AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mae a un an [Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Mae a un an [Aaron]   Ven 2 Sep 2016 - 1:52


Je remerciais la boulangère et attrapais le paquet qu’elle me tendait avant de mettre rapidement les voiles pour rejoindre ma voiture que j’avais négligemment garée près du trottoir. A vrai dire j’étais sacrément en retard ce soir et j’avais craint de ne pas arriver à l’heure pour récupérer les petits gâteaux que nous avions commandés pour l’anniversaire de Mae. Je poussais un soupire et mis le contact de la voiture en peinant à réaliser qu’il y a un an de ça j’étais en train de souffrir le martyr pour expédier mon fils hors de mon utérus. Mais malgré toutes mes jérémiades ça faisait bien un an que Mae avait pointé le bout de son nez et en fin de compte j’en étais très heureuse, à présent je pourrais difficilement imaginer mon quotidien sans sa petite bouille. J’esquissais un sourire en songeant à mon fils et freinais légèrement en apercevant la pancarte qui indiquait l’arrivée dans notre résidence.

Je me garais sur l’allée du garage et sortis de la voiture avant de rejoindre l’intérieur de la maison. Les petits pas maladroits de Mae résonnèrent sur le sol tandis qu’il s’élançait vers moi, j’esquissais un sourire en l’apercevant et le soulevais du sol pour l’embrasser tandis qu’il criait de joie après m’avoir vu. J’embrassais ses joues plusieurs fois tout en remarquant qu’il était un grand garçon maintenant et que ce soir nous allions fêter ça tous les trois comme il se devait. Je rejoins donc la cuisine où Aaron dressait la table et l’embrassais délicatement avant d’analyser ce que nous allions manger ce soir.

Mae se mit à gazouiller à nouveau et je compris vaguement quelques mots dans son charabia habituel, visiblement il avait regardé papa et l’avait même aidé à tourner la casserole alors il était très content. J’esquissais un nouveau sourire et ne pus résister à embrasser sa joue une nouvelle fois avant d’aller chercher le paquet de la boulangerie. Je le déposais dans le frigidaire en priant pour qu’il n’ait pas été écrasé pendant que je conduisais.

Je suis vraiment arrivée au dernier moment pour récupérer les gâteaux, j’ai eu peur que ce soit trop tard racontais-je en soupirant. Heureusement, j’ai juste eu à écraser quelques piétons et je suis arrivée pile poil, qu’est-ce que je ferais pas pour toi assurais-je à Mae qui préférait continuer à raconter sa vie qu’écouter ma course folle. Tu as passé une bonne journée ? Demandais-je à mon mari avant de m’assoir à table avec Mae sur mes genoux.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Ven 2 Sep 2016 - 3:26


J’esquissais un sourire pendant que Mae mélangeait maladroitement la sauce béchamel et embrassais le sommet de sa tête en lui assurant que j’étais fier de lui et qu’il faisait du bon boulot. Cependant je compris vaguement au baragouinage de mon blondinet que mon baiser ne l’avait pas vraiment enchanté dans la mesure où je l’avais interrompu dans sa préparation. Je rigolais aussitôt en constatant qu’il avait raison et ne pu m’empêcher de penser que nous avions là un vrai petit bout en train très éveillé pour son jeune âge. Je ne me laissais cependant pas le temps de penser à l’anniversaire de Mae qui me déprimait plus qu’autre chose et préférais plutôt reprendre le relais sur ce dernier pour remuer avec un peu plus de dynamisme la sauce. Une fois chose faite, j’incorporais la béchamel à ma préparation de pommes de terre avant de rajouter du gruyère râpé par-dessus avec l’aide de mon fils et enfin je fus libre d’enfourner le gratin.

Quelques instants plus tard, Mae s’activa dans tous les sens et je n’eus pas de mal à comprendre que Shae était de retour. Nous avions droit à la même scène presque chaque soir, mon fils était toujours très ravi de retrouver sa mère et avait des tas de choses à lui raconter. Certes la plupart de ses mots restaient encore incompréhensibles mais ses cris et ses grands gestes ne trompaient cependant pas, ceux-ci nous permettait de saisir que la journée s’était bien passée. Je contemplais mon petit garçon qui s’activer dans les bras de Shae et fus de nouveau déprimé en réalisant qu’il allait déjà souffler sa première bougie.

Heureusement le baiser de ma femme suffit à me rendre ma bonne humeur. Cette dernière profita d’ailleurs d’être dans la cuisine pour ranger la boîte de la pâtisserie tandis qu’elle m’informait avoir craint de ne pas pouvoir récupérer les gâteaux comme prévu étant donné qu’elle était sortie tard du boulot. Elle ajouta qu’il lui avait suffit d’écraser plusieurs piétons pour être à l’heure, je ne pu m’empêcher de rouler des yeux avant d’esquisser un sourire avant qu’elle ne me demande comment ma journée s’était passée. Je la fixais tandis qu’elle s’installait derrière la table avec notre fils sur les genoux et me contentais de hausser les épaules pour ensuite vérifier l’état de ma recette qui cuisait dans le four.

C’est une bonne chose, il vaut mieux pouvoir manger de bons gâteaux que se préoccuper de la vie de gens qu’on ne connait pas après tout. Assurais-je ironiquement. Ma journée a été très longue, chaque geste de Mae m’a rappelé qu’il a aujourd’hui un an et que le temps passe beaucoup trop vite à mon goût. Me lamentais-je en sortant le plat du four. Et toi comment ça s’est passé aujourd’hui ? L’interrogeais-je à mon tour.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Lun 5 Sep 2016 - 0:19

J’esquissais un sourire quand Aaron affirma qu’après tout il était plus important de se soucier de pouvoir manger de bons gâteaux que de la vie d’autres personnes, surtout si elles étaient sur notre chemin. Cependant mon mari quitta rapidement son ton léger pour remarquer à quel point sa journée avait pu être longue étant donné qu’il n’avait fait que penser à notre fils qui grandissait bien trop vite à son goût. Je fis la moue à mon tour et baissais mon regard Mae qui s’amusait enrouler mes cheveux autour de ses doigts en racontant je ne sais quoi à propos de « mamie ». Pour ma part j’étais plutôt heureuse de voir Mae grandir, j’avais hâte de le voir prendre en autonomie et devenir un vrai petit garçon. Bien évidemment il était adorable quand il était bébé, mais ce n’était pas pareil et je trouvais que la complicité que nous pouvions avoir avec lui à présent n’était pas la même que lorsqu’il pouvait uniquement gazouiller et crier.

Mon mari me demanda ensuite comment c’était passée ma journée, j’esquissais aussitôt un sourire en songeant à l’opération incroyable que j’avais eu la chance de réaliser. Il y avait eu un gros accident sur l’autoroute, alors nous avions eu le droit à une journée très mouvementée aux urgences, malheureusement j’avais dû renoncer à rester plus longtemps étant donné que je devais être à la maison ce soir pour le dîner. En plus de ça j’avais appris que le jury fixé pour ma soutenance de thèse aurait lieu dans trois mois, la date avait été fixée et à présent je ne pouvais plus faire marché arrière.

Oh allez tu ne vas pas déprimer maintenant sinon tu n’as pas terminé affirmais-je simplement en songeant à tous les anniversaires à venir. Oh oui c’était super, il y a eu un énorme accident de voiture pas loin de l’hôpital donc j’ai eu de quoi m’amuser jusqu’à ce soir, et j’ai enfin la date de ma soutenance l’informais-je en faisant la moue. Je vais essayer de contacter Tompson, peut-être que ça l’intéresserait de venir y assister assurais-je pensivement.

Je sortis de mes réflexions pour fixer de nouveau Mae qui avait décidé de quitter mes jambes pour partir rejoindre son père de sa démarche toujours aussi peu adroite. Il tira maladroitement sur son jean pour attirer son attention et commença à lui parler avant de lâcher un « manger », je fronçais légèrement les sourcils en tentant de comprendre ce qu’il voulait dire, mais j’imaginais qu’il s’impatientait de nous voir discuter. Je me décidais donc d’aller chercher un de ses petits cadeaux que j’avais acheté, et lui tendis l’emballage une fois revenue dans la cuisine. Mae s’empressa de le saisir sans réellement comprendre et je l’aidais à déchirer le papier qui dévoila un super stéthoscope que j’avais acheté un peu plus tôt dans la semaine.

Comme ça tu vas pouvoir jouer au docteur comme maman assurais-je en rigolant avant de le passer autour de son cou pour lui montrer comment faire et il s’empressa d’aller ausculter la jambe de son père.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Lun 5 Sep 2016 - 22:39

Je me contentais de hausser les épaules quand Shae m’assura que je n’allais pas m’en sortir si je commençais à faire la tronche à chacun des anniversaires de notre enfant. Eh bien oui, peut-être qu’elle n’avait pas tort là-dessus mais j’étais triste parce que Mae risquait certainement d’être mon unique bébé alors je voulais pouvoir profiter de lui en tant que tel au maximum, seulement le temps semblait jouer en ma défaveur. En dehors de cette petite contrariété j’étais néanmoins très heureux de pouvoir fêter l’anniversaire de mon fils en compagnie de sa mère. Nous n’avions pas passé de moments comme celui-là depuis un certain temps maintenant alors c’était plaisant de pouvoir remédier au problème dans ces circonstances. C’était d’ailleurs également l’occasion pour Shae de me raconter sa journée dont elle n’était pas peu fière. Elle avait vraisemblablement adoré soigné les nombreuses victimes d’un gros accident de voiture.

Cette information me donna le sourire, en réalité je trouvais ma femme assez paradoxale dans la mesure où elle n’était pas censée se réjouir lorsqu’un tel accident devait se produire dans les alentours mais je me doutais que son excitation venait surtout du fait qu’elle avait pu opérer un bon nombre de ces malheureux patients. Shae trouva également le moment opportun pour m’annoncer qu’elle était maintenant au courant de la date de sa soutenance. Je ne pu m’empêcher de lui faire les gros yeux tout en pensant que l’instant fatidique se rapprochait de plus en plus et qu’elle arrivait enfin au bout de son parcours ce qui en soit était une vraie bonne nouvelle. L’intéressée songeait donc à informer Tompson de cette fameuse date afin qu’il puisse se libérer pour pouvoir y assister.

Tu sais que les couples normaux n’ont pas ce genre de conversation ? Ce n’est pas censé être amusant un accident de voiture. Notais-je en rigolant légèrement. Oh vraiment ? C’est pour quand ? Ne stresse pas trop, tu vas être la meilleure. Enchainais-je sincèrement. Peut-être oui, tant qu’il ne t’embrigade pas dans l’armée de nouveau. Conclus-je faussement sérieux.

Une petite pression sur ma jambe me tira de ma conversation, je baissais aussitôt le regard vers Mae et esquissais un sourire tandis qu’il cherchait à me faire comprendre qu’il était plutôt affamé. Je m’accroupis alors auprès de mon fils tandis que Shae s’empressa de lui ramener l’un de ses cadeaux d’anniversaire. Notre petit blondinet pu donc déballer un joli stéthoscope, sa mère lui indiqua d’ailleurs comment l’utiliser et Mae se dépêcha de l’essayer contre ma jambe. Je ne pu m’empêcher de rire et embrassais le sommet de sa tête avant de me redresser pour ramener à mon tour un gros paquet parfaitement emballé. Shae et moi aidâmes notre petit asticot à retirer le papier avant que celui-ci ne fixe la grosse boîte qui se présentait à lui dubitativement.

C’est tes grands-parents Hudson qui ont estimé que tu étais assez grand pour conduire ta propre moto. Lui expliquais-je tandis qu’il me fixait sans comprendre réellement ce que je lui racontais. Tu crois que ça le fait un docteur à moto ? Demandais-je ensuite à Shae en sortant l’engin de son emballage afin que notre fils puisse l’essayer.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Mar 6 Sep 2016 - 1:45

J’esquissais un sourire quand Aaron affirma que notre discussion était loin d’être celle d’un couple normal étant donné que je me réjouissais d’un accident de la route. A vrai dire j’étais bien triste pour les personnes à qui c’était arrivé, mais à titre personnel je trouvais ça toujours très intéressant, j’adorais l’adrénaline que provoquaient ces situations, c’était un sentiment indescriptible que celui de tenir la vie de quelqu’un entre ses mains. Mon mari poursuivit en réagissant à l’annonce de ma soutenance de thèse, il voulait savoir quand elle allait avoir lieu avant de me rassurer sur le fait que j’étais la meilleure et que je n’avais pas de quoi stresser. J’haussais doucement les épaules tout en songeant que je ne stressais pas plus que ça, j’étais plutôt sûre de moi et si on m’envoyait à la soutenance c’était parce que ma thèse était aboutie.

Si c’est très amusant, surtout quand il y a des bras qui pendent et des bouts d’estomacs à l’air libre affirmais-je sincèrement avant de rigoler. C’est le 17 janvier l’informais-je simplement. Pourquoi tu veux que je stress ? S’ils m’envoient à la soutenance c’est que mon travail est bon normalement assurais-je en fixant Mae qui agitait le bout du stéthoscope dans les airs. N’importe quoi, de toute façon c’est toi qui va partir, je suis obligée de rester maintenant ajoutais-je sans quitter mon fils du regard.

Mon mari disparu ensuite pour aller chercher je ne sais quoi, il revint avec un grand emballage qui contenant une petite moto pour notre fils, je fis la moue en fixant l’engin et en me demandant comment Mae allait pouvoir manier ce truc alors qu’il tenait à peine sur ses propres jambes. Je ne tenais pas spécialement à ce qu’il se retrouve coincé sous sa moto dans un coin, songeais-je dubitativement. Néanmoins Aaron sorti l’engin de l’emballage et le tendit à Mae qui l’attrapa sans trop comprendre, il le fixa d’un air peu convaincu avant de retourner à son stéthoscope qu’il avait posé sur César qui passait par là. Notre gros matou lui lança un regard agacé mais se laissa tout de même faire sans broncher.

T’es sûr qu’il ne va pas se faire mal avec ce machin remarquais-je d’un ton dubitatif. Ça pourrait faire un docteur rock’n’roll, mais il n’a pas l’air de trop apprécier ces engins pour le moment assurais-je en rigolant. Il a raison, la médecine c’est plus drôle et moins dangereux affirmais-je tout en songeant que j’allais quand même devoir le mettre sur ce jouet pour l’envoyer en photo aux parents d’Aaron.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Mar 6 Sep 2016 - 23:43

Je fis légèrement la moue quand Shae m’affirma que son boulot était au contraire très amusant, surtout lorsqu’elle faisait face à des bras cassés, au sens propre du terme ou encore à des bouts d’estomacs à l’air libre. Décidemment son boulot ne me donnait vraiment pas envie de me reconvertir, j’étais déjà plutôt mal à l’aise quand nous devions faire face à des blessures du même genre lors de missions sur le terrain et notamment lors de grosses explosions alors bosser en sachant que ce genre de « blessures » pouvait facilement être une routine ne me séduisait pas du tout contrairement à ma femme. Quoiqu’il en soit elle m’annonça que sa soutenance aurait lieu le 17 janvier que contrairement à ce que je pensais elle n’était pas du tout stressée et même plutôt confiante dans la mesure où ses responsables ne l’auraient jamais envoyée s’ils n’étaient pas certains que son boulot était correct. J’esquissais un large sourire, sincèrement heureux de constater qu’elle était toujours aussi sûre d’elle. Celui-ci s’évanouit cependant rapidement quand elle mentionna mon retour dans l’armée.

Appétissant cette affaire, enfin après ce que tu as fait à Nath je crois que je peux supporter toutes tes histoires sanguinolentes. Me moquais-je. Tu as encore un peu de temps pour le voir arriver, je suis content que tu sois aussi confiante. Tu es très sexy quand tu es déterminée. Lâchais-je sur un ton enjôleur en veillant à ce que Mae soit trop occupé avec son stéthoscope pour s’intéresser à nous. Ça aussi on a le temps de le voir arriver. Conclus-je finalement sur un ton plus sérieux en l’attirant à moi pour embrasser ses cheveux tendrement.

Après l’ouverture du gros cadeau de Mae, Shae sembla plutôt dubitative, elle me demanda d’ailleurs si j’étais certain que notre fils ne pouvait pas se faire mal avec la fameuse moto. Je haussais les épaules tout en pensant qu’il valait mieux superviser de toute manière. Mais j’étais néanmoins assez d’accord avec elle quand elle décréta que notre fils allait devenir un docteur rock’n’roll bien que l’engin ne plaise pas particulièrement à Mae qui semblait plutôt obnubiler par son joli stéthoscope. Ma femme jugeait d’ailleurs que cet outil était beaucoup moins dangereux et plus drôle aussi, ce qui m’arracha un petit rire nerveux.

Si… Il est encore un peu petit mais mes parents étaient contents, ils ont tendance à le vieillir. C’est leur premier petit-enfant aussi, il ne faut pas leur en tenir rigueur, Mae jouera avec d’ici quelques mois. Assurais-je sur un ton déterminé. Bon qu’est-ce que tu dirais de passer à table avant de terminer l’ouverture de tes cadeaux petit asticot ? Interrogeais-je mon fils en me baissant à sa hauteur.

Ce dernier fut soudainement très enjoué à l’idée de manger mais décida néanmoins de vérifier le cœur de sa mère et le mien avant d’aller se placer près de sa chaise haute, enfin plutôt les pulsations du tibia de Shae et celles de ma joue mais au moins il était prévenant. Je ne pu m’empêcher de rire tandis que Shae s’occupait de l’amuser pendant que je réchauffais les assiettes dans mon coin tout en veillant sur ma jolie petite famille.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Jeu 8 Sep 2016 - 23:02

J’esquissais un léger sourire quand Aaron affirma que mes histoires sanguinolentes ne lui faisaient plus rien après l’affaire Nathanaël. De toute façon ce qui était arrivé au copain de ma soeur n’avait rien à voir avec ce qu’il avait pu vivre sur le terrain lorsqu’il était à l’armée, j’étais même étonnée qu’il soit si sensible à ce sujet en exerçant un tel boulot. Mon mari poursuivit en affirmant qu’il était heureux de me voir aussi confiante au sujet de ma soutenance de thèse, visiblement j’étais très « sexy » quand j’étais déterminée. Je lui lançais un regard amusé et me laissais faire quand il m’attirait à lui en affirmant que nous avions encore un peu de temps avant de parler de son retour à l’armée. A vrai dir je n’en n’étais pas aussi convaincue que ça, je savais très bien qu’on le pressait à revenir dans les rangs, il hésitait sûrement à cause de Mae et de moi, mais je me doutais bien que d’ici peu il viendrait me demander conseil quant au fait de partir ou non.

Je suis une James, les James sont toujours très confiants assurais-je en rigolant avant de me demander s’il me trouvait réellement aussi sexy que ça, après tout j’avais la sensation d’agir de manière habituelle. Tu parles, Mae a déjà un an, tu le dis toi même le temps passe trop vite affirmais-je simplement avant de glisser mes bras autour de sa taille.

Mon mari me fit ensuite remarquer que ses parents avaient tendance à vieillir notre fils étant donné qu’il était leur unique petit-enfant. Je posais mon regard sur Mae tout en songeant que si ça les déprimaient à ce point ils auraient mieux fait de faire un autre enfant après Aaron. Après tout c’était essentiellement pour ça que maman avait voulu Noah, ça ne servait à rien de se contenter d’un enfant si c’était pour après avoir un manque d’affection croissant envers ceux-ci. Pour ma part Mae me suffisait amplement et je ne voulais absolument pas d’un autre enfant alors j’imaginais que la question ne se posait pas.

Je me contentais de garder le silence et m’installais tranquillement à table après avoir glissé Mae sur sa chaise haute. Je m’amusais à l’ausculter avec son stéthoscope ce qui visiblement le faisait beaucoup rire et ce fut l’arrivée du dîner qui coupa notre petit jeu. Je fixais avec envie le bon plat que nous avait préparé Aaron tout en songeant que j’étais bien satisfaite d’avoir un mari aussi adroit que le mien, je n’avais pas de quoi me plaindre à ce sujet.

Tu as bien cuisiné avec papa j’espère, parce que quand maman sera vieille et fripée tu auras intérêt à lui préparer des aussi bons plats que ceux-là affirmais-je à l’intention de Mae en prenant un air sérieux.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   Ven 9 Sep 2016 - 23:55

Je ne pus m’empêcher de rire et surtout d’être d’accord quand Shae affirma que son caractère venait de ses racines, en effet elle estimait que chaque James était toujours très sûr de lui et elle avait parfaitement raison. Noah était lui aussi très déterminé, il avait notamment eu le temps de le prouver tout au long de son parcours professionnel et ce jusqu’à la réalisation de son rêve : la compétition en F1. Phoebe aussi était plutôt sûre d’elle, certes beaucoup moins que ses frères et sœurs mais à force de la côtoyer je n’avais pas pu m’empêcher de remarquer qu’en général elle obtenait toujours ce qu’elle désirait d’une façon ou d’une autre. J’aurais pu terminer mon petit détail de la famille James là-dessus mais c’était sans compter sur beau-père, monsieur James était sans aucun doute le plus confiant de tous, son caractère n’était d’ailleurs pas toujours bon pour son entourage mais au moins il avait transmis le gêne à Shae.

Oui j’ai pu le constater après toutes ces années passées à côtoyer ta famille. Peut-être que Mae suivra cette voie. Enfin en tout cas il sait déjà parfaitement se faire comprendre alors j’imgine qu’il suivra ton exemple. Affirmais-je en contemplant mon fils.

Je décidais néanmoins de ne pas répondre à Shae au sujet de l’armée, je voulais bien qu’elle me sert dans ses bras mais je refusais d’aborder des sujets aussi fâcheux maintenant. Nous aurions tout le temps de reparler de ma réintégration et aujourd’hui n’était pas le bon moment. Je préférais nettement me préoccuper du dîner de ce soir et des assiettes de ma femme et mon fils plutôt que de songer au moment où je serais censé les abandonner. Je fixais donc distraitement ma petite famille et esquissais un sourire en réalisant que sans eux je ne représentais vraiment pas grand-chose. C’est donc avec cette pensée en tête que j’apportais les plats à table avant que Shae se mette à conseiller Mae à propos de la cuisine, enfin elle voulait plutôt le mettre en garde et lui rappeler qu’un jour elle aurait certainement besoin que son fils lui prépare de bons petits repas alors elle souhaitait que ceux-ci soient aussi bon que les miens. Je ne pu m’empêcher de rire et secouais la tête en glissant une part de gratin dans chaque assiette.

Le repas se déroula dans cette ambiance calme et se fut vraiment agréable de partager ce petit moment juste tous les trois malgré l’occasion. J’imaginais que madame James ne tarderait de toute façon pas à organiser une fête pour l’anniversaire de son petit-fils alors nous aurions largement le temps de se réunir en famille plus complète. Pour l’heure ce petit comité nous suffisait amplement et Mae semblait ravit également. Il termina d’ailleurs d’aller ouvrir ses derniers cadeaux même si son jouet préféré restait le fameux stéthoscope avec lequel il pouvait ausculter tout le monde.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mae a un an [Aaron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mae a un an [Aaron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: