AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pauvre Toddounet [Shae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Pauvre Toddounet [Shae]   Mar 12 Avr 2016 - 2:39


Le hurlement des supporters m'encouragèrent à me remettre rapidement sur mes pieds pour applaudir vivement mon équipe favorite à mon tour, celle-ci venait de remporter un match très important et j'étais infiniment heureux de les voir se qualifier. Todd partageait également ma joie, nous avions certainement l'air de deux cinglés vu de l'extérieur mais pour être honnête c'était le cadet de nos soucis, d'ailleurs même Mae affichait une drôle de tête depuis son parc mais j'étais convaincu que mon fils finirait par s'habituer à ses élans de bonheur. Lui aussi deviendrait un fidèle supporter des New-York Knicks, cette équipe avait un brillant avenir devant elle et les joueurs étaient clairement ceux qu'il fallait admirer. D'ailleurs je n'étais pas le seul à partager cet engouement pour les Knicks, en effet Julian les adorait tout autant et nous pouvions débattre durant de longues minutes sur le sujet. J'étais même plutôt satisfait d'avoir un autre sujet de conversation autre que la salle de sport et Mae avec mon beau-père alors même si c'était par rapport au basket je ne m'en plaignais pas, au contraire.

Le grincement de la porte calma néanmoins nos ardeurs, surtout lorsque Shae débarqua dans le salon. Todd changea d'ailleurs complètement d'attitude, il devint très posé et également beaucoup plus réservé, anormalement même puisque d'habitude il était plutôt le genre de type à s'agitait comme s'il était monté sur des ressorts, surtout en présence de ma femme d'ailleurs. Mais aujourd'hui il n'en était rien, mon ami décréta même qu'il devait partir et ne pouvait pas rester dîner avec nous ce soir. Il salua brièvement Shae avant de s'éclipser rapidement. Je demeurais stoïque tandis que la porte d'entrée venait de se refermer derrière Todd et je suivis ma femme du regard qui se dirigeait plutôt silencieusement vers le parc de notre fils. En effet, l'intéressé ne se gênait pas pour lui rappeler qu'il était là et qu'elle n'était pas venue lui dire bonjour, cependant l'énervement de Mae ne m'amusa pas tellement pour l'heure j'étais plutôt concentré sur ce qui venait d'arriver avec Todd.

Je savais pertinemment qu'il était aussi distant à cause de moi, je lui avais balancé des « accusations » à la tronche en prétendant qu'il ne serait peut-être pas contre le fait de sortir avec Shae mais je n'imaginais qu'il se comporterait de cette manière à l'issue de notre conversation pour être franc. Pour moi la situation s'était clarifiée depuis et je ne me posais plus de questions étranges au sujet du soldat et de ses pseudos sentiments pour ma femme sauf que Todd gardait un souvenir très net de notre discussion j'en étais certain et maintenant il changeait en présence de Shae... Cette dernière allait me tuer, elle n'était déjà pas enchantée à l'idée que je puisse interroger de la sorte notre ami alors maintenant qu'il agissait comme une simple connaissance envers elle je risquais clairement d'en prendre pour mon grade.

Je sais ce que tu vas dire, que c'est de ma faute et que je n'aurais pas dû lui parler mais je ne pensais pas qu'il s'inquiéterait comme ça et qu'il déciderait de mettre autant de distance entres vous. Je ne lui ai jamais demandé de changer, j'avais des doutes et je lui ai posé une question c'est tout... Soufflais-je penaud.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Mar 12 Avr 2016 - 16:28

Je garais la voiture dans l’allée de la maison et descendis avant d’apercevoir ma mère qui en faisait de même de l’autre côté du trottoir, je m’élançais rapidement pour le rejoindre et la saluais joyeusement. Ma mère revenait de chez le traiteur où elle avait acheté de quoi manger ce soir étant donné que papa regardait le match et qu’elle n’avait pas envie de cuisiner. Je fixais avec envie ses petits sacs tout en songeant que j’aurais moi-même pu acheter de quoi manger chinois ce soir, je n’y avais pas pensé en sortant de l’hôpital. Je discutais quelque temps avec ma mère de choses et d’autres et lui promis de passer le week-end pour qu’on aille se promener avec Mae. Au bout de quelques minutes je la saluais tout en affirmant que ses nouilles chinoises allaient finir par refroidir, j’embrassais sa joue et m’éloignais de nouveau pour rejoindre mon chez moi.

Je compris rapidement aux hurlements de joie qui parvenaient du salon que leur équipe avait sûrement gagné ce fameux match, je déposais donc mes clefs sur le meuble et rangeais mon manteau ainsi que mes chaussures avant de rejoindre le salon où Aaron et Todd se trouvaient. Je sentis l’ambiance changer dès l’instant où je mis un pied dans la pièce, Todd ignorait royalement mon regard et me salua du bout des lèvres. Je fronçais les sourcils et n’eus pas le temps de le questionner qu’il s’éclipsa comme un éclair. Je serrais la mâchoire et posais mon regard sur Mae qui s’agitait dans son parc pour attirer mon attention. Tout en ignorant royalement Aaron je m’approchais de mon fils pour le saisir dans mes bras et l’embrasser doucement.

Tandis que Mae s’amusait du fait d’être perché dans les airs son père s’empressa de prendre les devants au sujet de Todd, visiblement il s’imaginait savoir ce que je pensais maintenant. Il jugeait donc que je ne pouvais pas le blâmer pour ce qui se passait avec Todd étant donné qu’il n’aurait pas pu imaginer que notre ami, ou le sien maintenant, se mettrait à me fuir comme la peste après qu’il ait pu lui faire remarquer que nous étions trop proches à son goût. On voyait bien où nous avaient menés ses foutus doutes, maintenant on pouvait compter un de ses amis supplémentaires qui ne pouvaient pas me voir et ce n’était pas non plus comme si j’avais beaucoup de personnes avec qui j’aimais bien passer du temps. J’appréciais vraiment Todd et je détestais avoir à l’ignorer tout ça parce qu’Aaron s’imaginait des choses.

Tu as eu ce que tu voulais en fin de compte lâchais-je sans le regarder. Tu n'auras plus à nous supporter quand on rigole tous les deux, c’est génial ajoutais-je agacée avant de monter l’escalier pour coucher Mae.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Jeu 14 Avr 2016 - 0:59

Mes explications n'apaisèrent pas du tout Shae, cette dernière se contenta plutôt de me rappeler que maintenant je pouvais être réellement satisfait d'être intervenu puisque grâce à moi, Todd et elle ne pourraient sans doute plus jamais partager de fous rires comme avant. Je ne savais même pas ce que je pouvais ajouter pour arranger mon cas à vrai dire. De son côté ma femme préféra s'éclipser à l'étage avec notre fils afin de le mettre au lit et je compris sans aucune difficulté qu'elle était réellement énervée pour le coup, en effet elle ne s'était même pas donné la peine de m'apporter Mae histoire que je puisse lui souhaiter une bonne nuit. Du coup je me retrouvais au beau milieu de la pièce comme un idiot à ne pas savoir quoi faire, monter maintenant n'était sûrement pas une bonne idée et je supposais que je pourrais toujours aller embrasser le petit plus tard alors je me contentais d'attendre patiemment Shae au rez-de-chaussée avec l'espoir de pouvoir discuter véritablement avec elle.

Après tout elle se serait certainement comportée de la même manière que moi si nos rôles avaient été inversés et que je partageais une telle complicité avec une nana que je connaissais depuis des années. Je me taisais depuis quelques mois, je passais l'éponge sur beaucoup de leurs agissements mais au bout d'un certain moment je m'étais retrouvé incapable de faire l'impasse sur toute cette affaire. Les messages sur Instagram étaient la goutte d'eau ayant fait déborder le vase, ma tolérance était retombée à zéro et je m'étais retrouvé à poser quelques questions à mon meilleur ami. Et puis je n'étais pas stupide non plus, j'avais bien remarqué les regards en coin que tout le monde s'amusait à me lancer comme si j'étais le dindon de la farce depuis l'anniversaire des jumelles et le fameux gage que Shae et Todd avaient « partagé ». Je n'eus néanmoins pas le temps de songer de nouveau à cet épisode puisque ma femme était tout juste en train de descendre les marches de l'escalier.

Ecoute, je n'ai pas voulu que les choses se passent comme ça. Je n'imaginais pas qu'il puisse avoir l'idée de prendre du recul vis-à-vis de toi. Affirmais-je. C'est normal que je m'inquiète, non ? Je suis ton mari et je n'étais pas tellement rassuré en lisant vos messages sur Instagram ou même en participant à l'une de vos conversations, ici ou ailleurs. Tu pourrais au moins comprendre ça... Je suis persuadé que tu n'aurais pas non plus été forcément à l'aise si la situation avait été inversée, si c'était moi qui avait été très ami avec une fille depuis longtemps. Tentais-je de me justifier sans pouvoir m'empêcher de penser que Todd était un idiot et qu'il n'était nullement obligé de devenir aussi distant avec Shae.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Jeu 14 Avr 2016 - 16:12

Mae ne semblait pas vraiment d’accord à l’idée d’aller se coucher et passa un bon moment à chouiner dès que j’avais le malheur de faire mine de le poser dans son berceau. Je fus donc contrainte de le garder auprès de moi et me contentais de le bercer doucement en marchant dans sa petite chambre, finalement Mae termina par fermer ses jolis yeux et je pus le déposer dans son lit calmement. A vrai dire je n’avais vraiment pas envie de descendre pour retrouver Aaron, j’aurais préféré rester ici avec mon fils plutôt que de devoir faire face à une discussion qui ne me plaisait vraiment pas. Il y a quelques mois encore j’aurais eu du mal à penser ce genre de choses, mais être avec Mae m’apaisait réellement. Contrairement aux adultes il ne faisait pas des choses idiotes pour son propre intérêt, bien évidemment c’était un bébé, mais avec lui je n’avais pas à faire semblant et depuis ce malheureux incident j’avais clairement la sensation que Mae avait besoin de moi et je crois que c’était de ce dont j’avais manqué depuis sa naissance.

Malgré tout, après avoir déposé un dernier baiser sur son front et actionné le baby-phone je pris mon courage à deux mains et descendis les escaliers qui menaient au salon. A peine j’eus mis un pied dans la pièce qu’Aaron revint à la charge sur ce sujet, visiblement il n’avait pas imaginé que les choses se passeraient de la sorte et surtout il ne l’avait pas voulu. Pour lui c’était normal de s’inquiéter à ce sujet étant donné qu’il était mon mari et que les discussions que j’avais avec Todd l’inquiétaient. Je lui lançais un regard noir tout en me demandant de quoi il voulait parler, il était le premier à être heureux quand Todd venait nous voir, et soudainement ça ne lui plaisait plus. Même nos discussions sur Instagram étaient sources de problèmes et visiblement je n’arrivais pas à le comprendre. Il remit ensuite ma propre jalousie sur le tapis en assurant que si j’avais été à sa place je n’en n’aurais pas été plus heureuse.

Il pouvait dire ce qu’il voulait mais moi je n’avais jamais fait un pas de travers, lui il avait aimé des photos de poufiasses sur ce fameux Instagram, et il s’était clairement laissé dragué par son ex. Ici on parlait de Todd, son ami, il était censé lui faire confiance. Et puis c’était complètement débile, Todd ne m’avait jamais fait d’avances ou quoique ce soit, les situations étaient complètement différentes, mais comme d’habitude c’était à moi de m’asseoir pour que monsieur soit heureux.

Forcément tu n’as pris en compte que ton petit bonheur personnel dans cette histoire lâchais-je avec agacement. Non ce n’est aucunement normal que tu t’inquiètes ! On parle de Todd, ton ami comme tu dis si bien, pas d’un gars que tu ne connais pas. Il ne m’a jamais fait d’avances de prêt ou de loin, la preuve il n’a aucun mal à faire comme si je n’existais pas assurais-je en attrapant une peluche de Mae qui trainait par terre. Tu me fais passer pour une idiote qui fricote avec un autre ! J’en ai rien à foutre des autres, que ce soit Todd ou Brad Pitt, tout ce que je veux c’est toi. Et puis tu crois que je devrais dire quoi moi, ça fait des jours qu’on a pas couché ensemble, dès que tu en as l’occasion tu cours voir Mae et tu me laisses en plan m’énervais-je sérieusement en le fixant. Mais oui je suis bête, peut-être que Todd lui il voudrait bien coucher avec moi ou même le postier puisque visiblement dès que je m’entends bien avec quelqu’un ça pose problème ! Enfin peut être que si tu t’occupais un peu plus de moi les choses seraient différentes, au lieu de blâmer Todd tu pourrais te remettre en question lâchais-je nerveusement.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Ven 15 Avr 2016 - 1:22

Je serrais nerveusement la mâchoire lorsque Shae m’accusa d’avoir été égoïste en allant faire des remarques à Todd. Visiblement je n’avais pas le droit de m’inquiéter à propos de lui ou même de ses « intentions » tout simplement parce qu’il était un ami de longue date, qu’il était proche de ma famille depuis un certain temps mais aussi de moi, c’était apparemment aussi simple que ça. En tout cas ma femme était persuadée que Todd n’avait jamais cherché à la draguer ou quoique ce soit, le fait qu’il se soit sauvé comme un voleur alors qu’elle rentrait du boulot prouvait bien qu’il savait parfaitement l’ignorer. Je poussais de nouveau un soupire tout en pensant que Shae ne comprenait vraiment pas, je ne remettais pas en cause mon amitié avec le soldat et je savais que je pouvais parfaitement lui faire confiance, c’est d’ailleurs pour cette raison que nous avions décidé d’en faire le parrain de Mae mais j’étais certainement le mieux placé pour savoir que des sentiments amoureux ne se contrôlaient pas. Alors même s’il en était venu à m’avouer qu’il ressentait quelque chose pour Shae je ne lui en aurais pas voulu mais nous aurions au moins pu en discuter.

Evidemment j’étais soulagé qu’il n’en soit rien mais j’aurais préféré que Todd ne change pas de comportement si subitement, il n’avait pas de raisons de le faire après tout. Enfin quoiqu’il en soit Shae m’en voulait toujours beaucoup, elle me reprocha de la faire passer pour une « idiote » infidèle. Les autres ne l’intéressaient pas du tout, c’était avec moi qu’elle désirait être, elle en profita d’ailleurs pour me faire remarquer que je prenais de mon côté un peu trop de libertés pour quelqu’un qui « refusait » de faire l’amour avec sa femme. Elle en avait assez que j’utilise Mae comme prétexte pour m’éclipser, surtout que que Todd ou « le postier » eux ne rechigneraient pas à l’idée de devoir s’envoyer en l’air avec elle. Je sentis l’agacement me gagner subitement, je n’avais plus vraiment l’impression que nous étions en train de parler de la même chose soudainement. Maintenant c’était moi le coupable, moi qui devais me poser des questions à propos de notre couple au lieu de passer mon temps à chercher un autre fautif. Elle allait très fort sur ce coup, pourquoi est-ce que soudainement elle se mettait à m’accuser de ne pas la satisfaire au lit ? Pourquoi ne m’en avait-elle pas parlé plus tôt ? Je ne pouvais pas deviner que c’était « grave » à ce point. Au lieu de ça on se retrouvait à s’hurler dessus au beau milieu du salon et à mélanger des sujets plutôt différents l’un de l’autre.

N’importe quoi, je ne vois pas l’intérêt de me blâmer comme tu le fais. En tout cas je ne m’excuserais pas pour quelque chose qui me semblait légitime, ce n’est pas non plus comme si j’étais allé agresser Todd chez lui pour lui soutirer la vérité. On a parlé calmement et ça s’est arrêté là. Affirmais-je sur un ton neutre. Je fais confiance à Todd mais s’il a envie de s’envoyer en l’air avec toi ce n’est pas quelque chose qu’il peut contrôler ! Et puis d’ailleurs en parlant de ça, c’est maintenant que tu trouves judicieux de me faire ce reproche ? Depuis quand est-ce que je ne te satisfais pas au lit ? M’énervais-je. Excuse-moi d’avance de me sentir coupable quand Mae pleure, ce n’est pas que je n’ai pas envie de te faire l’amour mais je refuse de laisser le petit hurler au réveil sous prétexte qu’on doit passer aux choses sérieuses. En dehors de ça tu ne peux pas dire que je ne m’occupe pas de toi, on sort, on fait des choses sans notre fils mais je ne savais pas que le sexe comptait autant. Terminais-je sur le même ton en secouant la tête.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Ven 15 Avr 2016 - 17:35

Comme je m’y attendais Aaron ne voyait pas en quoi il avait tord au sujet de Todd, il ne contentait sûrement pas s’excuser car il jugeait que sa démarche était « légitime ». J’étais donc l’idiote qui était en train de le blâmer pour quelque chose qui était logique à ses yeux. Je le fixais alors avec béatitude, qu’est-ce qu’il racontait là ? Comment ne pouvait-il pas s’en vouloir pour tout ce qui était en train de se passer à cause de ses accusations idiotes ? Par la suite il assura que même s’il n’en voulait pas à Todd il se pouvait très bien qu’il ait envie de coucher avec moi sans que ce soit de sa faute, de nouveau je fus frapper par l’idiotie de ses paroles ; il devenait carrément malade ! On passait tout d’abord d’un Todd qui ressentait quelque chose pour moi à quelqu’un qui voulait à présent simplement coucher avec moi, je ne comprenais plus rien à ce qu’il racontait et je n’arrivais pas à saisir en quoi ça le dérangeait dans cette affaire. J’étais persuadée que plein de filles dont certaines de mes connaissances pouvaient trouver Aaron à leur goût et peut-être même fantasmer des choses étranges à ce sujet, mais je m’en fichais tant que ça restait dans leur tête.

Mon mari en profita pour revenir sur ce que j’avais dit un peu plus tôt au sujet du fait que nous ne couchions plus ensemble, et une fois de plus il avait tout compris de travers. Il me reprochait donc de lui sortir ça au détour de notre conversation - ou de notre dispute - et surtout de lui avoir caché pendant tout ce temps qu’il ne me satisfaisait plus au lit. Il ajouta par la suite qu’il s’excusait d’avance de se sentir coupable quand Mae pleurait et qu’il ne désirait pas laisser le petit pleurer pendant qu’on terminait « nos affaires ». Je le fixais avec incompréhension tout en ayant soudainement l’impression qu’il venait de me mettre une claque. Il n’en n’avait rien à faire, ça ne lui faisait absolument rien qu’on ne couche plus ensemble.

Mais tu t’entends parler ? Alors c’était quoi ton plan ? Demander à Todd s’il voulait coucher avec moi et lui dire qu’il n’avait pas le droit ? Je crois qu’il est au courant lâchais-je excédée.Toute cette histoire ne t’a avancé à rien, et puis imaginons que ce soit vrai et que Todd m’apprécie tu crois sérieusement qu’il te l’aurait avoué et qu’il aurait voulu en parler avec toi ? De toute façon ça n’aurait avancé à rien que tu en parles avec lui affirmais-je en déposant la peluche de Mae dans son parc. C’est normal qu’un bébé pleure et que tu n’accoures pas pour le consoler, tu as lu tous ces bouquins sur l’éducation et tu n’as même pas retenu ça ? Ajoutais-je à bout de nerf. Tu préfères aller t’occuper de lui que faire l’amour avec moi ? C’est quoi ça ? Tu te souviens de la dernière fois où on a fait l’amour au moins ? Je te dégoute c’est ça ! Tu as eu ton bébé et maintenant je ne suis plus désirable à tes yeux, j’étais intéressante juste pour que tu puisses foutre ton fils dans mon ventre remarquais-je hors de moi en lui lançant un coussin au visage. Peut-être que si tu es si jaloux de la manière dont je me comporte avec Todd c’est tout simplement parce que toi tu ne te comportes plus comme ça avec moi, je suis juste la mère de ton fils c’est tout ajoutais-je le souffle court et le coeur battant.Le sexe a toujours été important entre nous, toujours, c'est toi qui a arrêté ! Excuse moi d'aimer faire l'amour avec mon mari et de te faire passer avant les pleurs de mon fils ! Désolée de t'aimer et que tu me rendes dingue terminais-je sans le quitter du regard.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Ven 22 Avr 2016 - 0:42

Je ne pu m'empêcher de hausser les épaules quand Shae chercha à connaître mes intentions lorsque j'étais allé interroger Todd à propos de sa relation avec elle, ma femme m'assura que je n'avais pas besoin de lui rappeler qu'il n'était pas autorisé à s'envoyer en l'air avec elle. La mère de mon fils insista sur le fait que j'aurais dû me taire plutôt que d'aller me mêler des affaires de cœur de mon ami, elle était certaine qu'il ne m'aurait de toute manière jamais parlé de ses sentiments dans le cas où il aurait réellement ressenti quelque chose pour elle. C'est pourquoi Shae était autant persuadée que j'avais lancé ce « débat » pour rien : premièrement, Todd éprouvait simplement de l'amitié à l'encontre de ma femme et deuxièmement, il n'aurait peut-être pas hésité à nier la vérité si jamais il appréciait effectivement un peu trop Shae. D'accord sur ce dernier point elle avait certainement raison, à la place de Todd je ne me serais jamais confié au mari de la nana sur qui j'aurais pu avoir des vues mais mon ami n'avait pas les mêmes principes que moi, il était honnête alors j'étais convaincu qu'il m'en aurait parlé. Il devait bien se douter que je ne l'aurais pas engueulé ou quoique ce soit, pour être franc je ne savais pas trop ce que j'aurais bien pu faire mais je ne l'aurais surtout pas rejeté.

D'accord ça ne m'a rien apporté du tout, je ne sais pas s'il a été honnête avec moi et maintenant il est gêné mais je ne pouvais pas deviner que la situation dégénérerait de la sorte. Pour moi j'ai eu une discussion simple sur un réseau social, pas de quoi dramatiser et pourtant il s'éloigne comme si je l'avais exigé. Il sait bien que je ne suis pas ce genre de type. Affirmais-je dépassé par tout ça.

La suite de notre conversation vira littéralement au visage. Shae était excédée par le fait que je « préférais » m'occuper de Mae plutôt que de lui faire l'amour, visiblement j'étais effectivement censé le laisser pleurer dans son lit parce que c'était ce que nous étions censés faire en tant que parents dans ce genre de situation. Elle me demanda même si j'avais un souvenir de notre dernière partie de jambe en l'air et enchaîna en affirmant qu'elle devait sûrement me dégoûter et que je n'avais plus rien à retirer d'elle maintenant qu'elle avait accouché et que j'avais enfin un fils. Shae était si remontée contre moi qu'elle s'empara d'un coussin du canapé pour me le balancer à la tronche, je réceptionnais maladroitement celui-ci tant je fus surpris par son geste et serrais nerveusement le tissu entres mes doigts tandis qu'elle enchaînait en m'affirmant que je ferais mieux de faire plus attention à elle plutôt que de jouer au jaloux dans mon coin. Elle termina par me rappeler que le sexe avait toujours joué son rôle dans notre couple et que maintenant je ne faisais plus d'efforts alors qu'elle aimait toujours ça, à tel point qu'elle ne voyait pas d'inconvénients au fait de laisser notre fils chouiner dans sa chambre, justement parce qu'elle m'aimait et que je ne la laissais jamais indifférente.

Je... Soufflais-je bafouillais d'un air idiot. Je ne savais pas que ça te pesait autant Shae... Tu travailles beaucoup et je passe mes journées avec Mae alors quand tu es là j'ai tendance à garder le même rythme et je continue de lui consacrer tout mon temps. C'est une habitude, je ne m'en rendais pas compte tu sais. Je n'aime pas quand il pleure, en général je suis juste avec lui mais les hurlements poussés du fond du berceau sont un peu ma faiblesse je le reconnais. Expliquais-je. En tout cas ça ne veut pas dire que je ne t'aime plus ou que tu ne m'attires plus, au contraire. Tu es la seule qui arrive à me rendre complètement dingue rien qu'en me lançant un regard, tu es la femme de ma vie. J'aime faire l'amour avec toi et je t'aime encore plus, c'est juste qu'avec le bébé et ton boulot les choses sont devenues un peu plus compliquées... Soufflais-je en lui lançant un regard implorant.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Ven 22 Avr 2016 - 16:02

Je poussais un soupire quand Aaron remarqua que de toute façon en discuter avec Todd ne lui avait rien apporté, il ne pouvait même pas être certain que Todd avait été sincère avec lui. Mes bras tombèrent lorsqu’il affirma que cette discussion était normale d’autant plus qu’il l’avait fait sur un réseau social. Il était complètement inconscient ! Comment est-ce qu’il pouvait avoir une discussion aussi délicate avec ami via téléphone ? Et puis on ne pouvait même pas jauger l’expression de l’autre derrière un écran, comment pouvait-il être certain que Todd n’avait pas été blessé ? Tout ça parce qu’il lui avait dit via un message que tout allait bien ? C’était n’importe quoi. J’avais sincèrement envie de lui hurler dessus qu’il était un imbécile, j’étais peut-être nulle pour m’occuper des autres, mais il était clairement pire que moi.

Tu as réglé ça par messages ? Sérieusement ? Tu crois vraiment que tu peux savoir ce qu’il a pensé et s’il a bien pris la chose juste parce qu’il t’a dit par message que ça allait pour lui ? Remarquais-je ahurie. Tu as l’intention de discuter avec lui d’une manière pour lui de ne plus penser à moi c’est ça ? Je ne te comprends même pas, franchement, tu peux dire ce que tu veux mais tu as agis n’importe comment il ne faut pas s’étonner qu’on se retrouve dans une telle situation terminais-je complètement perdue par l’incohérence de son comportement.

Alors que je m’attendais à ce qu’Aaron explose après que je lui ai balancé toutes mes paroles il se contenta de me regarder d’un air perdu, je me sentis d’autant plus agacée de voir qu’il réagissait de la sorte à cette histoire, j’aurais voulu qu’il s’énerve lui aussi pour comprendre que ça lui tenait à coeur. Sauf que tout ce qu’il fut capable de me dire c’était qu’il n’avait pas pensé que c’était aussi difficile pour moi, qu’il ne s’en rendait pas compte et que mon boulot et Mae avaient changés beaucoup de choses de ce côté. J’étais visiblement la seule qui pouvait le rendre dingue d’un simple coup d’oeil, j’étais la femme de sa vie et il adorait faire l’amour avec moi sauf que Mae et mon boulot rendaient ça plus difficile, mais moi je ne voyais pas en quoi, c’est lui qui rendait nos rapports difficiles.

Oui tu passes tes journées avec lui, tu pourrais au moins m’accorder tes nuits remarquais-je.  C’est encore pire si tu ne t’en rends pas compte, tu dis toutes ces choses comme quoi je suis la femme de ta vie, que je te rends dingue d’un simple coup d’oeil mais ça ne suffit pas pour que tu couches avec moi constatais-je sans comprendre.  Tu m’avais promis que rien ne changerait entre nous deux, je n’en n’ai rien à faire d’être fatiguée quand je rentre, ce n’est pas compliqué pour moi, c’est pour toi que ça l’est ajoutais-je sans le quitter du regard. ça ne te manque même pas qu'on n'ait pas couché ensemble depuis tout ce temps, tu ne t'en rends même pas compte répétais-je réellement blessée par ses paroles.

J’avais la sensation de revenir à la période où il me demandait si expressément d’avoir un enfant, ce pacte idiot que nous avions passés et le nombre de fois où j’avais craint qu’il le préfère à moi, je ne voulais pas que notre enfant passe avant moi dans son coeur, sauf que finalement c’était ce qui était arrivé. Cependant je pensais qu’avec ce qui s’était passé dernièrement et le rapprochement que j’avais eu avec Mae les choses ne seraient plus comme ça, mais finalement j’en étais toujours au même point. Il préférait s’occuper de Mae qu’être avec moi et j’avais la sensation qu’il m’abandonnait complètement, comme si j’étais idiote de croire qu’il était normal que notre relation reste la même après l’arrivée de Mae. Il était passé à autre chose, il avait évolué dans notre relation et moi j'étais restée au même stade, avec les mêmes attentes que lorsque nous n'étions encore que tous les deux.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 31
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Sam 23 Avr 2016 - 2:35

Je fronçais les sourcils légèrement quand Shae sous-entendit que je ne pouvais clairement pas avoir résolut le « problème » Todd grâce à internet, elle avait raison en affirmant que je n'avais absolument aucune idée de ce que mon ami avait bien pu penser pendant notre conversation virtuelle. Je l'avais peut-être blessé en l'attaquant de la sorte mais nous n'en n'avions même pas parlé aujourd'hui, notre soirée avait été parfaitement normale jusqu'au retour de Shae alors je ne comprenais pas trop ce qui se passait. Ma femme était dans la même incompréhension, pour elle j'étais responsable de cette situation merdique. Je poussais un léger soupire tout en pensant que de toute manière nous n'en serions pas plus ce soir, d'accord j'avais sûrement merdé en abordant Todd de la sorte mais maintenant il était partit alors je ne pouvais pas tellement lui poser de questions ou l'interroger à propos de son comportement étrange. J'aurais sûrement mieux fais de ne même pas en parler avec le soldat, je serais resté avec mes doutes dans la tête et tout se serait beaucoup mieux déroulé pour nous tous.

De toute façon il est partit, ce n'est pas aujourd'hui qu'on sera éclairés à propos de son comportement. Il finira bien par s'expliquer, il sait qu'il n'a pas agit normalement et il se doute bien qu'on l'a remarqué aussi. Je t'ai dis que je me suis planté en l'abordant par messages, j'ai manqué de tact mais pour moi c'était tellement insignifiant que je pensais même pas à mal. Assurais-je.

Shae nota ensuite que je passais déjà beaucoup de temps avec Mae, à tel point que je pourrais au moins lui accorder quelques heures lorsqu'elle rentrait du boulot. Elle m'en voulait pour ne pas réaliser que les choses étaient « graves », visiblement je ne lui prouvais pas vraiment que je l'aimais autant quand je restais passif à ses côtés. Je poussais un nouveau soupire tout en pensant que je n'avais jamais voulu la blesser ou la laisser de côté au profit de notre fils, je ne le faisais pas exprès et malheureusement c'était aussi ce qu'elle me reprochait. Ma femme me rappela que je lui avais assuré que notre relation resterait la même et ce même si nous avions un enfant ensembles, elle n'attendait que le moment où je déciderais de coucher avec elle sauf que ça ne venait jamais. Shae était énormément déçue de voir que je ne ressentais pas forcément de manque alors que nous n'avions pas fais l'amour depuis un certain temps sauf que je ne voulais pas la rendre malheureuse ou la blesser...

D'accord, très bien. Je vais me rattraper. Assurais-je. Parce que le sexe est nécessaire pour que tu te sentes réellement aimée ? Tu ne me crois pas quand je te le dis ? Parce que je te le dis régulièrement et ça tu ne peux pas le nier. Continuais-je. Ça n'a pas changé entres nous, je t'aime toujours autant mais maintenant il est là. On ne peut plus faire comme s'il n'était question que de nous. Bien sûr que ça me manque quand on ne fait pas l'amour mais j'en sais rien... J'aime aussi m'occupe de mon fils et peut-être que j'exagère, je ne devrais pas lui consacrer autant de temps j'en sais rien sauf que c'est plus fort que moi. Je ne veux pas non plus que tu te sentes mise de côté, c'est compliqué je ne sais pas encore comment satisfaire tout le monde. Soufflais-je un peu maladroitement.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   Lun 25 Avr 2016 - 0:07

J’étais tellement dépassée par le comportement d’Aaron au sujet de cette affaire avec Todd que je ne savais même pas comment lui faire comprendre à quel point il avait agit comme un idiot, de son côté les choses semblaient plus faciles à aborder étant donné qu’il jugeait ne rien pouvoir faire pour le moment et que ça ne servait à rien de se morfondre. Je ne comprenais pas comment il pouvait être aussi calme en imaginant qu’il ait pu blesser son ami, si ça avait été moi à sa place j’aurais couru dans tous les sens dans l’espoir de me faire pardonner et de m’assurer que mon ami allait bien. Mais pour Aaron les choses étaient toujours différente, je ne disais pas que son bonheur passait avant les autres, cependant il avait du mal à réaliser le mal que ses paroles et ses gestes pouvaient avoir sur les autres et j’étais plutôt bien placée pour en parler.

Depuis que j’avais abordé le sujet de notre activité sexuelle quasi nulle Aaron ne faisait que m’assommer de plus en plus. Il poursuivait ses justifications qu’il croyait sûrement rassurantes et justifiées, mais qui me faisaient me sentir de plus en plus mal. A ses yeux le simple fait qu’il dise m’aimer devait être suffisant, sauf que je ne voyais pas en quoi dire qu’on aimait quelqu’un justifiait le fait en lui-même, il pouvait le dire, mais le montrer était toujours plus éloquent. Ce que je réalisais ce soir c’est que nous n’avions plus eu aucun rapport depuis un long moment et que lui ça ne lui manquait pas et pire qu’il ne s’en n’était pas rendu compte. J’avais la sensation de ne plus être désirable à ses yeux et que coucher avec moi était moins attirant pour lui que de changer les couches de notre fils. Je lui en voulais terriblement de ne pas savoir trouver une place pour moi dans sa nouvelle vie, il n’y avait de la place que pour Mae qu’il avait su immédiatement placer au sein de son environnement, et moi j’étais sur le banc de touche.

Ses paroles me firent terriblement mal, je préférais alors baisser le regard et tourner les talons pour rejoindre la cuisine, je ne savais même plus quoi lui dire, tout ce qu’il me répondait ne faisait que m’accabler de plus en plus. J’ouvris le frigidaire où une gamelle contenait mon repas du soir et la glissais machinalement dans le micro-onde pour la réchauffer sans la quitter du regard. Je n’arrivais pas à décider si j’étais davantage touché dans mon égo ou si j’avais tout simplement peur qu’il ne m’aime plus à un moment donné, du moins qu’il ne ressente plus les choses comme lorsque nous nous étions rencontrés. Je ne voulais pas que l’on devienne un vieux couple, je ne voulais pas qu’on se retrouve à se contenter de manger ensemble le soir et à se raconter nos journées. Je voulais qu’on puisse de nouveau revivre comme nous étions avant Mae et le plus difficile c’était que ça ne dépendait pas de moi.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pauvre Toddounet [Shae]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pauvre Toddounet [Shae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Chavez traite Obama de « pauvre ignorant »
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Une pauvre petite SDF en Lorraine
» MDR La Pauvre Ptiite Fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: