AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Détroit, Michigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian James
Bonobo ❖
avatar

Messages : 469
Loisirs : être grincheux
Age : 54
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Pilote
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Lun 23 Mai 2016 - 23:57


Je ne pu m'empêcher de ricaner tant le comportement de Mike était amusant, il était comme un gosse qui attendait l'ouverture de Disneyland en période de Noël. En réalité mon ami attendait avec impatience le début d'un combat qui s'annonçait d'ors et déjà très prometteur et qui risquait de fasciner toute l'assemblée. Après tout cela faisait des lustres que cette rencontre entre Floyd Mayweather et Manny Pacquiao était vendue comme le « combat du siècle », les places s'étaient écoulées très rapidement et Mike m'en parlé depuis un moment. C'est d'ailleurs pourquoi mon ami n'aurait clairement pas pu se trouver ailleurs qu'ici étant donné qu'il était parvenu à obtenir des billets d'entrée, je m'étais donc retrouvé entraîné dans ce voyage un peu contre ma volonté mais j'en étais assez satisfait au final. Il est vrai qu'en ce qui me concernait je n'étais pas forcément amateur de boxe, j'avais surtout commencé à m'y intéresser quand Mike s'était lancé dans l'aventure et depuis je suivais plus ou moins les résultats de certains boxeurs mais je ne me passionnais pas plus que ça pour la discipline. Cependant cet affront risquait d'être différent des autres d'après tout le monde alors j'espérais pouvoir profiter d'un beau spectacle.

De toute manière je devais bien reconnaître que je n'avais pas grand-chose de mieux à faire, j'étais même soulagé d'être en compagnie de Mike pour le week-end parce que je me sentais vraiment seul depuis quelques temps. En règle générale je n'étais pas contre des instants de solitude mais cette fois les choses étaient bien différentes dans la mesure où c'était ma propre famille qui avait décidé de me tourner le dos. Je pensais malgré tout pouvoir arranger les choses avec Ollie lorsqu'elle rentrerait de vacances mais il n'en était rien et c'était même pire que ce que j'avais pu imaginer. Elle avait tout simplement décidé de s'éloigner de moi durant une période et de retourner vivre dans l'appartement de sa mère. J'étais complètement perdu avec ce nouveau revirement de situation, je ne savais plus ce que j'étais censé faire et pourtant je voyais parfaitement que je perdais peu à peu ma femme.

Je retins un soupire et préférais me ré-intéresser à mon environnement actuel pour éloigner toutes ces pensées encore quelques heures de mon esprit et profiter d'être loin de tout ça. Je n'eus d'ailleurs pas trop de mal à me concentrer sur autre chose que sur ma relation houleuse avec Ollie puisque Mike semblait en pleine conversation avec l'homme installé à ses côtés. Je me penchais légèrement afin d'essayer de comprendre de quoi ils parlaient.

Je te lâche deux minutes et tu en profites pour embêter les gens. Taquinais-je Mike gentiment avant de sourire à son nouvel ami.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Mike Irons
Joker ♠
avatar

Messages : 59
Loisirs : Etre super viril
Age : 55
Localisation : Brooklyn

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mar 24 Mai 2016 - 0:37



Je fixais avec intérêt le ring qui se dressait devant nous tout en songeant que j’aurais tout donné pour retourner me battre à mon tour, l’ambiance des salles d’entraînement me manquait tellement et même si j’y retournais souvent ça n’avait rien à voir avec le fait de se tenir réellement sur le ring. Enfin j’imaginais que vu mon âge je ne vaudrais pas grand chose, je poussais un soupire résigné tout en pensant que ma vie était foutu maintenant que j’avais mal au dos les jours où il pleuvait, j’avais toujours cru que c’étaient des conneries mais à présent je sentais tout le poids de ma vieillesse me tomber dessus. Même Lenny commençait à être vieux et s’approchait dangereusement de la trentaine sauf que lui il avait encore la vigueur de l’âge et moi j’étais déjà croulant et ramolli par les années. Je jetais un regard en biais en direction de Julian en me disant que malgré tout je n’étais pas aussi ratatiné que lui, il avait clairement l’air d’un vieux pépé et il était déjà grand-père, moi j’étais tranquille de ce côté-là.

Je fus quelque peu rassuré par ces pensées et fixais de nouveau les alentours avec le sourire aux lèvres, après tout je n’allais pas me prendre la tête aujourd’hui alors que j’allais assister au combat de boxe de l’année celui que tout le monde rêvait de voir en vrai et auquel j’avais obtenu des très bonnes places. Je restais pensif un instant jusqu’à ce qu’une grosse voix me tire de mes pensées, je détournais le regard vers la personne qui s’était assise à mes côtés et eu aussitôt la bougeotte. Merde c’était Jai Myers, je restais un instant éberlué et tournais rapidement le regard vers Julian qui n’en n’avait visiblement rien à foutre et qui devait simplement penser à sa femme qui ne voulait plus de lui avant de me tourner de nouveau vers le type.

Je n’arrivais pas à croire que je sois assis à côté de lui ce soir, ce type était le nouveau prodige du milieu, enfin il ne faisait qu’arriver dans le domaine mais il s’était déjà fait une place en or et s’assurait une ascension certaine vers le sommet. Je décidais donc de l’aborder en affirmant que j’avais regardé son dernier match et que j’avais été très impressionné, je m’empressais de l’informer que j’avais moi-même fait de la boxe de manière professionnelle pour pas qu’il ne me prenne pour un idiot. J’avais l’impression d’être comme un gamin devant son idole alors que ce type pourrait être mon fils. Le fameux Jai sembla quelque peu ennuyé de prime abord et n’exprima pas grand chose avant de me demander dans quel lieu j’avais progressé, je m’empressais de lui répondre et fus satisfait de voir la discussion s’enchaîner tranquillement. Julian vint rapidement couper court à ma discussion passionné en affirmant qu’il me laissait tranquille deux minutes et j’allais embêter les autres, je lui lançais un regard en coin et le fixais un instant avant de détourner de nouveau le regard.

La ferme le vieux je m’entretiens avec un collègue assurais-je en plaisantant. Il a fait de la F1, c’est un sport de planqué il ne peut pas comprendre affirmais-je à l’intention de Jai en tapotant la joue de Julian.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mar 24 Mai 2016 - 2:18


Je fixais l'écran de mon téléphone avec ennuie tout en pensant que je détestais vraiment devoir poireauter en attendant un combat, surtout lorsqu'il était question de ce genre d'affront. Les deux adversaires faisaient durer le suspens jusqu'au bout et tout le monde commençait à s'impatienter dans la salle en attendant les deux champions. Il fallait aussi reconnaître que ce match était très attendu alors je comprenais l'excitation de tous les spectateurs. Cependant en étant moi-même boxeur de profession, j'estimais qu'être de ce côté du ring avait un côté bien moins palpitant. Je rêvais d'être à la place de Pacquiao pour pouvoir mettre une bonne raclée à Mayweather et j'espérais un jour pouvoir affronter ce dernier. Après tout j'avais un bon niveau et je commençais à me faire un nom dans le milieu, les amateurs de boxe me reconnaissaient peu à peu dans la rue et mon portrait était de plus en plus régulièrement en couverture de magasines sportifs. J'étais le nouvel espoir de la boxe américaine et j'avais bien l'intention de me maintenir dans ce sens, je voulais pouvoir remporter le plus de combats possibles et que l'on finisse par me redouter comme Mayweather l'était aujourd'hui.

Je n'eus néanmoins pas le loisir de rêvasser plus longtemps puisqu'un type était en train de s'adresser à moi et ne semblait pas vouloir lâcher l'affaire. Ce dernier avait visiblement regardé mon dernier combat, si bien que monsieur jugé que j'avais été bon. Je l'observais de manière sceptique en me demandant ce qu'il me voulait avant qu'il ne m'explique avoir déjà été professionnel. Je hochais donc simplement la tête tout en pensant que son cas m'intéressait déjà un peu plus, après tout j'avais du temps à tuer en attendant les deux boxeurs sur le ring. Nous discutâmes donc boxe quelques minutes avant qu'un autre type ne vienne interrompre notre conversation, je fixais celui-ci tout en pensant que son visage ne m'était pas inconnu pour le coup et les choses devinrent bien plus évidentes quand l'ancien boxeur m'informa que son ami avait fait carrière dans la F1.

J'étais sûr que ton visage ne m'était pas inconnu. Lâchais-je en fixant James de nouveau. J'ai cru comprendre que ton fils me volait pas mal la vedette en ce moment, c'est lui qu'ils préfèrent choisir pour faire les couvertures de magasines apparemment. Ajoutais-je.

En effet, Noah James était l'autre « étoile montante » de l'année. Certes pas dans le même domaine mais les magasines bataillaient régulièrement pour savoir qui ils décideraient d'afficher en une entre le pilote et moi. J'étais parfaitement conscient que cette situation était plutôt naturelle en soit puisqu'il était jeune et doué. Nous étions visiblement deux dans le même cas et n'avions aucun moyen de nous départager. J'aurais néanmoins préféré qu'il se découvre des talents un peu plus tard histoire que je puisse me démarquer sans me retrouver dans l'ombre du fils prodige.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Julian James
Bonobo ❖
avatar

Messages : 469
Loisirs : être grincheux
Age : 54
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Pilote
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mer 25 Mai 2016 - 1:03

Je me retins de donner un coup à Mike après qu'il m'ait appelé « le vieux » et me contentais de le fusiller du regard tout en pensant qu'il était aussi ancien que moi après tout. En plus de ça je le trouvais plutôt mal placé pour parler puisque lui aussi était en retraite depuis un moment et ce statut faisait vraiment de nous des vieillards. Bon certes j'étais le premier de nous deux à être devenu grand-père mais nous ne jouions pas vraiment à égalité puisque j'avais trois enfants contrairement à lui qui n'avait que Lenny alors j'estimais que j'avais d'office eu trois fois plus de chances que lui de devenir « papy » et même plutôt deux fois qu'une d'après les dernières nouvelles. Nous n'avions pas l'air fort malin en tout cas à se taquiner sur nos âges et de toute façon je refusais de croire que j'étais dépassé ou quoique ce soit. J'étais encore en forme, je me nourrissais bien et je continuais le sport de manière intensif alors je n'avais aucune raison de dépérir dans mon coin. Il était de toute manière exclu que je termine comme tous ces vieux qui préféraient s'affaler devant des jeux télévisés plutôt que de s'entretenir ou de profiter de la vie. Et puis Mike était également en très bonne forme physique, nous avions tous gardé la face malgré les années pour être franc.

Je préférais néanmoins pouvoir observer la nouvelle génération de sportif et nous avions visiblement devant nous un tout jeune boxeur d'après Mike. Le colosse me lâcha alors le plus naturellement du monde que mon visage ne le laissait pas indifférent et qu'il comprenait pourquoi grâce aux informations de mon ami. Notre interlocuteur du moment ma lâcha d'ailleurs que Noah était en train de lui voler la vedette puisque c'était davantage mon fils qui faisait les couvertures des magasines ces derniers temps et le boxeur se retrouvait relégué au second plan. J'esquissais un sourire en coin tout en pensant que j'étais très fier de mon pilote de fils, son nom résonnait un peu partout et maintenant même dans les salles de boxe alors j'avais clairement de quoi me vanter. Noah allait avoir une très grande carrière devant si tout se passait bien pour lui, il était encore plus doué que moi et baignait dans le milieu de la F1 depuis toujours alors il partait avec un sérieux avantage contrairement aux autres.

Bien sûr, je me souviens aussi de toi maintenant. Mike t'a déjà mentionné une fois où tu apparaissais justement dans l'un des magasines où mon fils faisait la couverture. L'informais-je en souriant en coin. Peut-être que tu ne te démarques pas assez dans ton domaine, enfin pas aussi bien que Noah dans le sien... Supposais-je ensuite alors qu'il me toisait avec un air désabusé. Ça va je plaisante, mon fils est tout nouveau sur le marché du sport, tu sais sûrement ce que c'est si tu es aussi doué que Mike l'affirme. Conclus-je en haussant les épaules.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Mike Irons
Joker ♠
avatar

Messages : 59
Loisirs : Etre super viril
Age : 55
Localisation : Brooklyn

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mer 25 Mai 2016 - 19:32

Je fixais Julian et Jai sans vraiment comprendre comment la discussion était passée sur Noah, il faut dire que depuis que le petit James avait signé son contrat chez Mercedes Julian ne cessait de s’enthousiasmer dans tous les sens, bon à vrai dire je comprenais tout à fait j’en aurais fait de même si c’était arrivé à Lenny mais mon fils n’était pas très décidé à aider son vieux père à se vanter devant ses potes. Je me contentais donc de vivre la signature du contrat de Noah comme si on parlait de Lenny après tout c’était mon petit neveu, dommage que je n’ai pas été son parrain à lui, songeais-je un instant. Enfin non pas que Phoebe faisait un boulot inutile mais ce n’était pas elle qui allait m’obtenir des super places pour des matchs de basket ou de boxe, elle pourrait éventuellement m’être utile si je décidais de tuer quelqu’un, mais sinon je ne pouvais pas faire grand chose de son boulot.

Je poussais un soupire et écoutais Julian insinuer que Jai était nul pour que son fils lui vole la vedette sur les couvertures je fis les gros yeux et poussais son visage vivement en brayant qu’il était un imbécile. C’était juste que son fils était beau comme un coeur et tout neuf, il faisait trembler le coeur de ces dames et puis c’était tout. Heureusement Julian rattrapa sa bourde et assura qu’effectivement son fils était nouveau dans le domaine alors il déchainait les passions, oui et puis il avait un père hyper connu aussi ça jouait aussi. Je n’imaginais même pas la pression qui allait être mise sur ce gosse une fois qu’il concourait réellement, ils allaient sûrement tous le comparer à son père et de mon côté je ne pensais pas que ce soit une très bonne idée d’avoir signé dans la même écurie que son paternel, mais après tout ce n’était pas mes affaires.

Puis aussi il a un père super connu dans le domaine ça aide remarquais-je d’un air innocent. Tu feras moins le malin quand ils diront qu’il est plus sexy et doué que toi à l’époque assurais-je en repensant à tous les tops débiles qu’on pouvait lire dans les magasines.

Je me souvenais encore de l’époque où Julian était à l’apogée de sa popularité et qu’il sortait quasi toutes les semaines un magasine people avec sa tête en couverture en assurant qu’il était l’homme le plus sexy ou je ne sais quoi, ce délire était vraiment aller loin d’ailleurs. Je fixais un instant Julian tout en songeant qu’il avait le nez de travers et les yeux trop écartés, vraiment je ne voyais pas trop ce qu’on pouvait lui trouver hormis qu’il était riche.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Jeu 26 Mai 2016 - 0:43

Je fus plutôt flatté d’apprendre que ce dénommé Mike me considérait comme un bon boxeur, en effet ma carrière ne faisait que débuter alors je prenais toujours les compliments quand ils venaient et ceux de ce fameux Mike avaient d’autant plus de valeurs puisque qu’il était lui-même un ancien professionnel. Enfin Julian James ne semblait pas tellement d’accord avec son ami puisque lui prétendait que je n’étais sûrement pas aussi bon dans ma discipline que son fils dans la sienne, ce qui expliquait pourquoi James Junior me faisait régulièrement de l’ombre. Je me retins de le fusiller du regard et préférais rester calme malgré mon agacement. L’ancien pilote s’empressa alors d’ajouta qu’il « plaisantait » et que la soudaine notoriété de son gamin s’expliquait par le fait qu’il débarquait tout juste dans la cour des grands, apparemment j’étais censé savoir de quoi il voulait parler. En tout cas Mike avait été tout autant dépité par les paroles de James puisqu’il avait aussitôt réagit à ses mots et je lui en étais plutôt reconnaissant même si je pouvais parfaitement me débrouiller seul pour défendre ma cause.

En tout cas l’ancien boxeur toucha dans le mille lorsqu’il remarqua que le petit James avait un papa qui était déjà passé par là dans le passé, forcément leur histoire de famille inspirait un bon nombre de journalistes. De mon côté je n’étais pas autant aidé, enfin je préférais nettement me débrouiller tout seul qu’évoluer grâce à mon paternel pour être honnête. Je n’aurais pas été à l’aise du tout si les gens s’étaient mis à me comparer sans arrêt avec quelqu’un d’autre. De son côté Mike était plutôt persuadé que le fils prodige allait voler la vedette à son géniteur étant donné qu’il serait certainement plus « sexy » et « doué ». J’esquissais un sourire en coin tout en pensant que c’était le risque dans ce type de situation.

Je préfère me débrouiller tout seul et être reconnu pour mon talent plutôt que grâce à un membre de ma famille. Déclarais-je en haussant les épaules. A chacun sa manière de percer dans son domaine après tout et que le meilleur l’emporte. Ajoutais-je simplement.

Bon je devais bien admettre que ce petit duo de grand-père était assez atypique dans le genre et plutôt amusant même si James avait voulu me provoquer. Dans le pire des cas j’aurais toujours deux joyeux lurons avec qui tuer le temps si jamais le match s’avérait être complètement pourrit.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Irons
Joker ♠
avatar

Messages : 59
Loisirs : Etre super viril
Age : 55
Localisation : Brooklyn

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Dim 29 Mai 2016 - 22:51

Je fis légèrement la grimace quand Jai remarqua qu’il préférait percer dans son coin sans avoir à compter sur personne, j’étais quelque peu désabusé par sa manière d’agir, enfin certes il pouvait penser ce qu’il voulait à ce sujet, mais ce n’était pas parce que Noah perçait grâce à son père qu’il n’était pas « doué » ou méritant. Enfin j’osais imaginer qu’aussi connu que pouvait être son père Noah devait être un minimum talentueux pour réussir dans ce domaine et si ce n’était pas le cas il se ferait rapidement mettre dehors par son écurie. Dans tous les cas on sentait très clairement le caractère compétiteur du boxeur, je le comprenais facilement après tout j’avais moi aussi été très impatient quand j’avais commencé la boxe et que les personnes avaient commencé à parier sur moi.

Tant mieux pour toi si tu as eu cette chance en attendant le petit ne va pas se retenir de faire ce qu’il lui plait parce que son vieux père a lui aussi exercé dans le domaine remarquais-je simplement. Dommage que je n’ai pas de fille j’aurais essayé de te refourguer avec elle j’aurais pu profiter de pass VIP pour voir des matchs de boxes quand je le voudrais affirmais-je pensivement.

Je posais de nouveau mon regard devant moi et fixais le ring un instant tout en songeant que franchement Lenny ne m’aidait pas là-dessus. En plus il passait son temps à faire je ne sais pas quoi et surtout pas à s’intéresser au sport, contrairement à Julian avec Noah je n’avais nullement réussi à passionner mon fils dans ce qui moi m’intéressait. Et puis Sasha ne m’aurait jamais laissé entraîner notre fils à la boxe, même si Ollie n’avait pas été d’accord pour que Noah fasse de la F1 en fin de compte elle avait lâché l’affaire, à coup sûr Sasha m’aurait tué, découpé et enterré dans les bois si jamais Lenny avait décidé de devenir boxeur professionnel. Je fronçais les sourcils et eu soudain un éclair de génie avant de me tourner vers le jeune.

Mais Julian il a des gamines, deux, des jumelles remarquais-je précipitamment. Et il veut se débarrasser de son beau-fils en plus de ça, allez Julian t’as pas une photo ? Tu préfèrerais pas Jai à Aaron, il fait clairement moins chochotte affirmais-je en me tournant vers mon pote.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Julian James
Bonobo ❖
avatar

Messages : 469
Loisirs : être grincheux
Age : 54
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Pilote
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Lun 30 Mai 2016 - 18:26

Le jeune boxeur tint à m'expliquer qu'il préférait nettement se faire un nom tout seul plutôt que « dépendre » de celui d'un membre de sa famille.  Il jugeait que nous avions visiblement tous des façons bien différentes de se démarquer dans le milieu sportif. Je me contentais de hocher la tête tout en pensant que je comprenais plutôt bien son point de vue, si à l'époque je m'étais retrouvé dans la situation de Noah je l'aurais sûrement très mal vécu contrairement à ce dernier qui préférait « faire avec ». Bien sûr en tant que père j'aurais moi aussi voulu que mon fils puisse être connu autrement que grâce à son nom de famille mais j'étais convaincu qu'il saurait rapidement faire oublier mes propres prouesses dans le monde de la F1. Bientôt on arrêterait de parler de moi, on se contenterait du talentueux Noah James et à la longue les gens finiraient par ignorer que j'étais passé par là avant lui. C'était du moins ce que j'espérais dans la mesure où ce gamin était sincèrement méritant et aurait très prochainement besoin d'être reconnu pour ses propres aptitudes plutôt que grâce à ses origines. Mike voulu néanmoins défendre la cause de Noah en prétendant que son neveu ne s'était pas retrouvé avec beaucoup d'options devant lui et qu'il avait été un peu contraint de suivre mes traces en choisissant d'avoir la même passion.

Bien sûr, mon passé influe forcément sur l'avenir de Noah et on ne lui a pas beaucoup laissé le choix mais je comprends ce que veut dire Jai. Si j'avais pu faire autrement et m'arranger pour que mon fils puisse s'élever de lui-même j'aurais fait ce qu'il faut. Assurais-je en fixant Mike.

Et sans que je comprenne vraiment pourquoi, la conversation dévia complètement vers un sujet tout à fait différent. En effet Mike cherchait maintenant un moyen d'avoir des places pour assister aux matchs de boxe sans débourser un seul centime, il regrettait donc de ne pas avoir conçu de fille puisqu'il aurait pu caser celle-ci avec son petit protégé ici présent et bénéficier des pass VIP à l’œil par la même occasion. Je ne pu m'empêcher de rire et secouais désespérément la tête tout en pensant que sa fille imaginaire avait bien de la chance de ne pas exister. Toute trace d'amusement quitta néanmoins mon visage quand Mike se mit à parler de mes propres filles, je fronçais les sourcils tout en me demandant où il voulait en venir dans la mesure où mes jumelles étaient apparemment parfaitement casées. Enfin Mike décréta que j'avais un beau-fils dont j'aimerais bien me débarrasser, je le toisais de plus belle tout en pensant que c'était les deux que j'aimerais bien voir disparaître mais certainement pas pour les voir être remplacés par un autre et ce même s'il s'avérait être moins « chochotte » qu'Aaron.

Je ne vais pas caser mes filles avec ton boxeur préféré du moment pour que tu puisses avoir des places gratuites, tu peux toujours courir. Affirmais-je sur un ton catégorique. De toute façon elles sont déjà en ménage. A la limite il aurait plus ses chances avec Shae et puis j'ai beaucoup plus de mal avec Aaron qu'avec l'autre, c'est vrai. Pour Phoebe c'est foutu d'avance elle est enceinte... Enfin quoiqu'il arrive c'est toi qui gère Mike parce que je ne me frotte plus à elles, j'abandonne et puis c'est toi qui a envie de profiter de places gratuites alors débrouille-toi avec elles et avec Ollie. Déclarais-je sur un ton faussement désespéré.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Lun 30 Mai 2016 - 21:26

Je fus assez flatté d'entendre Julian appuyer mes paroles au contraire de Mike qui cherchait plutôt à défendre la cause de James Junior, en fin de compte il n'en était rien de son paternel contre toute attente. Ce dernier reconnu donc tout naturellement qu'il aurait préféré que son fils puisse se débrouiller seul mais évidemment les choses en étaient autrement et je voulais bien croire que le fameux Noah faisait ce qu'il pouvait avec la notoriété de son champion de père. En tout cas j'étais plutôt soulagé de ne pas faire le même sport que le gamin de Julian, nous nous serions certainement retrouvés en compétition et autant dire que j'avais de mon côté une vraie âme de performeur alors papa célèbre ou pas, j'aurais voulu l'écraser d'une manière ou d'une autre afin de prouver qu'il n'était pas nécessaire d'être issu d'une bonne famille pour s'en sortir la tête haute. En général je n'aimais pas perdre et surtout pas contre quelqu'un qui était surtout connu pour être « l'enfant de », j'avais peut-être l'air cruel mais je partais du principe qu'en m'étant moi-même débrouillé seul il était de mon devoir de me démarquer. Bien sûr et comme je l'avais souligné un peu plus tôt je comprenais bien que les choses puissent être compliquées pour Noah à cause de son géniteur mais il n'était pas le seul dans ce cas et nous avions tous nos problèmes après tout.

Cependant le sport s'éloigna très rapidement de nos sujets de conversations quand le boxeur à la retraite nous fit part de ses regrets quant au fait de ne pas avoir engendrer de fille. En effet il aurait voulu pouvoir caser cette dernière avec moi afin de bénéficier d'entrées à moindre coûts pour assister à des matchs de boxe. Je ne pu m'empêcher de rire et secouais désespérément la tête avant qu'il n'ajoute que nous pouvions toujours nous arranger avec Julian étant donné qu'il avait des jumelles et un beau-fils dont il ne voulait plus. Je clignais rapidement des paupières tout en me demandant s'il était sérieux tandis que le père de ces fameuses filles rentra presque immédiatement dans son jeu en prétendant que j'aurais davantage mes chances avec une dénommée Shae puisque l'autre nana était déjà enceinte. Je suivis alors leur petit débat de loin tout en me demandant si j'étais censé intervenir pour leur annoncer que je n'étais pas vraiment intéressé. Après tout je ne refusais jamais de passer du temps avec une fille d'habitude mais pas des nanas en couple et avec des marmots pleins les bras.

Je ne voulais pas vous interrompre dans ce petit débat très intéressant sauf que je ne suis pas vraiment emballé par ce plan. Tes filles doivent sûrement être très sympas mais les femmes déjà casées c'est pas trop mon truc, désolé tu vas devoir te contenter de la chochotte et toi de tes places payantes. Les informais-je sur un ton amusé. On pourra toujours s'arranger le jour où elles seront plus... libres. Ajoutais-je en feignant d'être sérieux... Bien que si les filles en question étaient jolies je ne voyais pas trop le problème après tout.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Irons
Joker ♠
avatar

Messages : 59
Loisirs : Etre super viril
Age : 55
Localisation : Brooklyn

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mar 31 Mai 2016 - 13:06

Sans grande surprise Julian vint se plaindre qu’il ne voulait pas qu’une de ses filles aille se caser avec mon « boxeur préféré du moment » pour mon simple plaisir, je levais les yeux au ciel en songeant que quoiqu’il arrive il n’aurait été heureux que si ses filles avaient décidé de devenir nonne. Il poursuivit en assurant que de toute manière les deux étaient déjà en couple et l’une d’elle avait un polichinelle dans le tiroir, cependant Julian affirmait que je pouvais tout à fait me débrouiller à ce sujet étant donné qu’il ne voulait pas avoir à faire face à sa femme et à ses filles. J’hochais la tête d’un air entendu et attrapais rapidement son téléphone qu’il tenait entre ses mains avant de partir à la recherche d’une photo de ses gamines tout en l’empêchant de récupérer son bien. Finalement je trouvais une photo d’une des jumelles sans trop savoir laquelle c’était mais à vrai dire on s’en foutait étant donné qu’elle se ressemblait comme deux gouttes d’eau, je tendis le téléphone à Jai et lançais un regard triomphant à Julian.

Elles sont assez intelligentes en plus l’une est avocate et l’autre chirurgienne affirmais-je d’un air entendu avant de passer mon doigt sur l’écran pour chercher une autre photo.

Je fus cependant quelque peu décontenancé quand Jai affirma que les femmes mariées n’étaient pas son truc, j’échangeais un regard désabusé avec Julian avant de le tourner de nouveau vers Jai. Qu’est-ce qu’il racontait ? C’était quoi cette jeunesse ? Les femmes mariées étaient les meilleures, déjà elles étaient beaucoup moins prise de tête qu’une petite nana qui cherchait désespérément quelqu’un et la plupart du temps elles aimaient faire tout un tas de truc au pieux que d’autres n’oseraient même pas imaginer. Bien évidemment il fallait faire attention au mari, mais c’était tout autant amusant en fin de compte.

Tu ne sais pas ce que tu rates, les femmes mariées c’est sûrement ce qu’il y a de mieux affirmais-je. N’est-ce pas Julian ?L’interrogeais-je simplement. Déjà tu n’as pas à te faire chier à l’emmener dîner ou quoique ce soit, tu la vois juste pour tes petites affaires puis basta, franchement c’est top, mais après ça dépend ce que tu recherches évidemment assurais-je d’un air entendu.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Julian James
Bonobo ❖
avatar

Messages : 469
Loisirs : être grincheux
Age : 54
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Pilote
Enfant(s): Trois
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mar 31 Mai 2016 - 17:41

Jai affirma qu'il ne souhaitait rien entreprendre avec mes jumelles étant donné qu'elles étaient déjà en ménage et que partager une femme avec un autre ne l'enchantait pas des masses. J'esquissais un léger sourire suite à ses paroles tout en pensant qu'il me plaisait plutôt bien ce petit, il était raisonnable contrairement à Mike. Il remarqua néanmoins sur un ton humoristique qu'il se pouvait toujours qu'il change d'avis au sujet de mes filles si jamais l'une d'elle devait un jour terminer célibataire mais je ne pouvais pas le blâmer pour ça après tout. Cependant les chances pour qu'il parvienne à retrouver Shae ou Phoebe d'ici quelques années étaient vraiment infimes et je me doutais bien qu'il finirait par oublier totalement notre conversation d'aujourd'hui alors j'étais assez serein. Ce fut néanmoins sans compter sur la nouvelle intervention de Mike qui insista en ventant cette fois les capacités intellectuelles de mes deux filles, je plissais le regard avant de le bousculer comme pour lui faire comprendre qu'il devenait lourd avec ça.

Parce que tu crois que le fait qu'elles soient intelligentes change vraiment la donne ? Elles sont toujours déjà casées je te rappelle. Me désespérais-je alors qu'il persistait malgré tout en décidant cette fois de me piquer mon téléphone pour montrer une photo de Shae au jeune boxeur.

Je cherchais dans un premier temps à récupérer mon bien avant de me résigner tout en pensant que je n'aurais la paix qu'une fois Mike pleinement satisfait mais il m'agaçait à exposer mes filles devant un inconnu de la sorte comme si elles n'étaient que de vulgaires pantins. Je poussais un soupire tandis que mon ami reprit aussitôt la parole, ce dernier semblait certain que les femmes mariées étaient de meilleures coups que les autres, il me demanda même mon avis à ce sujet comme si j'étais un expert dans le domaine. Devant mon scepticisme Mike se mit à défendre cette cause qui semblait lui tenir à cœur en déclarant qu'avec une nana déjà casée nous n'avions pas à nous casser la tête pour l'emmener à tel ou tel endroit, il suffisait de s'envoyer en l'air et de repartir l'air de rien. Moi ce que je savais en tout cas c'est que l'ancien boxer était lui-même marié depuis une bonne paire d'années maintenant et j'imaginais qu'il se basait sur ses expériences du passé mais il était un peu rouillé sur le sujet selon moi.

La seule femme mariée avec qui j'ai passé du temps c'est la mienne alors je ne comprends pas pourquoi tu me demandes mon avis... C'était toi l'expert dans le domaine après tout mais après plus de vingt ans de mariage je crois que tu es un peu rouillé. Soulignais-je en rigolant. Tu fais le malin parce que Sasha n'est pas là mais tu n'oserais pas dire la moitié de ce que tu viens de balancer devant elle. Ajoutais-je.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Mike Irons
Joker ♠
avatar

Messages : 59
Loisirs : Etre super viril
Age : 55
Localisation : Brooklyn

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mar 31 Mai 2016 - 19:30

Je lançais un regard perplexe à Julian quand il remarqua que l’intelligence de ses filles n’étaient pas forcément un atout considérable à mettre en avant, parce qu’il préférait peut être que je dise qu’elles avaient un beaux culs ? Il était vraiment bizarre de fois, je me voyais difficilement vendre le physique de ses gamines que je connaissais depuis qu’elles étaient bébé et dans tous les cas il ne l’aurait pas apprécié alors je ne voyais pas trop ce qu’il attendait de moi sur ce coup. Dans tous les cas le fait qu’elles soient toutes les deux casées était pour lui un obstacle majeur, de mon côté je n’en n’étais pas si sûr et puis les deux hommes étant respectivement militaire et pompier risquaient de ne pas tenir sur le long terme. Enfin après tout je plaisantais, je n’étais pas vraiment persuadé que le fameux Jai soit disposé à me donner des places gratuites et même s’il sortait avec quelqu’un de mon entourage, j’irai convaincre Noah de me les acheter quand il serait riche.

Quoi tu préfères que je vante leurs attributs physiques peut-être ? Remarquais-je d’un air dépassé. Et puis vaut mieux sortir avec une nana intelligente qu’une greluche affirmais-je.

Je fis mine de m’offusquer quand mon ami décida à m’accabler de remarques moqueuses en affirmant que j’étais rouillé à cause de mes vingt ans de mariage et que je ne savais plus ce qui se passait sur le marché du sexe ou quoique ce soit d’autre. Je lui lançais un regard dépité tout en songeant qu’il était certainement beaucoup plus rouillé que moi étant donné que même avant Ollie toutes ces expériences n’arrivaient pas à la cheville des miennes. Julian poursuivit en assurant que de toute façon je me permettais de faire le fanfaron étant donné que Sasha n’était pas dans les parages et que bien évidemment je ne dirais pas ce genre de choses si elle était avec nous. Oui c’est ce qu’on appelait être intelligent, contrairement à lui je savais ce qui pouvait énerver ma femme et j’évitais qu’elle me le dise de peur de finir seul comme un pauvre vieux dans ma baraque, comme lui à vrai dire.

Parce que c’est peut-être si différent que ça ? Lui demandais-je en songeant qu’il était vraiment naze. Vas-y fais ton gros dur, mais moi au moins je sais ce qu’il faut dire ou ne pas dire devant ma femme remarquais-je simplement avant de détourner le regard vers Jai en songeant qu’il allait bouder dans son coin, et encore j’avais été gentil. De toute façon que je ne pense pas que tu aies besoin de nos conseils, mais si tu veux être tranquille les femmes mariées c’est vraiment un bon plan affirmais-je.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Mer 1 Juin 2016 - 14:15

J'écoutais docilement les deux anciens tandis qu'ils continuaient de débattre entres eux au sujet des fameuses jumelles. Je devais bien admettre que cette situation était plutôt amusante, ils ne me calculaient même plus tant ils étaient occupés à défendre leurs propres positions. Dans tous les cas Mike ne comprenait pas vraiment pourquoi son ami souhaitait faire l'impasse sur les capacités intellectuelles de ses filles, surtout dans la mesure où le boxeur retraité ne préférait pas vanter leurs caractéristiques physiques. Il déclara ensuite tout naturellement qu'il valait mieux se taper quelqu'un d'intelligent plutôt qu'une nana écervelée et sur ce point j'étais assez d'accord. Enfin je ne voyais pas de problèmes au fait de coucher avec une idiote si elle était attirante après tout mais pour ce qui était d'en fréquenter une sur le long terme c'était absolument hors de question. De toute manière je ne me posais pas vraiment la question de savoir avec quel genre de femme j'aimerais passer ma vie, je n'étais même pas certain d'avoir envie de me poser tout court pour l'instant. J'étais bien comme ça, j'avais avant tout une carrière à gérer alors je préférais nettement me concentrer là-dessus plutôt que de me prendre la tête au sujet des nanas.

Quoiqu'il en soit Julian semblait un peu mal à l'aise avec le fait que Mike lui ait demandé son avis au sujet des femmes déjà mariées puisqu'il n'en avait jamais fréquenté, la sienne mis à part. Il déclara que c'était son ami le professionnel dans le domaine malgré ses nombreuses années « d'inactivités ». L'ancien pilote ajouta ensuite qu'une dénommée Sasha n'apprécierait pas d'entendre toutes les paroles de Mike et je n'eus pas de mal à deviner qu'il était question de sa femme. De mon côté je ne préférais pas trop me mouiller dans cette conversation qui devenait un peu trop personnelle à mon goût, les choses tournaient un peu en règlement de compte et je ne voulais pas être mêlé à ces histoires de vieillards. Je me concentrais donc plutôt sur le téléphone de Julian que Mike venait de me glisser dans les mains et observais la photo de sa fille. Bon je ne pouvais pas faire le rabat-joie et prétendre qu'elle n'était pas jolie, au contraire mais elle était toujours en ménage et sans doute pas du tout au courant que l'ami de son père cherchait à la recaser ailleurs.

Je me ré-intéressais à Mike quand il termina par m'annoncer que je n'avais de toute manière pas forcément besoin de leurs conseils, il me suggéra néanmoins de tenter le coup avec les femmes mariées. Je ne pu m'empêcher de rire légèrement et secouais la tête avant de lui rendre le téléphone. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il était plutôt déterminé comme garçon et d'ailleurs je ne savais pas ce qu'il avait bien pu dire à Julian mais ce dernier semblait maintenant faire la tronche dans son coin.

Elle n'est vraiment pas mal, c'est vrai. Affirmais-je dans un premier temps. Mais malheureusement pour l'instant je n'ai pas trop de temps à lui accorder et puis il faudrait d'abord que tu lui en parles avant de vouloir la recaser si tu veux mon avis. Me moquais-je gentiment. Merci pour les conseils en tout cas mais bientôt je n'aurais même pas besoin de me faire prier pour avoir celle que je veux avec mon statut de boxeur légendaire. Ajoutais-je sur le ton de la plaisanterie.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Irons
Joker ♠
avatar

Messages : 59
Loisirs : Etre super viril
Age : 55
Localisation : Brooklyn

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Jeu 2 Juin 2016 - 11:55

J’esquissais un sourire quand Jai affirma que la jumelle présente sur la photo n’était « vraiment pas mal », malgré tout il songeait qu’il ne pourrait pas grand chose pour elle étant donné qu’il était trop occupé avec sa nouvelle carrière qui faisait que commencer. J’hochais la tête d’un air entendu tout en songeant qu’il avait bien raison et que pour le moment le plus important était de bâtir sa carrière pour les filles il verrait après. Enfin c’était ce que je comptais faire moi aussi avant de rencontrer Sasha, nous nous étions mariés et nous avions eu Lenny et elle m’avait clairement fait comprendre que je n’avais pas intérêt à m’envoler de ville en ville pour la boxe, elle refusait de vivre la même vie que Julian et Ollie et en fin de compte ma carrière avait pris fin. Je ne disais pas que la vie de sportif était incompatible avec la vie de famille, mais pour ça il était nécessaire qu’un des membres du couple ne travaille pas et puisse suivre l’autre ou bien s’occuper des enfants. Sasha m’avait clairement fait comprendre que ça ne serait pas son cas et en y réfléchissant je n’avais pas trop tenu à passer mon temps seul dans une chambre d’hôtel sans ma famille.

Je levais les yeux au ciel quand le boxer précisa que je ferais sûrement mieux de mettre au courant l’intéressée quand je décidais de la recaser avec quelqu’un, oui bon il avait peut-être raison et je doutais sincèrement que l’une des jumelles soit d’accord de laisser tomber sa petite vie pour venir se caser avec un gars qu’elle ne connaissait pas. J’haussais les épaules et fis la moue, tant pis, il ne me restait plus que Noah pour accomplir mon super plan. Jai vint me tirer de mes réflexions quand il affirma que malgré mes conseils avisés il n’aurait bientôt plus besoin de méditer trop sur la question étant donné que les filles sortiraient avec lui par simple principe étant donné qu’il serait célèbre et riche. Je me mis à rire doucement tout en songeant qu’en plus de ça la boxe était un sport bien viril qui attirait beaucoup les demoiselles.

Et y en a deux remarquais-je amusé. Oui tu as raison, tant pis je vais me rabattre sur mon neveu il est déjà connu, je suis sûr qu’il m’aura des places d’ici la semaine prochaine affirmais-je d’un air entendu. C’est vrai, enfin je doute que t’ai besoin de te faire prier même maintenant remarquais-je avant de me tourner vers Julian qui faisait toujours la gueule.

Qu’est-ce qu’il pouvait être nunuche lui quand il s’y mettait, bon peut-être que j’y étais allé un peu fort mais il était chiant avec sa Ollie, c’était toujours la même histoire avec lui ça serait beaucoup plus efficace s’il se la fermait dès le départ au lieu de dire des conneries. Tout le monde était du même avis et Sasha m’avait même sommé de lui hurlé dessus ce week-end pour lui remettre les idées en place, mais bon s’il se braquait comme un bébé dès que j’abordais le sujet ça ne risquait pas d’être facile.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Jai Myers
Bad boy ✗
avatar

Messages : 77
Loisirs : être le copain officiel
Age : 30
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Boxeur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   Jeu 9 Juin 2016 - 1:06

Mike me rappela que la fille qu'il venait de me montrer n'était pas la seule puisqu'elle avait une sœur jumelle, je hochais légèrement la tête d'un air entendu tout en me demandant si elles se ressemblaient autant que ça. J'étais vraiment curieux de savoir s'il était possible de fréquenter des nanas des jumelles ou de s'envoyer en l'air avec elles tout du moins. En effet, c'était un phénomène assez exclusif après tout alors il serait dommage de ne pas pouvoir en profiter simultanément, enfin il fallait vraiment que les filles en questions soient des copies conformes autrement les choses s'avéreraient certainement être moins amusantes et originales. Je restais songeur encore quelques secondes avant de me reprendre et d'éloigner des tas d'images bizarres de mon esprit. Je préférais alors me concentrer sur les paroles de l'ancien boxeur qui m'informa n'avoir plus d'autres choix que de se rabattre sur son neveu, l'espace d'un instant je me demandais qui pouvait bien être encore ce fameux neveu mais je compris ensuite qu'il était toujours question de ce jeune pilote. Mike semblait convaincu que ce dernier pourrait lui obtenir des places à moindre coûts, s'il parvenait à ses fins il serait en tout cas très fort.

C'est une sage décision, il paraît que la famille est faite pour ça autant en profiter. Dommage que tu aies un lien de parenté avec les fameuses jumelles, on ne pas tout avoir... Lâchais-je amusé.

En tout cas mon interlocuteur du moment avait l'air persuadé que je n'avais pas besoin d'être riche et célèbre pour attirer la gente féminine. Je fis mine de réfléchir et me contentais de hausser les épaules tout en pensant que je ne les ramassais pas non plus à la pelle, bon certes je ne me donnais généralement pas trop de mal quand je voulais passer la nuit avec une fille mais elles restaient toutes sans intérêt pour moi. Je n'avais jamais trouvé de nana réellement intéressante, celles que j'avais l'habitude de fréquenter avait toujours la même histoire de vie et ennuyante et un caractère superficiel qui ne me séduisait pas du tout. J'étais peut-être trop compliqué et le fait que je ne cherchais certainement pas l'amour en ce moment devait perturber mes jugements. Je n'étais même pas certain d'avoir réellement envie de me poser avec quelqu'un un jour.

Je voulais juste profiter de mon boulot, voyager et être indépendant. Je refusais de devenir l'un de ces toutous dévoués à leurs nanas, c'était toujours quelque chose qui m'avait révulsé. J'étais peut-être justement trop détaché pour m'imaginer avec un quelconque foyer, je n'en savais rien du tout pour être franc et j'avais encore tout le temps d'y réfléchir. C'est donc ce à quoi je songeais avant l'arrivée des deux boxeurs sur le ring, Mike s'empressa de les acclamer tandis que Julian continuait de rester impassible dans son coin. De mon côté je préférais largement imiter l'attitude de Mike et hurler avec lui pour accueillir les deux vedettes de la soirée.

__________________


C'est sûr que personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. Il y a tellement d'histoires, tiens rien que la fameuse légende urbaine du gars qui sort s'acheter des clopes et qui se prend une caisse en bas de chez lui parce qu'il regarde son téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détroit, Michigan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détroit, Michigan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jaromir Jagr quitte pour Détroit
» Détroit Red Wings
» canadiens fait un échange avec détroit
» Détroit
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: