AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maman pas douée [Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Maman pas douée [Aaron]   Dim 20 Mar 2016 - 19:13


Todd me fixa avec perplexité après que je l’informais qu’Aaron était parti s’entraîner avec mon père et Nathanaël, il était tout d’abord quelque peu déçu de ne pas avoir été convié et surtout étonné de savoir que mon mari faisait maintenant du sport avec mon père et le copain de ma sœur. J’haussais les épaules tout en songeant que maintenant que Noah était parti papa s’occupait comme il le pouvait et il ne lui restait plus qu’Aaron et Nathanaël pour faire du sport avec lui et surtout pour parler F1. Enfin je n’étais pas certain qu’Aaron ou même Nathanaël s’y connaissent vraiment, mais visiblement papa était satisfait parce que ça durait depuis un peu plus d’un mois. J’étais moi-même plutôt étonnée, mais j’étais contente de voir papa bien s’entendre avec Aaron et puis ça permettait à Aaron de s’amuser un petit peu et de sortir de la maison. Le côté un peu plus négatif était que j’aurais moi aussi bien voulu pouvoir me défouler un petit peu avec eux, mais il fallait bien s’occuper de Mae et j’avais plus la sensation que c’était un rassemblement nécessaire entre hommes et qu’une fille viendrait plus les embêter qu’autre chose. Enfin dans tous les cas j’allais proposer à Aaron et à papa d’emmener Todd avec eux, ça pourrait être amusant de les voir tous les quatre ensembles, songeais-je avec amusement avant de tendre son café à Todd.

Le départ de Noah n’était pas facile, maman était stressée depuis le moment où il avait mis son pied dans l’avion, papa quant à lui passait son temps à chercher à savoir comment ça se passait pour lui et combien il avait de points tandis que Phoebe commençait sérieusement à m’inquiéter. Pour ma part j’étais plutôt confiante, je comprenais bien qu’il ait besoin de partir pour réaliser son rêve et j’étais certaine qu’il allait revenir avec une jolie coupe ainsi qu’un contrat chez Mercedes. Cependant c’était étrange de ne plus le voir dans les parages et de ne plus entendre toutes ses bêtises, il ne téléphonait que rarement quand il avait le temps et il n’était pas non plus très présent sur les réseaux sociaux, visiblement monsieur était très occupé.

J’esquissais un sourire en l’imaginant revenir tout pimpant avec sa coupe au-dessus de sa tête au moment où les cris de Mae résonnèrent dans le baby phone, je poussais un soupire et m’excusais auprès de Todd avant de monter à l’étage pour m’infiltrer dans la chambre de Mae. Ce dernier criait toujours jusqu’à ce que j’ouvre légèrement le volet de la chambre, il s’interrompit et me fixa d’un air curieux avant de se mettre à s’agiter en comprenant qu’il allait pouvoir goûter.  Je l’attrapais précautionneusement et le déposais sur la table à langer, je le changeais rapidement avant de me tourner légèrement pour saisir sa peluche dans le lit.

Mais à l’instant où je me retournais un grand fracas se fit entendre et mon sang se glaça aussitôt. Les cris de Mae s’intensifièrent et mon cœur cessa aussitôt de battre, ce n’étaient pas des cris de faim ou de caprice, c’étaient de vrais cris de douleurs qui me bousculèrent profondément. Je me baissais précipitamment à côté de mon fils qui hurlait et dont le sourcil saignait légèrement, j’approchais mes mains tremblantes de son corps dans le but de le saisir mais j’étais incapable de savoir ce que j’étais censée faire. Mes mains tremblaient au-dessus son corps tandis que je le fixais avec terreur. Je n’osais même pas le saisir et me contentais de le fixer tandis que mes yeux se remplissaient de larmes, la porte de la chambre finie par s’ouvrir dans un fracas pour laisser apparaître Todd qui s’inquiétait de tout ce boucan.

J-Je l’ai fait tomber… Expliquais-je d’une voix entrecoupée par ma détresse. J-je ne voulais pas ! Oh mon dieu ! Je suis désolée ajoutais-je précipitamment.

Todd affirma quelque chose que je ne compris pas et décida d’attraper doucement Mae avant de quitter la chambre, je le suivis en courant et lui tendis les clefs de ma voiture quand il me les demanda. Je m’installais à l’arrière de la voiture et m’efforçais de fermer le harnais du siège auto de Mae en ignorant ses cris sans cesser de m’excuser et de pleurer. Après quelques minutes qui me semblèrent interminables Todd se gara sur le parking des urgences de l’hôpital, je le laissais se saisir de Mae et nous marchâmes précipitamment jusqu’à l’entrée des urgences. J’appuyais sur la sonnette qui fit venir une infirmière, dès l’instant où elle aperçue Mae elle nous entraîna dans une petite pièce et fit venir l’interne de service qui nous demanda des informations. Todd s’occupa de lui expliquer la situation, j’étais trop bouleversée pour faire quoi que ce soit. Finalement on nous demande de retourner en salle d’attente tandis qu’ils s’occupaient de Mae.

Je me mis à faire les quatre cent pas dans la pièce avant de m’asseoir quand Todd me le conseilla, je me laissais tomber sur une des chaises sans quitter du regard la porte de la petite pièce où j’avais laissé mon fils. J’entendais encore ses cris de là et c’était insupportable, il fallait que j’aille m’occuper de lui, c’était à moi de la faire, j’étais sa mère et pourtant c’était moi qui l’avais blessé. Je passais nerveusement mes mains sur mon jean en me retenant de ne pas débarquer dans la pièce pour rassurer mon fils, et Todd affirma qu’il allait prévenir Aaron. J’hochais précipitamment la tête tout en songeant à mon mari, il allait m’en vouloir, je lui avais dit que j’étais nulle pour ça. J’avais blessé notre fils, c’était de ma faute et à cause de moi il ne cessait de hurler de douleur. Je posais mes coudes sur mes genoux et glissais ensuite mon visage entre mes mains tremblantes en assurant que tout ça était de ma faute tandis que Todd tendait de me rassurer comme il le pouvait.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Maman pas douée [Aaron]   Lun 21 Mar 2016 - 0:39


Je serrais nerveusement la mâchoire quand monsieur James, enfin Julian comme il préférait être nommé, m'assura pour la énième fois que j'étais capable de mettre davantage de poids sur ma barre d'haltères et que je ne risquais pas de progresser si je ne faisais pas plus d'efforts. Je lançais un regard désespéré vers Nathanaël une fois mon beau-père repartit vaquer à ses propres occupations et ne pu m'empêcher de penser que je n'avais pas besoin de faire « plus d'efforts », je voulais simplement m'entretenir. Après tout je n'avais pas besoin d'être particulièrement musclé pour élever Mae, bien sûr je ne tenais pas non plus à me retrouver aussi gringalet que durant mes années lycée mais je n'étais pas certain qu'une telle chose puisse arriver dans la mesure où je ne me laissais pas complètement aller. Quoiqu'il en soit j'étais bien content de pouvoir profiter de ces moments pour m'échapper un peu de mon quotidien, Nath était de bonne compagnie et aussi étonnant cela puisse t-il paraître : Julian aussi. Finalement j'étais parvenu à « apprivoiser » le père de ma femme après presque dix ans passés à se fréquenter, mon mariage avec sa fille et un petit-fils. Bon j'exagérais ça faisait déjà un moment que je n'avais plus droit aux regards assassin mais quand même, qui aurait cru que le départ de Noah aurait pu provoquer un tel élan d'affection de la part de mon beau-père.

C'est sur cette pensée que je relâchais brutalement mon haltère pour ensuite me redresser et enfin lancer un regard vers l'étagère où était entreposés les poids. Je poussais un soupire tout en pensant que Julian avait certainement raison, j'étais capable de soulever plus. Cependant je n'eus pas le loisir de vérifier tout ça puisque mon téléphone se mit à sonner, je me baissais pour le ramasser alors qu'il traînait près de ma serviette et fronçais les sourcils en remarquant le nom de Todd. Ce dernier était censé traîner à la maison avec Shae alors je ne comprenais pas trop pourquoi il m'appelait maintenant. Je décrochais donc rapidement et mon ami s'empressa de m'informer qu'il était aux urgences avec ma femme pour mon fils. Je sentis la panique me gagner aussitôt mais Todd s'empressa de rajouter que ça n'était rien de grave, il hésita un instant avant de mentionner une « mauvaise chute » et me demanda simplement de les rejoindre. Je hochais la tête d'un air entendu comme s'il pouvait me voir et coupais la communication sans perdre de temps, à vrai dire j'avais déjà récupéré mes affaires et était d'ors et déjà prêt à me mettre en route.

J'informais Julian et Nathanaël de la situation et heureusement les deux hommes comprirent rapidement que je n'avais pas de temps à perdre. Ils me demandèrent juste de les tenir au courant et mon beau-père s'empressa de me lança les clés de sa précieuse voiture tandis que le copain de Phoebe lui assura qu'il pourrait le ramener chez lui. Je les remerciais tous les deux et me dépêchais de rejoindre la bagnole de Julian. En temps normalement j'aurais sûrement été tout fou de pouvoir conduire un tel engin mais pour être honnête j'étais en ce moment même trop angoissé à l'idée de devoir retrouver ma famille à l'hôpital pour m'intéresser à autre chose. Et puis d'ailleurs bolide ou pas, le trajet me parut incroyablement long et je ne pu m'empêcher de m'imaginer des tas de choses complètement dingues à propos de l'incident survenu à la maison. Heureusement je pu gagner ma destination avant de me rendre complètement malade et me hâtais de rejoindre les urgences pédiatriques.

Une fois à l'intérieur je cherchais Shae du regard mais c'est finalement Todd que je remarquais en premier, à ses côtés ma femme semblait complètement dévastée. Lorsqu'elle nota finalement ma présence, elle se dépêcha de se rapprocher de moi pour s'excuser mille fois et pleurer à chaudes larmes. Shae tenta ensuite de m'expliquer ce qui était arrivé mais entres ses sanglots et sa panique je ne compris pas grand-chose, ses jolis yeux ne cessaient de se remplir de larmes et cette vue me fendait littéralement le cœur. Cependant l'état de ma femme ne me rassura pas du tout à propos de la santé de Mae, je tentais de l'interroger à ce sujet mais ce fut finalement Todd qui déposa sa main sur mon épaule pour m'informer qu'il était juste question d'une blessure au niveau de l'arcade, rien d'alarmant en soit mais les médecins préféraient que notre bébé puisse passer des examens complémentaires afin de ne pas prendre de risques. Je hochais la tête et remerciais mon ami qui préféra ensuite retourner s'asseoir un peu plus loin.

Shae... Calme-toi et respire doucement, je suis là maintenant. Tu as entendu les même médecins que Todd non ? Mae va bien. Soufflais-je sur un ton que je voulu posé. Qu'est-ce qu'il s'est passé? Finis-je par l'interroger doucement.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Maman pas douée [Aaron]   Lun 21 Mar 2016 - 1:25

J’interrogeais plusieurs fois Todd pour savoir si il pensait que je devrais aller voir Mae, cependant mon ami pensait qu’il valait mieux que je laisse les médecins s’occuper de mon fils, j’hochais doucement la tête à chaque fois et me contentais de fixer les lieux nerveusement avant de m’impatienter à nouveau. Je ne comprenais pas pourquoi ils prenaient autant de temps, si ce n’était qu’une simple blessure ils auraient dû venir nous le dire, songeais-je en nouant mes doigts entre eux, quand ça prenait du temps ce n’était jamais bon… Je fermais mes yeux et retins un nouveau sanglot en tentant d’éviter de penser à à quel point j’avais été inconsciente. La première chose qu’on apprenait en tant que parent c’était de ne pas laisser son enfant sans surveillance, et moi je n’avais pas hésité à le quitter du regard alors qu’il était allongé sur la table à langer. J’étais vraiment une incapable, je n’aurais jamais dû avoir un bébé j’étais une mère bien trop mauvaise et Mae méritait beaucoup mieux qu’une maman comme moi.

Mon regard se posa finalement sur Aron ce qui coupa court à mes inquiétudes, je me redressais précipitamment pour m’approcher de mon mari tout en me sentant incroyablement coupable. Qu’est-ce qu’il allait penser de moi ? J’avais fait n’importe quoi une fois de plus, lui non plus ne méritait pas un boulet comme moi comme mère de son enfant. Mon mari me questionna mais je fus incapable de lui répondre, ce fut finalement Todd qui s’en chargea avant de disparaître de nouveau. Aaron me demanda de me calmer, de respirer tout en affirmant que Mae allait bien et que les médecins nous l’avait dit. Je secouais la tête et tournais le regard vers l’endroit où mon fils était enfermé, il ne criait plus, mais je ne voulais pas le laisser tout seul. Mon mari me demanda alors ce qui s’était passé, je le fixais de nouveau et secouais la tête en me sentant incroyablement coupable.

C’est de ma faute… Je suis tellement désolée. J-J’ai voulu attraper sa peluche et je l’ai quitté des yeux.. Il a dû rouler, je ne sais pas, puis il était par terre, je ne savais plus quoi faire il n’arrêtait pas de pleurer avouais-je avec difficulté. Je te disais que je n’y arriverai pas, je lui ai fait du mal, c’est de ma faute, je suis censée le protéger ajoutais-je le cœur serré. Je suis si désolée, si tu savais, je ne suis pas à la hauteur murmurais-je bouleversée.

Au même moment la porte de la pièce s’ouvrit et l’infirmière nous appela de nouveau, je me précipitais dans celle-ci et fixais Mae qui pleurait légèrement et se tenait dans les bras de l’interne. Celui-ci me servit le jargon habituel tout en m’expliquant les choses comme si j’étais une idiote, mais je ne pris pas le temps de lui expliquer que j’en savais plus que lui sur le sujet, tout ce que je voulais savoir c’est que Mae allait bien. C’était effectivement le cas, « plus de peur que de mal », il allait très bien, il fallait juste vérifier qu’il ne vomisse pas dans les 24H, si c’était le cas il fallait le ramener aux urgences, mais il n’avait rien de grave. J’hochais doucement la tête et fixais mon fils avec inquiétude, j’aurais voulu le prendre mais j’avais peur de lui faire du mal à nouveau, je me tournais donc vers Aaron pour lui faire signe de le prendre mais sans que je m’y attende l’infirmière vint me le plaquer dans les bras en assurant qu’il avait besoin de sa mère.

Je me sentis aussitôt démunie et la fixais avec incompréhension avant de baisser mon regard vers Mae qui cherchait le contact de ma peau, il glissa sa tête dans mon cou et cessa de pleurer, je sentis aussitôt mon cœur se desserrer. Je le serrais plus étroitement contre moi et fermais doucement mes yeux après avoir déposé un baiser sur le sommet de sa tête.

Ça va aller, je suis là, maman est là murmurais-je doucement en savourant ce moment de tranquillité.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Maman pas douée [Aaron]   Lun 21 Mar 2016 - 3:03

Après que j'eus demandé davantage d'explications à Shae, cette dernière se mit à s'excuser de nouveau en prétendant qu'elle était responsable de cet incident. Elle enchaîna en m'informant qu'elle avait voulu récupérer le jouet de Mae, elle l'avait donc quitté des yeux quelques secondes et celles-ci furent suffisantes pour que notre fils chute de la table à langer. Du moins je supposais que ma femme s'apprêtait à le changer avant tout ça. Les cris du bébé n'avaient alors fait qu'accroître l'angoisse de Shae tandis qu'il était étendu sur le sol et je compris à quel point elle avait dû se sentir impuissante et démunie face à la détresse de Mae. Ma femme en profita pour me rappeler qu'elle m'avait déjà prévenu plusieurs fois de son « incapacité » à s'occuper d'un enfant, elle se sentait couple d'avoir blessé le petit alors qu'elle aurait dû savoir le protéger. Shae termina par s'excuser de nouveau et prétendit qu'elle n'était pas « à la hauteur ». De mon côté je me contentais de la fixer sans savoir quoi lui dire, je n'avais encore jamais dû faire face à de telles angoisses alors je ne pouvais pas comprendre ce qu'elle ressentait mais je savais aussi malgré tout que j'aurais parfaitement pu faire la même erreur. Je n'en voulais pas du tout à ma femme pour l'incident, elle ne pouvait pas deviner que Mae s'agiterait de la sorte et tout ça ne faisait pas d'elle une mauvaise mère.

Tu te fais du mal pour rien, ce qui est arrivé aujourd'hui aurait pu se produire avec n'importe lequel d'entre nous : tes parents, les miens, Noah lorsqu'il s'occupait de Mae et surtout moi. Tu ne peux pas anticiper les mouvements d'un bébé, j'aurais pu faire la même erreur. Tu n'étais pas à l’abri d'un accident, personne ne l'est. Tentais-je de la rassurer. Ça ne fait pas de toi une mauvaise mère, il t'aime et je suis certain qu'il a hâte de pouvoir te retrouver à l'heure qu'il est. Continuais-je. L'essentiel c'est qu'il aille bien et qu'on puisse bientôt le récupérer. Terminais-je en dégageant ses cheveux de son visage avec douceur.

C'est d'ailleurs une infirmière qui interrompit notre discussion puisqu'elle nous réclama dans la pièce où l'on s'occupait de Mae. Je talonnais donc ma femme qui venait de se précipiter vers l'entrée de la salle d'auscultation et fus soulagé de voir mon fils, ce dernier n'avait qu'une petite plaie au niveau de l'arcade. Il ne semblait pas particulièrement enjoué à l'idée d'être porté par une inconnue, j'aurais voulu pouvoir prendre le relais mais le médecin s'entêtait à nous raconter des tas de trucs que Shae savait déjà probablement. Dans tous les cas Mae allait bien et c'était le principal, nous devions simplement le surveiller durant vingt-quatre heures et vérifier qu'il ne vomisse pas. Je notais cette information dans un coin de ma tête avant de froncer légèrement les sourcils quand Shae me fit comprendre que c'était à moi de récupérer notre fils, enfin pour être honnête cette demande ne me surprit pas tellement. Ma femme risquait d'être réticente à l'idée de devoir s'occuper à nouveau de Mae et je ne préférais même pas y penser pour l'instant. Je fis alors mine de m'approcher mais ce fut sans compter sur l'infirmière qui décida de coller le petit dans les bras de sa mère en prétendant que c'était ce dont il avait besoin.

J'esquissais un léger sourire tout en pensant que je n'aurais jamais eu l'aplomb de cette infirmière, elle venait de m'enlever une épine du pied et j'étais très heureux de pouvoir observer Shae pendant qu'elle prenait soin de notre fils. L'intéressé en profita d'ailleurs pour se calmer et câliner sa maman, évidemment qu'il ne lui en voulait pas. C'était elle qu'il réclamait sans cesse depuis le départ, il avait besoin de son attention, malheureusement elle ne lui donnait pas toujours. Cependant les récents événements venaient de rendre les choses différentes. Shae admirait réellement Mae, c'était comme si elle n'avait d'yeux que pour lui à présent et ce tableau me faisait chaud au cœur. Bien sûr je regrettais que mon fils ait dû faire une chute de la table à langer pour espérer avoir toute l'attention de sa mère mais c'était une histoire qui se terminait bien pour tout le monde. Je fus complètement attendrit tandis que ma femme cherchait à rassurer notre bébé, cette fois j'avais la sensation qu'elle remplissait pleinement son rôle de mère. Je m'approchais alors doucement de ma famille et caressais légèrement le dos de mon fils avant d'être contraint de quitter la pièce où nous nous trouvions.

Je lançais un dernier regard vers ma femme et mon fils avant d'aller m'occuper de signer de la paperasse tandis que Shae rejoignait Todd. Une fois chose faite je me débarrassais de ma veste pour couvrir Mae toujours confortablement blottit contre sa mère et ne pu m’empêcher de penser que c'était une image que je rêvais de voir depuis longtemps, enfin pas que ma femme ne câlinait pas notre fils avant l'incident mais cette fois le regard qu'elle posait sur Mae n'était plus le même et je me demandais ce que tout ça risquait de changer dans notre quotidien. Il était également possible que je m'imagine des choses complètement idiotes et sans doute trop fleur-bleue, peut-être que rien ne changerait finalement mais dans tous les cas c'était ce que je ressentais quand je regardais le petit et Shae ainsi enlacés.

Il a l'air heureux de te retrouver en tout cas, de toute façon c'est toujours toi qu'il réclame quand les choses ne vont pas comme il le veut. Enfin pas explicitement évidemment mais je ne suffis pas toujours. Assurais-je doucement tandis que nous nous dirigions vers la sortie, talonnés par un Todd qui préférait se faire discret. Merci pour le coup de main Todd en tout cas. Affirmais-je en me retournant légèrement.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Shae James-Hudson
Cheeky girl ღ
avatar

Messages : 674
Loisirs : Etre heureuse
Age : 28
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Chirurgien(ne)
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Maman pas douée [Aaron]   Lun 21 Mar 2016 - 10:46

Aaron tenta de me rassurer comme il pouvait en affirmant que ce qui était arrivé cet après-midi aurait pu arriver à tout le monde, oui sauf que c’était arrivé à moi, ce n’était pas anodin. Je savais très bien que ce que j’avais fait était idiot, il fallait toujours surveiller son enfant, surtout quand il était sur la table à langer, sauf que j’avais fait n’importe quoi et une fois de plus c’était Mae qui payait pour mon incapacité. C’était comme ça depuis sa naissance, j’avais toujours l’impression de tout faire de travers, cette fois-ci les conséquences étaient beaucoup plus graves que les autres fois. Aaron était persuadé que tout cela ne faisait pas de moi une mauvaise mère, pourtant ça ne faisait pas de moi une bonne mère non plus. Je crois que finalement il valait vraiment mieux que je ne m’occupe pas de Mae, Aaron le faisait beaucoup mieux que moi et avec lui notre fils était beaucoup plus en sécurité qu’avec moi.

Cependant ces idées disparurent rapidement quand Mae se retrouva dans mes bras, je le fixais être aussi calme dans mes bras tout en songeant que ça n’arrivait pas tout le temps, mais j’étais heureuse de le voir aussi apaisé par ma présence. Je le berçais doucement en attendant qu’Aaron ait fini de signer les papiers puis lui emboitais le pas en faisant attention à ne pas faire tomber sa veste. Mae n’avait pas bronché et fixais l’environnement avec intérêt, Aaron affirma alors que notre fils avait l’air bien heureux de me retrouver et que de toute manière j’étais toujours celui qu’il demandait quand les choses allaient mal. Je le fixais avec étonnement tout en me disant que les choses allaient rarement mal et que je n’avais vraiment pas cette sensation. Je restais donc pantoise et baissais le regard vers Mae tout en songeant que malgré tout j’étais heureuse de voir que j’étais capable de le calmer cette fois-ci. J’avais toujours peur d’être maladroite ou qu’il me rejette quand je le prenais dans mes bras, mais cette fois-ci j’avais réellement la sensation qu’il avait besoin en tant que sa maman.

Aaron remercia alors Todd pour s’être occupé de nous, je me tournais à mon tour vers notre ami et le remerciais à mon tour, je ne sais pas ce que j’aurais fait sans lui. J’avais toujours beaucoup aimé Todd, je savais que je pouvais compter sur lui et après ce que nous avions vécus aujourd’hui je ne pouvais que l’affirmer de nouveau. Notre ami ne s’embêta pas plus longtemps et haussa les épaules en affirmant que ce n’était rien, mais que malgré tout il aimerait être récompensé en ayant la permission de pouvoir aller s’entraîner avec Aaron, Nath et mon père la prochaine fois. J’esquissais un sourire et hochais la tête en affirmant qu’il avait tous les droits.

Aaron ouvrit la portière de ma voiture et je glissais délicatement Mae dans son siège auto, j’attachais prudemment les sangles et décidais finalement de m’installer à ses côtés, il avait sûrement besoin de nous savoir à côté, ou quelque chose dans le genre. La voiture démarra et je restais silencieuse tout le long du trajet en gardant ma main encerclée par celle de mon fils. Finalement on se gara dans l’allée de la maison et je sortis précautionneusement de la voiture et serrais de nouveau Mae contre moi. Todd ne désira pas rester avec nous et assura qu’il repasserait dans la semaine, j’hochais la tête et le remerciais de nouveau avant de le regarder s’éloigner, nous rejoignîmes ensuite la maison.

Je vais essayer de lui donner à goûter murmurais-je avant de faire mine de le déposer dans son parc. Cependant Mae s’agrippa plus fermement à moi et se mit aussitôt à pleurer, je me redressais aussitôt et le fixais avec inquiétude avant de m’asseoir sur le canapé sans trop savoir quoi faire. Tu veux aller lui prendre un petit pot s’il-te-plait ? Demandais-je à Aaron en gardant Mae contre moi.

__________________

« And I will stay up through the night Let's be clear, won't close my eyes And I know that I can survive I'll walk through fire to save my life It's hard to lose a chosen one But you won't see me fall apart 'Cos I've got an elastic heart »
Revenir en haut Aller en bas
Aaron James-Hudson
Pleasant guy ☮
avatar

Messages : 489
Loisirs : faire des bébés à Shae
Age : 32
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Au foyer
Enfant(s): Un
€: Moyen
MessageSujet: Re: Maman pas douée [Aaron]   Lun 21 Mar 2016 - 23:56

Je haussais légèrement les sourcils en entendant Todd réclamer une place dans notre « groupe muscu » en guise de dédommagement pour aujourd'hui, je ne savais même pas que mon ami était intéressé par l'activité que je partageais avec Nathanaël et mon beau-père. Surtout qu'il ne savait pas du tout dans quoi il allait s'embarquer, enfin de mon côté je n'allais pas me plaindre puisque j'allais hériter d'un nouveau compagnon de galère. J'avais donc hâte de pouvoir retourner en salle avec le soldat, ce dernier risquait fortement de mettre l'ambiance et avoir un joyeux luron à nos côtés allait être appréciable pour la motivation. Tout ce que j'espérais c'était que l'incident de ce soir n'ait pas rebuté Shae, je connaissais ma femme et j'avais peur qu'elle craigne maintenant de passer du temps seule avec Mae. Bien sûr pour l'heure ils étaient très proches tous les deux et je voulais que cette proximité puisse durer encore longtemps, c'est pourquoi je priais pour que les appréhensions de Shae ne gâchent pas tout parce qu'elle était vraiment capable de s'occuper de notre fils. Elle était même en train de le prouver en ce moment et c'était sans parler de toutes ses angoisses concernant la santé de Mae tandis qu'il était encore ausculté par le médecin. De mon côté, je faisais entièrement confiance à Shae, surtout quand on savait que cet accident aurait également pu se produire avec moi.

Le cliquetis de la ceinture de Mae me tira finalement de mes pensées, je m'assurais que lui et Shae étaient confortablement installés avant de fermer la portière doucement tout en prévenant que je restais derrière. Todd se pencha ensuite par la fenêtre conducteur et m'assura qu'il serait prudent, j'esquissais un sourire en coin et le remerciais une nouvelle fois avant de rejoindre la voiture de Julian. Cette fois je pu réellement prendre le temps d'admirer l'intérieur de la bagnole et j'eus également la possibilité de m'attarder sur le bruit du moteur qui me fit presque frissonner. Enfin mon heure de gloire fut malgré tout de courte durée puisque j'arrivais déjà devant la maison James. Je garais doucement la voiture dans l'allée et fixais une dernière fois le tableau de bord avant de m'extirper de ce petit bijou. Maintenant je n'avais plus qu'une hâte : retrouver ma famille et profiter d'un moment avec eux.

Une fois les clés rendues à son propriétaire et mes beaux-parents rassurés, je pu quitter leur maison pour rejoindre la mienne. Je croisais Todd qui avait décidé de mettre les voiles et en profitais pour le remercier une dernière fois avant de le laisser filer. Une fois chose faites je pu enfin rentrer chez moi et apprécier le calme de celle-ci. Ma femme m'informa qu'elle avait l'intention de nourrir notre petit, je hochais la tête tout en pensant que c'était une excellente idée et l'observais tandis qu'elle tentait de mettre Mae dans son parc, malheureusement -ou heureusement- notre bébé ne fut pas enchanté à l'idée de devoir quitter sa mère et décida de le lui faire comprendre à sa manière. J'esquissais de nouveau un sourire, complètement attendri par cette jolie scène et m'exécutais quand Shae me demanda de lui ramener un petit-pot étant donné qu'elle n'avait pas l'autorisation de le faire elle-même.

Il sait se faire comprendre, comment veux-tu refuser un câlin à cette petite bouille. Soufflais-je en revenant m'installer auprès d'eux avec le bavoir de Mae et sa nourriture. Regarde ce que papa te ramène, tu en veux? L'interrogeais-je en agitant le petit-pot tandis qu'il s'agitait brusquement dans les bras de sa mère.

Je ne pu m'empêcher de rire et attachais son bavoir derrière son cou avant de dévisser le pot pour finalement le donner à Shae qui semblait étonnamment à l'aise avec le petit malgré les récents événements. Moi qui redoutais l'instant où nous nous retrouverions de nouveau à la maison et bien je n'avais absolument pas de quoi être inquiet. Les choses se déroulaient à merveille et j'adorais le moment que nous vivions en famille, le sourire de Mae était sincère, tout comme celui de Shae alors j'étais moi aussi heureux.

__________________


You're free to touch the sky whilst I am crushed and pulverised, because you need control. You've taught me to lie without a trace and to kill with no remorse. On the outside I'm the greatest guy, now I'm dead inside.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maman pas douée [Aaron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maman pas douée [Aaron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Décès de la maman de papa Brixhe
» Des petits enfants doués
» Aaron Ekblad
» [Mission] Maman, ya un monstre sous mon lit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Intrigue n°5-
Sauter vers: