AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est un oui [Nath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: C'est un oui [Nath]   Lun 25 Avr 2016 - 23:43


Je fixais la dernière photo publiée par ma sœur sur Instagram et ne pu m'empêcher de faire légèrement la moue. Shae s'était prise en photo avec Mae et semblait sincèrement heureuse de partager cet instant détente avec son fils, de mon côté j'étais un peu jalouse. Pas parce qu'elle avait un bébé à câliner mais surtout parce que maintenant c'était avec lui qu'elle aimait particulièrement passer du temps, cette toute petite personne prenait beaucoup de place malgré sa taille. Mon neveu s'était imposer entres ses parents et maintenant il m'éloignait à mon tour de Shae. D'accord j'aurais dû me douter que tout ça arriverait maintenant que ma jumelle avait un enfant mais je ne pensais pas que j'en souffrirais et que je pourrais me sentir exclue. C'était même pire que lorsque qu'elle s'était éloignée de moi pour fréquenter Aaron dans la mesure où il était aujourd'hui question de son gamin et que c'était différent d'un mari ou d'un parent, du moins c'est ce que j'imaginais. Les choses commençaient sérieusement à changer, une fois de plus ma sœur avançait et moi je peinais encore à me projeter.

Bien sûr depuis que Nathanaël était entré dans ma vie j'étais enfin parvenue à prendre mes distances à mon tour, nous vivions notre petit vie dans notre coin et d'autant plus maintenant que nous habitions ensembles mais j'avais encore beaucoup de mal à m'imaginer avec un enfant dans les bras. C'était ce que mon petit-ami désirait mais pas moi, peut-être parce que je n'étais pas suffisamment mûre pour l'envisager. J'avais encore l'impression d'être une adolescente parfois, pas professionnellement parlant mais plutôt dans ma vie privée. J'aimais bien être indépendante, lâcher des remarques idiotes, me comporter comme une enfant et vivre comme je l'entendais. Nate quant à lui était plus vieux, plus posé, je comprenais qu'il veuille fonder sa propre famille et qu'il soit impatient de le faire.

Je poussais un léger soupire et fermais l'application avant de me redresser du canapé pour rejoindre mon copain qui s'activait derrière les fourneaux [les hommes à la cuisine hop hop], je glissais mes bras autour de son corps tandis qu'il remuait le contenu de sa poêle et humais la bonne odeur qui se dégageait avec envie. Tout ce que je savais c'est que Nath allait faire un papa formidable, il se débrouillait dans à peu près tous les domaines alors ça n'était vraiment pas ses « compétences » qui m'effrayaient dans la mesure où j'étais convaincue qu'il saurait gérer là où moi je n'assurerais pas, c'est à dire tout le temps finalement.

Ça sent bon, qu'est-ce que tu nous prépares chef ? Demandais-je en me détachant pour m'asseoir sur le plan de travail près de lui. Tu sais quand je te vois comme ça je ne peux pas m'empêcher de penser que tu ferais vraiment un bon papa, je crois qu'un enfant mérite vraiment de t'avoir en tant que père. Ça serait un sacré veinard en tout cas. Commençais-je sur un ton mal assuré. Je ne veux pas te priver, j'ai réfléchis et j'ai envie que tu sois comblé. S'il te faut un bébé pour que ce soit le cas et bien d'accord j'accepte d'être engrossée... pour la bonne cause. Continuais-je en n'osant pas le regarder. Et n'en profite pas pour faire brûler le dîner en t’excitant trop longtemps. Terminais-je avec une pointe d'humour.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
CIA's worker ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   Mar 26 Avr 2016 - 13:29




Je remuais tranquillement le riz dans la poêle tout en songeant que la recette que m’avait donné Aaron était plutôt étrange, enfin ça faisait tellement longtemps qu’il me soulait avec son fameux risotto que j’avais voulu l’essayer de moi-même. Je ne savais pas vraiment d’où il tenait cette fameuse recette, si c’était lui qui l’avait inventé ça expliquait bien des choses. Dans tous les cas nous allions essayer et puis nous verrions bien ce que ça donnerait, si ce n’était pas bon j’irai l’engueuler demain et ça serait réglé. Je n’étais d’ailleurs pas censé manger ce genre de choses alors que j’étais en période de sèche mais j’avais décidé de faire une petite pause dans mon programme aujourd’hui. Après tout je m’étais bien entraîné tout à l’heure à la salle de la caserne, alors les dégâts seraient amoindries et je ne ferai pas de cheatmeal ce week-end. Et puis clairement avec Aaron dans notre groupe de sport que nous formions avec monsieur James j’étais réellement avantagé par sa présence, il était tellement peu dispositionné à suivre le programme de monsieur James que je paressais toujours beaucoup plus assidu que lui.

J’esquissais un sourire tout en imaginant les remarques que Julian allait lui lancer ce week-end quand nous nous retrouverions pour notre entraînement commun. Au même moments les bras de Phoebe vinrent encercler mon torse, j’esquissais un léger sourire et continuais de fixer ma poêle tandis qu’elle s’installait sur le plan de travail à côté des plaques de cuisson. Je lui lançais un regard désabusé tout en songeant que c’étaient vraiment les cochons qui s’installaient de la sorte sur le mobilier, c’était un tic qu’elle avait et que je ne comprenais pas, jamais il ne me serait venu à l’idée de m’asseoir là où je préparais mon petit déjeuner le matin.

Phoebe ne semblait quant à elle pas plus perturbée que ça et m’informa que quand elle me voyait aussi assidu elle avait la sensation que je ferai un très bon père et que tout enfant qui pourrait avoir l’occasion de m’appeler « papa » serait véritablement chanceux. Je fronçais légèrement les sourcils et ne la quittais plus du regard en me demandant où elle voulait en venir. Phoebe poursuivit en affirmant qu’elle ne voulait pas me priver et que pour ça elle était prête à me faire un enfant. Je continuais de la fixer un moment sans rien dire en tentant d’assimiler ce qu’elle venait de me confier, mais ça me semblait tellement irréel que je n’arrivais pas à vraiment réaliser ce qu’elle venait de me dire.

J’avais rêvé de devenir papa pendant si longtemps et je n’avais jamais pu, ça avait toujours été source de disputes et de conflit, et même parfois de rupture. Mais maintenant j’avais enfin pouvoir le faire, c’était comme si soudainement ça devenait beaucoup plus réel que tout ce que j’avais pu imaginer jusque là.

Vraiment ? Murmurais-je sans réagir. On va avoir un bébé ? Ajoutais-je en écarquillant les yeux.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   Mar 26 Avr 2016 - 18:26

Je plissais légèrement le regard tandis que Nate me fixait comme si je descendais d'Uranus, parce qu'il pensait que je bluffais là ? Je n'aurais jamais été capable de lui proposer de faire un enfant si je n'étais pas sûre de moi, enfin non ce serait mentir si je prétendais être assurée dans ce que je faisais en cet instant précis mais j'avais longuement réfléchis et c'était la seule solution envisageable dans notre situation. En plus mon entourage vivait sa vie depuis un moment : Noah menait parfaitement sa barque professionnellement parlant, Shae s'occupait de plus en plus de Mae et j'avais même cru comprendre qu'Hayley était vraiment posée avec Ben alors oui peut-être que c'était maintenant mon tour d'aller de l'avant. Je voulais me prouver à moi-même que je pouvais grandir et mûrir comme tout le monde, j'avais toutes les cartes en main pour gérer une famille à présent et par dessus tout, je voulais rendre Nathanaël heureux. Alors non je ne lui racontais pas de conneries, je n'avais pas du tout l'intention de me défiler à ce sujet après tout le temps que je m'étais accordé pour y penser et maintenant j'étais prête, du moins c'était ce que j’espérais. Tout ce que je pouvais affirmer pour l'instant c'était que je me sentais capable d'offrir à mon petit-ami ce dont il rêvait depuis longtemps et c'était le principal, le reste viendrait au fur et à mesure.

Tu ne me crois pas ? Lui demandais-je surprise en sautant de mon perchoir. Attend je reviens. Ajoutais-je avant de m'éclipser vers notre chambre.

J'ouvris le tiroir de ma table de nuit et récupérais ma plaquette de pilules. Je contemplais celles-ci quelques secondes en fixant les deux petits cachets que je n'avais pas avalés, j'avais laissé passer deux jours sans prendre de moyens de contraception. Bon je voulais bien admettre que j'avais juste oublié la première fois mais c'était un peu ce qui avait lancé l'engrenage finalement. En effet je m'étais imaginée courir jusqu'à la pharmacie pour gober une pilule du lendemain et ce dès que je m'étais aperçu de l'effroyable oublie et puis finalement j'avais laissé tomber l'idée. C'était l'occasion de laisser faire la nature et j'avais de ce fait prit la décision de ne plus me battre contre elle. Après tout je ne me ferais engueuler par personne si je tombais enceinte dans les prochains mois, alors pas de quoi paniquer. J'étais la seule que ça angoissait au final, bon même si j'étais persuadée que mon père serait toujours fichu de me passer un savon comme il l'avait fait avec Shae à l'annonce de sa grossesse mais c'était encore une autre affaire.

Quoiqu'il en soit j'avais un copain qui ne devait plus en pouvoir d'attendre que je revienne alors je me dépêchais de retourner auprès de lui en agitant la fameuse plaquette dans les airs. S'il ne voyait pas de preuves là-dedans alors je ne savais plus quoi faire pour le convaincre, nous avions toutes les chances de concevoir une petite créature dès que nous faisions l'amour en ce moment. Je plaçais le moyen de contraception sur le plan de travail afin qu'il puisse juger de lui-même et croisais mes bras sur ma poitrine.

Je pense qu'on est bien partis pour avoir ce bébé oui. Soufflais-je doucement. J'ai arrêté de prendre ma pilule depuis deux jours, c'est peu mais c'est déjà ça. Je t'avoue que je l'avais juste oubliée au départ, je n'avais pas l'intention de tout arrêter sans t'avertir et je voulais arranger le problème rapidement mais finalement je me suis dis que c'était l'occasion ou jamais et puis de toute façon je savais déjà ce que je voulais. L'informais-je simplement.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
CIA's worker ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   Mar 26 Avr 2016 - 21:36

Je fixais Phoebe s’éloigner vers notre chambre sans vraiment comprendre ce qu’elle pouvait bien me montrer pour me prouver qu’elle avait vraiment l’intention de tomber enceinte. J’imaginais peut-être une babiole qu’elle aurait acheter dans l’optique de s’occuper d’un bébé, mais je fus plutôt étonné de ce qu’elle me montra. En réalité Phoebe avait décidé d’arrêter de prendre la pilule, du moins de ce qu’elle m’expliqua au départ elle avait tout simplement oublié de prendre son contraceptif et alors qu’elle s’apprêtait à « arranger le problème » elle avait réfléchi à deux fois et décidé d’arrêter de se protéger pour le moment. Je restais encore un moment abasourdi en réalisant que c’était l’une de seule fois où j’étais incapable de trouver quelque chose à dire, en général j’avais toujours quelque chose à répondre, mais cette fois j’étais tellement heureux que j’avais la sensation que rien ne pouvait sortir de ma bouche.

Ça faisait longtemps que je rêvais de devenir père et finalement j’avais commencé à croire que ça n’arriverait sans doute jamais, après tout j’avais maintenant trente ans et je n’avais toujours pas enfanté. Certes pour certain avoir un enfant à trente ans était jeune, mais moi j’avais toujours voulu devenir père et j’avais longtemps été blessé du fait de ne pas en avoir et de ne pas réussir à me construire la vie dont je rêvais. Quand je voyais tous mes amis qui avaient la chance d’avoir des enfants je ne pouvais pas m’empêcher d’être jaloux, d’autant plus qu’à présent je côtoyais Aaron de manière assez régulière et je voyais à quel point la vie de père pouvait être épanouissante.

J’esquissais un grand sourire en réalisant à quel point j’étais heureux et combien Phoebe pouvait me faire plaisir en acceptant d’être la mère de mon enfant. Elle avait beau dire je voulais vraiment avoir un enfant avec elle, parce que je l’aimais et que je savais que nous pouvions rendre un enfant heureux, le nôtre. Je me tournais vers ma copine sans cesser de sourire et l’embrassais rapidement en serrant soigneusement son visage entre mes mains. Jamais je n’aurais cru qu’elle accepterait aussi « facilement », même si on en parlait depuis un moment et qu’il y avait eu quelques discussions animées je n’avais pas pensé que ça arriverait réellement.

Merci murmurais-je contre ses lèvres avant de m’éloigner quelque peu d’elle sans pour autant lâcher son visage de mes mains. Je suis vraiment heureux que tu acceptes d’avoir un enfant avec moi, ça représente beaucoup pour moi et je suis heureux de pouvoir vivre ça avec toi ajoutais-je sincèrement sans la quitter du regard.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   Jeu 28 Avr 2016 - 1:49

Le silence de Nathanaël me laissa un peu pantoise, est-ce que j'avais fait une bêtise en arrêtant la pilule sans le consulter préalablement ? D'habitude il était le premier pour lâcher une remarque sur n'importe quel sujet et là que je me pointais pour lui parler bébé, c'était lui qui se taisait. En fin de compte peut-être que lui aussi avait réfléchit et finalement il avait enfin réalité que je n'étais pas la femme qu'il imaginait pour élever son gosse. Pourtant c'était ce que je m'obstinais à lui répéter depuis qu'il me réclamait un enfant et maintenant que j'acceptais de franchir ce cap c'était lui qui restait muet. Ou alors il était inquiet à l'idée de devenir probablement papa prochainement, il se dégonflait et ça ne l'intéressait plus. Bon je devais avouer que cette hypothèse me plaisait plutôt bien même si elle était peu probable mais si elle s'avérait exacte et bien il aurait tout de même pu me prévenir avant parce que maintenant j'avais clairement toutes les chances de tomber enceinte et plutôt deux fois qu'une avec les gênes qui se baladaient dans ma famille.

Heureusement mon copain termina par se réanimer à mon plus grand soulagement, un large sourire se dessina sur son visage et je compris que j'avais visé juste finalement. Il glissa mes mains contre mes joues et m'embrassa légèrement, il me remercia simplement et garda mon visage entres ses mains. Nate m'affirma que ma décision le satisfaisait grandement, avoir un enfant était quelque chose qui comptait beaucoup pour lui et maintenant il allait avoir l'occasion de vivre ça avec moi. Je ne pu m'empêcher de sourire à mon tour et glissais mes bras derrière sa nuque pour le serrer contre moi, il était tellement mignon quand il affichait un sourire aussi radieux. Tout ce qui comptait le plus à mes yeux c'était son bonheur, j'aurais pu faire n'importe quoi pour qu'il se sente bien et qu'il apprécie la vie à mes côtés.

Ne t'amuses pas à me refaire une frayeur de ce genre à l'avenir, j'ai cru que j'avais fait la bêtise du siècle en prenant les devants comme je l'ai fait étant donné que tu ne réagissais pas. Soufflais-je réellement soulagée. Tant mieux, je voulais que tu sois heureux et je sais que c'est important pour toi, c'est pour ça que je veux le faire. Affirmais-je ensuite. Tout ce que j'espère c'est que tu ne me laisseras pas tomber quand il sera là parce que j'ai besoin de toi et je vais devoir me préparer à l'idée de te voir aimer quelqu'un d'autre que moi. Tu sais que je suis assez exclusive comme fille. Lâchais-je l'air de rien avant de l'embrasser de nouveau.

Je venais de rendre un homme heureux grâce à seulement quelques mots c'était dingue que l'idée d'avoir un bébé puisse l'enjouer autant. Nous étions tellement différents sur ce point, en tout cas je comprenais pourquoi il s'entendait si bien avec Aaron. Lui aussi était venu à bout de Shae à force de persistance et aujourd'hui ils élevaient un petit blondinet tous les eux, c'était assez étonnant de voir comme les gens pouvaient changer au fur et à mesure des années qui s'écoulaient. Mon beau-frère aussi avait adopté un nouveau comportement en décidant de ne plus coucher avec ma sœur et je ne voulais pas que Nate soit victime de la même « maladie » parce que je n'accepterais jamais d'être remplacée par un bébé minuscule.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Taylor
CIA's worker ❊
avatar

Messages : 112
Loisirs : Etre un aventurier de la vie
Age : 33

Carte d'identité
Profession: Pompier
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   Jeu 28 Avr 2016 - 23:46

Je fus quelque peu déstabilisé quand Phoebe m’ordonna de ne plus jamais lui faire une frayeur pareil, elle avait pris mon silence pour une sorte de réflexion quant au fait qu’elle ait arrêté de prendre la pilule sans rien me dire. A vrai dire ça ne me plaisait pas vraiment mais étant donné les événements passés et les nombreuses discussions que nous avions eu à ce sujet je n’allais pas lui en tenir rigueur. Je me mis à sourire quand elle affirma être heureuse de savoir que je l’étais moi aussi, elle faisait ça pour moi et pour me permettre d’être réellement épanouie et rien que pour ça je ne pourrais jamais assez la remercier. C’était la première fois que quelqu’un que je fréquentais était prêt à se « sacrifier » pour moi, en général j’étais plutôt posé sur le banc de touche à attendre que la dite personne soit prête, mais cette fois-ci j’avais la sensation de réellement vivre une relation basée sur l’amour et l’envie de rendre l’autre heureux. Ce qu’elle venait de dire ne faisait que confirmer à quel point je pouvais être heureux avec elle et combien je l’aimais, je n’avais jamais été aussi satisfait d’une relation, même avant qu’elle n’accepte que nous ayons un enfant.

J’esquissais un léger sourire quand Phoebe m’avoue qu’elle espérait que je n’allais pas la laisser tomber au profit du bébé une fois qu’il serait là, comme j’avais pu m’en douter elle craignait que je réagisse comme Aaron et que je la laisse complètement tomber pour me contenter de notre enfant. Je me mis de nouveau à sourire comme un idiot en songeant au fait que nous allions vraiment avoir un bébé, notre bébé et rien qu’en y pensant j’avais envie de courir partout comme un fou en hurlant que j’allais être papa, même si ce n’était toujours pas chose faite.

Je le suis, tu n’imagines pas ce que ça peut représenter pour moi que tu acceptes finalement. Je sais que tu es effrayée mais je suis persuadé que tu seras une maman du tonnerre, tu viens juste de prouver à quel point tu peux être aimante et dévouée à ceux qui compte pour toi assurais-je. Je suis vraiment heureux de pouvoir te considérer comme la future mère de mon enfant, je le pense vraiment affirmais-je sincère. Mais si jamais il hérite de ton sale caractère on pourra espérer qu’il ait tes jolis yeux me moquais-je gentiment.

Je n’arrivais toujours pas y croire, elle venait juste d’accepter que l’on essaye et j’avais la sensation qu’elle venait déjà de m’apprendre qu’elle était enceinte pourtant ce n’était rien de tout ça. J’avais tellement hâte de pouvoir commencer ce nouveau chapitre de ma vie, j’étais persuadé que nous allions être incroyablement heureux et que nous pourrions commencer une toute nouvelle vie qui nous plairait à tous les deux.

__________________

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe James-Taylor
Carefree girl
avatar

Messages : 529
Loisirs : être naïve
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Avocat
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   Sam 30 Avr 2016 - 16:51

J'écoutais Nathanaël m'affirmer que je serais une bonne mère et blablabla d'une oreille distraite, à vrai dire je préférais surtout me concentrer sur nos doigts entrelacer plutôt que sur ses paroles. Je savais qu'il cherchait seulement à me rassurer afin que je ne me dégonfle pas, de mon côté j'étais absolument persuadée que c'était lui qui saurait gérer la situation pendant que je ramerais dans mon coin. Certes il n'avait pas plus d'expérience que moi en tant que parent mais il avait forcément l'instinct paternel et c'était une bonne chose, il voulait ce bébé depuis si longtemps que s'en occuper serait un jeu d'enfant pour lui. De mon côté je ne me sentais pas du tout l'âme d'une mère, j'avais l'impression d'être trop jeune pour avoir un marmot et j'avais une maman si géniale et si aimante qu'il me semblait impossible d'être aussi douée avec ma propre progéniture. Je ne savais même pas comment j'étais censée aimer un gamin que je ne connaîtrais ni d'Eve, ni d'Adam aussi fort que ma sœur ou que Nathanaël. Pour moi ils passeraient toujours avant et c'était peut-être cruel à dire sauf que je me connaissais, je savais comment je fonctionnais. Le pire dans tout ça c'était que je ne pouvais même pas me confier à mon petit-ami à ce sujet, il me prendrait forcément pour une cinglée.

Je retins un soupire et me contentais de relever le regard vers mon copain lorsqu'il sous-entendit que nous risquions d'avoir quelques difficultés si le bébé devait récupérer mon « sale caractère », il ne nous resterait alors plus qu'à prier pour qu'il hérite de mes yeux. Je roulais des yeux tout en pensant que je ne pouvais pas être si compliquée à vivre que ça, on me considérait comme la plus calme des jumelles alors je me demandais comment il l'aurait vécu si c'était Shae qu'il avait fréquenté plutôt que moi. Moi tout ce que je voulais c'était qu'il me ressemble le moins possible parce qu'au moins si les choses devaient mal tourner je n'aurais plus qu'à prendre la fuite et pas grand-chose ne me relierait à ce petit monstre. Bon d'accord c'était un peu extrême de penser de la sorte et j'étais bien heureuse que Nate ne puisse pas lire dans mes pensées parce que je me serais sûrement prise la remontrance du siècle.

Tu te rends compte de tout ce que tu me fait faire. Soufflais-je en esquissant un léger sourire. Je n'ai pas un mauvais caractère, j'ai du caractère c'est différent monsieur. En tout cas il aura intérêt à être aussi beau que toi sinon je l'échange avec Mae, ni vu, ni connu. Lâchais-je ensuite sur un ton faussement sérieux. Va faire à manger maintenant, j'aurais dû attendre que tu aies terminé de préparer le dîner avant de t'en parler. Conclus-je en rigolant.

Heureusement Nathanaël termina par s'exécuter pour mon plus grand bonheur et je me réinstallais sur le plan de travail pour scruter ses gestes. Il en profita pour me rappeler qu'il n'aimait pas que je m’assois sur le mobilier et une grande discussion sans queue, ni tête démarra à ce sujet. Je fus soulagée de pouvoir mettre ces histoires de bébé un peu de côté pour me concentrer uniquement sur mon petit-ami et notre vie de couple paisible.

__________________


Show me mercy ! Help me, I've fallen on the inside. I tried to change the game, I try to infiltrate, but now I'm losing. Men in cloaks always seem to run the show. Save me from the ghosts and shadow before they eat my soul.  ღ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est un oui [Nath]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est un oui [Nath]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nath, tout simplement
» J'avais oublié de te rendre le string de ta copine. [Nath & Diego]
» Papa. [Nath' ]
» kikou tout le monde
» [ FRAD'S ] Nathalie Horler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: