AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't touch me [Nathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliet S. Miligan
Whimsical woman ❞
avatar

Messages : 480
Loisirs : enfourner la dinde
Age : 51
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Manageur
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Don't touch me [Nathan]   Mar 1 Avr 2014 - 22:10

Nathan donna un énième coup de rein encore plus brutal et violent que tous les précédents ce qui me fit grimacer mais la douleur fut bien vite remplacée de nouveau par le plaisir. Cet ultime mouvement eut d'ailleurs raison de moi et mon partenaire me rejoignit rapidement dans le summum de l'excitation. Il se retira sans aucune délicatesse pour finalement se laisser tomber à mes côtés, j'eus besoin de quelques minutes pour récupérer tandis que mon patron se redressa quelques secondes après pour enlever les liens qu'il avait attaché autour de mes poignets et à son lit. Je fixais quelques secondes les marques rosées sur mes poignets et réalisais que j'allais devoir porter un t-shirt manche longue si je voulais pouvoir cacher ça. Après quoi Nathan se rallongea sur le matelas puis ferma les paupières.

J'en profitais pour me redresser légèrement et fixais son corps avec intérêt. Mon regard fut alors de nouveau automatiquement attiré par les différentes cicatrices qui abîmées sont magnifique torse, je me pinçais les lèvres doucement et levais la main avec hésitation avant d'effleurer du bout des doigts une des marques présente sur le corps de mon boss mais ce dernier rouvrit brusquement les yeux et eut aussitôt un mouvement de recul. Je laissais tomber ma main et me demandais aussitôt si je lui avais fais mal, je me sentis immédiatement coupable et me souvins du contrat que j'avais signé, peut-être que je n'avais pas le droit de le toucher de la sorte.

J-je suis désolée... Tu as tellement de cicatrices ! Soufflais-je complètement gênée par mon geste.

Je me sentais tellement limité dans mes mouvements quand j'étais avec Nathan, j'avais l'impression que le moindre de mes gestes lui déplaisait ou l'agaçait et qu'il désirait me contrôler jusqu'au bout des orteils. C'était tellement frustrant, j'étais très tactile de mon côté et je me retrouvais complètement diminuée maintenant. Mais Nathan avait le pouvoir encore et toujours et j'avais accepté de ne pas avoir mon mot à dire là-dessus. J'étais simplement là pour écarter les jambes quand il en avait besoin et ne pas me plaindre de ses étranges pratiques, je me pliais au moindre de ses désirs docilement, c'était mon rôle de toute façon : lui faire plaisir sans forcément attendre quoique ce soit en retour.

Il est vrai que j'aimais la brutalité dont il faisait preuve, c'était d'autant plus excitant mais le fait d'être si coincée me rendait de plus en plus nerveuse. Je ne savais pas si j'étais vraiment faite pour accepter toutes ces pratiques sur le long terme. Nathan avait l'habitude mais c'était tellement nouveau pour moi, c'était comme si je redécouvrais mon corps.

__________________

castle of glass.
❝ Take me down to the river bend, take me down to the fighting end. Wash the poison from off my skin, show me how to be whole again ❞ @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Northman
Nasty man ❖
avatar

Messages : 49
Loisirs : Rêver de sushis
Age : 36
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Manageur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Don't touch me [Nathan]   Mar 1 Avr 2014 - 22:47


Je m’écroulais sur le matelas et m’autorisais quelques secondes pour reprendre mon souffle. Cet échange avait demandé plus d’endurance et de performance que ce que je n’aurais cru, mais il fallait avouer que j’avais passé ma journée à reluquer ma belle assistante sans pour autant pouvoir lui faire subir ce que j’avais à l’esprit, alors il avait bien fallut que je rattrape toute ma frustration. J’avais été obligé de rester bien sagement assis derrière mon bureau à faire semblant de ne pas voir le tissu de sa jupe qui bougeait délicatement le long de ses hanches lorsqu’elle quittait mon bureau. J’avais dû sérieusement prendre sur moi pour ne pas la convoquer de toute urgence et lui arracher ses vêtements pour la prendre sur mon bureau.

C’était sûrement l’un des aspects négatifs que de coucher avec une des personnes du bureau et si j’y avais songé avant j’aurais réfléchi à deux fois avant de proposer ce contrat à mademoiselle Sorensen. J’avais horreur d’être frustré de la sorte, lorsque je voulais quelque chose je désirais l’obtenir dans la minute sinon les idées commençaient à se bousculer dans mon esprit et devenaient ingérables. Mon contrôle reposait sur peu de chose alors il valait mieux éviter de me contrarier de la sorte. J’avais d’ailleurs pu en payer les frais cette après-midi, j’avais été incapable de boucler mon dossier et j’avais engueulé la nouvelle secrétaire qui avait imprimé la mauvaise copie du document.

Je me redressais finalement pour libérer Juliet de ses liens avant de refermer à nouveau mes yeux, j’étais parti pour dormir d’un sommeil plutôt paisible et je voulais en profiter, pour une fois que je n’étais pas angoissé à l’idée de fermer mes paupières. Mais alors que je commençais à basculer dans le sommeil je sentis quelque chose frôler mon torse, mon cœur se mit brusquement à battre tandis que des images traversaient mon esprit et agressaient ma mémoire. Je me redressais brusquement et m’écartais du lit complètement paniqué, je fixais Juliet avec de grands yeux tout en m’apprêtant à frapper la personne qui venait de me toucher.

Mon assistante sembla tout aussi secouée que moi et s’excusa en assurant que j’avais un grand nombre de cicatrices sur mon torse. Je fronçais les sourcils et tentais de calmer ma respiration sans la quitter du regard. A quoi pensait-elle bordel !

Ne fais plus jamais ça ordonnais-je d’un ton dur et froid avant de me lever brusquement et de renfiler mon caleçon.



__________________

Revenir en haut Aller en bas
Juliet S. Miligan
Whimsical woman ❞
avatar

Messages : 480
Loisirs : enfourner la dinde
Age : 51
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Manageur
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Don't touch me [Nathan]   Mer 2 Avr 2014 - 1:52


Je restais assise sur le lit, immobile et complètement retournée par le ton que venait d'employer Nathan pour s'adresser à moi et tout ce que je parvins à faire c'est attraper le drap du lit pour m'enrouler dedans. Il avait grondé comme si je venais de le menacer de mort ou quelque chose du genre, il m'interdisait catégoriquement de reproduire de nouveau mon geste à l'avenir et je n'eus pas tellement d'autre option que de hocher la tête positivement en signe d'accord. Je n'oserais de toute façon jamais retenté cette foireuse expérience, j'avais été trop stupide pour croire que je pouvais me permettre de m'intéresser d'aussi près à mon patron.

Pourtant je n'arrivais pas à être en colère contre lui, j'imaginais que toutes ses cicatrices étaient le résultat de quelque chose de grave qui lui était arrivé et dont il ne me parlerait sans doute jamais. Je savais pertinemment que je n'aurais pas une relation normale avec Nathan, il n'était pas le genre à se confier et ce n'était pas le but de notre duo de toute façon. Tout comme je n'irais jamais lui raconter des détails de ma vie. Enfin rien de ce que j'aurais un jour pu vivre serait susceptible d'égaler la propre expérience de mon patron et même s'il ne voulait certainement pas de ma pitié je me sentais mal pour lui. J'avais moi-même une affreuse cicatrice au niveau du ventre parce que je m'étais faite tirer dessus pendant une espèce de prise d'otage alors je n'osais pas imaginer ce que mon boss avait subit à plusieurs reprise pour être arrangé de la sorte.

Le plus étonnant était qu'il était grand et baraqué, je ne comprenais pas pourquoi il était arrangé de la sorte alors qu'en cas d'attaque il aurait parfaitement été en état de se battre. Mais j'imaginais mal Nathan chercher la bagarre alors j'étais complètement larguée, je n'avais absolument aucune idée de ce qui avait bien pu lui arriver et ça m’intriguait au plus haut point et surtout maintenant que j'avais compris que quelque chose de plus était lié à ses cicatrices.

Arrête Nathan s'il-te-plaît, tu me fais peur... Parvins-je finalement à murmurer en le regardant à peine. Comment est-ce que j'aurais pu deviner que tu te mettrais dans une telle colère ? Tu ne m'as jamais dis que je n'avais pas le droit de toucher tes marques. Ajoutais-je penaude sans plus hausser le ton.

Je reculais doucement à mon tour et finis par quitter le matelas à la recherche de mes sous-vêtements qui avaient volés je ne sais où dans la pièce. Je resserrais ma poigne autour du drap en sentant le regard pesant de Nathan sur mon dos et finis par enfiler mon boxer rapidement en tâchant d'ignorer du mieux que je pouvais mon boss.

__________________

castle of glass.
❝ Take me down to the river bend, take me down to the fighting end. Wash the poison from off my skin, show me how to be whole again ❞ @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Northman
Nasty man ❖
avatar

Messages : 49
Loisirs : Rêver de sushis
Age : 36
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Manageur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Don't touch me [Nathan]   Mer 2 Avr 2014 - 15:05


J’avais l’impression que toutes les marques de brûlures c’étaient réveillées suite au contact de Juliet, je sentais ma peau me brûler et la douleur assaillir mon esprit tandis que j’essayais de lutter contre les souvenirs qui affluaient. Je revoyais son regard se poser sur moi tandis que j’essayais de m’échapper de son emprise, je courrais à travers le salon et me cachais sous le matelas persuadé qu’il ne m’y trouverait jamais. Il n’y avait plus de son hormis celui de mon cœur qui convulsait dans ma poitrine, puis son visage apparaissait devant moi et il me tirait de ma cachette tout en vociférant que j’étais un pauvre con qui n’était pas capable de faire ce qu’on attendait de lui. Je secouais la tête et passais mes mains dans mes cheveux en tentant de contrôler mon esprit, il fallait que j’arrête ça tout de suite sinon j’allais exploser.

Je repensais aux foutus rendez-vous avec le médecin où ma mère m’avait envoyé, ce qu’il m’avait conseillé de faire, je pris une inspiration et me concentrais sur autre chose, je devais penser à autre chose. Cependant les images revenaient en boucle dans mon esprit et je devais à tout prix m’en détacher avant que les choses ne tournent mal. Je ne voulais pas blesser Juliet pourtant tout mon corps me hurlait de lui faire regretter ce qu’elle venait de faire. Personne n’avait le droit de me toucher de la sorte et encore moins quand je n’y étais pas préparé. J’avais appris à me contrôler avec les années, je savais canaliser ma colère lorsque j’avais la sensation que j’étais sur le point d’exploser, mais ma mémoire avait toujours raison de moi et par le passé j’avais causé beaucoup de souffrances aux personnes qui m’entouraient suite à ses images qui hantaient mon esprit.

Gamin j’avais été renvoyé d’un grand nombre d’écoles parce que j’étais jugé violent et dangereux pour mes camarades, ma mère avait dû se battre à de nombreuses reprises pour me faire poursuivre ma scolarité et finalement elle avait été contrainte de me faire suivre les cours à domicile. Je ne supportais aucune compagnie à l’époque, un simple regard ou une seule contrainte suffisait à me mettre hors de moi et je devenais rapidement incontrôlable. Les choses s’étaient atténuées avec les années mais je n’allais pas vraiment mieux, je contrôlais la partie superficielle mais toutes les douleurs internes échappaient à mon contrôle.

La voix de Juliet me sorti de ma torpeur, elle assura que je l’effrayais avant de justifier son geste en expliquant qu’elle ne pouvait pas deviner qu’elle ne devait pas me toucher. Je serrais la mâchoire et la regardais enfiler ses sous-vêtements avant de détourner le regard et de m’asseoir sur le matelas. Je posais mes coudes sur mes genoux et coinçais ma tête entre mes deux mains, la pression que j’effectuais me soulagea quelque peu. Je n’avais plus quatre ans, j’étais à New-York dans mon appartement, il n’était plus là, elle non plus. Je me répétais ces quelques mots un long moment, je les inscrivais dans mon esprit par-dessus les images de mes souvenirs, c’était l’un des uniques moyens de calmer mes accès d’angoisses.

Les battements de mon cœur finirent par se calmer pour me laisser complètement épuisé. Cette bataille mentale était difficile et à chaque fois que je retrouvais un semblant de sérénité je redoutais le jour où tout ça recommencerait.

Je suis désolé soufflais-je simplement dès que je fus capable de parler.



__________________

Revenir en haut Aller en bas
Juliet S. Miligan
Whimsical woman ❞
avatar

Messages : 480
Loisirs : enfourner la dinde
Age : 51
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Manageur
Enfant(s): Deux
€: Riche
MessageSujet: Re: Don't touch me [Nathan]   Jeu 3 Avr 2014 - 1:32

Mon cœur battait si fort contre ma poitrine que j'avais l'impression de l'entendre résonner dans toute la pièce. Nathan se laisse tomber sur son lit et enfoui sa tête entre ses mains comme s'il cherchait à se cacher de quelque chose. Ça me faisait tellement mal au cœur de le voir aussi vulnérable alors qu'en temps normal c'était lui qui dominait tout le monde avec une aisance déconcertant. Seulement comme toute personne normale il avait un point sensible mais dans son cas cette faiblesse était bien plus prononcée et douloureuse que les autres, j'avais tellement envie de l'aider mais je ne savais absolument pas quoi faire. Je ne savais même pas si ce genre de « crise » pouvait lui arriver souvent ou si c'était juste quand quelqu'un touchait son torse. C'était la première fois que j'étais témoins d'une telle scène et j'arrivais difficilement à y faire face dans la mesure où je demeurais impuissante face à autant de détresse, je doutais de toute façon qu'il accepte mon aide.

Ma conscience me hurlait de m'enfuir d'ici au plus vite, de mettre un terme au contrat et de démissionner quitte à bosser dans un fast-food par la suite. Une autre partie de moi souhaitait en revanche trouver un moyen pour soulager Nathan de sa douleur, pour ça il allait falloir qu'il se confie et j'étais persuadée qu'il refuserait de le faire j'étais dans une foutue impasse et j'étais une fois encore dans une fichue merde. Je me souviens une fois encore que je ne représentais pas grand chose aux yeux de Nathan, j'étais juste là pour être jolie et lui permettre de satisfaire ses besoins sexuels complètement fous. C'est pourquoi j'en vains finalement à me demander par la suite si le fait qu'il aime à ce point infliger de la douleur et coucher avec moi aussi brutalement était en rapport avec les événements qui le troublait autant en cet instant présent. Mon patron était indéchiffrable, je ne pouvais pas deviner ses pensées et j'étais au milieu de sa chambre comme une idiote à chercher une solution.

La voix de Nathan me fit légèrement sursauter mais suffit quand bien même à me sortir de mes pensées. Il me fit simplement part de ses excuses, tout ça sur un ton las qui ne lui ressemblait pas tellement. Je fermais les paupières quelques secondes et me pinçais les lèvres. J'aurais préféré que tout ça soit un mauvais rêve et que dans la vraie vie je me sois tenue tranquille en évitant d'être trop curieuse mais malheureusement j'étais bien là et je ne savais absolument pas quoi faire. Je me contentais alors de poursuivre mon rhabillement tout en réfléchissant à une réponse.

J'imagine que tu ne me parleras jamais de tout ça... Demandais-je timidement. Tu veux que je parte ? Ajoutais-je sur le même ton.

__________________

castle of glass.
❝ Take me down to the river bend, take me down to the fighting end. Wash the poison from off my skin, show me how to be whole again ❞ @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Northman
Nasty man ❖
avatar

Messages : 49
Loisirs : Rêver de sushis
Age : 36
Localisation : New-York

Carte d'identité
Profession: Manageur
Enfant(s): Aucun
€: Riche
MessageSujet: Re: Don't touch me [Nathan]   Jeu 3 Avr 2014 - 17:16


Je n’avais jamais fait ce genre de crise de panique devant l’une de mes conquêtes, la plupart du temps elles ne venaient jamais à toucher mes cicatrices et j’avais encore du mal à digérer le fait que Juliet ce soit permit de le faire. Bien évidemment elle ne se doutait pas que j’allais réagir de la sorte, que le simple fait d’effleurer la peau de mon torse faisait ressurgir mes souvenirs les plus sombres, cependant je ne savais pas trop ce qui pouvait bien lui passer par la tête, j’avais clairement fait comprendre que c’était moi qui menait la danse. Juliet avait cependant la chance que je sois capable de me calmer plus ou moins, elle m’aurait touché de la sorte lorsque j’aurais été âgé de dix-huit ans les choses se seraient très mal passées.

Je m’efforçais cependant de reprendre mon calme comme je le pouvais, les palpitations de mon cœur s’étaient atténuées à présent et je commençais à récupérer mes esprits. C’est alors que Juliet assura que je n’allais surement pas lui parler de « tout ça » avant de me demander si je voulais qu’elle parte. Juliet avait vu juste, il était hors de question que je lui parle de ces cicatrices ou quoi que ce soit, après tout je n'avais jamais parlé de tout ça de vive voix avec qui que ce soit, hormis l’assistante sociale qui m’avait pris en charge lorsque je m’étais retrouvé seul. Je passais une main sur mon visage avant de la glisser jusqu’à mes cheveux et de les empoigner.

Je ne pense pas que ce genre de choses t’intéressent assurais-je simplement.

Je me redressais pour lui faire face, je constatais alors qu’elle était complètement rhabillée. Je retins un soupire et tentais de reprendre mon aplomb habituel mais il faut dire que j’étais toujours complètement dérouté suite à ce qui venait d’arriver. Cependant je ne voulais pas voir Juliet partir suite à mes conneries, j’avais bien conscience que si elle partait maintenant elle passerait le reste de la nuit à réfléchir à propos de ce qui venait de se passer et qu’elle finirait sûrement par décidé que les choses étaient trop difficiles pour qu’elle continue de coucher avec moi et ça malgré le contrat que je lui avais fait signer.

Non, reste, s’il te plait soufflais-je en la fixant.



__________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't touch me [Nathan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't touch me [Nathan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Boarding House Of Death :: Duplex de Nathan-
Sauter vers: