pu m’empêcher de me demander comment nous étions censés procéder maintenant que l’enterrement était passé. Comment effacer Aaron de nos esprits et continuer à vivre nos vies comme s’il n’en avait jamais fait partie ? Et surtout comment Shae pouvait-elle se sortir de ce cauchemar avec le moins de séquelles possibles ?

Hayley ne me laissa néanmoins pas le temps de me questionner davantage puisqu’elle m’intercepta juste avant que j’atteigne le parking. Cette dernière souhaitait avoir des nouvelles de Shae. En effet, elle s’inquiétait vraisemblablement beaucoup pour elle mais n’osait pas lui parler directement de peur qu’elle ne se mette en colère, elle n’était même pas certaine de savoir quel genre de parole elle était censée lui dire. Ma cousine se rendait bien compte de la gravité de la situation et se doutait aussi que ma sœur n’aimerait pas être dérangée toutes les deux minutes pour entendre des gens lui dire qu’ils étaient désolés pour elle. Tous ces doutes l’empêchaient donc d’approcher Shae malgré l’intérêt qu’elle lui portait. En guise de réponse, je me contentais de hausser les épaules et de rappeler à Hayley que le mari de ma jumelle était sur le point d’être enterré six pieds sous Terre. En résumé, Shae ne pouvait qu’aller que mal.

Ma cousine fit la moue et se contenta de ma réponse avant de rebrousser chemin pour rejoindre Ben et ses parents qui se trouvaient ensembles. Je me rapprochais ensuite de Nath et déposais ma tête contre son épaule tout en le remerciant intérieurement de ne pas me poser de questions à propos de Shae. Mon regard se posa ensuite sur un Todd complètement dévasté, il fut rapidement rejoint par ma sœur qui s’occupa de l’étreindre. Mon cœur se serra de nouveau face à leur échange tandis que Noah s’imposa doucement en proposant de ramener Todd, mon copain insista ensuite pour les accompagner et tous trois rejoignirent la fameuse voiture. Shae et moi regagnâmes de ce fait celle de nos parents et nous installâmes à l’arrière de celle-ci avant qu’ils ne nous ramènent rapidement chez ma jumelle où un petit brunch avait été organisé à la suite des funérailles.

De nombreuses personnes étaient déjà réunies dans la maison, l’ambiance à l’intérieur était presque aussi pesante que lors des funérailles. Shae quant à elle était complètement absente, son corps était présent mais son esprit divaguait. Elle s’installa sur le canapé et s’immobilisa en fixant le vide. Je sentis de nouveau les larmes embuer mes yeux mais je préférais détourner le regard afin d’éviter de craquer pour de bon. J’eus heureusement l’occasion de penser à autre chose quand je remarquais Morgan au milieu des convives, il était finalement venu… Je me rapprochais de lui afin d’échanger quelques mots et le remercier d’avoir fait le chemin depuis Washington.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The end and the beginning    

Revenir en haut Aller en bas
 
The end and the beginning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» Either I'm going to kill her or I'm beginning to like her.
» Commun - Intrigue 13 - A new beginning - Earthquake
» NJPW The New Beginning in Sapporo
» The beginning of a new life [PV : Logan] terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: